En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6e journée
  3. // Ce qu'il faut retenir

Le Real s’est retrouvé, Bilbao s’est effondré

En battant avec la manière l’équipe de La Corogne, le Real Madrid a repris confiance à une semaine du Clásico. Pas d’éclaircie en revanche pour l’Athletic Bilbao, battu sans contestation possible dans le derby basque. Et si la Liga était plus ouverte que ces trois dernières saisons ?

Modififié
Cinq buts, 12 corners, 23 tirs dont 13 cadrés. Contre La Corogne, le Real Madrid a retrouvé son efficacité, sa fluidité et ses stats de la saison passée. Idéal pour reprendre confiance à une semaine de son déplacement au Camp Nou. Menés, les hommes de Mourinho ne se sont pas affolés. Ils sont au contraire redevenus cette équipe dangereuse partout (surtout à gauche), tout le temps. Faut dire que les Galiciens, sans Valerón, ne leur ont pas offert de redoutable opposition. Cristiano Ronaldo a marqué trois fois, mais l’homme du match a bel et bien été Di María, excellent sur le côté gauche. Au contraire d’Özil, pas dans une bonne période, l’Argentin s’affirme comme un membre indiscutable du onze de Mourinho. Le week-end aurait pu être parfait pour les Merengues, si le Barça n’était pas allé chercher une deuxième victoire consécutive dans les dernières minutes. Au mental. Les Blaugrana remercient Fàbregas et David Villa, auteur de son troisième but de la saison en seulement 93 minutes passées sur les pelouses. Dans le jeu, les Catalans n’impressionnent pas, ils ne passent plus leurs manitas, mais le dernier mot est pour Zubizarreta : « Si actuellement ça va mal, le jour où ça ira bien qu’est-ce que ce sera…  »

La double Liga remise en question ?

Il n’empêche qu’en ce début de saison, les deux géants ne semblent plus aussi intouchables que ces trois dernières années. Peut-être qu’il s’agit d’une simple mise en route, et que, dans quelques semaines, ils redeviendront les machines infernales qu’ils étaient. Mais pour l’instant, ils se font accrocher. Aussi parce que les outsiders de la Liga sont actuellement à un niveau assez proche du leur. Chez lui, le FC Séville a tapé le Real et est passé à trois minutes d’en faire de même avec le Barça. Valence, pourtant pas non plus au top, a pris un point au Bernabéu et s’est incliné de justesse au Camp Nou. Enfin, la doublette Málaga-Atlético Madrid, qui se rencontrera au Calderón dimanche prochain, réalise un début de saison parfait. Invaincus toutes compétitions confondues, les deux ont encore gagné ce week-end, confortant leurs places sur le podium. Si Málaga semble un peu juste en profondeur de banc pour tenir le rythme sur la durée, l’Atlético paraît armé pour le combat. Les Colchoneros supporteront même le rival madrilène le week-end prochain. En remportant le Clásico, le Real pourrait offrir la place de leader du championnat à l’Atlético. Enfin, on n’en est pas encore là.

Le derby plombe Bilbao


Ce week-end était aussi celui du fameux derby basque. Le produit du centre de formation de la Real Sociedad contre celui de l’Athletic Bilbao. Avec la victoire et un très bon match, les joueurs de San Sebastián ont poursuivi leur série 100% à domicile, 0% à l’extérieur. Pour Bilbao, en revanche, c’est un nouvel échec cuisant. Qu’est-ce qu’il se passe dans ce groupe, bordel ? Okay, Javi Martínez était une pièce importante. Llorente, toujours là, mais systématiquement remplaçant, aussi. Après un mercato compliqué, une baisse de régime était plus que prévisible. Mais ce jeu au sol porté vers l’avant, cette qualité technique, cette niaque ? À Anoeta, l’Athletic n’a cadré qu’une seule frappe. Contre 10 pour la Real. La bande à Bielsa s’est fait bouffer dans les duels et dépasser dans le jeu. Aucun joueur n’endosse le costume de leader, et surtout pas Muniain et ses 20 ans. Avec les victoires de Getafe et de Grenade, les Basques se retrouvent même relégables après six journées. Et ce n’est pas l’embrouille du jour entre Bielsa et Llorente qui va améliorer les choses.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern 1 Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
il y a 3 heures Lamine Sané signe à Orlando 7
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 10 heures Ronaldinho se lance dans la musique 11 Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1 Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 18 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 11