1. //
  2. //
  3. // Espanyol Barcelone/Real Madrid (1-4)

Le Real Madrid s'offre l'Espanyol pour rien

Cristiano Ronaldo et un nouveau triplé ont offert une victoire qui ne sert à rien au Real Madrid, sur le terrain de l'Espanyol (1-4). Le Portugais a bien battu Di Stéfano ce dimanche, mais pas Lionel Messi, champion d'Espagne avec le Barça.

Modififié
5 55

Espanyol Barcelone 1-4 Real Madrid

Buts : Stuani (73e) pour les Perruches // C. Ronaldo (59e, 83e, 91e), Marcelo (79e) pour les Madrilènes

Ils rêvaient de FC Barcelone en finale de Ligue des champions, les Madrilènes se sont contentés de l'Espanyol Barcelone pour cette 37e journée de Liga. Ils le savent que l'histoire se joue ailleurs, à Madrid justement, où le tenant de la Liga, l'Atlético, passera normalement le témoin au Barça de Messi. Cristiano Ronaldo s'est tout de même chargé d'apporter une histoire à cette rencontre. Une histoire qu'il a commencé à écrire à l'heure de jeu. En marquant à la 59e minute, il décoince non seulement le tableau d'affichage, mais il dépasse surtout une légende sur le podium des meilleurs buteurs de l'histoire du Real Madrid, Alfredo Di Stéfano. Avec 308 buts au compteur, CR7 est désormais le dauphin d'un Raúl bloqué à 323 réalisations.

Les Perruches savent se défendre


Le record aurait pourtant pu tomber un peu plus tôt dans la partie. Car les deux équipes n'ont pas attendu l'heure de jeu pour s'enthousiasmer et se laisser des espaces. Les hommes de Carlo Ancelotti - suspendu pour s'être moqué des arbitres contre Valence et donc coincé dans les tribunes du stade Cornellà-El Prat - prennent le jeu à leur compte dans les premiers instants du match, à l'image d'une première combinaison dangereuse ponctuée d'un Gareth Bale malheureusement signalé hors-jeu. Aux contres rondement menés par les Perruches, disposées dans un audacieux 3-5-2 et d'un Felipe Calceido de gala, les Madrilènes répondent par Cristiano Ronaldo (une tête non cadrée et une frappe aux 20 mètres), une sortie in extremis de Keylor Navas et une boîte de Pepe, averti dès la 23e minute de jeu. Et quand les surfaces de réparation sont inaccessibles, Anaitz Arbilla propose, lui, les mines lointaines. Sans succès. La partie est plutôt équilibrée, indécise, comme les statistiques de centristes de l'Espanyol (44 buts marqués, 44 buts encaissés, 13 victoires, 13 défaites).

308, 309 et 310


La seconde période repart sur les mêmes bases et les deux équipes s'attaquent chacune à leur tour. Et gagnent en précision. Benzema trouve déjà le poteau sur un retourné acrobatique, pour du beurre car signalé hors-jeu (54e). James Rodríguez donne de nouvelles sueurs froides aux Catalans, quelques minutes plus tard, grâce à une frappe à ras de terre flirtant avec le poteau fauche de Kiko Casilla. Et puis Cristiano Ronaldo, bien servi par Benzema (qui sortira juste après pour une douleur à la jambe), conclut un contre d'école d'un tir croisé du gauche (59e). 0-1. L'Espanyol ne se freine pas pour autant et allume Keylor Navas, chaud bouillant et auteur de deux parades successives (70e). Sans doute trop en confiance, le portier, trois minutes plus tard, fait le malin balle au pied, rate son dribble et offre l'égalisation aux Barcelonais et à Stuani, à l'évidence vexé par la tentative du gardien costaricien (73e). Il s'agira de la dernière respiration locale, capable d'ennuyer pendant 3/4 d'heure le Real et de disparaître ensuite. Le Real finira en effet par asphyxier définitivement les Perruches. Cristiano Ronaldo dépose dans un premier temps une galette à Marcelo, qui redonne l'avantage aux Meringues en tirant très très très très fort au point de penalty (79e). Le Portugais court ensuite très très très très vite pour récupérer un ballon perdu dans la surface par Chicharito et fusiller Casilla (83e). Il sautera enfin très très très très haut pour aller chercher un centre de James devant le poteau droit de Casilla (91e).

