En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // Supercoupe d'Europe
  2. // Real Madrid/FC Séville (2-0)

Le Real Madrid répond déjà présent

On attendait James Rodríguez et Toni Kroos, mais on a surtout eu une démonstration collective du Real Madrid. Un doublé de Ronaldo permet aux Merengues de remporter la Supercoupe d'Europe à Cardiff face au FC Séville (2-0).

Modififié

R. Madrid - FC Séville
(2-0)
C. Ronaldo (30'), C. Ronaldo (48') pour Real Madrid


Plus et plus feront toujours plus. La formule se vérifie en mathématiques, et en football aussi visiblement. Prenez le trio Ronaldo-Benzema-Bale soutenu par Modrić, ajoutez-y James Rodríguez et Toni Kroos et vous obtiendrez à coup sûr quelque chose de positif. Face au FC Séville, dans ce qui était une répétition générale avant le coup d'envoi de la Liga, le Real a présenté sa dernière collection « Galactique 2014 » . Résultat : une Supercoupe d'Europe remportée assez facilement. Dans le jeu, ça part mieux que la saison passée. Fluidité, rapidité, efficacité, et plein d'autres adjectifs en « ité » . Ça semble prometteur. Jeu au sol, combinaisons, pressing, tout semble déjà réglé, prêt à tout défoncer sur son passage. Après quelques semaines d'entraînement, Toni Kroos trouve déjà ses coéquipiers les yeux fermés. James Rodríguez, lui, a joué un ton en dessous. Il faut bien une marge de progression.

Kroos et James sur les traces de Théophile-Catherine


Cette Supercoupe d'Europe est là pour rappeler que la saison dernière, c'est l'Espagne qui a dominé l'Europe du football. Sans trop faire de bruit, Séville a ramené une troisième Ligue Europa/Coupe UEFA en Andalousie, quelques jours avant que le Real n'arrache sa Decima en C1. Mais les deux équipes n'ont pas tout à fait passé le même été. Pendant que Séville perdait Rakitić et M'Bia, deux joueurs majeurs du dernier succès européen, les Merengues sortaient le carnet de chèques pour attirer Toni Kroos et James Rodríguez. Sur la pelouse du Cardiff City Stadium - plus habituée à être foulée par Kevin Théophile-Catherine et Craig Bellamy -, les deux recrues sont bien là, aux côtés de Modrić, Ronaldo, Benzema et Bale, rien que ça. Mais l'armada blanche se casse d'abord les dents sur le bloc rouge sévillan. Regroupés dans leur camp, les nouveaux coéquipiers de Grégory Krychowiak ne laissent aucun espace à leurs adversaires et coupent les lignes de passes. C'est le moment choisi par Toni Kroos pour distribuer ses premières transversales de 50 mètres. À la suite de l'une d'elles, Ronaldo s'emmène le ballon dans la surface, mais bute sur Beto. Ce n'est que partie remise. Dans la foulée, le Portugais se retrouve à la réception d'un amour de centre du local de l'étape, Gareth Bale. CR7 n'a plus qu'à pousser au fond (30e).

Denis, l'autre Suárez à suivre


Le Real a beau maîtriser son match, cela n'empêche pas Casillas d'être poussé deux fois à la parade par Vitolo et Carriço quand Carvajal, Rodríguez et Coentrão jouent à celui qui fera la pire relance. Sans conséquence donc. D'autant que Ronaldo se charge de mettre son équipe à l'abri après la pause. Sur un service de Benzema, le Portugais envoie une praline du gauche dans le petit filet adverse, transperçant au passage les gants fébriles de Beto (49e). Cricri est affûté, Cricri est affamé, Cricri est revanchard après une sale Coupe du monde. De l'autre côté, seul Denis Suárez tire son épingle du jeu. Prêté par le Barça à Séville dans le cadre du transfert de Rakitić, l'international espoir espagnol distribue caviar sur caviar quand Ancelotti remplace ses cracks par d'autres cracks. Isco et Illarramendi grappillent quelques minutes de jeu. Ils en profitent car avec ce onze et le niveau de jeu annoncé, pas sûr que le coach italien fasse souvent tourner cette saison.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88