Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // Süper Lig
  2. // Le point Têtes de Turc

Le régal de Ngando et Saivet, le réveil de Valbuena

Mathieu Valbuena, Bafétimbi Gomis, Yoan Gouffran... Le championnat turc est devenu une véritable terre d'accueil pour les anciens de Ligue 1. Chaque week-end, Sofoot.com fait le point sur le week-end de nos chouchous installés en Turquie.

Modififié

  • Yoan Gouffran, André Poko et Axel Ngando (Göztepe)

  • Et un doublé pour Axel Ngando, un ! Placé en meneur de jeu pour sa troisième titularisation seulement devant André Poko – qui lui a délivré une passe décisive – et derrière Nabil Ghilas – lui aussi auteur de deux buts –, l'ancien Bastiais a brillé. Gouffran, sorti dès la mi-temps, beaucoup moins. Ce qui n'a pas empêché Göztepe d'exploser le Kardemir Demir Çelik Karabükspor (5-0). En même temps, la lanterne rouge possède 18 points de retard sur l'avant-dernier...


  • Umut Bulut & Jean-Armel Kana-Biyik (Kayserispor)

  • Un carton jaune pour le premier, une entrée en jeu à vingt minutes du terme pour le second, et une défaite à domicile contre Alanyaspor (1-2). Voilà ce qu'il faut retenir du week-end des deux garçons, pas franchement dans un bon jour ce samedi. De toute façon, la saison est bientôt terminée. Et ils n'ont plus rien à jouer. Alors...



  • Lamine Gassama (Alanyaspor)

  • Toujours titulaire, et toujours affublé de son numéro 89. Tranquillement, Gassama fait sa vie en même temps que ses matchs. Sans trop pousser, et sans fauter. Son équipe n'est pas encore maintenue, mais la survie en première division est en bonne voie après le succès à Kayserispor. Après, ce sera l'heure des vacances.



  • Carl Medjani, Henri Saivet, Delvin Ndinga et John Boye (Sivasspor)

  • L'homme du match opposant Sivasspor à Gençlerbirliği (1-0) ? Pas Hakan Arslan, seul joueur à avoir fait trembler les filets. Mais Henri Saivet, celui qui l'a servi. Très bon, l'ex-Bordelais a énormément apporté, tentant huit dribbles et soufflant à la 80e minute. Pour le protéger, Ndinga s'est mouillé et Boye a assuré (meilleur élément défensif de la troupe). Quant à Medjani, il n'a pas été utilisé. Tout le monde ne peut pas sourire en même temps.



  • Stéphane Sessègnon & Florentin Pogba (Gençlerbirliği)

  • L'homme le plus convaincant des visiteurs lors du match opposant Sivasspor à Gençlerbirliği (1-0) ? Sessègnon, qui ne cesse de proposer de belles performances depuis son arrivée en Turquie cet hiver en provenance de Montpellier. Cinq dribbles tentés de la part du Béninois. Pour le protéger, Pogba s'est mouillé. Mais cela n'a pas suffi, puisque Saivet faisait partie du camp d'en face.


  • Tomáš Hubočan (Trabzonspor)

  • Hubočan est un homme qui a de la chance : avec un monstre comme Okay Yokuşlu à côté de soi, il n'y a rien à faire. Si ce n'est réussir 28 de ses 29 passes, et attendre que les attaquants fassent le taf pour renverser Antalyaspor (1-2). Et voilà comment on conserve une cinquième place.



  • Olivier Veigneau & Syam Ben Youssef (Kasımpaşa)

  • Pas un bon 28 avril pour les Français de Kasımpaşa. Battus 4-1 devant leur public par le favori Fenerbahçe, les deux comparses n'ont pas pu faire grand-chose. Le latéral gauche s'est montré plutôt actif quand le défenseur central est resté sur le banc. Bref, un 28 avril à oublier.


  • Mathieu Valbuena & Mauricio Isla (Fenerbahçe)

  • Mais un 28 avril bon à fêter pour Valbuena. Bien que de nouveau remplaçant (il n'a été titularisé qu'à trois reprises toutes compétitions confondues en 2018), Petit Vélo est sorti de sa boîte à l'heure de jeu et a planté un quart d'heure plus tard. Son deuxième but en cinq jours, alors qu'il était auparavant resté muet cette année. De la touche, Isla a apprécié le spectacle. Mais a peut-être perdu un compagnon de banc.



  • Aly Cissokho & Khalid Boutaïb (Yeni Malatyaspor)

  • Yeni Malatyaspor-Akhisar Belediyespor : 0-0. Un vieux nul tout nul ? Pas tant que ça. Si le score est resté vierge, c'est en grande partie grâce à Cissokho, qui a tout simplement sauvé son camp en milieu de partie. Et qui a rempli toutes ses missions par ailleurs. Ce qui n'est pas franchement le cas de Boutaïb, lequel ne s'est essayé à la frappe qu'une fois alors qu'il était aligné en pointe. Conséquence : un remplacement peu après l'heure de jeu. La parole était à la défense.


  • Dany Nounkeu (Akhisar Belediyespor)

  • Lui aussi a réussi à offrir un clean-sheet à son portier. Super solide et imprenable dans les airs, le Camerounais demeure une valeur sûre en défense centrale. Peut-être ferait-il du bien à Toulouse s'il y était encore actuellement...




  • Gaël Clichy, Emmanuel Adebayor, Manuel da Costa et Mevlüt Erdinç (İstanbul Başakşehir)

  • Qui a cru qu'İstanbul Başakşehir allait lâcher son ambition de première place ? Menés 1-0 sur le terrain d'Osmanlıspor à la pause, Adebayor et ses potes ont rectifié l'angle dans le second acte. Avec le goal du 2-1 pour Manu, bien dans ses pompes malgré quelques pertes de balle, Clichy fidèle à lui-même (85% de passes réussies), Da Costa moyen (suppléé à la pause) et Erdinç toujours réduit au rôle de coiffeur. Problème : le club le plus détesté de Turquie a peu de chances de terminer champion...


  • Bafétimbi Gomis, Younès Belhanda, Mariano et Sofiane Feghouli (Galatasaray)

  • ... Car Galatasaray refuse de lui laisser le titre. Vainqueur du choc contre Beşiktaş, Belhanda et ses camarades ont vu l'indispensable Gomis, encore essentiel ce dimanche, rater un penalty. Rien de grave : le Gala disposait déjà de deux buts d'avance. Pas forcément grâce à Belhanda, utile, mais pas décisif, ni à Feghouli – idem –, ni à Mariano, les trois joueurs cités n'ayant pas disputé l'intégralité de la rencontre. Peu importe, finalement : leur bande est leader avec une unité d'avance sur İstanbul BB. Et c'est tout ce qui compte.

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:17 Drogba quitte le Phoenix Rising FC 8 Hier à 12:30 Mbappé humilie Dembélé à l'entraînement 53