En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. // Ligue des Champions – Quarts – Real Madrid/APOEL (5-2)

Le Real range l’APOEL

Grâce au 3-0 du match aller, les merengues étaient en demi-finale depuis longtemps. Sauf qu’on ne rigole pas avec l’honneur et qu’à l’APOEL il n’y pas que des manches. Compte-rendu.

Modififié
Real Madrid (ESP) – APOEL Nicosie (CHY) : 5-2
Buts : Ronaldo (26eme et 75eme ), Kaka (37eme), Callejon (80eme) et Di Maria (84eme) pour le Real Madrid – Manduca (67eme) et Solari (82eme, sp) pour l’APOEL Nicosie

Être l’APOEL, avoir perdu 3-0 à domicile au match aller et venir jouer le Real chez lui est aussi agréable qu’un coup de téléphone en pleine nuit ou une panne d’eau chaude un matin d’hiver. Jovanovic ne s’attendait pas à grand chose avant le match; « en jouant contre le Real, l’APOEL est arrivé au zénith de sa trajectoire  » disait-il hier. Il attend des siens qu’ils soient « dignes » avant de redescendre dans la boue. Ils sont 4000 à être venus voir le dernier match des héros de la Champions 2011-2012 et font beaucoup plus de bruit que les à peine 50 000 madrilènes. Dans les cages, la victime sera Pardo (au lieu de Chiotis). Le 11 chypriote a changé : Helder Sousa remplace Marcinho, Manduca, la star de l’équipe suspendue à l’aller, revient et Solari est remplacé par Pinto. Le 11 pour l’histoire c’est donc : Pardo/Boaventura-Kaka-Paulo Jorge-Poursaitides/Pinto-Morais/Marcinho-Manduca-Charalambides/A.Almeida. En face Mourinho ne fait pas semblant d’avoir peur et sort Altintop du placard. Benz, Alonso et Özil sont au repos. Le Real de ce soir c’est Casillas/Marcelo-Pepe-Varane-Ramos/Sahin-Granero/CR7-Kaka-Altintop/Higuain. C’est la soirée des expériences.

Real Madrid starring Altintop

En première mi-temps, ce match est à ranger dans la catégorie normale. Ramos fait son retour comme latéral droit pour faire la place à une charnière toute neuve. Varane et Pepe font le taf' dans l’axe. Le petit chti a des allures de Laurent Blanc. Contrôle, passe courte, relance propre, anticipation, on se demande dans quel domaine il peut encore progresser. Être aussi serein à 18 ans à Bernabeu en charnière centrale a quelque chose d’inquiétant. Marcelo, Kaka et Ronaldo insistent côté gauche pendant tout le début de match. Le Real a du mal à écarter et Altintop ne touche pas un ballon sur son côté. C’est donc de l’autre côté que les choses vont se passer. Sahin et Granero le savent. C’est par là que vont la majorité de leurs ballons. Le premier pion est à mettre dans la case passe décisive de Marcelo. C’est Ronaldo au second poteau qui porte le bijou au fond des filets.

Gagner sans souffrir est un luxe en période de Money Time. Sans forcer, c’est la classe de Kaka qui envoie le ballon dans la lucarne gauche de Pardo. 2-0. Si le match était déjà plié avant le coup d’envoi, il est maintenant à ranger dans le tiroir. Mourinho regarde l’une des deux caméras braquées en permanence sur lui et fait une moue de plaisir. Pour fêter le talent, le Mou envoie Di Maria s’échauffer. Kaka joue simple et porte peu le ballon. Pas de fioriture, juste de la classe. Il sourit à peine lorsqu’il tape le poteau quelques minutes plus tard. Quelque chose se trame dans sa tête et Mourinho en rajoute dans les applaudissements. Altintop fait marrer le Bernabeu sur toutes ses touches de balle. Il y a du Julien Faubert dans ce Turc.

Une dent et demi

Au retour du repos Marcelo reste dans le vestiaire, histoire sans doute de garder des forces pour Valence dimanche et le derby contre l’Atletico mercredi. C’est Callejon qui rentre pour gagner en profondeur et étirer la défense chypriote. Altintop passe en défense. Le Turc est nul partout, alors pourquoi pas côté gauche. Le Special One n’en peut plus d’attendre son bébé. 52’ : il appelle Di Maria. Ronaldo passe dans l’axe, Callejon à gauche et Di Maria sur sa bande droite chérie. Sur le terrain il y a beaucoup trop de talents individuels pour espérer autre chose qu’un exploit. Sahin, Granero et Ramos tentent de remuer les blancs. En vain. Pas de place pour les amuse-bouches. Le Real de Mourinho n’est pas joueur et laisse tomber le match. Du coup, l’équipe se coupe en deux et le match devient irrationnel.

Le début du n’importe quoi c’est pour la 61ème. Paulo Jorge se pète une dent et demi sur un contact avec Boaventura. Le bout de dent restant sera retiré à la main par lui-même pour pouvoir continuer à jouer. La preuve qu’à Chypre on ne rigole pas avec l’honneur. 5 minutes plus tard, Manduca s’échappe dans le dos du terrible Altintop. 2-1. Bernabeu est consterné. Mais le but jaune a le mérite de réveiller tout le monde. Le match n’a alors plus aucun sens. Ronaldo sur coup franc splendide, 3-1. Callejon sur un contre efficace, 4-1. Altintop provoque un péno, 4-2. Di Maria joue un une deux par terre, se relève et glisse un lob sur Pardo 5-2. Le match meurt devant un Bernabeu déjà à moitié vide et qui n’a même plus envie de siffler Altintop. Le Real remporte un match sans trop souffrir et retrouvera le Bayern en demi. Mais les plus contents ce soir, ce sont chypriotes. Jovanovic peut respirer, l’honneur de l’île est sauf.



Par Thibaud Leplat, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 23 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16
mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7