1. //
  2. // Groupe B
  3. // Montpellier/Arsenal

Le retour délicat d’Olivier Giroud

Pas encore dans les petits papiers de Wenger à Arsenal, la faute à un étonnant mutisme devant le but, Olivier Giroud s’apprête à refouler la pelouse de la Mosson. Si le meilleur buteur de la dernière saison de Ligue 1 peine à trouver ses marques en Angleterre, le manque que son départ crée chez les Héraultais est criant.

0 21
Quand le hasard se mêle des choses qui ne le regardent pas, en l’occurrence, des histoires d’amour et de gros sous, les affaires deviennent parfois compliquées. Les mouvements des joueurs en Europe étant incessants, chaque tirage au sort de la Ligue des champions amène son lot de nostalgie, d’émotions et d’enseignements. Cette année, parmi les heureux élus, figurent Adil Rami, le défenseur de Valence, qui retrouvera Lille dans un joli groupe F, et Olivier Giroud qui, à peine arrivé à Arsenal, se retrouve déjà dans l’avion direction le stade de la Mosson, terre prolifique. Si un retour n’est jamais simple, celui-ci arrive peut-être trop tôt. Pas encore installé à Arsenal et en apparente méforme devant le but, le Gunner va débarquer chez un Montpellier souffrant, notamment offensivement, en amenant sa dose de regrets. Comme si, après s’être amouraché d’une belle blonde anglaise qui voulait de lui quand il était encore au top, dans les bras d’une autre, Olivier se retrouvait le cul entre deux chaises : à tenter désespérément de conquérir celle avec qui il a fauté tandis qu’il manque à celle qu’il a lâché.

Les montagnes russes

La vie est une chienne. Ovationné par tout un stade un soir de printemps victorieux à Montpellier (face à Lille, au bout du suspense) et propulsé dans les bagages de l’équipe de France pour y disputer un Euro inespéré il y a encore quelques saisons de cela, Olivier Giroud connaît actuellement la rechute, pendant inévitable d’une réussite aussi fulgurante. Déjà contesté à Arsenal, où le spectre de Marouane Chamakh n’est jamais très loin de lui, Giroud, chouchou des supporters schizophrènes des Bleus il y a peu, est sorti sous les sifflets du Stade de France lors de la victoire des joueurs de Didier Deschamps face à la Biélorussie. Du chahut qui, ajouté à une certaine maladresse, pourrait franchement amener le meilleur buteur de Ligue 1 en titre à douter. C’est simple, en trois matchs, l’attaquant des Gunners n’a pas cadré un tir, et pourtant, Abou Diaby et Santi Cazorla y ont mis du leur.

« Je ne suis pas Van Persie  » , disait Giroud quand il arrivait sur les bords de la Tamise. En Angleterre, on s’en est vite rendu compte. Même Arsène Wenger a osé sortir sa recrue à 12 millions de boules de son onze le week-end dernier lors du succès 6 à 1 d’Arsenal face à Sunderland. Une orgie offensive à laquelle Gervinho, Podolski et même Walcott ont participé. Pas de quoi déstabiliser Giroud qui, apparemment, garde la pêche : « Je pense que mes premiers pas ici ont été bons. Je trouve que l’équipe a bien joué et je me sens bien dans l’équipe. Évidemment il me manque ce premier but, mais je reste confiant et je continue à bosser dur à l’entraînement. »

À la Mosson pour lancer sa saison ?

