Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Le retour du grand méchant Mou

Modififié
L'affaire fait grand bruit du côté de Barcelone. Le terrible José Mourinho aurait fait une rechute dans son comportement de cochon. Après s'être mis la moitié de la Catalogne à dos et avoir mis le doigt dans l'œil du bon Tito, José aurait agressé verbalement une pauvre Barcelonaise sans défense dans l'avion reliant Miami à Lisbonne le 4 juillet dernier.

La pauvre Anna, visiblement encore choquée par l'attitude de goujat du Mou, raconte l'histoire des trémolos dans la voix. « Je l'ai vu monter dans l'avion, en première, je lui ai crié "Força Barça", mais c'était pour rire. Sur le moment, il n'a rien dit, j'ai pensé qu'il n'avait même pas entendu. Quand je suis sortie de l'avion, il m'attendait et m'a insulté. Il m'a traité de grosse truie et m'a dit qu'il m'aurait frappé à mort si je n'étais pas une femme. Je suis remonté dans mon avion pour Barcelone toute tremblante. »


L'effroyable Special One a donc encore frappé. À moins que toute cette histoire ne soit légèrement fabulée. Seuls Sport et El Mundo Deportivo, quotidiens ouvertement pro-Barça, relatent l'événement. Coïncidence ? PGF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



À lire ensuite
Mancini snobe la foule