Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // APOEL/Real Madrid (0-3)

Le Real Madrid cuisine l'APOEL

Comme attendu, le Real Madrid ramène une large victoire de Nicosie (0-3). L'improbable quart de finaliste chypriote a toutefois longtemps frustré le géant espagnol, avant de craquer lors des vingt dernières minutes.

Modififié
APOEL Nicosie - Real Madrid : 0-3

But : Benzema (x2) et Kaka pour le Real

On promettait à l'APOEL une valise remplie de buts madrilènes. Car comment une équipe qui aligne dans la partie supérieure du terrain, Ozil, Ronaldo, Benzema et Higuain, n'allait-elle pas faire exploser la bulle de sympathie qui entoure le club chypriote ? Au final, le Real a dominé, largement, a essayé, beaucoup, a buté, longtemps, sur un adversaire doué pour réduire les espaces, avant de ramener à la raison l'invité surprise des quarts de finale.

Une seul occasion nette. Tel est le bilan de la première période merengue. Une opportunité pardonnée par Benzema. En repiquant dans l'axe, Ronaldo avait désorienté la défense chypriote, et lancé Sahin sur le côté gauche de la surface, mais son centre précis était envoyé au-dessus de la barre par l'attaquant français, qui avait pourtant le but grand ouvert devant lui. Oui, vous avez bien lu : Nuri Sahin se trouve sur la pelouse. Cantonné à 36 minutes de jeu en Liga, et titularisé à deux reprises en Ligue des champions pour des matches sans enjeu, l'ancien de Dortmund se trouve sorti du placard pour disputer un quart de finale de C1. L'indice que Mourinho, malgré ses déclarations, ne prend pas vraiment au sérieux les Chypriotes ? Plutôt, une option par défaut, en l'absence de Xabi Alonso, suspendu, et de Lassana Diarra, forfait. Sur le banc, Granero peut aussi interpréter ce choix comme une nouvelle preuve que le Special One n'est pas vraiment client de la barbe de trois jours entretenue au couteau.

Après son essai réussi face à la Real Sociedad (5-1), Mourinho s'est à nouveau décidé à faire cohabiter Higuain et Benzema. Dans le 4-3-3 du Special One, Ronaldo occupe le côté gauche de l'attaque, le Français se poste à droite, l'Argentin occupe l'axe. L'entre-jeu madrilène partage, lui, une certification Bundesliga. Sahin, Khedira, et Ozil sont associés. Trop timides offensivement, malgré la possession de balle monopolistique du Real, les deux premiers accourent trop rarement
pour apporter le surnombre. Le match tourne clairement au casse-tête chypriote pour le leader de la Liga.

Les entrants trouvent la clé


Devant l'impuissance de ses joueurs, Mourinho va chercher des solutions sur le banc. A la 63e minute, Kaka remplace Higuain, et Marcelo prend le relais de Coentrao. Pas inspiré jusque-là, Benzema reste, en revanche, sur la pelouse. Mourinho a vu juste. Dix minutes après ce double changement, Marcelo décale Kaka dans son couloir droit, qui ajuste un centre parfait pour ... Benzema. Le Français fait mieux respirer les siens d'une tête plongeante.

Les choix de Mourinho peuvent alors être interprétés de deux manières. Certains diront qu'il s'est trompé dans son dispositif initial, d'autres argueront qu'il a sollicité Kaka et Marcelo au moment idoine. Son coaching s'avère, en tout cas, indiscutablement gagnant, puisque le Real double la mise, suite à un débordement survitaminé de Marcelo, dont la passe en retrait, est mise à profit par Kaka (82e). Les jambes et les têtes chypriotes ont fini par lâcher. A la 90e minute, Benzema, trouvé par Ozil, alourdit même l'addition. L'APOEL a rêvé une grosse heure. Toujours ça que les Lyonnais n'auront pas.

Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17