1. //
  2. // FC Barcelone/Real (1-1)

Le Real peut-il se les bouffer ?

En rangeant les battes et les crans d'arrêt, les Merengues ont quasiment fait jeu égal avec le FC Barcelone. Du coup, on se demande : et si finalement il y avait eu de la place pour passer ?

Modififié
0 48
L'ensemble de la planète foot le suggérait du bout des lèvres, quelque part entre espoir et pressentiment : cette quatrième manche entre Barcelone et le Real Madrid marquerait un retour au football après trois épisodes qui auront davantage ressemblé à des parties entre taulards qu'à des duels entre les "deux meilleures équipes du monde". Certains esprits taquins ne manqueront pas de noter que ce retour à une certaine normalisation coïncide avec la mise en retrait de José Mourinho (suspendu et absent du Camp Nou, ndlr), intronisé par beaucoup « grand ordonnateur » de la baston de rue qui aura parcouru l'ensemble de la série de duels entre les deux géants ibériques. Au fond, c'est une bonne nouvelle que d'avoir vu le « Mou » rester a la casa, pour ses détracteurs d'abord, trop heureux de ne pas devoir se farcir sa bobine et sa tchatche, comme pour ses partisans, rassurés sans doute de constater que le Portugais n'a pas totalement perdu les pédales en choisissant de ne pas venir exciter le peuple culé; un acte de lucidité dont on finissait par ne plus le croire capable dans cette saga. Eloigné de la ligne de front, bien calé dans son sofa, Mourinho a peut-être pu profiter de ce recul pour constater quelque chose qu'il avait semblé totalement exclure jusque là : en jouant, le Real avait peut-être des arguments pour faire douter le Barça. Et peut-être même davantage si l'arbitre n'avait pas annulé bizarrement le but d'Higuain...

Quand Lass' montre l'exemple

C'est vrai, avec deux pions d'avance avant la réception du Real, Barcelone pouvait voir venir et n'était probablement pas non plus en configuration commando. En clair : l'escouade de Pep Guardiola a très certainement joué à sa main mardi soir, sans trop forcer, dans un souci multiple d'assurer le coup, de préserver de l'énergie et d'apporter son écot à la mission « dépassionnons le Clasico » qui semblait être le mot d'ordre du jour. Dans ce contexte, il ne faut pas se mentir, Barcelone n'a pas accéléré sur chaque possession et a aussi épargné aux Castillans leur fameux pressing tout-terrain qui vous passe l'envie de jouer à la baballe dans votre camp. Ceci étant posé, il faut bien admettre qu'en face, Madrid s'est aussi donné les moyens de faire les choses proprement. Presser haut, plus ou moins ensemble (n'est pas le Barça qui veut) et surtout éviter de balancer systématiquement des exocets sans futur à chaque récupération de balle. Résultat : Cristiano Ronaldo a cette fois eu autre chose que des longues passes « saucisse-merguez » à se mettre sous la quenotte. Dans un 4-2-3-1 qui aura donné une certaine consistance technique et offensive, le Ballon d'Or 2008 a enfin pu jouer vers l'avant, même si la plupart de ses rushs ressemblent à un perpétuel concours de l'action la plus improbable (n'est pas Messi qui veut). Au vrai, le véritable baromètre de cette idée « joueuse » madrilène pourrait en surprendre quelques uns : Lassana Diarra. Lass', pour les intimes. Non pas que le Français se soit d'un coup mué en artiste capable de vous rendre la gonfle comme un petit porte-clés mais l'ancien joueur de Chelsea aura toujours eu le souci de relancer proprement et parfois même de franchir la ligne adverse balle au pied, une manière de révolution par rapport à la dernière prestation d'un autre grand absent de mardi soir, Pepe.

Sans Pepe ni Ramos, forcément...

