1. //
  2. // 3e journée

Le Real prend l'avantage

Dans le duel entre le Real et le Barca en Liga, ce sont les Madrilènes qui prennent les devants en battant non sans mal le voisin Getafe. Le Barca s'est effondré en deuxième mi-temps face à la Real Sociedad, et perd deux points dans la bataille.

Modififié
0 24
Deuxième étape du duel à distance entre les deux ogres de la Liga ce soir. Et pour mettre encore un peu plus de portée symbolique dans l'opposition, les Blaugrana jouent tout en noir. C'est le Barca qui ouvre le bal sur le terrain de la Real Sociedad, le seul où il s'est incliné en déplacement la saison passée, pour la grande première de Philippe Montanier à Anoeta. Dans le très industriel pays basque espagnol, on a il est vrai un petit faible pour les entraineurs cocoricos. On se souvient de Luis Fernandez bien sûr, avec Bilbao, mais aussi de Raynald Denoueix, vice-champion d'Espagne avec la Real Sociedad en 2003. C'était l'époque où on pouvait mettre 20 points au Barca.

Real Sociedad 2–2 FC Barcelone


Buts : Xavi (9è), Fabregas (10è) pour Barcelone; Agirretxe (59è), Griezmann (60è) pour la Real Sociedad



Bon, première indication, Guardiola est déjà concentré sur le match de mardi, face au Milan AC. Le mieux est de commencer par le banc du Barca : Messi, Iniesta, Villa, Mascherano, Puyol, Abidal. Sympa. Derrière, Fontas est aux côtés de Busquets dans l'axe, Alvés à droite et Adriano à gauche. Fabregas, lui, n'est décidemment pas venu pour rien, puisqu'il découvre le poste d'avant-centre, avec à sa gauche Alexis Sanchez, et à sa droite Pedro. Avec Xavi à la baguette, le Barca s'amuse. Dix minutes de jeu, deux ballons par-dessus la défense, et 2-0. Le premier est de Fabregas et c'est Xavi à la conclusion, parfaitement servi par Alexis. Le deuxième, c'est l'inverse, Xavi pour Fabregas. Et ça aurait dû faire trois sans un hors-jeu imaginaire. Les milieux catalans sont très peu pressés, ce qui facilite leur travail. La vitesse d'Alexis fait beaucoup de dégât sur le côté gauche, jusqu'à ce que Dani Estrada le découpe à la demi-heure de jeu. Le Chilien doit laisser sa place à Villa, et ça agace vraiment Guardiola, très énervé sur son banc. Sur le terrain, le ballon circule indéfiniment, Valdes s'emmerde. Les joueurs changent mais le résultat, non. Encore idéalement lancé par Fabregas, Pedro ne peut conclure. Messi s'ennuie sur le banc. Lui aussi aurait bien aimé apporter son Ipad, mais il ne sait pas s'en servir. Dommage, il aurait pu chater avec Higuain.

Les locaux reviennent beaucoup plus volontaires, et se crée une bonne occasion d'entrée de seconde mi-temps par Agirretxe, mais c'est à côté. Le Barca a la possession mais peine à se montrer dangereux, et donne quelques signes de fragilité derrière. En deux minutes, le match bascule et Anoeta s'enflamme. D'abord sur un coup de tête d'Agirretxe, pour son troisième but en deux matchs. Ensuite sur une énorme erreur de Villa, qui veut remettre un long ballon derrière mais sert en fait idéalement le buteur de la Real Sociedad, qui efface Valdés et frappe, mais Busquets dévie de la main sur sa barre. Griezmann a suivi et pousse de la tête au fond. Moment de confusion, l'arbitre siffle d'abord un hors-jeu, mais son assistant lui explique que c'est bien Villa qui l'a maladroitement lancé en profondeur. Réaction immédiate du Pep, Messi entre en jeu. Les Catalans sont perturbés. Pedro a l'occasion de redonner l'avantage aux siens mais aux six mètres l'envoie dans les nuages. Cela tourne presque au comique quand après un arrêt de jeu pour blessure, les bleus et blancs renvoient le ballon vers Valdés, lequel marchait tranquillement en direction de son but sans regarder. Le portier blaugrana se retourne au dernier moment pour stopper le ballon. On approche des dix dernières minutes et le Barca paraitrait presque impuissant. Iniesta entre à son tour, sans effet. La dynamique, l'engagement est basque. Messi non plus n'y est pas. Et c'est même Dani Alvés qui sauve son équipe à la dernière minute. La Barca ne gagne pas au retour de la trêve internationale depuis trois ans. Guardiola a perdu son pari, la tête, et Alexis Sanchez. Sale soirée.