⇒ Résultats et classement de Liga

Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

L'homme des triplés qui ne servent à rien...

Il dépasse peut être la légende mais je doute qu'on en parle encore dans 60 ans!
Pichichi pour Cr7...un petit quintuplé pour le dernier match et le record sera atteint ☺
Ian Curtis
CR7, l'homme des records anecdotiques
Joli triplé, et jolie célébration.
Le championnat, ho on s'en fou.
harry plotteur Niveau : DHR
Le club fait une saison blanche et je suis certain que CR7 est totalement satisfait de sa saison avec son objectif ultime atteint : le pichichi..
Note : 11
Maintenant ils peuvent le vendre. Le Real et ses socios n'accepteront jamais qu'un portugais devienne meilleur buteur du club devant un espagnol natif de Madrid qui plus est, et qui a construit sa carrière à domicile. Oui, Raúl González Blanco restera à jamais dans le coeur et l'esprit des supporters Merengues comme le buteur de la Casa Blanca. Amen.
Adios Christiano. Ceux qui t'ont vu galoper comme un pur sang, rugir comme un lion, chialer comme une madeleine, râler comme un putois, plonger comme canard boiteux, coiffer, lustrer, gominer comme un minou, célébrer tes buts comme Priscilla, folle du désert, et faire le capricieux tel un enfant gâté, te salut.
Tu es venu, tu as vu, et tu es vaincu, par une puce, sûrement moins sexy que toi, mais diablement plus doué, malgré tout le coeur à l'ouvrage et ton professionnalisme que tu auras mis à l'oeuvre tout d'abord pour ton propre plaisir à voir ton nom inscrit sur des feuilles de stats, et accessoirement pour notre plus grand plaisir à nous autres aficionados de spectacle de foire. Merci CR7, du fond du coeur. Tu es plus grand que ta statue.
L'homme qui a juste marqué autant que l'espagnol barcelone
Ian Curtis
Message posté par Bboyshao
L'homme qui a juste marqué autant que l'espagnol barcelone


Et il a autant de titres
IdoleMourinho Niveau : Loisir
tellement un joueur grandiose qui se relève après l'échec de la CL contre la juve et montre son vrai visage et qu'il luttera pour le seul titre qu'il pourra glaner cette saison.

45 buts en 34 matchs, rien qu'en championnat des stats de robots, de cyborg du jamais vu dans l'histoire et il n'est qu'à 13 buts de battre le record de Raul...

Un joueur unique qui restera dans l'histoire.
Message posté par harry plotteur
Le club fait une saison blanche et je suis certain que CR7 est totalement satisfait de sa saison avec son objectif ultime atteint : le pichichi..


Quand Romario dit "si mon équipe perd 4 - 3 mais que je mets trois buts, je suis content", tout le monde crie au génie, au punk, au rebelle et en fait une légende. Quand Ronaldo est sacré Pichichi lors d'une saison sans trophées pour son club, on lui fait toutes sortes de procès d'intention. Vous avez dit deux poids, deux mesures ?

CR7 est un mec pas très sympa et plutôt égocentrique, tout le monde le sait. C'est vraiment la peine d'en rajouter en permanence sur lui, comme ça ? Et le pire, c'est que plus il marque, plus les commentaires sont méprisants.

