1. //
  2. // 12e journée

Le Real Madrid fait joujou

Inarrêtable, le Real Madrid a écrasé Osasuna (7-1) à Bernabeu, et relégué par la même occasion le Barça, tenu en échec à Bilbao (2-2), à trois points. En remportant le derby valencian sur la pelouse de Levante (2-0), Valence réalise l’autre joli coup du week-end, profitant des matchs nuls et vierges de Séville, Malaga, et l’Espanyol.

Modififié
3 30
Le temps semble donner raison à José Mourinho. Depuis son arrivée à Madrid l’année dernière, le Portugais n’a cessé de répéter qu’il n’allait pas atteindre le niveau d’un Barca déjà parfaitement huilé en un jour. Mais en un an, peut-être que si. Probablement touchés par la douloureuse comparaison avec l’ennemi catalan la saison passée, les joueurs du Real ont tous haussé le ton. Impressionnants individuellement, intelligents collectivement, ils enchainent un à un leurs adversaires, sans faire dans le détail. Déjà broyée au Camp Nou il y a un mois et demi, la défense d’Osasuna a encore pris la foudre dans la chaleur de Madrid (7-1). Cristiano Ronaldo a fêté son soulier d’or avec un triplé, deux coups de caboche et un pénalty, Di Maria a ajouté trois passes décisives à son compteur, avant de sortir blessé, Higuain a ressorti son crochet-lucarne préféré, et Benzema a marqué deux fois du gauche. Rien ne les arrête.

Une dixième victoire d’affilée (Ligue des champions comprise) encore plus appréciable puisque dans le même temps le Barca s’est encore fait accrocher, pour la quatrième fois de la saison, à Bilbao ce coup-ci. Encore un 2-2. Et les Catalans ne s’en sortent pas si mal, puisqu’ils ont égalisé par Messi dans les arrêts de jeu du match, après une mésentente entre le portier basque et Iturraspe, son milieu défensif. Invaincu depuis neuf matchs, l’Athtletic Bilbao a décidé d’affronter le Barca par le jeu, et il s’en est très bien sorti. Un match ouvert, une pluie battante, un terrain glissant, tout était réuni pour le spectacle. Une glissade de Mascherano a permis à Ander Herrera, très bon, de se retrouver en bonne position pour ouvrir le score. Un avantage très court puisque Fabregas égalisait quatre minutes plus tard, de la tête, sur un centre d’Abidal. La bande à Bielsa pensait tenir la victoire après le but casquette contre son camp de Piqué à dix minutes de la fin. C’était sans compter sur Messi, opportuniste. Un nul heureux pour le Barca, mais embêtant, puisqu’il le relègue à trois points du Real.

Valence, l’autre bonne opération

Dans la course à l’Europe, l’autre bon coup du week-end est à mettre à l’actif du FC Valence. Avec encore une fois Mathieu, Rami et Feghouli titulaires, le club ché a remporté samedi soir le derby valencien contre Levante, lui piquant du même coup la troisième place. C’est un autre ancien de la Ligue 1, Tino Costa, qui a fait la différence dans ce match, d’abord avec une superbe ouverture pour Jordi Alba, que Javi Venta a taclé dans son propre but, ensuite sur coup-franc, sa spécialité. Levante n’a pas démérité mais Guaita a tout repoussé dans sa cage. Une victoire bienvenue puisque tous ses concurrents se sont mis en mode 0-0. Le FC Séville, dominé sous la pluie de Majorque, qui signe son quatrième résultat nul et vierge consécutif à l’extérieur. Malaga, privé de Van Nistelrooy et Julio Baptista, bousculé par le Bétis et son excellente paire Iriney-Beñat à la récupération au Villamarin. Et enfin l’Espanyol Barcelone, qui a fini à dix, incapable de déborder un Villarreal pourtant mal en point.

Dans le bas de tableau, ça va mal pour Montanier et sa Real Sociedad, écrasée à Vallecas (4-0). Dix minutes de jeu, penalty-carton rouge pour Iñigo Martinez, et c’était déjà plié. Dépassés du début à la fin, les Basques ont sombré sous les assauts de Michu (deux buts) & co. Une sixième défaite en sept matchs, qui leur garantit la dernière place de la Liga. Grenade et Santander, les deux autres relégables, n’ont pas pu se départager aux Carmenes (0-0), tout comme Saragosse et Gijon (2-2), les deux premiers non relégables. Getafe se donne de l’air en battant, à dix pendant plus d'une heure, l’Atlético Madrid (3-2) au Coliseum, malgré le septième but de la saison de Falcao, sur penalty.

