En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 27e journée
  3. // Real Madrid/Levante (2-0)

Le Real récupère son honneur

Embarqué dans la tourmente médiatique cette semaine, le Real Madrid a répondu sur le terrain contre une équipe de Levante victime de l'orgueil des Blancos (2-0). Une semaine avant le Clásico, la Maison Blanche se rassure sans fioritures.

Modififié

R. Madrid - Levante
(2-0)

G. Bale (18'), G. Bale (40') pour Real Madrid


9 matchs sans le moindre but, 8 sans la moindre passe décisive. Telles étaient les statistiques de Gareth Bale avant ce match contre Levante ce dimanche soir. Dès la dix-huitième minute de jeu pourtant, le Gallois décide de changer la donne. Visé durement par les médias comme point faible actuel de la BBC, l'homme au serre-tête vient ponctuer un mouvement initié par le métronome du Real Madrid, Luka Modrić. Comme un symbole, le numéro 19 du club royal vient à la rescousse de son coéquipier, célébrant sa réalisation en se bouchant les oreilles. Visiblement vexé, Bale, tenu par les bras, vient frapper le poteau de corner d'un coup de pied libérateur. Sur le banc, Ancelotti observe sans esquisser un geste, ni même un sourire. Comme si le malaise était toujours existant au sein du collectif madrilène. Le résumé bien glauque d'une semaine difficile, ponctuée cependant par une victoire. L'essentiel est acquis, dira-t-on.

Modrić, c'est chic


Une fois l'hommage passé à Antonio Betancort, ancien gardien du Real Madrid décédé ce week-end, le onze madrilène démarre tambour battant avec un bel enchaînement entre Gareth Bale, Karim Benzema et Cristiano Ronaldo pour terminer sur le poteau droit de Marino. Le trio se met en marche progressivement, bien alimenté par Marcelo sur l'aile gauche et Luka Modrić dans l'entrejeu. Sur la première tentative du Croate, la Benz croit ouvrir le score en renard, mais un hors-jeu logique est sifflé. Pas grave, les séquences du trio offensif commencent à retrouver de l'aplomb, et c'est en grande partie grâce à leur lutin au visage de sorcière. Comme des sortilèges, Modrić distille des passes millimétrées, à l'image de sa combinaison avec KB9. Sur le centre du Français, CR7 claque un ciseau sauvé sur la ligne par Ivan Ramis, mais Bale suit d'une volée du droit et ouvre le bal. Une fois devant, les Merengues s'évitent un nouveau conflit avec leur public. Si les offensives manquent encore de tranchant, le Real Madrid se rassure défensivement pendant ce premier acte, avec le retour d'un Sergio Ramos fondamental dans la récupération et la première relance. Le Real retrouve son équilibre, et parvient à doubler la mise. Sur un coup franc rapidement joué, Modrić, encore lui, trouve Daniel Carvajal dans la profondeur. Le barbu sert Cristiano Ronaldo en retrait, dont la frappe est subtilement déviée par Bale (40e). Un doublé bienvenu pour retrouver la confiance, surtout à ce moment de la saison.

La street touch de Benzema


Contre un adversaire en guise de sparring-partner, le Real Madrid poursuit son regain de santé dans son antre. Prêt à faire marcher la mobylette, Marcelo fait l'essuie-glace dans son couloir. À l'occase, le successeur de Roberto Carlos offre de jolis centres, comme celui offert à Benzema, dont la reprise passe au-dessus du cadre. Keylor Navas garde sa tunique orange bien propre dans ses bois, le Real temporise. Oui, mais Cristiano Ronaldo s'impatiente. Toujours porté vers l'avant, le triple Ballon d'or harangue ses troupes pour tuer définitivement la rencontre. Sans se retrouver devant la cage, le Portugais parvient tout de même à trouver Benzema dans la surface. Servi dans le dos, l'attaquant des Bleus tente un coup de maître d'une aile de pigeon terminant sur l'équerre du portier des Granotes. De quoi fait rire Fernando Hierro, mais toujours pas Don Carlo. Ça pouvait être le but du week-end, ce sera finalement 45 minutes d'attente vers le coup de sifflet final. Pas né de la dernière pluie, Ancelotti fait sortir Isco, sous la menace potentielle d'une suspension contre le FC Barcelone. Puis c'est au tour de Luka Modrić, évidemment applaudi par tout le Santiago-Bernabéu pour la prestation qu'il offre à son clan, en quête de beau spectacle. Tranquille sur le banc, Toni Kroos profite du bon déroulement des opérations pour laisser reposer ses cannes en vue du choc des titans. À sept jours d'un Clásico déjà sur toutes les bouches, le Real Madrid reste donc à un point du Barça. Les paris peuvent commencer.

⇒ Résultats et classement de Liga

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures 243€ à gagner avec la Juve & Naples Hier à 18:19 151 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 13:52 Football Recall, épisode 6 :Real-PSG et le Barça écossais 2 Hier à 12:15 L'étrange penalty de Cristiano Ronaldo 57 mercredi 14 février Ronaldo et Marcelo donnent l'avantage au Real 7