Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 35 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Valence-Real Madrid (2-2)

Le Real se casse les dents à Valence

Au terme d’un match survolté, le Real concède le nul sur la pelouse de Valence (2-2). Les Madrilènes ont pris par deux fois l’avantage mais ils n’ont pas su résister au cœur des Valenciens, ni aux coups de sifflet de l'arbitre.

Modififié

Valence CF 2-2 Real Madrid

Buts : Parejo (45e sp) et Alcácer (83e) pour Valence // Benzema (16e) et Bale (82e) pour le Real

82e minute. En infériorité numérique, le Real est en grosse galère face à Valence, mais il pense faire le plus dur. En effet, sur un coup franc de Kroos, Gareth Bale envoie une tête décroisée splendide dans la lucarne de Domenech pour prendre l’avantage. Suffisant pour voir le Real arracher la victoire ? Pas du tout ! Les Madrilènes concèdent dans la foulée l’égalisation à Paco Alcácer. La Maison Blanche pourra toujours contester les coups de sifflet en sa défaveur, mais elle ne pourra pas nier son manque de panache et d’attention. L’occasion de revenir sur le Barça est manquée. Le nul n’arrange pas plus Valence, qui enchaîne un septième match sans victoire. Toutefois, avec une telle débauche d’énergie, les hommes de Gary Neville devraient vite retrouver le succès.

Coups de sifflet polémiques


Pendant que les supporters de Valence affichent une banderole en hommage à Rafa Benítez, entraîneur du club de 2001 à 2004, le début de match est haché. L’intensité physique déployée par les Valenciens gène considérablement le Real, et c’est d’ailleurs les locaux qui se créent les premières occasions. Pepe empêche toutefois virilement Alcácer de conclure, puis la tête de Dani Parejo fuit le cadre de peu (6e, 11e). Les hommes de Gary Neville sont boostés par un stade Mestalla bouillant et font même preuve d’un certain excès d’engagement. Néanmoins, ils sont surpris dès la première fulgurance adverse. Malgré le bon début de match de Valence, c’est bien Karim Benzema qui ouvre le score à la conclusion d’une action géniale de la BBC (0-1, 17e).



Limpide, épuré, parfait. Barcelonesque, pourrait-on même oser. Mais toutefois pas suffisant pour rassurer le Real. Car le temps de digérer le but concédé, Valence repart à l’assaut du but madrilène. Les Blanquinegros multiplient les occasions, mais font aussi preuve d’un gros manque de réalisme. Quand João Cancelo ne cadre pas sa tête (31e), André Gomes tarde trop en excellente position et est repris par Sergio Ramos (37e), et Abdennour ne parvient pas à conclure un cafouillage sur corner (38e). Peu avant la pause, Gareth Bale pense, lui, obtenir un penalty pour un contact douteux avec Orbán, mais l’arbitre de la rencontre n’est pas du même avis. Sur le contre, le précieux coup de sifflet échoit finalement à André Gomes accroché incontestablement par Pepe. Loin de se soucier des réclamations madrilènes, Parejo remet les compteurs à zéro (1-1, 46e).

Fin de match folle


Sans doute animé par le sentiment d’injustice, le Real attaque mieux la seconde période. Valence a désormais du mal à ressortir de son camp et est rapidement mis sous pression. Après un coup franc en bonne position gâché par Bale (49e), Marcelo est contré au dernier moment sur une bonne remise de Benzema (51e). Toutefois Valence ne se contente pas de défendre et ressort proprement le ballon dès que l’occasion se présente. Résultat, la rencontre est très rythmée et tout aussi agréable à suivre. Face au bloc défensif très bas de Valence, le Real a quand même bien du mal à trouver la solution. Surtout que Cristiano Ronaldo est assez peu en vue. C’est même Valence qui se montre le plus dangereux avec une grosse frappe d’André Gomes qui oblige Navas à boxer en corner.

Benítez revoit logiquement ses plans, mais c’est incompréhensiblement Benzema qui cède sa place à Lucas Vázquez. Quelques instants plus tard, au duel avec Abdennour, Ronaldo réclame un penalty. Toujours pas. Dans la foulée, comme en première mi-temps, le coup de sifflet est contraire au Real. Kovačić est en effet exclu pour une énorme semelle sur Cancelo (70e). À dix, le Real n’est pas plus inquiété que cela, mais peine d’autant plus à se montrer dangereux. Jusqu’à la tête parfaite de Bale (1-2, 82e). Seulement, les Madrilènes s’oublient et laissent Paco Alcácer égaliser immédiatement (2-2, 84e). La fin de match est plus que bouillante. Mais malgré d’énormes occasions pour Ronaldo et Negredo, le tableau d’affichage ne bougera plus. Les deux équipes ont livré un superbe match, mais se quittent avec un résultat qui n’arrange ni l'une ni l’autre.


Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:15 Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 6 Hier à 17:45 Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 22 Hier à 17:00 La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 8
Hier à 16:40 Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 16 Hier à 15:15 Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 Hier à 14:35 À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
mardi 14 août La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 98 mardi 14 août La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 8 mardi 14 août River Plate devrait quitter El Monumental 14 mardi 14 août Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 36