En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Alavés-Real Madrid (1-4)

Le Real remplit sa mission face à Alavés

Modififié

Deportivo Alavés 1-4 Real Madrid CF

Buts : Deyverson (7e) pour Alavés // Cristiano Ronaldo (17e, 33e, 88e), Morata (84e) pour le Real

Onze ans après sa dernière venue à Vitória, relégation du Deportivo Alavés oblige, le Real Madrid y reprend ses bonnes habitudes. À savoir, s’imposer en terre basque (1-4), quelques jours après avoir arraché la victoire contre l’Athletic Bilbao, pour conserver la tête de la Liga et mettre la pression sur ses rivaux directs. Pourtant, les prémices de la rencontre voient les Madridistas afficher un double visage. Tranchants offensivement, ils restent fragiles derrière – les absences de Carvajal, Ramos et Pepe, sorti après vingt minutes, y étant pour quelque chose. Symbole de cette porosité défensive, ils craquent sur la première accélération de Théo Hernandez, remuant latéral prêté par l’Atlético de Madrid, dont le centre rasant surprend Keylor Navas, mais pas Deyverson, prompt pour ouvrir le score et renvoyer les Merengues à leurs démons. Caprice du destin, c’est pourtant ce même attaquant brésilien qui, d’un bras décollé, dévie un coup franc de Bale dans sa surface et concède le penalty. Auteur d’un seul pion lors de ses cinq dernières sorties en Liga, Cristiano Ronaldo ne se fait pas prier et transforme l’offrande pour égaliser.

Tout heureux de recoller au score malgré un manque évident d’imagination, les hommes de Zidane poursuivent leur entreprise de domination malgré un manque criant d’occasions franches. Qu’importe, conteste Cristiano Ronaldo, qui sur une frappe légèrement déviée par un défenseur, trompe la vigilance du canterano de la Fabrica Fernando Pacheco. La réussite est au rendez-vous pour le leader de la Liga qui se contente, sans accélérer, de gérer son maigre avantage. Sans occasion, sous un faux rythme, le second acte plonge le Mendizorroza dans la torpeur. Seul un accrochage dans la surface sur CR7, réprimandé par un penalty, fait gronder le public. Quelques secondes et un échec du Portugais devant Pacheco plus tard, il rugit de joie et se prend à espérer un retour des siens. Un espoir de courte durée, puisque Morata, le « super sub » du Real Madrid, y va de son pion du break en toute fin de match. Une banderille succulente, initiée par une ouverture millimétrée de Marcelo et un lob non moins exquis du remplaçant de Benzema. Un caviar que répète le capitaine brésilien des Blancs, auteur d’une nouvelle passe décisive pour Cristiano Ronaldo, à la conclusion du festival madrilène.

  • Résultats et classement de Liga

    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    RD
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    il y a 2 heures Dupraz quitte le TFC 84 il y a 3 heures Robinho en route vers Sivasspor 25
    il y a 6 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 16
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7