Résultats / Classement de la Liga

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La passe de Costa été pour Jordi Alba, pas pour Aduriz
Miles Morales Niveau : DHR
Et c'est reparti... quand c'est pas un péno imaginaire pour les sauver a la derniere minute, v'la l'arbitre qui expulse le mec qui a rendu transparent Messito tout le long du match, l'excellent Amorebieta... et qu'arrive-t-il dans la foulee? Un but du gnome! Merci qui?? Merci qui vous savez!!
Mais en fait t'as vu le match ?

Non parce que le "rouge" est un 2e jaune mérité, et le but de Messi n'est pas du tout lié à l'absence d'Amorebieta mais d'un cafouillage terrible dans la défense basque.


Je comprends que la haine te fait dire n'importe quoi, c'est d'ailleurs un trait que tu partage avec d'illustres supporters du Real Madrid (comme le général Franco, par exemple).
Et un magnifique point Godwin pour Nasazzi. Je croyais le débat un peu plus élevé sur SoFoot que sur l'Equipe, quand même. T'as pas honte de dire des conneries pareilles?
morales, ton fanatisme est exagere.
Bon pour tout ceux qui n'aurait pas compris, Miles Morales n'est autre que Ronaldo. Ca ne sert pas à grand chose de lui répondre étant donné qu'il écrit tout ce qu'il y'a de plus incohérant et dénudé de sens. Pour lui, Ferguson n'est qu'un poivrot sénile et Messi un nain hideux qui est très mauvais comparé à Ronaldo mr 40 buts.
Et puis pour en revenir au Barça hier qui est l'équipe que je supporte, bah j'peux dire un grand bravo à Bilbao qui ont très bien joué le coup. Ils ont de très bons joueurs dans leur équipe même si j'dois avouer que peut être que le terrain de hier n'étais pas favorable au jeu du Barça peut être ?
L'enthousiasme madrilène se doit d'être un temps soit peu modéré. Si en ce début de saison, le football que pratique les merengues est en tout point remarquable, n'oublions pas qu'ils n'ont pour l'instant joué QUE des adversaires de seconde partie de tableau et qu'ils ont perdu le premier trophée de la saison. Après Valence, L'Atletico, le Barca et Séville on pourra tirer un vrai premier bilan.
Donc laissons les morales et autres roncero se palucher frénétiquement et attendons...
Aïe.


Premièrement, c'est tout sauf des bêtises, mais bon, l'histoire fait mal. Marrant, le même phénomène de déni total apparaît pour la L*zio.

Secondement : l'ami Morales ne se gêne pas pour faire de Kanouté ou de Marcelo des héros de l'anti-racisme dignes de Martin Luther King, défiant d'inhumains catalans qui seraient prêts à remettre en place l'apartheid si on leur en laissait la chance. Je me trouve modéré en comparaison.
A voir sur le moyen terme si la méthode Mourinho porte ses fruits, en tout cas ce Real là est impressionnant de facilité. Ca joue super bien, collectivement et individuellement, les cadres sont au top, ça ne ressemble plus au patchwork des deux dernières saisons. Ce Real là peut clairement jouer le doublé C1-Liga.

Après, attendons un reveil du Barça...
Résultat juste, comme dit Pep, Bilbao hier a joué avec une intensité de fous, et Bielsa commence à récolter les fruits de son travail, bravo aux deux équipes.

La presse espagnole salue le match http://www.elpais.com/articulo/deportes … dep_36/Tes

Le résultat est juste mais effectivement laisse le barça à 3 points, mais c'est le genre de match qui me rendent fier d'être fan du barça et me remplit encore plus d'admiration pour Bilbao.

