En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 28e journée
  3. // FC Barcelone/Real Madrid

Le Real Madrid, cimetière des idoles ?

Lorsque le départ de José Mourinho avait été mis sur le compte du décalage entre « les façons » du Portugais et les attentes de son club, tout Madrid avait rappelé que le Real Madrid est au-dessus des individualités. Mais lorsque Carlo Ancelotti a été sifflé par le Bernabéu trois mois après lui avoir donné le titre de champion du monde des clubs, personne n'a compris le petit jeu du public de la Castellana. À force de se revendiquer « exigeant » , le Bernabéu est en train d'incarner une certaine idée – troublante – du football du futur : un sport qui transforme les clubs en marques, et les idoles en vulgaires stars.

Modififié
Mardi 10 mars 2015, huitième de finale retour de la Ligue des champions entre le Real Madrid et Schalke 04. Les Madrilènes viennent de faire match nul contre Villarreal et de perdre à Bilbao. Lors de l'annonce des joueurs, le public du Bernabéu se fait entendre une première fois : des sifflets tombent pour Iker Casillas, Cristiano Ronaldo et Carlo Ancelotti. Lors de la rencontre, les oreilles de Bale et Casillas auront droit à de nouvelles infâmes mélodies. Dimanche 15 mars 2015, vingt-septième journée de Liga. Alors que le Real Madrid s'impose deux à zéro contre Levante, les sifflets tombent à nouveau sur Cristiano. Non, les trente buts et onze passes décisives (en vingt-sept journées) n'ont pas suffi. Ni même le doublé salvateur contre Schalke 04. Le Bernabéu a tous les droits, et il siffle, gronde et boude quand il en a envie. Et surtout sur qui il veut : joueurs, entraîneurs, dirigeants, présidents, ultras… Et tant pis si le Portugais aura bientôt marqué 300 buts pour le maillot blanc. Il paraît que ce droit lui vient directement de tout là-haut, c'est-à-dire de l'indiscutable « prestige de l'institution » . Il y a trois mois, pourtant, tout semblait aller pour le mieux du côté de la capitale espagnole, remise au centre du monde du football par ces mêmes individualités. Mais en 2015, le Bernabéu semble avoir fait du refus de se dévouer une véritable culture. Sauf que ça n'en est pas une.

« Zidane a été sifflé ici, tout comme Ronaldo et Cristiano. Pourquoi, moi, je ne pourrais pas être sifflé ? »


Sur la Castellana, le rapport entre le mérite du club en tant qu'entité et les exploits individuels est devenu plutôt complexe. Dans le contexte spécial de l'arrivée de José Mourinho en 2010 – le Portugais champion, le Real éliminé par Lyon – la capitale espagnole s'était inquiétée du rapport de force entre l'égo de l'entraîneur et le prestige délaissé du club. Après trois années fortes en émotions, la bataille s'était finalement terminée sur un triste match nul perdant-perdant. Pourtant, le Real de Mourinho a gagné des titres, battu des records, affaibli le Barça, retrouvé sa grandeur et un projet de jeu. Mais aujourd'hui, le Real n'a jamais exprimé une quelconque gratitude envers un entraîneur dont la responsabilité dans la quête de la Décima est pourtant très importante, et José Mourinho n'est certainement pas satisfait de sa fin à Madrid. Il y a un malaise. Ainsi, quand la docilité de Carlo Ancelotti est arrivée, Madrid a lâché les armes. Le Bernabéu semblait enfin heureux, souriant, reposé. Madrid continuait à gagner. Ancelotti n'avait pas vraiment modifié les principes de jeu de Mourinho, mais peu importe, car l'entraîneur italien parvenait à faire sentir à son public qu'il gagnait grâce au club, et non l'inverse. Et le Bernabéu s'en contentait. Et applaudissait.

Mais aujourd'hui, dès que l'ombre d'un échec apparaît, le Bernabéu ne peut s'empêcher de laisser ses sifflets tomber. Cristiano, en plein milieu d'un moment personnel difficile, pensait obtenir le soutien de son public. Mais le Bernabéu ne « soutient » pas. En mars dernier, déjà, Cristiano avait été sifflé à la suite de deux défaites contre le Barça et Séville, alors que le Real battait le Rayo 5 à 0. En janvier 2012, le Real Madrid de Mourinho est leader de Liga avec cinq points d'avance. À cette époque-là, Mourinho n'a pas encore mis Casillas et Ramos sur le banc. Le moment pourrait être idyllique. Mais le Real vient de perdre l'aller d'un quart de Coupe du Roi contre le Barça (1-2). Alors que Mourinho s'apprête à recevoir l'Athletic Bilbao de Bielsa au Bernabéu, il se fait intensément siffler. Mourinho l'emportera 4-1, mais les sifflets ne s'arrêteront pas. « Zidane a été sifflé ici, tout comme Ronaldo et Cristiano. Pourquoi, moi, je ne pourrais pas être sifflé ? » , lâchera le Portugais.

De San Iker à ça


D'après le dictionnaire, une idole est une « personne qui est l'objet d'une tendresse ou d'une admiration passionnée de la part de quelqu'un » . C'est « l'objet d'un culte d'adoration » . L'idole se déplace ainsi à la frontière du religieux et du mythologique. Mythique, elle vole au-dessus des critiques, sifflets et autres jugements temporaires. L'idole est intouchable, divine, vénérée. Or, ce n'est le cas de personne aujourd'hui au Real Madrid. Car Mourinho a raison : ils ont tous été sifflés. À Madrid, on a remplacé le soutien par l'utilité et le tri. On choisit, on utilise, on use et on jette. Dans les années 2000 et 2010, les projets galactiques et le désordre institutionnel de Calderón ont provoqué une concentration soudaine d'arrivées grandiloquentes. Les meilleurs joueurs du monde sont passés par le Real sans laisser une marque indélébile. Depuis Zidane, qui a donc lui aussi été sifflé, personne n'a su s'inscrire dans les codes inviolables de l'affection du Bernabéu. Ronaldo, Van Nistelrooy, Higuaín, Robinho, Robben, Cannavaro, Sneijder, Özil, Di María… Tous sont aujourd'hui ou ont été des légendes ailleurs. Et personne ne se souvient du chant que le Bernabéu avait inventé en leur honneur. Même Sergio Ramos et Pepe ont été lourdement critiqués.