P.S: en plus, la saison du Real n'est même pas blanche - t'as dû confondre avec le maillot, ça arrive, par exemple la semaine dernière, j'ai dit la Croatie s'était tenue à carreaux pendant le Mondial.
Message posté par Ian Curtis
CR7, l'homme des records anecdotiques


"record anecdotique", c'est un pléonasme, non ?
Message posté par zitka
L'homme des triplés qui ne servent à rien...

Il dépasse peut être la légende mais je doute qu'on en parle encore dans 60 ans!


Bon je comprends que ça soit à la mode de cracher sur CR7 en ce moment, mais de là à dire qu'on l'aura oublié dans 60 ans ... On en parlera encore, pour ses 3 ballons d'or déjà, pour son opposition avec Messi au cours de leurs carrières respectives, et puis pour toutes les traces qu'il laissera dans divers classements, ses 2 LDC, son record de but avec le Réal, en Liga, en LDC, sa campagne européenne 2013-2014 exceptionnelle... On en parlera parce que peu de ses records seront un jour battus (18 buts en LDC putain ...).

Et puis, si Messi est exceptionnel, CR7 aussi aura quand même bien marqué son temps. Il restera pour moi le joueur parfait, qui sait tout faire, impressionnant quand il joue intelligemment.

Cela dit, en effet, claquer un triplé comme ça là, gratuitement, juste après l'élimination contre la Juve, ça la fou mal :D
Preuve que ronaldo joue pour lui d'abord avant de jouer pour le club et fuck les supporters, eeet bah ... résultat 1 liga en 7 ans et 1 LDC en 13 ans.
alors que de l'autre côté le rival est entrain de remplir sa vitrine....

La pulga tu es le dieu du foot. Terminé.
et merci de préciser 45 buts (dont 12 pénos) c important ;-)
Note : 5
Message posté par .Pelusa.


Quand Romario dit "si mon équipe perd 4 - 3 mais que je mets trois buts, je suis content", tout le monde crie au génie, au punk, au rebelle et en fait une légende. Quand Ronaldo est sacré Pichichi lors d'une saison sans trophées pour son club, on lui fait toutes sortes de procès d'intention. Vous avez dit deux poids, deux mesures ?


A titre personnel j'ai toujours pensé que Romario était une merde humainement, mais la question ne porte pas sur son égotisme supposée pour moi, ça, ça relève de l'appréciation personnelle de chacun. Moi ce qui m'intéresse c'est son niveau de footballeur, et je constate qu'il n'est pas au niveau de ce qu'il prétends être. Dans toutes les échéances importantes il fournit des performances médiocres (même si il place toujours son petit but je te l'accorde), son influence sur le jeu est négligeable. La double confrontation face à la Juve en est une bonne illustration, 1 but à l'aller, 1 au retour, et pourtant que dire de sa performance ?
Il a tout sacrifié pour le but, il a vendu son âme. Il a accepté d'être mauvais, tant qu'il pouvait marquer son but à chaque match. L'illusion tiens face aux équipes lambda, mais dés que le niveau s'élève il ne peut plus faire croire qu'il a fait un bon match. Un paradoxe du football moderne.
patolardons Niveau : Loisir
Et dans 60 ans on se souviendra de Messi pour sa Coupe du monde.
Note : 1
Message posté par patolardons
Et dans 60 ans on se souviendra de Messi pour sa Coupe du monde.


Ouch, quel vilain clash.
Il a du te la mettre profonde le Messi quand même.

Au moins il est allé en finale en faisant une CdM honorable, et pas tellement de sa faute s'il avait que des pieds carrés autour de lui ce soir là.

Dans 60 ans, on parlera de Messi, et de son faire-valoir.
On comparera leur palmarès, on rigolera.

