1. //
  2. // 11e journée
  3. // Levante/Real Madrid (1-2)

Au terme d'une rencontre au scénario totalement dingue, le Real Madrid s'impose 2 à 1 contre Levante. Si le beau jeu n'était pas au rendez-vous du fait de conditions de jeu dantesques, la rencontre a néanmoins basculé dans un n'importe quoi grisant et spectaculaire.

Modififié
0 28
Levante – Real Madrid : 1-2
Buts : Rodriguez (62e) pour Levante. Ronaldo (21e) et Morata (84e) pour le Real

José Mourinho était de mauvais poil lors de la conférence de presse d'avant-match. Particulièrement bougon, le Portugais a souvent envoyé paître les journalistes impertinents. Lorsqu'il s'est enfin exprimé, il l'a fait pour balancer une punchline bien sentie à l'encontre de Karim Benzema. En réaction à une déclaration du Français — la Benz s'est plaint de passer trop de minutes sur le banc depuis le début de la saison —, le Mou a rétorqué : « Il n'y a pas de quoi se plaindre. Je passe bien 90 minutes sur le banc à chaque match moi » . Bim. Si José était aussi aigri, c'est qu'il craignait sûrement son adversaire du soir. Il n'avait jamais vaincu sur la pelouse de Levante. Pire, ses ouailles étaient reparties l'année dernière du stade Ciutat de Valencia avec une défaite, la queue entre les jambes. A l'issue de la rencontre, le Special One peut retrouver le sourire, ses garçons ont fait preuve d'un sacré caractère. Ils ont réussi à braver les éléments et de rugueux adversaires pour ramener trois précieux points.

Cristiano le visage en sang

Les premiers instants de la rencontre sont dantesques. Tout d'abord à cause de la météo. Une pluie torrentielle ayant arrosé la région de Valence toute la journée, c'est sur une pelouse totalement détrempée — pour ne pas dire injouable — que le ballon essaie tant bien que mal de rouler. Deuxième image choc : le visage en sang de Cristiano Ronaldo. Victime d'un coup de coude involontaire de David Navarro, CR7 se relève avec l'arcade sourcilière en lambeaux. L'ancien joueur de United se fera recoudre à la fraîche les fesses posées sur la pelouse avant de reprendre sa place. A part ça, pas grand-chose à signaler côté football. Le jeu ressemble davantage à un enchaînement de séquences burlesques ou à une partie de water-polo qu'à un match de foot. Alors que l'arbitre s'entête à tester la capacité d'absorption du gazon, Ronaldo, façon gueule cassée avec son pansement sur l'œil, profite d'un coup franc de Xabi Alonso mal repoussé par la défense pour envoyer un splendide enchaînement contrôle du genou-frappe puissante sous la barre. 1-0, une éclaircie au milieu du déluge. Finalement, après une fin de première période sans intérêt, l'arbitre siffle la mi-temps. Une seule question demeure : pourquoi diable ne met-il pas plutôt un terme définitif à cette mascarade ? Pendant ce temps-là, il pleut toujours.

Aquafootball, penalty raté et coaching gagnant

Tiens, histoire d'enlever le peu de piquant qu'il restait à la rencontre, le Mou décide de remplacer Cristiano Ronaldo, toujours souffrant, par Raul Albiol. Logique en fait. Rien ne sert d'aligner de bons footballeurs quand on ne peut pas jouer au football. Vu qu'il est impossible de construire la moindre action, les joueurs de Levante tentent de loin. Juanfran puis Barkero allument deux mèches que Casillas repousse avec difficulté. La réponse du berger à la bergère se fait sur corner. Pepe puis Ramos voient leurs tentatives s'écraser sur la barre transversale de Munua. Le match s'emballe, de l'autre côté du terrain, Angel Rodriguez, servi par Martins d'une remise astucieuse, résiste à Pepe avant de tromper Casillas d'une balle piquée. Un partout, tout est à refaire pour le Real. Alors que Kaká entre sur la pelouse pour tenter de faire la différence, David Navarro — encore lui — crochète Callejon à l'entrée de la surface. Penalty. Xabi Alonso s'élance mais sa frappe est repoussée par Munua, le match devient fou ! Privé de solutions offensives — Benzema et Higuain sont dans les choux — Mourinho est contraint de faire entrer le jeune Alvaro Morata pour essayer de forcer la décision dans les ultimes instants. Éclair de génie puisque c'est justement le gamin qui dévie dans les buts quelques instants plus tard un coup franc bien frappé par Xabi Alonso. Malgré une ultime tentative d'Obafemi Martins, les Madrilènes tiennent leur victoire. Ils reviennent de l'enfer.


Par Pablo Garcia-Fons
Modifié

MindTheGap Niveau : CFA
Le coup de coude de Navarro, involontaire? Really?!?

