1. // Euro féminin 2013
  2. // Quart de finale
  3. // Danemark/France (1-1, 5 tab 3)

Le rêve brisé des Bleues

Contre toute attente, l'équipe de France a été éliminée par une valeureuse formation danoise en quarts de finale de l'Euro. Pourtant supérieures à leurs adversaires, les Françaises ont pâti d'un très mauvais début de rencontre et surtout du match exceptionnel de la gardienne danoise Petersen. La déception est immense pour les filles de Bruno Bini.

Modififié
1 68
France-Danemark : 1-1 (2 tab à 4)
Buts : Rasmussen (19e) pour le Danemark. Necib (70e s.p) pour la France

Un adversaire inconnu, un stade champêtre et un soleil couchant. Telle était l'équation à résoudre pour l'équipe de France de Bruno Bini, visiblement pas férue de mathématiques. La dernière confrontation entre les deux équipes datait de 2007, un triste souvenir pour les Bleues qui s'étaient inclinées sans discussion 4-0. Mais sur ce qu'elles ont montré depuis le début de la compétition, les Françaises semblaient largement supérieures à leurs adversaires, qui s'avançaient en quarts avec comme seule référence un match nul honorable face à la Suède. Qualifiées miraculées, en vertu de leur position de deuxièmes meilleures troisièmes, les Danoises n'avaient rien à perdre et pouvaient jouer libérées face aux favorites de la compétition. Et ça s'est vu.

Les Danoises moins nulles que prévu

Malgré une première frappe pas vilaine de Bussaglia, les Françaises peinent à entrer dans le match face à des Danoises sérieuses et bien regroupées. Les dix premières minutes livrent des scènes de duels accrochés, ponctuées par les cris suraiguës des protagonistes. Pourtant supérieures techniquement, les Bleues butent sur une formation bien organisée tactiquement, et surtout plus vive. Réputée pour savoir bien manier le ballon, les Danoises prouvent leurs bonnes dispositions dès la dixième minute sur une combinaison plus espagnole que nordique. Le juge de touche siffle un hors-jeu imaginaire, mais le message est passé : le Danemark n'est pas la victime expiatoire espérée. Menées par une fabuleuse Harder, les Danoises finissent par ouvrir le score fort logiquement. Suite à un joli lancement à une touche de balle, Rasmussen (cette fois hors-jeu) laisse sur place une Laura Georges à la rue et s'en va tranquillement fusiller Sarah Bouhaddi, la gardienne tricolore. Sonnées, mal organisées, fébriles, les Bleues ont le mérite de réagir d'emblée en mettant plus d'intensité, mais quand ce n'est pas un pied danois qui avorte les attaques tricolores, c'est la gardienne Petersen qui se montre impériale. Elle détourne d'abord un but tout fait de Gaëtane Thiney (30e), puis un enchaînement zlatanesque d'Eugénie le Sommer (34e), avant de repousser une nouvelle demi-volée de Bussaglia (45e). Retour aux vestiaires tête basse et cœur serré.

Manque de sérénité

Incapables d'enchaîner trois passes en première période, les Françaises entament le second acte pied au plancher. Actives et décidées, elles sont toutes proches d'obtenir un premier penalty ; mais le corps arbitral n'est visiblement pas dans un grand jour. Les Françaises poussent et prennent le contrôle du ballon face à des Danoises qui baissent le pied physiquement et se recroquevillent sur leur but. Mais le temps qui passe érode doucement la confiance tricolore. Louisa Necib gâche sans raison valable un corner. Petersen, elle, ne laisse toujours rien passer. Il reste vingt minutes à jouer et, pour tout dire, ça sent franchement mauvais. Le miracle intervient finalement quand on ne l'attend plus. Sur une action anodine, Camille Abily s'écroule dans la surface suite à une petite poussette (70e). Penalty. Louisa Necib prend ses responsabilités, à la Zidane. Elle envoie une frappe à mi-hauteur que la gardienne, encore menaçante, ne peut que dévier dans ses filets malgré une bonne anticipation. La fin de match se résume à une attaque-défense en faveur de l'équipe de France, mais il manque toujours de l'adresse dans les derniers gestes. La France en est à 20 tirs à 3, mais le score reste désespérément nul.

