Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 31e journée
  3. // Real Madrid/Eibar (3-0)

Le Real Madrid, tranquille comme Baptiste

Sans fioritures ni démonstration, les Merengues n'ont fait qu'une bouchée du promu basque. Battu 3-0, Eibar a offert une préparation idyllique au Real en vue de son quart de finale 100% madrilène. Mieux, la bande à Ancelotti met la pression sur le leader barcelonais, en danger face au FC Séville.

Modififié

R. Madrid - Eibar
(3-0)

C. Ronaldo (21'), J. Hernández (31'), Jesé (83') pour Real Madrid


Après approximativement 500 échecs consécutifs sur coup franc - plus sérieusement, depuis plus d'un an et 56 tentatives -, Cristiano Ronaldo renoue avec son amour d'antan. D'une frappe tendue à défaut d'être ultrasonique, il surprend Irureta d'un rebond fatal. Son effusion de joie, suivie du désormais fameux « Oooouuuuuhhhh  » du Santiago-Bernabéu, permet enfin aux Merengues de prendre les commandes après un début de match soporifique. Des commandes qu'ils ne lâcheront pas. Tout simplement plus forts, les protégés d'Ancelotti s'offrent un succès tout aussi important que sans encombre. Avec des cadres reposés, une arrière-garde jamais inquiétée et un Pichichi encore décisif, ils abordent le quart de finale aller de Ligue des champions dans les meilleures conditions possibles. Une aubaine, à la vue du déplacement compliqué qui attend les Colchoneros à Málaga. Rivalité toujours, les Madrilènes mettent également la pression sur le FC Barcelone, leader à l'épreuve en début de soirée sur la pelouse du Sánchez-Pizjuán. Bref, le Real Madrid engrange et reste optimisme dans cette fin de saison décisive.

Le Real touche du bois, trois fois


À l'heure des dernières cañas avant la collation du midi, Carlo Ancelotti décide de se passer de son onze type. Du turn-over, enfin, qui fait s'asseoir Benzema, Carvajal et Casillas sous la guérite. James, Kroos et Bale ne sont, eux, pas même sur la feuille de match, la faute à des suspensions et gênes musculaires. Bref, ce onze remodelé ennuie ferme une audience en pleine digestion. Seuls Isco, en rentrant sur son pied droit et en enroulant une frappe contrée, et Varane, appuyant trop sa tête sur ce corner, égaient le peuple madridista. Trop axiale et sans mouvement, la bande à Modrić ne profite pas des succulents extérieurs de son Croate.

Eibar, recroquevillé dans sa moitié de terrain, ne frémit que lorsque Sergio Ramos tutoie la transversale, puis qu'Isco, dans la foulée, touche les deux poteaux. Suite à cette double occasion - triple, en prenant en compte le but hors-jeu de Chicharito -, le Real ouvre enfin le score sur le coup de canon du Pichichi de la Liga. Dans la minute suivante, le service du Mexicain pour son comparse portugais ne trouve pas le chemin des filets, la faute à un tacle trop court de CR7. Qu'importe, puisque le Petit Pois du Bernabéu s'offre le but du break d'une tête décroisée sur un centre d'Arbeloa. Champagne.

Jesé, première prolifique


Après une pluie d'occasions en fin de premier acte, la seconde reprend sur le même tempo. Sans forcer, le Real Madrid fait la différence de par sa technique et son physique. Armés des meilleures intentions du monde, les Basques plient sous les coups de boutoir locaux. Sur une copie conforme de la seconde réalisation du jour, Chicharito, trouvé par son latéral droit, décroise cette fois un iota trop son coup de casque. S'ensuit alors le bal des changements. Avec une victoire presque acquise et un rendez-vous importantissime quelques kilomètres plus au sud en milieu de semaine, Ancelotti fait souffler Luka Modrić, Sergio Ramos et Marcelo, le tout en l'espace de trois minutes.

C'est donc brassard bien accroché au biceps que Pepe fait son retour dans l'équipe. Son seul fait d'arme, ou presque. À la lutte avec Piovaccari, il rencontre sur son chemin la tête d'un Keylor Navas qu'il met KO. Hasard météorologique ou signe du destin, le soleil présent au-dessus du Bernabéu laisse alors place à une pluie fine et rafraîchissante. Un vent d'air frais, Jesé en apporte également. Titulaire pour la première fois de la saison en Liga, le canterano s'offre une réalisation qu'il ne doit qu'à lui-même : crochet dans la surface, frappe croisée, ficelle. Et un succès 3-0 tout en sérénité.

⇒ Résultats et classement de Liga

Par Robin Delorme, au Santiago-Bernabéu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 23 minutes Froger vers l’USM Alger il y a 7 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi
il y a 5 heures Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 8 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 5 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 57 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9
À lire ensuite
PSG, la CFA sans bluff