Car évidemment, si le Real a si bien étalé ses dispositions du jour, c'est aussi parce qu'il se présentait au Camp Nou sans son homme de main attitré. Une absence à rapprocher d'un autre suspendu notoire, Sergio Ramos, estampillé « petite catin en chef des trois premiers actes » quand d'autres ne font pas carrément de lui le fossoyeur de la sélection espagnole. Oui, à Bernabeu, il y a une semaine, entre un Pepe qui n'avait gardé de sa panoplie de « désosseur-dynamiteur » que son attirail de désossage, et un Ramos qui avait à peu près distribué autant de coups que d'insultes (c'est dire combien il a filé de coups), la Maison Blanche s'était fourvoyée. Avec une certaine logique derrière ça. En novembre dernier, quand les Meringues s'étaient pointées à Barcelone, genre « nous aussi on sait jouer » , « toque » , tiki-taka » et tout et tout, ils s'étaient pris une grosse Manita au fond du slip. Sans doute traumatisés, les Madrilènes se sont aperçus ensuite que plus ils jouaient méchant, plus ils se rapprochaient de Barcelone. Très durs lors du second match de Liga, franchement violents en finale de Coupe du Roi, Pepe et ses potes sont allés trop loin lors de la demi-finale aller car, contrairement aux deux rencontres précédentes, cette fois ils n'avaient rien fait d'autre. Une erreur majuscule de Mourinho, obnubilé par l'idée du 0-0. Pour ce match retour, amputé de ses tontons flingueurs, de son gourou et dans l'obligation d'aller chercher un résultat, le Real a sans doute renoué avec quelque chose qui lui ressemble davantage, même si Carvalho et Arbeloa ont assuré le quota de mauvais coups. Bien évidemment, Barcelone reste au-dessus et même très au-dessus dans un grand soir. Mais ce match retour a sans doute permis d'aiguiller de nouveau Madrid vers une voie à suivre davantage joueuse. Oui, ce dernier Clasico de la saison pourrait bien être l'acte fondateur d'un nouveau projet de jeu madrilène. Qui s'en plaindra ?

Par Dave Appadoo

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le Real n'a pas produit suffisamment de jeu, des intentions plutôt portés sur l'intimidation, pour prétendre à la qualification. Les calculs d'épiciers (on joue le 0-0 à domicile) du Special One se sont retournés contre lui. Tout comme la presse madrilène, à se demander si il fera une deuxième saison. Sans parler de ses choix plus que douteux. Dommage que l'on aura pas d'explications....

Le Real a semblé mieux sur ce match, mais son pressing était trop désorganisé pour vraiment enrayer la belle machine catalane. Qui j'en suis sûr en cas de besoin aurait appuyer encore plus sur l'accélérateur. Et certains joueurs ont tout simplement confirmés qu'ils n'ont pas le niveau, et qu'intrinsèquement, cette équipe est moins forte que celle de Barcelone.

Rayon catin j'en ai vu aussi un paquets chez les blaugranas, entre Busquets, Mascherano voir Alves le choix est multiple. Plus les poids plumes qui s'envolent au moindre contact. A ce jeu en tout cas les catalans ont été plus malins.

Le Real ne peut que s'en prendre à lui même, on ne peut pas prétendre à une finale de LDC en ne jouant qu'une mi-temps sur quatre.
Je suis tout à fait d'accord avec l'analyse de Macdermot ! Les plans, vicieux, de Mourinho se sont retournés contre lui (& je suis tenté de dire, heureusement pour le football).
Y'a un vieux dicton chez nous qui dit grosso-modo : "celui qui creuse un trou, tombe dedans".

Sinon, je ne comprend pas trop pourquoi l'auteur de cet article trouve bizarre l'annulation du but d'Higuain étant donné que SuperGomina lui est tombé dessus, empêchant l'argentin de défendre.
@skidi

Tout simplement parce que pour que "SuperGomina" lui tombe dessus, G.Piqué l'aide un peu, mais ce qui me fait marrer c'est surtout que Mascherano trébuche, reste debout, mais se dit : "allez! Tant qu'à faire autant tomber" lol Le mec a bien vu que c'était foutu et que Higuain avait le ballon!
@Skidi. Si Ronaldo avait plongé volontairement dans les jambes de Mascherano, pourquoi pas. Mais là, Piqué lui met un petit taquet en passant, et l'argentin se laisse quelque peu tomber lors du contact - léger d'ailleurs.

Sinon sur les deux matches le Real n'a pas mérité de toutes façons plus, par contre il va falloir faire comprendre à Mascherano, Alves, Busquets et Pedro que se laisser tomber, sur un match ça passe, mais qu'ils risquent de se griller à vie (façon Cristiano Ronaldo qui a besoin qu'on lui casse la jambe désormais pour qu'on siffle) auprès des arbitres.
Très bonne analyse, le real a retrouvé son identité et est tombé avec les honneurs, je dis ça en tant que supporter blaugrana, voilà le real madrid que j'ai tjs respecté et non la caricature qui a dégoûté la terre entière lors des 3 derniers opus.

Finalement, le fossoyeur du real n'est autre que le Mou, espérons qu'il retiendra la leçon mais là j'en suis pas si sûr.

Sinon, oui, il y'avait but d'Higuain, il aurait dû être validé, le barça aurait de tte façon marqué après...
Le Barça m'inquiète. Villa est un fantôme. Où est le champion du monde? Ou tout simplement le Villa d'il y a deux-trois mois?

