Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe B
  3. // Real Madrid/Juventus (2-1)

Le Real Madrid plombe la Juve

Après une première période de haut vol, et une seconde sans intérêt, le Real Madrid a assuré la victoire face à une Juventus malchanceuse (2-1). Rapidement réduite à dix, la Vieille Dame n'a jamais pu inquiéter des Merengues sérieux et menés de main de maître par un Di María somptueux.

Modififié

R. Madrid - Juventus Turin
(2-1)
C. Ronaldo (4'), C. Ronaldo (29') pour Real Madrid , F. Llorente (22') pour Juventus Turin.


Le Bernabéu demandait du jeu. Il a eu du jeu. Santiago souhaitait la victoire. Il a eu la victoire. Pour sa première réception de haut standing, l'antre du Real Madrid s'est rappelé qu'il ne vivait que pour ses ambiances européennes. Et n'a pas boudé son plaisir après une logique victoire 2-1. Bien emmenée par un duo Modrić-Di María des grands soirs, la Casa Blanca a quasiment officialisé sa qualification pour les huitièmes. La Juventus, elle, a de quoi se les mordre. Car menée après une première mi-temps de très haut niveau, elle a rapidement été réduite à dix suite à un carton rouge bien litigieux de Chiellini. Une grossière faute d'arbitrage qui a biaisé le second acte. Et fortement compromis ses chances de qualification. Pour le Real, qu'importe. Outre ce trois sur trois en Champions League, il a préparé à la perfection son déplacement au Camp Nou ce samedi. Accessoirement toujours, Cristiano Ronaldo, avec un nouveau doublé, a planté son septième but européen de la saison. Un monstre qui en a pourtant gardé sous la pédale. Le Barça est prévenu.

Ronaldo puissance sept

4, 5, et 1. Plus que des flocages, ces numéros indiquent le changement tactique orchestré par Antonio Conte. Une nouvelle organisation qui plaît rapidement aux 80 000 supporters agglutinées au Santiago Bernabéu. Sur une offrande d'Ángel Di María, Cristiano Ronaldo ne met que quatre minutes à se jouer du placement aléatoire de la charnière bianconeri : servi dans le dos des Turinois, il crochète Buffon avant de faire trembler les filets. En bon diesel, la Juve ne tarde pas à mettre le pied sur le ballon. Dangereuse, elle se heurte à la charnière merengue. La solution se trouve alors sur les côtés : Tévez met Arbeloa au supplice pendant que Caceres fait pleuvoir des centres. Sur l'un d'eux, Pogba, seul au second poteau, oblige Casillas à la parade. Le ballon revient alors dans les pieds d'un Llorente bien seul qui remet les 22 acteurs sur un même pied d'égalité. Un bol d'air pour des Italiens qui doivent surveiller comme du lait sur le feu l'intenable Di María. C'est pourtant sur une action bien plus confuse que le Santiago va reprendre ses aises. Suite à une bousculade entre Ramos et Chiellini, l'arbitre prend quelques secondes avant d'indiquer le point de penalty. Ronaldo se charge du cadeau et s'offre son septième but en trois rencontres de C1. Costaud. Ce nouvel avantage tend une rencontre jusqu'ici intense et rythmée. Les taquets prennent les devants et les nerfs se crispent – sur le pré comme en tribune. Le moment adéquat pour ramener les 22 acteurs aux vestiaires et les milliers de gorges à la buvette.

Un rouge et un Benzema hors sujet

Rapidement de retour sur le pré, la Juventus attend ses onze adversaires. Ses douze, même, lorsque Manuel Gräfe, arbitre de son état, dégaine un second jaune à Chiellini au bout de deux minutes. Un carton rouge immérité qui change les plans d'Antonio Conte. Toujours dans son camp, la Vecchia Signora est acculée par les assauts de Di María, Modrić et Marcelo. Benzema, lui, se cherche en même temps que sa réussite. Sur une action sublime – transversale de Ramos, louche de Di María pour un centre d'Arbeloa – il envoie sa reprise au-dessus de la barre italienne. Un loupé à deux mètres du but qui passe par des huées des socios. Et une sortie prématurée à la 67e. Tout en paradoxe, cette entrée de Gareth Bale va redonner un second souffle à la Juventus. Plus hauts, les comparses d'un Paul Pogba recentré s'appliquent à ressortir proprement. Les nouveaux entrants Asamoah et, surtout, Giovinco affolent, un peu, une charnière qui préférait le quasi double mètre de Llorente. Rien de folichon, mais suffisant pour souligner la mauvaise entrée du Gallois et le marathon de Vidal au milieu. Sans intensité, et avec quelques reproches du Bernabéu, le Real Madrid clôture pourtant cette soirée avec une qualification dans la poche. Et une préparation presque idéale pour le Clásico de samedi.

Par Robin Delorme, au Santiago Bernabéu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 1
il y a 3 heures Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 17
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 80