1. //
  2. // Groupe B
  3. //
  4. // Liverpool/Real Madrid (0-3)

Le Real marche sur Anfield

Bien plus forts que Liverpool, les Merengues n'ont fait qu'une bouchée d'Anfield. Tandis que Cristiano Ronaldo et Karim Benzema ont soigné leurs statistiques européennes, la bande à Ancelotti a préparé à la perfection son Clásico. Liverpool, lui, a pu mesurer tout ce qui le sépare du gratin continental.

Modififié
14 63

Liverpool - R. Madrid
(0-3)

C. Ronaldo (21'), K. Benzema (29'), K. Benzema (42') pour Real Madrid.


Presque 103 ans d'existence, et aucune victoire face au Liverpool FC : le Real Madrid avait un contentieux à régler avec son histoire. Il lui aura fallu une mi-temps. Une mi-temps pour s'offrir sa première victoire face aux Reds, pour assister au 70e but de Cristiano Ronaldo en Ligue des champions (qui n'est plus qu'à une unité du record de Raúl), aux 40e et 41e de Benzema en seulement 67 matchs (ce qui fait de lui le joueur le plus précoce de l'histoire à atteindre cette barre, costaud)... Une démonstration de talent, collectif et individuel, et de maîtrise qui permet aux hommes d'Ancelotti de compter neuf points sur neuf possibles. Autrement dit, la qualification pour les huitièmes de finale est déjà dans la poche et la préparation pour le Clásico idoine. Car tout Liverpool qu'il soit, le club des bords de la Mersey n'a été réduit qu'au simple rôle de sparring-partner. Tout simplement plus faibles dans tous les secteurs du jeu, les joueurs de Brendan Rodgers n'ont plus le droit à l'erreur en Ligue des champions : avec trois petits points, ils sont devancés par les Suisses de Bâle et les Bulgares de Ludogorets. Une vraie sale soirée.

Le Real dans sa Benz


L'espace d'un quart d'heure, Anfield a cru pouvoir tenir en respect ce Real Madrid. Un quart d'heure, soit le temps nécessaire aux Madrilènes pour laisser le monopole du ballon aux Anglais et pouvoir lancer leurs flèches. Une fois l'arcade de James recousue, le match entre dans une sphère que la bande à Brendan Rodgers ne peut tutoyer. Faute de mieux, la lumière vient encore de Cristiano Ronaldo. Affamé, le Portugais tricote avec Benzema, puis James qui, d'un service lobé et délicat, l'envoie dans la surface. Toujours aussi prompt, CR7 devance Škrtel, ajuste Mignolet d'une demi-volée succulente et confirme l'adage d'Ancelotti : « Avec Ronaldo, on commence le match à 1-0 » . La tête dans le seau, Liverpool se noie sous la qualité technique du XI madridista. Dans sa Benz, Benz, Benz, Karim y va alors de ses deux cachous. Sur un centre brossé de Kroos, il envoie une tête lobée qui termine sa course dans le petit filet du gardien belge. Dix minutes plus tard, à la suite d'un cafouillage au cours duquel Pepe effraie toute la défense des Scousers, il se la joue renard et pousse le cuir au fond des filets. Liverpool est dépassé et, sur son seul éclair de la mi-temps, par le biais d'une lourde frappe de Coutinho, trouve le poteau d'Iker Casillas. Dur.

Ancelotti et son Clásico


À la mi-temps, Rodgers décide d'offrir à Balotelli sa plus belle action du match : son remplacement. L'Italien, homme invisible du premier acte, peut assister du banc à une succession de corners des siens. Pour rien. Car ce Real a un Clásico à préparer. Alors il décide de défendre regroupé pour mieux éclater devant. Forcément, avec des espaces, le match devient une rigolade pour les Madrilènes. Dans un Anfield réduit au silence, les échanges sont justes, les intentions franches. Sur un service d'un Isco qui semble avoir enfin adopté son rôle plus défensif, Benzema décale en une touche Cristiano Ronaldo. Seul face à Mignolet, le Portugais s'emmêle les crayons et laisse un peu de répit au record de Raúl. La suite ne sera qu'une préparation idyllique pour Carlo Ancelotti en vu du Clásico. Sans concéder la moindre action dangereuse, le Real fait tourner. Tour à tour, Cristiano Ronaldo, Kroos (ovationné par Anfield), et Marcelo rejoignent l'Italien sur le banc et profitent des sucreries de James et Isco. Les « Asi, asi, asi gana el Madrid » résonnent dans Anfield, les lumières s'éteignent et le Real Madrid prouvent qu'il est bien le candidat le plus crédible à sa propre succession.