L'attaque est en panne. Même Messi est plus laborieux que d'habitude. Idem pour Xavi.

Quant au Real, bof-bof. A part Diarra qui a été constant dans son effort, le reste de l'équipe a joué les clignotants.

Le Real (et Mou) pourra se vanter de n'avoir perdu qu'un classico sur quatre, d'avoir remporté un trophée (en empèchant le rival de viser un triplé) et d'avoir fait oublier la manita.

Tout en chouinant sur les arbitres.
On est bien d'accord. Donc, à la limite, il y avait coup franc pour le Real (mais en aucun cas, on ne peut laisser l'avantage dans une telle situation).

PS : Cela n'étant que mon avis personnel, je peux, bien entendu, être dans l'erreur.
Je n'ai toujours pas compris le plan de Mourinho de griller Kaka ainsi, de se passer de Benz surtout (Higuain n'était toujours pas dedans) sur ce match.

Le type aura remporté une coupe du roi cette année. Bravo à lui. Mais nombre de ses prédecesseurs, même auréolé d'un titre de champion d'Espagne, se sont fait lourder pour moins que ça.

Mourinho n'a globalement pas été bon cette année (sa mauvaise foi, ses déclarations incendiaires multiples et ses coups tactiques ne font plus rire grand monde), et le pire, c'est qu'il parvient toujours à passer entre les gouttes. Jusqu'à quand ?
Le Barça a géré son avance. On peut dire ce que l'on veut là, moi tout ce que je vois, c'est qu'un Real censé faire l'exploit aurait pu se prendre 2 ou 3 buts en première période.
Et ce que je vois, c'est qu'ils n'ont quasi pas tiré et qu'ils scorent sur une passe ratée (de Pedro, il me semble).

Pour moi, ils ont joué exactement comme lors du 5-0, sauf que le Barça est nettement moins bien (ce qu'ils ont fait dans les 10 dernières minutes de la première période, ils l'avaient fait quasiment 40-50min pour la manita).
Bon sur l'arbitrage, si vous allez sur le forum des Culés du Barcelone Clan, la majorité d'entre eux reconnaît que l'arbitrage était en faveur du Barça... Ils sont au moins honnêtes. Maintenant, sur les deux matchs, on ne peut pas vraiment dire que le Real ait produit du jeu. Sur la seconde MT hier soir, ils n'ont par moment pas cherché à jouer contre-nature, et là, comme le dit l'article, au vue de certaines actions on peut se dire que cette équipe indéniablement pleine de talent peut nourrir des regrets. Et puis, surtout, c'est le coaching du Mou est est totalement opaque...
Et voilà, le Barça bénéficie encore d'une décision arbitrale hallucinante !

Non je blague, ne m'envoyez pas la Cruyff Police chez moi s'il vous plait.
Sérieusement, je pense que le Real ne pouvait pas gagner étant donné que Di María et Ronaldo ne lâchent jamais le ballon, et quand ils le font, c'est toujours avec un geste technique à la c.on comme s'ils étaient dans un All Star Game. J'étais assez choqué d'ailleurs de voir ce genre de trucs dans un match d'une telle importance, mais bon. Vers la 15ème minute je crois, Lass Diarra ( que j'ai trouvé très bon )fait un retour héroïque sur Messi, récupère le ballon avec beaucoup d'autorité, remonte et transmet à Di María qui se retrouve avec deux solutions en profondeur. Je me disais "lâche ton ballon !", et il tente finalement un dribble, qu'il rate... C'est la différence fondamentale avec l'adversaire du soir. Les catalans faisaient la passe dès qu'ils avaient une solution, jamais un dribble inutile.

Cela étant dit, même si j'ai très peu de sympathie pour ce club, je pense que si ce gros mégalo de Perez ne change pas la moitié de l'équipe cet été et si Mourinho reste, ça va surement faire très mal. Il lui avait fallu à peu près une saison à l'Inter pour jauger l'équipe et en faire une machine, je pense qu'il va faire la même chose avec Madrid. Hier soir, à travers les rares fulgurances offensives du Real, on a vu de quoi ils pouvaient être capables, et franchement ça fait peur pour une équipe en construction. En tout cas, l'espace de quelques instants, le peuple catalan s'est mis à flipper sérieusement. Heureusement pour eux le but d'Higuain a été refusé.

Mais il est clair, comme beaucoup de monde le pense, que tout s'est joué à l'aller à Madrid où le Mou a joué petit bras en cherchant le 0-0 comme un vulgaire Didier Deschamps alors qu'on a bien vu de quoi l'équipe était capable. Tant pis pour lui, mais comme je l'ai déjà dit, ça n'est que le début de Mourinho en Espagne, il finira par gagner. D'autant qu'il a déjà un très grand gardien à sa disposition.