Malgré sa non-titularisation le week-end dernier, en Angleterre, il se murmure qu’Olivier Giroud pourrait débuter ce soir face à ses anciens coéquipiers, à la pointe d’un 4-2-3-1. Il faut dire que ce retour à la maison, aussi difficile qu’il soit, est aussi une occasion en or pour le joueur de lancer sa saison. Quoi de mieux qu’une pelouse où on a marqué 13 buts toutes compétitions confondues la saison passée pour retrouver le chemin des filets ? « Bien sûr que je veux marquer, je veux marquer à tous les matchs. Mais si je marque, je n’exulterai pas trop. Je dois le respect à Montpellier  » , prophétise Giroud, désireux de retrouver la confiance. « Tu dois garder la foi et bosser dur. Mais je suis convaincu que la saison va être bonne.  » Au pire, les critiques continueront à fleurir, sur papier et sur la toile. Et ça, c’est bon pour Olivier Giroud, sculpteur sur bois qui expose actuellement à Tulle, dont le site www.oliviergiroud.fr a pris un sacré coup de boost ces derniers jours.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
J'ai pas vu beaucoup de matchs d'Olivier Giroud; Lors de ceux que j'ai vu je l'ai trouvé un peu (trop) lent j'ai donc été surpris qu'il finisse la saison avec autant de buts et encore moins qu'il soit recruté par Arsène Wenger! J'avoue par contre que j'avais été bluffé par sa prestation lors du match amical de la France contre... l’Angleterre! Euh maintenant que j'y pense c'est peut être le match qui a brouillé un peu le flair de Wenger non?
Le Maradona à quat'pattes Niveau : District
La marche est peut être un peu trop haute pour Giroud. Il aurait jouer la champions league avec Loulou et ses éboueurs.
gunners25 Niveau : DHR
"supporters schizophrènes des Bleus". Que voilà un bel oxymore qui souligne bien le manque de culture foot de notre pays. Un coup je t'adule, un coup je te siffle... Pitoyable...

Concernant Giroud le pb est plus mental qu'autre chose. Je veux pas me la jouer psychologue à 2 balles mais y'a une tension hallucinante chez lui qui est palpable à travers la TV. Il a des mimiques qui ne trompent pas et qui trahissent son manque de confiance en lui. Il aura besoin de se lacher beaucoup plus s'il veut réussir. Tout ce qu'il fait est calculé, tout est fait sur la pointe des pieds, Rien n'est instinctif. Lache toi mon coco !!! Y'a quasiment aucune concurrence au poste donc fais toi plaisir !!

De Ian Wright à RvP en passant par Henry, les meilleurs 9 d'Arsenal ont toujours eut une grosse estime d'eux et je pense que ca joue beaucoup dans leur réussite au club. Je pense qu'il sera déja un peu plus libéré après avoir marqué son 1er but.

Chamakh avait eut une adaptation hyper rapide mais ça ne l'a pas empêché de sombrer totalement ...
Travis Bickle Niveau : Ligue 1
Non, Giroud n'est pas un joueur en bois.
Le commentaire de Gunner est d'ailleurs assez intéressant.
Ce type semble trop "nice guy" et pas assez teigneux.
On vous le disait déjà le 18 Juillet que les supporters des Gunners espèraient que la carrière du héraultais ressembleraient plus à celle d’Henry qu’à celle de Marouane...

Voilà des liens que SOFOOT déconseille

11to11.net arsenal-sans-rose-ni-fleche
11to11.net une-place-pour-giroud-a-arsenal
Plus ça va et plus je suis sceptique sur Giroud. Le mec n'a fait qu'une bonne saison en D1 dans une équipe qui jouais à 200% de ses moyens et il a la chance de signer dans un club de très haut niveau où il y a peu de concurrence au poste d'avant centre. Néanmoins, ça lenteur et son mental me semblent rédhibitoires de même que sa coupe de cheveux à la brosse.
Cas d'école su transfert perdant-perdant. Arsenal récupère nu joueur encombrant, et Monptellier perd son meilleur joueur.

Giroud = Chamack.
Südkurve28 Niveau : CFA
C'est toujours facile de juger une recrue après quelques matchs. Je suis convaincu qu'il s'imposera à Arsenal, mais comme pour la plupart des joueurs qui débarquent dans une nouvelle équipe, il a besoin de temps.
Comment voit-on qu'Arteta a la classe? Il ne porte pas ces deux bracelets antisueurs qu'exhibent Giroud sur cette photo. C. Ronaldo, on l'excuse, parce qu'il est fort. Mais que c'est moche, me suis-je fait la réflexion en voyant une photo de Maxime Gonalons.
Il aurait du confirmer en C1 avec montpellier avant de chercher les grands clubs... Il pue le pétard mouillé ce mec!
gunners25 => tu fais erreur, ce week-end Wenger a placé Gervinho en pointe et ça a plutôt bien fonctionné.