L'heure de Petersen

La prolongation démarre dans la torpeur, jusqu'à cette frappe trop croisée de Gaëthane Thiney (104e). La tension est palpable, le KO est dans l'air. La seconde période s'ouvre sur un excellent coup franc à l'entrée de la surface, mais Camille Abily touche la barre. L'équipe de France est clairement supérieure, multiplie les opportunités, mais ne concrétise pas. Les tirs au but seront finalement le juge de paix entre des Françaises talentueuses mais inefficaces et des Danoises valeureuses mais limitées. Petersen stoppe le premier penalty de Necib, avant d'être suppléée par son poteau sur la tentative de Sabrina Delannoy. Au bout de la nuit, le Danemark élimine la France, qui n'a plus que ses yeux pour pleurer, ici, à Linköping, au terminus des rêveuses.

Par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Frappe2mule Niveau : Loisir
Mange pas d'pain les petites danoises !
Z'ont vraiment rien dans le froc!
Fait chier, elles ont bouffé la feuille!
Maudit ce putain de gazon!
PunkSludgeGrind Niveau : Loisir
Louisa Necib invisible. Gaëtane Thiney super match. Bonne rentrée de Elodie Thomis.
Merci Laura Georges sur le but... Laisse partir sa joueuse, incapable défavorablement la rattraper...

La faute sur le pénalty est commise sur Camille Abily... Pas sur Eugénie Le Sommer.
PunkSludgeGrind Niveau : Loisir
Putain de correcteur. "incapable de".
Désolé.
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
je ne comprends toujours pas comment une main dans la surface aussi flagrante(117-118eme) peut bien passer pour moins importante qu'un hj de position au moment du délit.

comme les haters me disaient que je ne connais pas les regles quand j'en avais parlé pour milan-barca, je remets le lien, puisqu'apparemment les liens ne sont plus supprimer par défaut
http://www.fff.fr/common/bib_res/ressou … t_2010.pdf

la question que j'aimerais bien demander a un membre de la commission ad hoc, c'est peut-on poser une réclamation dans le cas de la meconnaissance d'une circulaire par un arbitre, est-ce que la reclamation ne concerne pas uniquement les règles de base.
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Coaching pathétique de leur louer en chef Bini, nul depuis des années et tjrs présent...

Comment perdre un match que l'on finit avec qq chose comme 30 tirs au but ?
À chaud :

– Je prévois de monter une petite équipe pour descendre Denis Balbir, si certains sont intéressés, qu'ils se mettent à écouter « The End » des Doors à fond. Quelque soit le lieu, quelque soit l'endroit, mon spider-sens entendra les ondes et je prendrai contacte avec vous pour que vous puissiez participer à cette action humanitaire.

– C'est moi où le public se touche un peu trop la bite sur Louisa Nécib ? Je veux bien qu'on la trouve jolie, et je veux bien qu'on la trouve douée (je partage ces deux points de vue, plus le second que le premier d'ailleurs) mais j'ai l'impression que quelque soit sa prestation, elle sera désignée - par le public - joueuse du match.
(Note : Je ne dis pas ça contre sa performance d'aujourd'hui, c'est une remarque plus générale.)

– Sincèrement cette équipe me fatigue. J'apprécie les joueuses, je les supporte et je continuerai à les supporter (autant niveau club, je suis pas spécialement patriotique, autant équipe nationale je suis toujours à 200% derrière à chaque match), mais cette répétition des scenarii - de merde - et surtout ce putain DE MANQUE DE RÉALISME (31 tirs contre 4 bordel !) commence réellement à lourder. À ce niveau là, c'est plus inquiétant, c'est maladif.
Nazario31 Niveau : DHR
j'ai un peu honte de le citer, mais comme chanterais Patrick Sébastien:"c'est bien fait pour ta gueule, la marche arrière, tu peux plus la passsserrrr!"
Y'a des bons et des mauvais points à distribuer
On fait tout un foin sur Louisa Necib, mais même si je l'apprécie, pour moi elle est loin d'avoir réalisé un bon euro (et je ne dis pas ça pour son penalty raté). Je trouve que Thiney est également surcotée.
A côté de ça, il y a des joueuses dont on parle moins, mais qui le mériteraient. Je pense à Camille Abily (la meilleure française selon moi), Eugénie Le Sommer, Elise Bussaglia. J'ajouterai aussi Elodie Thomis, qui malgré une certaine maladresse devant le but (surtout contre l'Angleterre), apporte de la vitesse et du mouvement vers l'avant. Mais POURQUOI ne pas l'avoir titularisée à la place de Soubeyrand, qui commence selon moi à accuser son âge ?
Ne faudrait-il peut être pas envisager de changer de sélectionneur ?
http://www.lejdd.fr/Sport/Football/Actu … rfs-577373
Cet article date un peu, mais il en dit long.
Bref, à mon avis, cette équipe a un gros potentiel, mais pas forcément exploité correctement.
Wayne Roux-Né Niveau : District
Bonne première mi-temps des danoises mais sur l'ensemble du match et en toute objectivité la France méritait de gagner. Thomis est physiquement impressionnante mais niveau technique et lucidité ça manque pour le moment. J'ai trouvé que Renard, Boulleau (si seulement elle pouvait apprendre à Sagna à centrer...) et le milieu de terrain (Abily, Thiney c'est du solide b#rdel) ont fait leur match. Le Sommer pas mal non plus. Par contre Franco...pas technique, passe uniquement en retrait ou alors grand coup de pied vers l'avant. Le physique ne fait pas tout comme quoi y a pas que les blacks comme on a bien voulu nous le faire croire au sein de la FFF (dédicasse aux quotas comme quoi les caucasiens peuvent être aussi bourrins que les noirs).
Très bonne gardienne danoise au passage!! Entre la série de penalties et les arrêts déterminants il y a du niveau. Le Danemark peut lui dire merci. Cependant je ne les vois pas aller plus loin que les demies (mais...on n'est sûr de rien au ballon).