En revanche, il n'y a pas grand chose à dire sur le Barça vu qu'ils font, à peu de choses près, le même match à tous les matches. Ils ont joué sérieusement, mais comme Carlos Biancchi le faisait remarquer, ils sont de moins en moins décisif au moment de conclure, tout est tellement automatisé. C'est là à mon avis que le Real peut avoir des regrets, en sachant que le Barça n'était pas si fort que ça cette saison.
Je ne reviendrai pas sur le but refusé ( qui est à mon avis une affreuse injustice ) qui rend quand même bien service aux catalans qui marquent juste après. Non, ce qui devient réellement désespérant de leur côté c'est l'invention de l'hypersimulation qui pourri vraiment les matches. Ils sont déjà super forts, ont atteint une maîtrise collective quasi télépathique, alors si en plus ils sont toujours par terre...
Hier soir, le Real a joué correctement, et on a vu une tentative de simulation sur presque toutes les actions. Busquets s'est effondré deux ou trois fois sans raisons apparentes, Piqué se casse le poignet tout seul, Pedro était par terre jusqu'à la 92ème minute, Mascherano se fait tacler proprement par Lass et se roule par terre en hurlant et bien sur en regardant l'arbitre, il fait annuler un but en inventant le plongeon défensif, Villa ( qui est fantomatique en ce moment ) semblait s'être cassé la jambe à chaque fois qu'il perdait le ballon... Ca plus les séquences de toro à 80m du but, ils s'étonneront après que les adversaires pètent les plombs et leur rentrent dedans.

Ils seront sans doute en finale contre Manchester, et je les donne favoris, pour toutes les raisons citées plus haut. Les rares équipes qui ont vraiment posé des problèmes au Barça cette saison ( de ce que j'ai pu voir ) sont celles qui jouent comme lui. Valence avait vraiment fait un excellent match, qu'ils avaient néanmoins perdu, en procédant ligne par ligne avec des passes courtes.
Alors que les anglais avec Rooney, Ferdinand, Vidic ( des bonhommes quoi ) joueront forcément physique ce qui sera à leur désavantage je crois. Si en plus Fergie décide de faire jouer Scholes, alors là on peut prévoir au moins 3 cartons rouges et 2 sorties sur civière pour Alves et Busquets.

Dernier classique, on va enfin pouvoir passer à autre chose.
Même si je trouve que le Real aurait encore une fois très bien pu finir à 10 (Carvalho et Xabi Alonso ayant commis pas mal de grosses fautes), le Barça a été globalement avantagé sur ce match, mais ce qui m'énèrve un peu c'est de voir les catalants rajouter à chaque fois, tout particulièrement Marscherano, Busquets et Pedro. Néanmoins, ils méritent totalement la qualification, que ce soit sur le match d'hier ou le match aller, le Real s'étant créé trop peu d'occasions pour marquer et donc se qualifier.
Le Real na aucun regret a avoir vu l'arbitrage il n'aurai jamais pu gagner la demi de Champions.
@elyh : Quelle belle analyse footballistique !

Sinon je suis assez d'accord avec General Delacroix, on sait que le Barca est au dessus Real mais en sachant que cette dernière est en construction et que si ils gardent leurs meilleurs elements, ils vont faire très mal l'an prochain.

Par contre pour Mascherano je suis choqué que le guerrier qu'il était a liverpool soit devenu une danseuse digne d'un Busquets des grands soirs.
@Xeneize94 benh j'aimerai pouvoir te dire que c'etait des matchs disputé que tactiquement blah blah blah... bof bof mec le Real hier a commis 30 fautes et le Barca 8 un truc comme sa... C just ridicule. Le Real ouvre le score on leur refuse le pion... Pfffff Au final c'est l'arbitre le MVP et c'est difficile de le contester.

Hein jve dire chui ni suporter du Real ni du Barçà. Mais l'arbitrage de la champions avantage tellement le Barça... Autant leur donner la coupe direct...
Oui, le Real peut avoir des regrets.

Celui d'avoir refusé de jouer au match aller. L'équipe est capable de vraiment jouer au football au lieu de se concentrer uniquement sur la destruction du jeu barcelonais.

Et surtout celui de ne pas avoir su profiter du coup de barre du Barça.

Je ne sais pas si Mourinho va tout casser l'an prochain mais j'en doute. Les méthodes qu'il préconise ne me semblent pas adaptées à un club du standing du Real.