Real Madrid 4–2 Getafe


Buts : Benzema (19è, 69è), Ronaldo (59è, sp), Higuain (88è) pour le Real; Miku (38è, 72è) pour Getafe


Dans la capitale, le Real reçoit les voisins de la banlieue sud, l'équipe de Getafe. Pas franchement un club rival, quand on sait que le président du club, Angel Torres, est socio du Real. Mourinho n'opte pas pour la même stratégie, et aligne d'entrée son équipe-type, avec Coentrao préféré à Khedira. En même temps, le Real ne joue que mercredi en C1, et c'est contre le Dinamo Zagreb. Benzema est donc en pointe, soutenu par Ronaldo, Ozil et Di Maria. Pas mal non plus comme quatuor.

Les Madrilènes attaquent eux aussi très fort. Ronaldo se crée deux belles occases en cinq minutes, et Di Maria enflamme son côté droit. 13ème minute de jeu, Marcelo sert Ozil, qui décale Benzema. Le numéro 9 contrôle et ajuste Moya pour l'ouverture du score. Le Real est dans le bon tempo. Getafe tente sa chance en contre, et se montre souvent dangereux par Miku, qui n'a rien à voir avec Johan. Ca va très vite côté Real, à droite avec l'Argentin Di Maria, à gauche avec le Brésilien Marcelo. On a passé la demi-heure de jeu et ce dernier accélère, donne à Benzema qui en une touche de balle place idéalement Coentrao, qui manque le cadre, au grand dam de Mourinho. Le Français joue juste. Mais le Real laisse des espaces derrière. Marcelo touche d'abord son propre poteau, puis dans la minute qui suit, Lacen lance Miku qui égalise. Petit coup de froid sur Bernabeu. Le Real est tenu en échec à la mi-temps.

Et on reprend exactement sur les mêmes bases. Benzema est servi sur la droite, il centre pour Cristiano Ronaldo qui tente la retournée acrobatique. C'est sur le poteau, Coentrao est idéalement placé pour la reprendre et pousser au fond mais manque encore le cadre. Mourinho devient fou. Miku continue à emmerder la charnière centrale portugaise. C'est le moment que choisi l'arbitre pour offrir un gros cadeau à Ronaldo, en sifflant penalty. Ce n'était pas dans la surface, et il n'y avait pas faute. Si on pousse un peu plus loin, Ronaldo pouvait prendre un deuxième jaune pour simulation. Ca fait beaucoup pour Getafe, qui encaisse un nouveau but de Benzema, sur une ouverture parfaite de Ronaldo. C'est simple, l'attaquant de l'Equipe de France bonifie chaque ballon qu'il touche. Le Real se crée une multitude d'occasions, est très porté vers l'offensif, mais manque du coup de solidité, laissant beaucoup d'espace à chaque ballon perdu. Sur l'un d'entre eux, Guiza s'échappe et sert Miku en retrait, qui élimine Carvalho et réduit la marque. Ronaldo aurait dû mettre le quatrième après un une-deux avec Benzema, mais c'est finalement Higuain qui s'en charge sur l'un de ses premiers ballons. Le Real mérite sa victoire mais s'est fait peur. Il prend deux points d'avance sur le Barca, et la tête de la Liga.


