En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 24e journée
  3. // Elche/Real Madrid (0-2)

Le Real prend ses aises

Contre une équipe d'Elche trop faible pour rivaliser, le Real Madrid s'impose et reprend quatre points d'avance sur le FC Barcelone en Liga (2-0). Il faut bien le dire, l'opportunité était trop belle pour ne pas en profiter.

Modififié

Elche - R. Madrid
(0-2)

K. Benzema (55'), C. Ronaldo (68') pour Real Madrid.


On joue la 56e minute de jeu dans l'Estadio Martinez-Valero. Après une première mi-temps vierge de buts, le Real Madrid persiste à mettre la pression sur le but d'Elche. Sachant pertinemment que « les buts, c'est comme le ketchup » , Cristiano Ronaldo sent que son heure de marquer n'est pas encore venue. Intelligemment, le Portugais décide de secouer la défense d'Elche à la manière d'un tube Heinz. Comment ? En s'appliquant à distiller un centre vicieux dans la défense valencienne. Résultat : une mésentente entre le défenseur central David Lomban et son gardien Przemyslaw Tyton, dont profite en bon renard des surfaces Karim Benzema. L'essentiel est fait. Informés depuis samedi de la déconvenue du Barça sur ses terres, les Madrilènes avaient beaucoup trop à gagner ce dimanche soir pour ne pas décider de mettre la gomme. Au vu des décisions arbitrales, ce n'était pas de trop de dominer son adversaire de la tête et des épaules. Et pour la petite histoire, CR7 a finalement eu droit à sa sauce tomate.

DEP, Miguel Angel Carrilero


Dès les trois coups de sifflet de l'arbitre mettant fin à la rencontre au Camp Nou samedi, Carlo Ancelotti savait d'ores et déjà que la rencontre de ce dimanche aurait une plus-value en cas de victoire. Pas de surprise de le voir aligner le même onze que lors du match contre Schalke 04 mercredi dernier. Après une minute de silence en hommage à Miguel Angel Carrilero, jeune du centre de formation décédé d'une commotion cérébrale fulgurante lors d'un match de futsal entre amis la nuit dernière, le Real Madrid débute son opération séduction dès la troisième minute. Suite à une mauvaise inspiration d'Edu Albácar, Benzema récupère la balle aux 35 mètres et sert Cristiano Ronaldo dans la profondeur. Bien inspiré, CR7 enchaîne dribble et frappe enroulée, mais la balle frappe l'extérieur du poteau franjiverde. Rebelote dix minutes plus tard, mais cette fois-ci les poings de Tyton remplacent le montant. Même sur un service idéal de Gareth Bale, le Ballon d'or se foire devant une cage vide, surpris par la mauvaise intervention défensive d'Enzo Andia Roco. Logique dominateur de la rencontre, Madrid met pourtant du temps à ouvrir la marque. Cristiano lève les bras au ciel, Daniel Carvajal s'énerve, et Karim Benzema se voit refuser un joli retourné acrobatique pour un hors-jeu inexistant. Bref, Elche commence à se dire que la mission d'accrocher ce Real n'est pas si impossible.

Benzema débouche le champagne


Fraîchement sorti de la zone de relégation suite à deux victoires consécutives en championnat, la team de Fayçal Fajr donne du boulot à Iker Casillas dès le retour des vestiaires, suite à une belle frappe d'Aarón Ñíguez. L'ambiance vire ensuite à l'intimidation : Damián Suárez s'essuie les crampons sur la Benz, puis Ñíguez abuse de la violence en taclant durement Gareth Bale. Un attentat pour lequel l'arbitre ne décide de sortir que le carton jaune. Très gentil. Cependant, le Real ne baisse pas les yeux et fonce droit vers le but adverse. Côté gauche, Cristiano Ronaldo fixe la défense, accélère et adresse un centre vicieux en direction de KB9 pour l'ouverture du score. Une fois devant, la Maison Blanche finit par prendre définitivement la mesure de son adversaire à vingt minutes du terme. Côté gauche encore une fois, Isco fait danser Suárez avant d'adresser un centre vers le numéro 7 madrilène. Un timing impeccable, un coup de front bien frappé : le meilleur buteur de la Liga inscrit son vingt-neuvième but du championnat et prouve à toute l'Espagne son retour en forme (69e). Malgré les semblants de révolte de ses adversaires, le collectif merengue assure une clean sheet et s'installe avec un beau coussin en soie dans le fauteuil de leader. Comme des rois.

⇒ Résultats et classement de Liga

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 8 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 25
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
À lire ensuite
L'équipe type du week-end