Il a beaucoup perdu de sa superbe au cours de ses quatre classicos. Et de son crédit. Notament auprès des arbitres. Sans ses provocations et ses consignes, Pepe n'aurait pas été expulsé à l'aller. Son attitude a été clairement contre-productive. Il s'est planté.

Pour moi il est le vrai responsable de l'élimination du Real. Il se consolera avec un bilan plutôt honorable sur la saison.

En ce qui concerne les simulations catalanes, je pense qu'il s'agit d'une arme face à l'agressivité excessive des joueurs du Real.

Et puis, ceux qui reprochent aux joueurs barcelonais de ne pas être des bisounours ne sont que les victimes d'une certaine propagande. Et d'une vision du football complètement à coté de ses pompes.
Toujours le meme blabla, toujours la meme pensee unique... Donc Pepe est un boucher?! Mais pourquoi SoFoot lui met admiratif une note de 9 lors de son match de finale de coupe alors? En disant que le mec est genial, est partout, defend, attaque et marque presque sur un dunk! Ils le traitent meme de 'mutant' tellement il aura ete enorme lors de ce match. En demi de CL, pour sa premiere pseudo-faute et suite a la simulation de Alves, tout le monde lui tombe dessus, SF les premiers, alors qu'il y a SIMULATION!! Incroyable, faudrait apprendre la coherence les gars! Avec Pepe qui finit le match aller, le score aurait surement ete de 0-0. Avec Pepe hier soir, aucun des trois nains messi, xavi et iniesta n'auraient touche un ballon comme lors de la finale de la coupe. Mais bon, il ne faut pas toucher au FC Bisounours qui est devenu, tout le monde peut en temoigner, le FC 'je tombe pour un rien' mais surtout le FC UEFA. Hier encore pitoyables plongeons et simulations risibles de Mascherano (un debile profond celui-la) et de Pedro-Busquets, duo cree par Pepito. Et surtout evidemment, but annule au Real alors qu'il y a 0-0... comme il y a une semaine, expulsion de Pepe alors qu'il y a 0-0. Apres la victoire meritee du Real en finale de coupe, l'UEFA a constate (comme nous TOUS d'ailleurs) que le Real pouvait logiquement battre le Barça... et donc l'UEFA a pris les mesures necessaires (arbitres en service commande, avec l'un qui expulse Pepe sur une SIMULATION groissiere de l'adversaire et l'autre qui annule un but tout a fait VALABLE) pour que la poule aux oeufs d'or perdure. Longue vie au FC UNICEF, pardon au FC UEFA!! La question etant de savoir maintenant: l'UEFA va-t-elle la mettre bien profond a Ferguson comme elle l'a fait a Mourinho??!!
Pour l'an prochain, il faut simplement trouver une alternative à Xabi Alonso. Don't get me wrong (je ne sais pas comment le dire en Français donc je le dis en Anglais hein), c'est un bon joueur. Mais il est d'une lenteur affligeante. Il est incapable de se retourner lorsqu'il est pressé.
Hier, il était juste lent et incapable d'orienter une relance. Ajoutez à cela la présence d'Albiol plein axe et la mission devenait très compliquée.
Ce qu'il faut, c'est un remplaçant à Xabi. C'est primordial. A la limite, mettre Xabi devant la défense... et l'associer à un relayeur. Mais je préfère Lass dans ce rôle là.

Devant, éjecter Di Maria de l'équipe. Hier, il a raté 99% de ses passes et sur le but, il prend un risque inutile au lieu de jouer le 2 contre 1.
Cristiano Ronaldo est un frappeur avant-tout mais on sait qu'il est capable d'en mettre 40 par an. Di Maria lui, est extrêmement individualiste et les résultats sont médiocres. 1 joueur suffit donc.

Ramos - Pépé - Carvalho - Marcelo
Lass - Recrue (Sahin?)
Recrue (Nasri?) - Ozil - Cristiano
BEnzema
Ronaldo,

Explique-moi en quoi le Barça serait la "poule aux oeufs d'or" comparé au Real?

En quoi consiste exactement le complot UEFA-UNICEF?
"En ce qui concerne les simulations catalanes, je pense qu'il s'agit d'une arme face à l'agressivité excessive des joueurs du Real."

La nous avons atteint le comble, touché le fond de la pensée unique!! Excellent!! C'est vrai que Ronaldo est excessivement agressif lorsque, suite a Piqué qui le pousse, son dos effleure le talon de Mascherano et que celui-ci nous fait un vol plané!!

T'en as d'autres comme ça?? Tu devrais lire Chomsky, "La fabrique du consensus", t'en apprendrais des choses.

Longue vie au FC UNICEF, longue vie au FC UEFA!!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
San Iker n'a pas suffi
0 48