Leo Ruiz

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Cette journée arrive à point pour remettre à leur place certaines personnes qui ne regardent jamais la Liga mais qui estiment que 18 des équipes sont nulles. Tiens, les équipes de Manchester font des cartons en Angleterre, c'est donc un championnat bidon?
Tournant du match, sortie de Sanchez, et rentrée de villa, alias le fantôme.
2-2 logique, j'espère que ça va leur faire reprendre leur esprit car ils ont jouer en marchant tout le match. Mention spéciale à Guardiola, je veux bien que mardi y'a le Milan, mais foutre Fontas-Busquets dans l'axe, c'est vraiment prendre l'équipe d'en face pour une D2.
General Delacroix

Et autres "alternatifs"... Je ne vais pas reprendre les paroles Hennessey, mais bon...les faiuts sont la.

Quand à TX, si tu suivais un peu plus le barça tu serais que à part Busquets et fontas y avait pas d'autres otpions Et surtout pas Puyol qui revient de 3 mois sans rien. Guardiola n'a pas l'habitude de prnede qui que ce soit pour de la merde. Par contre reserver certains joueurs au vu de 7 matchs en 3 semaines...
Ce que je retiens surtout :

Messi s'écroule dans la surface, il reçoit un jaune.

CR tombe hors de la surface, il obtient un pénalty.

Mourinho avant mis la pression sur l'arbitrage l'année passée et apparement ca à marché.
LAMENTABLE!
Les erreurs d'arbitrage ça va et ça vient, attention à pas se mettre au niveau des abrutis qui estiment que le barça est favorisé par l'arbitrage ou que c'est une équipe de simulateurs
@Cil : Hum, je suis le barça depuis plus de 1998.. y'avait Abidal et Mascherano (qui est impeccable à ce poste vu qu'il a jouer là la majeur partie de la saison passée) sur le banc. Avec en plus Keita en MDC, excuse moi mais c'est vouloir se prendre des buts cette composition. Il a plus que probablement voulu préserver pour le match contre Milan, mais quand même ça ne pardonne pas tout.
TX
Donc si tu "suis" le barça depuis 1998 ça fait quoi??
Moi j'habite sur barcelona depuis 2003... Ça fait moins que toi... aii je m'ecrase.

Bref. mascherano je le conçoit meme si je pense qu'il fallait le reserver. Par contre Abi, a priori, il aurait quelques petits truc lié à sa tumeur. Tu devrais aussi savoir que keita c'est un des hommes prefere de Guardiloa. De toute maniere tu devrais aussi savoir que le Barça ne commence jamais vriament bien ses championnats et encore moins apres une pause internationale.

Blaugrana. Je t'en pris change de pseudo si c'est pour te mettre au niveau des fans de Mourinho.
Messi plonge. carton, c'est normal. Maintenant chez les mandrilene, c'etait pas un penalti puisque hors de la surface.
Mais on s'en fou. Comme dit hennessey, ça va , ça vient.

A+
@cil : Quand le Barça est favorisé y a scandale mais quand c'est le Real, faut pas en parler. Pourquoi?
Sur CR y'a pas faute, il avait deja un jaune, donc il aurait du etre exclu en plus.
Moi je m'en fous pas de ce ressentiment anti Barça.

Apres le Barça a mal joué, le nul est logique.
Voilà qu'ils s'engueulent entre eux maintenant.

En voyant le Bayern qui mettait une trempe mémorable à Freiburg, et le Barça qui faisait match nul à San Sebastian, j'ai tout de suite compris ce qu'on allait pouvoir lire dans la soirée sur le site de SoFoot.

Pour résumé, le Real en plante 4 en se promenant et la Real Sociedad était mené 2-0 au bout de 10mn contre les remplaçants du Barça. J'avoue n'avoir regardé que la première mi temps du match du Barça, qui dominait outrageusement et avec un peu de chance aurait mené 4-0 à la mi temps. Ensuite ils remettent eux-mêmes l'adversaire dans le match en leur offrant carrément le deuxième but.
Mais c'est ça qui prouve qu'on avait tort apparemment. Enfin on en reparlera en juin prochain quand les deux gros auront 30 points d'avance sur le troisième.