On parle quand même d'un boucher (Pepe aurait presque l'air d'un tendre si on regarde l'historique de ses agressions) qui n'avait absolument aucune raison de sauter le coude en avant...
Hatem Peinard-Frais Niveau : DHR
Note : 1
@ MindTheGap

Je crois qu'il était involontaire le coup de coude, d'ailleurs le mec continue son action et fout son coude dans le dos de son coéquipier.

Par contre, moi c'est toute l'équipe de Levante... Je peux pas. A l'image de leur capo Ballesteros.

Heureusement qu'on gagne ce soir sinon ce message serait interprété comme celui d'un mauvais perdant...
Génial
Pep Pep Pep Pep Niveau : District
Note : -1
Ouais enfin dans des conditions similaires la saison dernière je me souviens d'un Bilbao-Barça a San Mames d'un niveau de jeu fabuleux.


Superbe changement du Mou Albiol pour CR7, quel génie tactique..
Hatem Peinard-Frais Niveau : DHR
Note : 1
@Pep Pep Pep

C'est vrai que c'est ridicule de sortir ton seul attaquant, qui s'est pété l'arcade sourcilière.

Il a pas les idées claires le père José, je vais lui prescrire 2 mois de "repos" a NYC.
Incroyable!! SoBarça continue sa propagande pro-nains!
Si ce meme David Navarro, boucher de son etat et coutumier du fait en Liga (attentat sur Figo ou provocation à Messi, sous les couleurs de Valence) commet de façon premeditée (matez bien la sequence video) ce meme attentat barbare sur un certain nain... c'est l'expulsion directe et 10 matchs de suspension!!!
SoFoot, vous etes des grosses merdas!
Sinon, terrain impratiquable, match injouable.
Ronaldo grandiose, qui se fait recoudre a froid (!!!) et inscrit un but sublime, Coentrao tres bon pour sa rentree, Ozil degueulasse, Albiol une vraie chevre (comme toujours), Alonso ridicule sur le péno. Tres bon coaching de Mourinho. Bravo au petit Morata. Cantera Power!
ringold
Je ne sais pas pourquoi mais la nervosité du Mou sur le banc était assez intriguante au début, sa jubilation sur la fin, l'air de ne plus pouvoir tenir assis pour cause de crise d'hémorroïdes aiguë, en disait long sur sa trouille de ne pas gagner et de laisser le Barça 10 points devant...
MindTheGap Niveau : CFA
@Hatem Peinard-Frais: Mouais... j'ai toujours des doutes sur le fait que le coup de coude soit involontaire, le mec n'en est pas à son coup (je de mot, jeu de ramoucho)d'essai(marche sur Messi hors action de jeu, patate par derrière quand il y avait eu une embrouille contre l'Inter en 2007 en s'enfuyant comme un lache dans une course digne d'Usain Bolt, etc.).

Vidéo du coup contre CR7, que chacun y aille de son opinion:
http://www.youtube.com/watch?v=WKrCGHdxb-k

Quel con ce mourinho... le commentaire qu'il a fait sur ce qu'a dit Benzema. Benzema ne s'est pas plaint. Il aurait du vérifier les dires du journalistes. Moi, à la place du Benz je serais vexé. En attendant ce soir, il avait pas Benz, et il a stréssé SEC.

Les passes DEC de Benz ne servent à rien alors les rageux ?
L'abitre n'aurait jamais du donner le coup d'envoi de ce match. Les joueurs ne se sont pas fait plaisir, ça se voyait, et les (télé)spectateurs se sont réellement fait chier.

Parler de coup de génie lorsque Mourinho va chercher tout au bout du banc Morata, ça me semble un peu fort. Sur le banc il n'avait plus qu'un seul joueur habitué à mettre des buts et aucun sur la pelouse, la suite semble logique.
C'est Toril qui a dû bien rigolé devant sa télé.
Pep Pep Pep Pep Niveau : District
Hatem: Ce que je critique ce n'est pas le fait de faire sortir CR7, vu le soucis qu'il avait oui.

Ce qui me repugne c'est la frilosité tactique de Mourinho pourquoi Albiol pour remplacer une pointe? C'est ridicule.
Hatem Peinard-Frais Niveau : DHR
Note : 1
Pep

Frilosité tactique peut être mais on ne peut plus logique:

Le Real mène a la marque

En face t'as des mecs bagarreurs

D'un coté t'as Di Maria qui part a toute allure avec le ballon et qui arrive sans parce que sur son coté c'est la mare au canards

Du coup personne ne va s'aventurer a jouer au sol, ça va passer par les airs.

La suite du raisonnement c'est :

Sortie de ton attaquant blessé pour un défenseur de près de 2 mètres qui va prendre l'ascendant lorsqu'il s'agira de remporter un duel aérien.
Note : -1
l arbitre était clairement pour madrid et d ailleurs quand il a lui le real gagne toujours
"coup de coude involontaire"...

fallait oser quand meme.
Note : -1
t es pacse avec karim karim ???

tu sais que c est haram.. chez vous ?
Partenaires
Le kit du supporter Vietnam Label Trash Talk basket
0 28