En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Le recadrage de Gillot

Modififié
Depuis quelques matchs, ça tourne sévère chez le Girondins : Chalmé, Jussiê, Planus et Saivet privés de feuille de match jeudi en C3. D’autres aussi, un peu avant, face Toulouse. Bref, ça sent la lessive à plein nez au Haillan. Mais à la veille de défier Lorient au Moustoir, Francis Gillot se défend d’éventuelles mises à l’écart.

« Faut pas se faire une montagne de tout ça… Quand j’ai mis au repos Plašil et Obraniak (en Coupe de la Ligue, ndlr), on n’a pas relevé le truc, hein, précise le coach. Les joueurs, ils sont prévenus depuis longtemps que certains joueraient, et d’autres non. D’autres encore seront en dehors du banc… Ils ont besoin de souffler. Mais c’est pas une question de rendement. »

Oui, enfin, ça y ressemble, quand même… « Non, y a rien, répond-il. On en fait beaucoup pour peu de choses… C’est un roulement logique, pour tous. Sinon, ils vont se blesser. »

Et si les joueurs concernés le prenaient mal ? « Je l’ai dit une fois dans le vestiaire, j’ai pas besoin de répéter. Je ne vais pas convoquer les joueurs, ni justifier tous mes choix, à chaque match. J’ai pas envie d’y passer la nuit non plus ! Ça va se passer comme ça, point barre ! Après, c’est plus mon problème. J’ai une logique de fonctionnement… Et s’ils ne sont pas contents, ils s’en vont à Noël. Voilà ! »


Là, ok, on a bien compris. LB, Bordeaux.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9
À lire ensuite
Valbuena défend M’Vila