Parce que la culture de l'idole est inexistante. Un phénomène étrange a d'ailleurs été observé : ces joueurs ont souvent réalisé des performances extraordinaires, semblant « libérés » lors de leurs premiers pas au sein de leur nouveau club. Sneijder avait fait des débuts géniaux en plein derby à l'Inter, Robben s'était éclaté avec Ribéry, Robinho nous avait fait croire qu'il allait dominer la Premier League, tout comme Özil et Di María. Évidemment, le cas le plus intéressant est celui d'Iker Casillas. Avant, Casillas était San Iker. Contre Schalke, le numéro 1 a été le joueur le plus sifflé de la rencontre. Car personne ne réussit plus à percer le cœur du Bernabéu. Guti, longtemps sifflé, est parti par la petite porte avant l'arrivée de Mourinho. Xabi Alonso avait gagné les travées madrilènes par sa hiérarchie, sa classe, son intelligence et son madridisme, mais avait refusé de terminer sa carrière au club. Finalement, la dernière idole restera donc Raúl. Le club collectionne les stars, mais ne sait plus produire d'idoles.

Le football qui court vers le futur


La source de ce paradoxe est peut-être à chercher dans l'évolution globale du club de football moderne. Ayant justement bénéficié de l'impact médiatique de la présence de José Mourinho, le Real a économiquement rattrapé les clubs de Premier League ces dernières saisons. Aujourd'hui, « l'institution » Real Madrid est devenue une immense marque. Et en tant que marque, il se trouve qu'elle est directement en concurrence avec ses propres joueurs. En 2009, Cristiano Ronaldo a bien coûté 25% du chiffre d'affaires du club, soit l'équivalent des revenus de la billetterie. Cela peut paraître futile, mais sur Facebook, CR7 compte vingt millions de fans de plus que son propre club (100 millions contre 80 millions). Évidemment, on est loin d'affirmer que le public du Bernabéu siffle à la suite de sombres calculs, mais l'idée est là : contrairement à d'autres grands clubs européens, le Real est devenu trop grand pour se montrer dépendant d'un seul nom ou d'un seul talent. Pour le Bernabéu, il semble essentiel de démontrer dès que possible que le Real ne se limite pas à Cristiano. Or, cette logique n'existait pas il y a quelques années. Raúl, en attendant, n'a pas de page officielle sur les réseaux sociaux.

Juanito et le Parc


Mais il fut un temps où le prestige du Real Madrid et la survie de ses idoles n'étaient pas incompatibles. Dans les années 1980, Juanito porte le numéro 7 du Real. Et il n'a pas besoin d'être un as pour être l'idole absolue du Bernabéu. Milieu offensif bagarreur, l'Andalou sanguin donne corps et âme pour le maillot blanc. Après avoir essuyé ses crampons sur la joue de Lothar Matthäus et écopé d'une suspension de toute compétition européenne pour cinq ans, le 7 est même soutenu par les siens. Leo Beenhakker « comprend » le geste, le club râle sur l'arbitre. Depuis maintenant une vingtaine d'années, la septième minute d'un match au Bernabéu est consacrée à Juanito avec le chant « Illa Illa Illa Juanito Maravilla » . Pour les vingt ans de la mort tragique du numéro 7, le Fondo Sur du Bernabéu avait même tendu un immense tifo en son honneur le soir de la demi-finale retour de C1 2012 contre le Bayern Munich. Par la suite, il y a aussi eu Hierro, Sanchis, Salgado. Mais après ?

Si les idoles ont disparu, il faut peut-être pointer du doigt l'évolution du stade Santiago-Bernabéu. Dans les années 1980, Juanito avait été canonisé par le public populaire du virage sud, qui achetait sa place dans une immense tribune debout pour quelques pièces. Or, ce Bernabéu-là n'existe plus. Les places sont assises et valent une belle somme dans un pays où le salaire minimum reste de 750 euros par mois. Alors, forcément, le public du Bernabéu n'a plus rien de populaire. Il n'en a ni les angoisses des fins de mois ni le besoin de héros. Lui, il veut des victoires et du spectacle. Et si le Real Madrid est bien avant-gardiste, le Bernabéu semble essayer de nous dire ce que sera le football de demain… Le phénomène a pu être observé ces dernières saisons à Paris, où le « nouveau Parc » a choqué pour une exigence insensée basée sur un manque de culture, de manières, de « savoir-supporter » . Après tout, une star n'est rien de plus et rien de moins qu'une « vedette d'un domaine du spectacle » . Comme une étoile, elle peut monter et redescendre aussitôt. Avant, pourtant, les idoles restaient là-haut pour toujours. Comme Juanito.


Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:09 Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! lundi 20 novembre 280€ à gagner avec Naples & Dortmund - Tottenham
Hier à 16:42 Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 Hier à 13:30 Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 34 Hier à 12:03 Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 08:15 Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 17 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 26 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 29 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 15 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 14 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 17 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47 jeudi 26 octobre Charlotte Lorgeré impressionne au chant pour son bizutage 23 jeudi 26 octobre Un footballeur roumain fait ses débuts avec une prothèse du bras 30