Enfin c'est déjà le cas. :)
GastonMadridCr7 Niveau : District

Message posté par horsjeu le 18/05 à 03:00

et merci de préciser 45 buts (dont 12 pénos) c important ;-)


Déjà Cristiano a marqué 9 pénaltys sur 45 buts et pas 12 pénos ;-)

Et ensuite: Cr7 = 45 buts - 9 pénos = 36 buts
Messi = 41 buts - 5 pénos = 36 buts

Donc c'est pas mieux ;-)

Et de plus: Cr7 a joué 3 matchs de moins que la pucelle, donc cherchez pas.
un mec derrière son PC Niveau : Ligue 2
Note : 9
Message posté par Lothaire


A titre personnel j'ai toujours pensé que Romario était une merde humainement, mais la question ne porte pas sur son égotisme supposée pour moi, ça, ça relève de l'appréciation personnelle de chacun. Moi ce qui m'intéresse c'est son niveau de footballeur, et je constate qu'il n'est pas au niveau de ce qu'il prétends être. Dans toutes les échéances importantes il fournit des performances médiocres (même si il place toujours son petit but je te l'accorde), son influence sur le jeu est négligeable. La double confrontation face à la Juve en est une bonne illustration, 1 but à l'aller, 1 au retour, et pourtant que dire de sa performance ?
Il a tout sacrifié pour le but, il a vendu son âme. Il a accepté d'être mauvais, tant qu'il pouvait marquer son but à chaque match. L'illusion tiens face aux équipes lambda, mais dés que le niveau s'élève il ne peut plus faire croire qu'il a fait un bon match. Un paradoxe du football moderne.


Pour moi, ce genre de commentaire montre bien à quel point son niveau est stratosphérique: le mec banalise le fait de marquer un but par match. Il y a encore quelques années, un Pipo, un Batistuta, un Ruud ou un gros Ronaldo avait des ratio entre 0.55 et 0.75 et on criait au génie car ces mecs plantaient plus d'un but tous les deux matchs. Aujourd'hui CR peu planter 2 buts par match ou deux 2 buts en deux match de DEMIE FINALE DE LIGUE DES CHAMPIONS 'face à la meilleure défense du tournoi en plus) mais on va le critique quand même car dans le jeu c'est pas folichon.

Alors c'est que potentiellement le bonhomme est capable de faire plus que marquer des buts, mais le fait d'être aussi régulier depuis 5 ans, c'est quand même quelque chose d'assez incroyable. en gros son équipe commence le match en étant quasi sûr qu'elle aura au moins un but marqué, donc fatalement l'adversaire sait qu'il prendra au moins un but. Psychologiquement, c'est déjà un avantage non négligeable. Donc même si le gars joue pour lui (et encore, il faut le prouver hein) ba je vois pas comment ses stats n'aident pas directement son équipe.

Don OK pour dire que Messi est plus fort et plus doué, mais ça n'empêche pas que CR soit un putain d'extraterrestre. à peine 5 ans pour égaler voire dépasser la plupart des records que certains ont mis 10 ou 15 ans à établir, c'est juste surnaturel.

Et avoir deux joueurs qui efface les record comme s'ils jouaient à deviens une légende sur PES, j'ai même plus de mots pour le décrire
GastonMadridCr7 Niveau : District
Vous faites marrer à vous écouter on dirait que c'est de la faute de Ronaldo que le real n'est pas champion et ne gagne pas la C1.

Vous êtes totalement à L'ouest, il est meilleur buteur de liga et de C1 pour le moment donc il est évident que ce n'est pas sa faute.

Et c'est le meilleur donneur d'assists du Real..


L'echec de cette année incombe:

à Ancelotti qui n'a pas remis en question son système suite au départ de Di Maria en début de saison.
Et quand ça a commencé a bien tourné il n'a jamais fait tourner même pas un minimum.

Ensuite la faute au blessure de Modric et James, surtout Modric qui est le joueur le plus important pour le fond de jeu du Real.

Et pour moi Casillas est loin d'être tout blanc, je veux bien qu'il soit une légende du club, mais Raul a su se retirer avant d'enchainer des prestations médiocres. (il est tout sauf rassurant l'Iker)

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 55