À lire : les notes du match Liverpool/Real Madrid

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

les recruteurs de Pool ont peut être compris pour KB les a snobé

ah Carlo.A cet économiste en énergie ...Magique
Coach Mouzone Niveau : CFA
Note : 15
Le Real Madrid a donné une véritable leçon de football aux Reds.

Putain ! Quelle "chance" a le football Français d'avoir un joueur de la classe de Karim Benzema. Beaucoup d'observateurs du football devraient s'en rendre compte ! Il transpire le football à chaque mouvement, à chaque touché de balle, à chaque décision. Quel joueur !
Ian Curtis
On s'attendait à quoi avec des clubs comme le Real, Chelsea et le Bayern qui ont cannibalisé le foot européen?
Miracle, Dortmund contunue à rosser toute l'Europe
secret2paname Niveau : Loisir
Superbe 1ére mi temps, je suis surpris de la si grande différence de niveau ! Balotelli n'est plu un joueur de football, why always him ?
Message posté par Coutinho
Liverpool ne perdra certainement pas ce soir, et dans 15 jours non plus.
Le Real est en pleine bourre?? Ok, mais le Real a jouer que contre des équipes en bois, ils ne gagneront pas leurs 2 prochains matchs, et ils redescendront sur terre, sans Bale, sans Benzema. 1-0 POUR LES REDS


Tu disais ? A moins que tu ne considères Liverpool comme une équipe en bois également.
Et tu peux être heureux qu'il y ait un clasico dans 3 jours, parce qu'à 0-3 à la pause, si l'équipe s'applique un peu tu peux doubler les buts encaissés, le tout en ayant levé le pied.

Bref, gros collectif du Real, défensivement et offensivement.
Mention spéciale à Isco omniprésent et qui commence à démontrer un gros volume de jeu. Son association avec James fonctionne bien.
Superbe premier but de CR7, rapidité d'exécution phénoménale.
Et Karim continue à affoler les stats, Mr Champions.

La revanche est là.
Ravi de la victoire de l'Olympiakos de Michel aussi, après l'Atlético, la Juve à son tableau de chasse.
Dire que pour certains Benzema est le pire attaquant de l'histoire du football français...
La passe aérienne en une touche dans la surface de réparation de Karim pour CR7 (sur son face à face manqué avec Mignolet) est un délice.
Belle démonstration de force madrilène, on a pu constater les progrès par rapport au début de saison, avec une vraie cohésion d'équipe. Benzema montre qu'il est toujours présent en ligue des champions, et plus particulièrement dans les gros matches. J'ai franchement hâte d'être au clasico!

PS: Faudrait quand même relativiser les stats de Ronaldo, il ne pèse pas assez dans les gros matchs hein
volontaire82 Niveau : Loisir
Comment peut on être surpris ? Il aurait fallu un miracle il n'a pas eu lieu. Liverpool privé de son meilleur joueur, l'écart de niveau est réel est nullement surprenant.
so-lyonnais Niveau : CFA2
Benzema énorme ce soir, 2 buts et un gros travail dans le jeu, il a donné des ballons qui aurait pu être décisif. Et 40 buts en 67 matchs en Ligue des champions au passage.
la berlinoise est douce en avril
Balotelli je l'aurais sorti dès sa première action scandaleuse.
benzema est un putain de joueur et ceux qui son habitué a ce forum savent que je l'ai toujours dit , n'est ce pas ian curtis , alias ruud alias tarteaucul ...
Message posté par zz360
benzema est un putain de joueur et ceux qui son habitué a ce forum savent que je l'ai toujours dit , n'est ce pas ian curtis , alias ruud alias tarteaucul ...


sont habitués*
Note : 4
On a definitivement perdu Balotelli. Le mec a même pas pris la peine de revenir sur le banc pour la deuxième MT
Ian Curtis
Message posté par volontaire82
Comment peut on être surpris ? Il aurait fallu un miracle il n'a pas eu lieu. Liverpool privé de son meilleur joueur, l'écart de niveau est réel est nullement surprenant.


