En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Le réveil-matin de Zarate

Modififié
Il y a des semaines, comme ça, où tout va mal. Mercredi soir, la Lazio Rome était éliminée de la Coupe d'Italie par son ennemie, l'AS Roma.



Juste après la rencontre, le coach, Edy Reja, s'en prenait à Mauro Zarate, l'accusant d'être trop égoïste. Vexé, le joueur n'avait pas répondu aux accusations. Reja a certainement reçu un petit coup de fil de son Président, puisque, dès le lendemain, il affirmait que Zarate était un patrimoine de la Lazio, et qu'il était indispensable au club.



Mais au lieu de se comporter comme un élève exemplaire afin d'apaiser les tensions, l'Argentin a eu la bonne idée de ne pas se présenter à la clinique ce matin. Il était attendu pour une vérification, à 9h30, suite à une douleur à l'aine. Son excuse : « Je n'ai pas entendu mon réveil » . Comme à l'école primaire quand on n'a pas envie d'aller à la piscine, en gros.



Cette énième preuve d'indolence pourrait énerver d'autant plus son entraîneur, qui semble décidé à le remplacer par Libor Kozak, dimanche, face à Bologne. Car lui, au moins, il entend son réveil.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 jeudi 22 février Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
À lire ensuite
Milan à l'aise