Arbitrage plus que contestable, deux voire trois penalties auraient pu (dû) être signalés. Et le but danois est hors jeu pour moi...
Le quatuor d'arbitres à pour moi terminé la compet' avec les Bleues.
Sincèrement on peut se plaindre 30 secondes des erreurs d'arbitrage mais ça réglera pas le problème. J'ai le sentiment d'avoir revu le même match que pour le bronze aux JO, on connaissait déjà la fin.

31 tirs à 4 quoi ! Elles jouent bien au ballon, c'est indéniable, mais à ce niveau-là c'est affligeant un tel manque de réussite. Elles sont clairement pas assez tueuses.

Le foot de haut niveau, celui qui amène des victoires, c'est rarement en faisant copain-copain avec ses joueurs et en leur filant des poèmes lors des briefings qu'on l'atteint... Il serait temps qu'un entraîneur les remette un peu en question.

Il y a qu'à voir la différence de mentalité entre Bini et Lair à l'OL sérieux, toutes les filles reconnaissent qu'il est pas facile à vivre et pas forcément toujours sympa mais le type les a mené au sommet de l'Europe...
Nazario31 Niveau : DHR
Quand tu frappe 30 fois au but pour seulement 10 tir cadré, il ne faut pas pleurer sur l'arbitrage. Le Danemark a tiré 4 fois pour le resultat que l'on connait, c'est propre bravo a elles!
Et que dire de la justesse des danoise dans la séance de penalty, bouadi a servi a rien.
Nazario31 Niveau : DHR
"c'est bien fait pour ta gu eule, la marche arrière, tu ne peux plus la passerrrrrrr!!!!!" Patrick Sébastien. Désole pour ,a référence de beauf.
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par juda
Quelles cruches.


pauvre imbécile, n'importe laquelle te fais un petit point les yeux bandés...
Ah, je viens de voir que Sandrine Soubeyrand a dit que c'était son dernier match avec les bleues.

Eh bah sincèrement, et même si ce n'est pas très sympa de ma part : tant mieux.
Nazario31 Niveau : DHR
Je me répète, désolé mais c'est genialllll!!!
Karl Socrates Niveau : Ligue 2
Cette EdF féminine me fait penser à l'EDF masculine post-Jacquet. Une belle brochette individualités au talent certain gâché par un mental en mousse. C'était l'époque où l'on parlait du "complexe d'infériorité" des français, les "champions du monde des matchs amicaux" incapables de hausser le niveau dans les grands matchs. C'est à cela que me fait penser cette équipe. Et le pire c'est que j'ai l'impression qu'elle n'apprend pas de ses erreurs et refait toujours les mêmes depuis l'Euro 2009 en passant par les championnats du monde et les JO.
Bref c'est bien dommage. Il y a de beaux talents dans cette équipe mais il manque clairement le petit plus qui lui permettrait de remporter des trophées. Un mental, une leadeuse... Ou au moins une finisseuse qui leur a cruellement fait défaut également.
Karl Socrates Niveau : Ligue 2
Edf pre-Jacquet et non pas "post" bien évidemment.
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Necib se révèle plus de Nasri que de Zidane pour le coup.

Dégoûté par le résultat final et une énième sortie par les tirs au but.

Mais, l'équipe féminine me fait un peu penser à l'équipe de France masculine des années 80 : du jeu, de la qualité technique dans l'élimination individuelle, mais quel manque de présence devant le but et tout autant d'adresse.

Les danoises se qualifient justement ayant tactiquement compensé leur dérive physique.

Un petit clin d'oeil à Bussaglia qui me régale dans ses phases récup-transmissions...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 68