En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 20e journée

Le Real Madrid champion d’Espagne !

En s’imposant tranquillement à San Mamés (3-0), le Real est devenu champion d’Espagne pour la 32ème fois de son histoire. Un peu plus tôt, le Barça s’était imposé à domicile contre Malaga (4-1). Valence reprend de l’avance pour la 3ème place en battant Osasuna (4-0), et le Rayo voit Saragosse lui foncer dessus.

Modififié
Après trois années de domination barcelonaise, le Real Madrid est redevenu le roi d’Espagne. Une 32ème Liga, historique, avec seulement deux défaites et la possibilité d’atteindre les 100 points en fin de saison. La première pour les Cristiano Ronaldo, Kaka, Benzema et José Mourinho, qui s’offrent un joli quadruplé Portugal-Angleterre-Italie-Espagne. Ce Real était trop fort, trop complet, trop régulier, même pour le Barça. La preuve encore ce soir, sur un terrain difficile, celui de l’Athletic Bilbao. Sans Benzema, Kaka et Marcelo, sur le banc, le Real a passé un 3-0 aux Basques, privés de Muniain, c’est vrai. Comme d’habitude, la puissance offensive merengue a fait la différence : trois buts d'Higuain, Ozil et Cristiano Ronaldo, et l’affaire était pliée. CR7 aurait pu s’en contenter, mais il a tenu à ajouter quelques bras d’honneur et provocations au public de San Mamés, qui n’était pourtant pas là pour le féliciter. La classe.

Le Barça tenait quand même à ne pas offrir lui-même le titre aux Madrilènes, et à rester concentré avant la finale de la Coupe du Roi, dans trois semaines. Les Catalans ont bien réagi après la pire semaine de leurs quatre dernières années, en inscrivant 11 buts en trois jours. Ce soir, Messi en a ajouté trois contre Malaga (4-1), portant son total cette saison à 68, soit un de plus que Gerd Muller en 1973. Trois, dont deux sur pénalty, un premier à la limite de la surface de réparation et un deuxième un poil sévère. L’Argentin a pris l’avantage sur Cristiano pour un titre personnel qui lui tient à cœur, le Pichichi. Auparavant, l’excellent Rondon avait répondu à l’ouverture du score de Puyol. Malaga n’avait pas les armes pour rivaliser et laisse Valence reprendre seul la troisième place de cette Liga.

Valence reprend la main

Car le FC Valence a pansé ses plaies et repris la main pour le podium, en dominant Osasuna à Mestalla (4-0). Un succès net mais tardif, puisque les quatre buts valencians ont été inscrits dans le dernier quart d’heure. Aduriz, entré à la pause, et Jonas, se sont offert un doublé chacun. Dans cette lutte pour l’Europe, les rêves de C1 de l’Atletico Madrid ont pris fin. Pendant longtemps, et malgré un match plutôt dégueulasse et l’expulsion de Gabi, buteur en début de deuxième mi-temps, les Colchoneros pensaient prendre les trois points face à la Real Sociedad de Montanier. Mais les Basques ont un jeune Mexicain qui semble avoir retrouvé tout son talent, Carlos Vela, auteur de l’égalisation dans les arrêts de jeu (1-1), son 12ème but cette saison. Le vrai perdant de la soirée reste le FC Séville, battu dans son Pizjuan par le voisin, le Bétis (2-1). La pire des défaites. Un doublé de Beñat a rendu inutile l’ouverture du score rapide de Negredo. La bande à Michel se fait rejoindre au classement par l’autre club de la ville et se retrouve à 4 points de la C3. Il ne devrait pas y avoir de Coupe d’Europe à Séville la saison prochaine.

Le Rayo en chute libre

Troisième grosse bataille, celle du maintien. Le match décisif avait lieu hier, au Molinon, où le Sporting Gijon jouait sa dernière carte en recevant Villarreal. Le plus fort et le plus expérimenté, Villarreal, a gagné le match qu’il fallait absolument gagner (3-2). Le moment-clé de la rencontre s’est produit juste avant la mi-temps. Alors que le Sporting vient d’égaliser, le Français Grégory Arnolin, natif de Livry-Gargan, déstabilise Ruben dans sa surface et offre un pénalty à Senna, pas du genre à refuser les cadeaux. Le sous-marin jaune n’est pas sauvé, mais avec quatre points d’avance sur la zone de relégation à deux journées de la fin, ça commence à sentir bon. Avec six points de retard sur le Rayo Vallecano, c’est quasiment foutu pour Gijon. Le Rayo, qui fanfaronnait il y a plusieurs semaines dans la première partie de tableau, mais qui commence sérieusement à flipper après sa défaite à Majorque (1-0), la 8ème en neuf matchs.


Une série catastrophique qui maintient Saragosse en vie, car les Aragons sont euphoriques. Après avoir été bons derniers jusqu’à il y a un mois, ils croient plus que jamais à l’exploit. Vainqueurs de Levante à domicile (1-0), les potes d’Helder Postiga reviennent à trois petits points des banlieusards madrilènes, avant d’affronter Santander et Getafe. Autre victoire très importante, celle de Grenade aux Carmenes contre l’Espanyol Barcelone (2-1). Ighalo, auteur d’un doublé et joueur décisif des deux montées précédentes, a permis aux siens de faire un grand pas vers le maintien. Il y avait aussi un match dont tout le monde se fout au Coliseum, où Getafe, qui ne joue rien, a été tenu en échec par Santander, déjà relégué (1-1). Allez, Miku a quand même calé son 13ème but de la saison. Il y a des bons attaquants, au Venezuela.

Résultats et Classement

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 88 mercredi 21 février Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20 mercredi 21 février 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 mercredi 21 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
À lire ensuite
Buffon trahit la Juve