1. //
  2. // GR.D
  3. // Lyon/Real Madrid (0-2)

Le Real mange l'OL en deux bouchées

Une première mi-temps excellente. Une seconde plus mauvaise. Très inspirés mais peu efficaces, les Madrilènes se sont logiquement imposés sur la pelouse de Gerland. Les Lyonnais, qui auront joué vingt minutes en deuxième mi-temps, peuvent autant regretter le score que l’apprécier.

Modififié
0 13



Lyon / Real Madrid : 0-2

Buts : Cristiano Ronaldo (2x)

Pourquoi toujours chercher midi à quatorze heures ? Oui, Olympique Lyonnais vs Real Madrid est devenu une sorte de clasico. Certes, au cours des dernières années, les Rhodaniens ont souvent posé des problèmes aux Madrilènes. Et ? Eh ben... rien du tout. Il se trouve que la donne était plutôt simple, et que la première mi-temps l’a rendue encore plus limpide. Ce Real Madrid est probablement le plus intéressant depuis la fin des vrais Galactiques. Une caractéristique qui suffit à elle seule à décrédibiliser toute concurrence sérieuse venant du Rhône. Même à domicile, même requinqué par des victoires qualifiées de « fondatrices » lors des deux derbys de la semaine passée, les joueurs de Rémi Garde n’ont rien pu faire, en dépit du manque d’efficacité espagnol. Un mal pour un bien, en somme. Pas de gueule de bois, au programme du jeudi matin. Ce n’était pas l’heure de l’exploit. Même en deuxième mi-temps.

La doudoune sans manches du Mou

Cette Maison Blanche n’est plus un palace d’aristocrates. José Mourinho l’a transformée en hôtel de besogneux. Ce déplacement sur la pelouse de Gerland, le Portugais ne voulait pas le manquer. Fini le costard, le Mou enfile sa doudoune sans manches, ses joueurs le bleu de chauffe. Un habit de travail que les Madrilènes n’égratignent que cinq petites minutes. Le temps pour les Lyonnais d’entrer dans le match pied au plancher et pour Jimmy Briand de placer un petit pont à Sergio Ramos, comme ça, pour le souvenir. Privés de Bastos, Cissokho et Lisandro, les Rhodaniens vont dès lors commencer à reculer. Première alerte à la 7ème minute, sur une frappe estampillée "Olive&Tom" de Cristiano Ronaldo. Comme souvent face à son ancien club, Karim Benzema est bon. Très bon même, lorsque dès ses premières prises de balle, il rappelle à Cris que la fin est bientôt proche. Les mouvements léchés s’enchaînent, Lassana Diarra, titularisé au poste de latéral droit, mange ses adversaires et son couloir. Au final, seul Di Maria peine à réciter sa partition. Très actif sur son côté droit, l’Argentin pèche dans la dernière passe. Benzema et Ronaldo ne comptent plus les ballons en retraits qu’ils auraient aimé mettre au fond du but de Lloris.

La sacoche de CR7

Un but qui va commencer à trembler quand trouvé par Diarra, Özil talonne sur Benzema arrivé lancé, qui s’effondre logiquement sous la pression de Gourcuff. Le coup-franc est à l’entrée de la surface. Vous savez qui s’approche du ballon. Vous savez qui va la chercher dans ses filets. Véritable flashback de ses années mancuniennes, ce coup-franc de Ronaldo est tout simplement impossible à arrêter. Côté ouvert, mais à 160km/h, Lloris ne peut que constater les dégâts. Si le Real ne s’arrête pas là et continue son opération domination, les coéquipiers de Sergio Ramos peinent à se montrer efficaces. Pas cons, les Lyonnais en profitent. Les cinq dernières minutes de la première période sont à eux. La plus grosse occasion également. Suite à une bonne récupération, Gomis se projette rapidement vers l’avant et donne un caviar à Gourcuff dans la profondeur. Le Lyonnais fusille maladroitement Casillas, qui détourne en corner. Mi-temps. Au final, il y aurait pu avoir 4-0. Mais aussi 1-1.

Gérer ses temps forts

Temps forts, temps faibles. Des termes qui peuvent être aussi bateaux que cruciaux. Manque de bol pour les Lyonnais, ce soir, cette gestion des temps forts a été décisive. Car si les joueurs de Garde n’ont jamais existé en première période, ce sont eux qui prennent les devants en début de deuxième mi-temps. Motivés par le tableau d’affichage qui, sympa, a décidé de ne pas refléter la physionomie du match, les coéquipiers de Jimmy Briand vont de l’avant. Malheureusement pour les Gones, ils ne se montrent dangereux uniquement sur coups de pied arrêtés. Bien tapé par Gourcuff, chaque coup-franc lyonnais a débouché sur une situation chaude. En vain. Les vingt belles minutes de domination lyonnaise, ponctuées par deux bonnes frappes d’Ederson, s’arrêtent brutalement. Comme souvent, par une décision arbitrale que certains qualifieront de litigieuse. Le fait est qu’à la 64ème minute, l’homme en noir décide d’accorder un pénalty à un Cristiano Ronaldo bousculé dans la surface. Le Portugais le tire, plutôt mal, mais trompe Lloris et met fin aux espoirs lyonnais. La barre de Jimmy Briand, sur un nouveau coup-franc de Gourcuff, en devient presque anecdotique. Coup de sifflet final, le Real repart à Madrid avec une victoire méritée. Quant aux lyonnais, ils nourriront peut-être quelques regrets. Qu’ils se consolent, ce soir, la montagne était trop haute pour être escaladée.


Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Y'a deux trucs qui m'ont choqué dans ce match.

Une occaz que Cristiano rate où il est absolument tout seul (comment on peut laisser ce gars tout seul ?) au second poteau. Les défenseurs, ils avaient presque l'air surpris de le voir. Hallucinant.

Et une contre-attaque à 4 contre 2 où Ozil foire sa frappe. 4 contre 2, quoi. C'est pas comme si les lyonnais attaquaient comme des fous, ils étaient où les autres ?
Le Real aurait du plier ce match en 1e mi-temps, tant les occasions furent nombreuses. Un peu trop de nonchalance chez Di Maria ou Özil.

Par contre au niveau du jeu, l'allemand a encore régalé, sa déviation sur la 1e occase de Benzema est juste géniale.

Lyon a su revenir en seconde mi-temps, aidé également par une baisse physique logique des espagnols.

C'est dans ces situations qu'on sent l'absence de Lisandro et de Bastos. L'association Kallstrom/Gourcuff est pleine de promesses.
L'impression que le Real n'a pas trop forcé. Ok, toutes les contre attaques ne peuvent pas finir en but, mais y'a deux cas d'école dernièrement en Liga que j'aurais bien revu ce-soir. A au moins deux reprises.

Sinon, quelques fautes mais on s'en fout ; je suis plus étonné par le chronométrage du coup franc de CR : ici, il est marqué 160 ; L'équipe parle de 98 km/h. Y'a un monde entre le deux. Alors, qui dit vrai?

Mais je préfère ce résumé. Sauf que le penalty... Oui, litigieux, mais pénalty.
Hennessey Niveau : DHR
Je pense que pour le 160kmh sofoot faisait dans l'humour. Sinon le pénalty moi je le vois pas du tout, mais c'est juste mon avis.
Miles Morales Niveau : DHR
Incroyable coup-franc, sublime meme, aller disons magistral! Ce qui manque a ce Real c'est un vrai killer devant, pas ces fiottes de Benzema ou Higuain, qui se chient dessus des que l'enjeu pese un peu. Avec Tevez devant, ce Real deviendrait imbattable. Pourvu qu'il signe au mercato...
Henessey, c'est vrai, j'ai oublié l'humour. Disons que y'a des frappes du CR qui en mettent un peup lus dans la vue, et du coup, ces chiffres m'ont posé la question. 98km/h, c'est beaucoup, mais en même temps il me semble que c'est peu rapport à sa moyenne.

Le péno, justement, le prob c'est les avis. C'est léger, mais y'a accrochage.

Tevez? Il irait pas mettre la merde dans le vestiaire? Sinon, c'est vrai qu'en efficacité, têt que... Remarque, avec des si... Higuain, je le vois bien mettre le 1 contre 1que Benzema rate en 1e mi-temps.
Non moi ce qui m'a choqué c'est le C.Ronaldo 2.0
Pas fan du mec, fan du Real depuis tout jeune, c'est le premier match où j'ai apprécié le joueur.

La frappe (egoïste et merdique) d'Ozil ne doit pas faire oublier ces 5-6 passes de génies qui m'ont complètement fait rêver.

Lass latéral est impressionnant, Benz est un putain de passeur, et Coentrao fait plaisir.

Changement de strategie chez le Mou, (qui se fou de plus en plus de son look) peut etre la sagesse-vieillesse, il fait rentrer Albiol-Callejon.
J'espere que Callejon va avoir plus de temps de jeu !
Une dernière chose :

Ca fait plaisir de voir des commentaires intelligents et pas débiles pour une fois.

Ps : Gourcuff qui tente des frappes de 30m, Gourcuff qui met des superbes passes dans le dos de la defense.
Il revient :)
General Delacroix Niveau : District
Il commence vraiment à saouler Di María. Il n'a quasiment pris que des mauvaises décisions, a gardé le ballon trop longtemps systématiquement, et lorsqu'il le donnait enfin, il le donnait mal ou trop tard.
@General Delacroix
Tu tu regardes pas tous les matchs :)

Le match juste avant celui-ci, Di Maria etait au dessus de tout le monde.

2 passes decisives, un but.

Et le match d'avant deux passes decisives et le match encore avant lors du triplé de higuain c'est encore Di Maria qui fait les passes.

Donc dire "qu'il commence à faire chier" c'est juger le joueur sur un match alors qu'il apporte enormement.
General Delacroix Niveau : District
Et bien à chaque fois que je le vois jouer, il fait n'importe quoi malheureusement.
Juste pour dire (sans rapport avec le match, nul à chi**) que le nouveau design de Sofoot c'est Kaká. Je vous enfile sans lub'. J'acheterai sans doute plus pendant très longtemps un mag de Sofoot. Sofoot c'est devenu France Foot, pire. San dec', c'est triste pour un mag aussi prometteur. (J'ai découvert Sofoot quand ils s'associaient avec les Inrocks). Mais bon, je vais pas chialer sur un mag de foot à la kon.
Bonnes fêtes de fin d'année à tous - bande de branlheurs!
luckystar Niveau : CFA
Merci pour l'intelligence de tes commentaires. Un avis lumineux. Quel dommage qu'on doive désormais se passer de tes analyses !!!

Surtout quand finalement tu n'as pas regardé le match. C'était un très bon match de football. Le Real est impressionnant, mais a encore un peu pêché devant par suffisance ou mauvais choix dans la finition...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 13