Excellent match pour le real mais effectivement un sentiment de jouer face à une équipe qui a vite rendu les armes, mon sentiment est que le real doit confirmer et jouer ses matches difficiles (Valence, Barça, Atletico, Bilbao, Séville), leur seul match difficile a été à Levante et ils l'ont perdu... Attendons de voir, s'ils confirment bah bravo.
Je ne comprends pas, je croyais que le club originel du Caudillo était l'Atletico?
Miles Morales Niveau : DHR
Oui et qu'apres la guerre le president du Barça etait ouvertement franquiste. Mais ça le revisionnisme culé l'a oublié... ce sont tous des heros, des gentils luttant contre les salauds. Bref la meme propagande que les dégénérés gobent sans sourciller.

Sinon hier donc un Messi transparent qui ne marque que parce que son chien de garde a ete expulsé juste avant (comme d'hab en fait...), et c'est la faute a qui s'il a ete si mauvais le gnome?? A cause de l'entraineur ou de ses coequipiers peut-etre (ça c'est l'excuse quand il joue en selection)??

Nan... a cause de la pluie!!!
Bon résumons
Avant toute chose, le caudillo n'aimait pas le foot. Ensuite, étant donné que le Real Madrid était le club phare de la capitale, et qu'il voulait tout centraliser pour mieux diriger, il a voulu que le Real devienne le club de l’état. Mais les dirigeants de l’époque n'ont pas voulu mélanger sport et politique (contrairement a d'autres, suivez mon regard). L'Athletic Club de Madrid était en proie a des difficultés financières, et il a été repris pour devenir Atlético Aviación, a connotation militaire. C'est pas la faute aux colchonero, mais c'est un fait.
Des lors dire que le Real était le club de Franco c'est faire preuve de peu de connaissances. Après c'est clair que Franco a fait des concessions au Real comme au barca, mais pas plus a l'un ou a l'autre. D'ailleurs, très vite, il s'est désintéressé de Club Atlético de Madrid.
Comme dirait l'autre: c'est pas parce qu'un mensonge est répété mille fois qu'il devient une vérité.
Mais non Miles, le président du barça était franco lui même, et Hitler était le président d'honneur, Mussolini a tenu le banc pendant quelques années.
Par ailleurs, tout le monde sait que Pep Guardiola est le responsable d'une cellule nazie qui a commis des attentats et a fait porter le chapeau à des pauvres basques...
Mon dieu qu'on s'amuse!!
Ce morules commence sérieusement à me les briser menues. T'as choper ton créneau, tu en as fait une mission et la folie te guette. Pas de bol: Messi va récolter un nouveau ballon d'or, ton mou va re-disjoncter en conf'de presse, as et marca vont vomir des tonnes d'encre purulente sur le Barça, Platini, l'uefa, les arbitres, et toi t'auras un ulcère...Au mieux. En fait, t'es le fils illégitime de Roncero! Vaya familia!
Miles Morales Niveau : DHR
@ralos, bravo a toi pour ton effort de pedagogie, mais je crains que ça ne serve pas a grand chose. Ils ne relevent meme pas ce que tu as ecris car ils ne sont pas a meme de le processer. Tu dois comprendre que la majorite des fans français du Barça le sont devenus via la teloche, donc via le marketing. Comme ils sont devenus fans des galactiques il y a quelques annees. Ce sont des enfants, ou plutot des ados forever, juste des consommateurs denués d'esprit critique. Et comme on leur dit de consommer à outrance du Barça parce que ça brille, c'est bon, c'est beau et c'est cool (comme on leur venderait du soda ou un smartphone), ils suivent tels des veaux. Donc ils te repetent a l'infini, le Real, Ronaldo et Mourinho c'est beurk, le Barça, Messi et Guardiola c'est waoh! Des esprits faibles, mais des esprits qui consomment... et c'est bien la l'essentiel.
@med78:
ta description du réal c'est le même description qu'on faisait du barça ces 3 dernières annèes: cette impression qu'il dégage une telle facilité qu'ils font passer leur adversaire pour une équipe de cfa...
Aujourd'hui c'est la première fois depuis début 2009 qu'on peut dire que le réal est la meilleure équipe du monde et non plus le barça. D'ailleurs le résultat de la supercoupe est un leurre: sans le talent de messi et avec du réalisme côté madrilene, le barça aurait pris une rouste inédite sous l'ère guardiola...
Après 2 mois 1/2 de compét', on peut déjà désigner la meilleure équipe du monde de la saison 2011/2012. Ah bon?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Bordeaux accroche le PSG
3 30