Là, ça devient une vraie tendance.
C'est super inquiétant pour le foot.
On en est plus à parler de championnats, que la Liga est plus forte que la PL, ou que la Buli est plus forte que la Série A.
Là, ce sont les riches qui écrasent les pauvres
Ian Curtis
Message posté par zz360
benzema est un putain de joueur et ceux qui son habitué a ce forum savent que je l'ai toujours dit , n'est ce pas ian curtis , alias ruud alias tarteaucul ...


T'as qu'à lire ce que j'ai écrit sur le live...
je crois que c'est devenu un grand attaquant mais bon, quand t'as Kroos et Modric derrière, c'est plus facile.
Ian Curtis
Message posté par la berlinoise est douce en avril
Balotelli je l'aurais sorti dès sa première action scandaleuse.


Comment vendre Suarez et acheter Balo qui avait fait exactement pareil à City?
Anfield_Road Niveau : Ligue 1
La 1ère mi-temps était catastrophique, par contre en 2ème je trouve qu'on s'en est pas trop mal sorti, après, coïncidence ou pas, Balotelli était pas là, on aurait presque mérité un petit but, pour moi les vrais problème c'est Balotelli et la défense actuellement, j'attends toujours de voir le premier associé avec Sturridge, et je pense que pour 20 millions on aurait pu se payer tellement mieux que Lovren, en tout cas j'espère que Rodgers a compris qu'il doit faire jouer Lallana plus souvent, il a mis un petit moment à démarrer, mais depuis c'est clairement notre meilleur joueur avec Sterling.
bentamaman Niveau : DHR
Les français devrait être fiers de ce que fait benzema au real....
Note : 2
Message posté par Coach Mouzone
Le Real Madrid a donné une véritable leçon de football aux Reds.

Putain ! Quelle "chance" a le football Français d'avoir un joueur de la classe de Karim Benzema. Beaucoup d'observateurs du football devraient s'en rendre compte ! Il transpire le football à chaque mouvement, à chaque touché de balle, à chaque décision. Quel joueur !


ouais, le tenant du titre qui colle trois buts en quatre tirs cadrés à un revenant en construction, j'appelle ça une leçon de réalisme, pas de football. Beaucoup plus impressionné par la maîtrise collective du Bayern hier, ou par l'aisance tactique de Chelsea depuis le début de saison.

le Real a sans doute les meilleurs techniciens du monde (leurs contrôles sont hallucinants, et la vitesse d'exécution), mais collectivement c'est pas ça, et comme CR7 vampirise toujours autant le jeu offensif c'est un peu unidimensionnel : on voit peu James, par exemple (à part son caviar en première, bien aidé par le air-tacle combiné de Lovren puis Skrtel). En termes de qualité de jeu, quand tu vois le niveau des mecs (Modric, Benzema, régalade), tu te dis qu'il y a sans doute mieux à faire que du contre un peu basique (le premier but est un bijou, sinon c'est deux corners qui finissent au fond et 54 contre-attaques à cent à l'heure, bon...)

sinon, comment peut-on reprocher quoi que ce soit à Balotelli sur sa mi-temps ? Le pauvre mec prend tous les espaces, il est servi que dos au but et serré par trois mecs... alors ok faire rentrer Lallana c'était malin, mais un 9 a manqué en deuxième.

Liverpool fidèle à son début de saison : manque d'efficacité dans les deux surfaces, jeunesse des leaders sur le terrain (Henderson, Sterling), fin de règne des autres (Gerrard, Johnson), un gardien trop inconstant pour être décisif et le reste, boârf.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Monaco s'en contentera
14 63