Sinon Hennessey t'es un peu comme Mario toi, tu comprends ce que tu veux bien comprendre. J'aimerais bien que tu retrouves où on a dit que les autres équipes de la Liga étaient je cite "nulles". On a surtout pas dit ça, le contraire même, mais bon.
Non mais il faut avouer que pour l'instant le championnat "à l'écossaise" c'est la PL...Quand on voit les Manchester se balader contre des Tottenham Ou Arsenal...Bolton c'est pas de une équipe qui se prend des taules aussi facilement!Cette année ces deux là risque d'imiter le couple barça/réal
C'est évident que les remarques qu'on fait sur la Liga peuvent s'appliquer aux autres championnats. C'est juste qu'en Espagne c'est le cas extrême.
Il y a clairement faute sur CR, hors de la surface, mais il y a faute.
benzema bonifie tout ce qu'il touche??
n'importe quoi! L'arabe de service ne rate plus autant de faces à faces , c'est tout!
Incroyable de voir comment on monte en épingle un joueur à deux balles!
Oui il n'y pas pénalty sur ronaldo sauf que: de 1 il y a bien faute et non simulation(le défenseur lui choppe le pied droit), de 2 c'est à la limite de la surface et ronaldo tombe dans la surface.Donc pas si facile que ça à arbitrer, alors arrêtez vos complots avec Mourinho etc...

Moi à votre place je m'arrêterais plutot sur l'assist de Ronaldo qui est absolument magnifique: une passe du pied gauche(j'ai rematé 3 fois tellement c'etait incroyable qu'il sache faire ça avec son mauvais pied), de plus de 30 mètres, millimitrée à un degré tel qu'elle prend de surprise 2 défenseurs(pourtant bien alignés) et le gardien qui était sorti tot!! Ensuite Benzema n'a plus qu'à Battre le gardien complètement dépassé!

Bref du grand art.


Guardiola a fait n'importe quoi avec sa compo(Fabregas attaquant,Villa Messi Iniesta sur le banc, Keita Mdef) et Mourihno a aligné son équipe type. Resultat: Le Real a déjà 2 points d'avance après 2 journées.
@feodalorer : Qu'est ce que tu racontes abruti. Benzema a été tres bon ce soir ovationné par Bernabeu. L'arabe de service plante but sur but en ce moment abruti de fachot
Benz bénéficie de deux caviars, mate toi le but de Higuain!
Normalement avec tous les joueurs qui le servent, benz devrait mettre plus de 30 buts par saison!
C'est un arabe de service parce qu'il est cliché, caïra et con comme un balai, c'est pour ça que les médias l'aiment
@Cil : Non mais de toute façon le match nul est logique, et si c'est comme les 2 année précédente, ça leur mettra un coup de pied au cul pour repartir sur de bonne base. Je pense quand même que Pep aurait du recruter un DC, parce que si Puyol ne revient pas à 100%, et que la tumeur d'Abidal rechute, ca va être tendu : surtout si il nous refait le coup de mettre Busquets en DC, il est vraiment nul à ce poste alors qu'il est monstrueux en MDC. Pour keita je sais, malheureusement on est pas près de le voir sur le banc avec Pep..
Les Catalans qui viennent pleurnicher alors que la salope de Busquets, comme à son habitude, échappe à un carton rouge pour pratique illicite de volley-ball dans un match de foot hier contre la Real.
La faute sur Ronaldo est réelle, il est en dehors de la surface, impossible à voir sans la vidéo. Dans l'esprit, il n'y a rien à dire, s'il passe ça fait mal.
le Barca s'est vu trop beau au bout de 11 minutes, et comme souvent ils sont tombés dans l'excès de confiance. Si l'on rajoute à ça, la blessure d'Alexis qui entraine la rentrée du passeur décisif des asturies cela donne un match qui aurait pu finalement et justement tourner à l'avantage des basques. Symbole de cette lassitude catalane, La Pulga qui se met à chercher un penalty tel un vulgaire lusitanien. je précise que je ne remet pas en cause la victoire du réal, bien plus motivé, hier soir.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 24