Giroud a du souci à se faire s'il ne se réveille pas !!
gunners25 Niveau : DHR
@Bobafett : Je suis d'accord avec toi mais vu la faiblesse défensive de Southampton je pense pas qu'on puisse se servir de la perf' de Gervinho comme d'une référence…

Par contre ses prestations (très) moyennes (certes sur l'aile) contre Liverpool, Sunderland et Stoke sont plus représentatives car c'est plutôt ce genre de défense qu'un n°9 doit s'attendre à rencontrer en PL.

Et c'est précisément d'un profil à la Giroud dont on a besoin face à ce type d'équipes...
Tout à fait d'accord avec l'aspect sinusoïdal des cotes des joueurs dans ce pays. A un moment, tout le monde voulait du Gignac en pointe en EdF. Pendant, l'Euro, l'auditeur moyen de RMC réclamait la titularisation de Giroud. Au moins, avec Traoré, on ne risque rien, vu qu'il est burkinabé...

Giroud n'est ni une pipe ni un cador. Il a le niveau pour jouer dans un club du calibre d'Arsenal, sans forcément être le buteur en chef, mais en faisant partie de la rotation mise en place par Wenger, au même titre que Gervinho, Walcott ou Oxlade-Chamberlain. Ne vaut-il mieux pas être un membre parmi d'autres d'un effectif riche que la star d'une équipe appelée à rentrer dans le rang? L'opportunité de signer à Arsenal ne se serait peut-être jamais représentée.

Enfin, n'oublions pas qu'à son arrivée de Turin, Henry (joueur certes au pedigree infiniment supérieur) avait joué huit matches avant de trouver les filets. Nul besoin de revenir sur la suite.
Le_General Niveau : DHR
Le vieil hippie un sculpteur sur bois ? Le pire c'est qu'il a du se faire un bon billet avec ces horreurs...
Le vol Fly Emirate spécialement affrété pour rallier l'aéroport de Montpellier Méditerranée est parti à l'heure. Au-dessus de la Manche, Giroud est songeur. Il craint moins de ne toujours pas marquer ce soir que de s'oublier et de se précipiter pour aller claquer la bise à Younès si jamais le montpelliérain marquait... L'idée devrait le faire sourire un peu, mais son regard, qui suit l'ombre de l'avion sautillant de nuages en nuages, demeure absent.

Parce que tout ça est allé trop vite et que de passer de Montpellier - où le président s'occupe jusqu'à de tes poubelles -, à Londres - où tu ne sais pas, non seulement le nom du président, mais encore quel jour sortir les poubelles et sur quel trottoir les laisser - ça ne facilite pas ton adaptation.

Et puis il y a cet Allemand, là, très prétentieux ; foutu complexe d'infériorité du français qui est le seul à Londres à commencer ses phrases par « I am sorry, I am French » plutôt que par « Hello! » comme tout le monde. L'autre il parle un anglais et - pire - un français impeccables. Giroud l'a surpris de loin, en conversation animée avec Wenger (en Alsacien en fait)...

Giroud est mélancolique : il formait un beau couple avec Belhanda, comme Gameiro-Amalfitano ou même Jallet-Morel. Heu, non, pas Jallet-Morel. Des atomes inertes une fois séparés, alors que les molécules qu'ils formaient faisaient briller les yeux de leur entraîneur-chimiste, voir carrément alchimiste dans le cas de Girard. Giroud a vu la tête de Gargamel qu'il faisait après Reims, et ça l'a vraiment attristé.

L'hôtesse lui rappelle de mettre sa ceinture « Would you please fasten your belt » Il improvise un vaguement scolaire « I am affraid that I did not catch what you said » tout en se demandant bien pourquoi elle voulait lui parler de « Fessenheim » ? Toujours ces histoires de molécules sans doute.

Ce soir Giroud va marquer. Belhanda aussi. Parce que ça leur aura fait du bien de se revoir à la Mosson.
Travis Bickle Niveau : Ligue 1
Malade peut-être mais pas dénué de talent.
c'est bien pour ça que je le précise...
*afraid (sorry)

Et merci donc à ceux qui se sont inquiétés de ma santé avec autant de mansuétude.
Gentil Ghana Niveau : DHR
Eudoxe : j'en veux tous les jours des comme ça!

T'as pas volé ton +1 mec!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Bayern en reconquête
0 21