En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // Espagne -Liga
  2. // J10

Le Real torpille Villarreal

Le Real Madrid n’a eu aucun problème pour enfoncer Villarreal (3-0), relégable ce soir. Les Merengues repassent devant le Barca, mais ne chipent pas la première place à Levante, vainqueur sur le fil de la Real Sociedad (3-2). Malaga plonge à Vallecas (0-2), et Valence assure le minimum à Saragosse (1-0).

Modififié
Ce Real Madrid est sans aucun doute plus fort que celui de la saison passée. Plus sûr de lui, plus solide, mieux huilé. Depuis un mois, il enchaine les adversaires avec une régularité impressionnante, en Liga comme en Ligue des champions. Bien loin des tergiversations actuelles du rival catalan, le Real s’amuse sur le terrain. Ce soir, c’est Villarreal, déjà mal en point, qui en a fait les frais. Dépassé par la technique de Benzema, la précision de Kaka, et la vitesse de Di Maria, le sous-marin jaune avait déjà coulé à la demi-heure de jeu. Garrido a peut-être gesticulé pour la dernière fois sur le banc d’un Villarreal relégable ce soir. Dominateurs de bout en bout, très peu inquiétés, les Merengues n’ont même pas eu besoin du 100e but de Cristiano Ronaldo pour l’emporter facilement. Incisifs en première mi-temps, ils se sont contentés de contrôler en deuxième.

Avec cette nette victoire, le Real repasse devant le Barca, mais reste collé derrière cette équipe de Levante, qui possède des ressources dont elle-même n’avait pas conscience. Bousculée par une Real Sociedad bien plus entreprenante que ces dernières semaines, elle a arraché la victoire au bout des arrêts de jeu, grâce à un coup-franc surpuissant de Rubén des 35 mètres. Et dire qu’il venait de rentrer. Montanier pourra regretter les deux barres touchées par les siens, méritants ce soir mais dépassés par l’euphorie du leader de la Liga. Les Basques avaient pourtant parfaitement réussi leur entame, ouvrant le score d’entrée après une grosse bourde de Munua, le portier valencian. Mais en cinq minutes, Levante a planté par deux fois pour prendre l’avantage. Accrocheuse, la Real Sociedad pensait obtenir le nul en égalisant à quelques minutes de la fin par Iñigo Martinez. C’était sans compter sur le pied gauche de Rubén.

Malaga à la dérive, Valence grapille

Après les deux raclées face à Levante et au Real Madrid, le cheikh Abdallah Ben Nasser Al-Thani était passé à l’entrainement en début de semaine, pour rappeler à ses joueurs qu’il n’avait pas lâché 80 millions d’euros pour se faire humilier par le plus petit budget de Liga. Et pourtant, dans un Teresa Rivero plus bouillant que jamais, Malaga a enchainé une troisième défaite consécutive. Les Andalous se sont foutus tout de suite dans la panade en ratant complètement leur début de match, encaissant un but sur corner dès les premières minutes. La malchance qui ne les lâche plus dans cette mauvaise période va elle aussi s’y mettre, Eliseu se faisant expulser sévèrement peu après la demi-heure de jeu. Surexcités, les joueurs de Vallecas vont attaquer de toutes parts, et Tamudo, deux minutes après un gros raté, crucifie la bande à Pellegrini à vingt minutes de la fin, faisant renverser une partie de la tribune. Van Nistelrooy avait eu l’occasion d’égaliser, mais le Hollandais n’y est décidément pas. Dijon a battu Paris, le Rayo Vallecano s’est offert Malaga. Sale soirée pour les Qataris.

Dans les prétendants aux places européennes, Valence s’en est encore bien sorti sur la pelouse de Saragosse. A l’image du FC Séville, le club che éprouve beaucoup de difficultés à dominer ses adversaires, mais prend les points. Un petit point sépare les deux équipes au classement, les deux n’ayant jamais gagné avec plus d’un but d’écart cette saison. Ce soir, encore, il a fallu attendre la 82e minute et une sortie hasardeuse de Roberto pour que Jordi Alba donne la victoire aux siens. Auparavant, Soldado s’y était essayé, d’une superbe bicyclette, stoppée cette fois par Roberto. L’essentiel est assuré, Valence est au pied du podium. Dans les deux autres matchs de la soirée, Getafe et Osasuna ont assuré le spectacle au Coliseum (2-2), Baldé répondant par deux fois à Guiza, auteur (enfin) de ses deux premiers buts depuis son retour à Madrid, et Gijon est sorti de la zone rouge en décrochant son deuxième succès consécutif, sur le terrain de Majorque.



Les résultats



Leo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 53 minutes Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 2
il y a 3 heures Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 5 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 6 il y a 7 heures Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 15
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4