1. //
  2. // 3e journée
  3. // Groupe D
  4. // Madrid/Dortmund (2-2)

Le Real Madrid a eu chaud contre Dortmund

Mené deux fois au score, le Real Madrid s’en sort finalement avec le point du nul (2-2), grâce à un coup franc d’Özil au bout du temps réglementaire. D’abord dominateur, le Borussia s’est éteint en seconde période en cherchant à préserver son avantage.

Modififié
3 49
Real Madrid 2-2 Borussia Dortmund
Buts : Pepe (34e) et Özil (89e) pour le Real ; Reus (28e), Götze (44e) pour le Borussia

« Les finales se jouent en mai, pas maintenant. » Delfin Melero, journaliste-supporter de Marca, avait bien tenté de prévenir son camp. Il ne fallait pas (re)perdre ce soir contre Dortmund, sous peine d’aller jouer la qualif’ à Manchester, pensait-il. Ce n’est pourtant pas passé loin, Özil arrachant le nul dans les dernières minutes du match d’un subtile coup franc (2-2). Le Borussia, dominateur en première mi-temps, pourra regretter d’avoir passé toute la seconde période dans son camp. Il semblait avoir de quoi faire mieux face à un Real Madrid très peu inspiré. Mais courageux. Comme contre City, les Menrengues s’en sortent grâce à leur force de caractère et à l’audace de Mourinho, qui n’a pas hésité à finir avec trois défenseurs. De toute façon, les Citizens ont encore trébuché sur l’Ajax. La finale devrait bel et bien se jouer en mai. D'ici là, Le Real devra montrer un autre visage pour en faire partie.

Reus-Götze-Lewandowski, triplette gagnante

Comme prévu, pas de Benzema ni de Khedira, blessés, côté madrilène. Pas non plus d’arrières gauches, depuis que le virus Fifa a contaminé la Maison Blanche. C’est donc encore une fois Arbeloa qui se tape le couloir gauche de la défense locale. Et donc Reus et son ignoble mèche. Parti dans le dos de la défense, Higuaín allume une première brèche, mais l’Argentin oublie de décrocher la caravane et se fait devancer par Weidenfeller. Les Merengues tiennent à montrer d’entrée qui est le nonuple vainqueur de la compétition, mais manquent de se faire punir deux fois de suite comme de vulgaires novices sur leur côté droit. Heureusement, San Iker veille au grain. Malin comme un singe, Higuaín s’échappe une deuxième fois, mais au lieu d’offrir un caviar à Ronaldo, il décide de lui envoyer un ballon injouable à la fois trop haut, trop bas et trop en retrait. Bah oui, sinon c’est trop facile. Toujours est-il que dans un match de haute précision technique, ce sont les Allemands qui font la plus forte impression. Les Jaune et Noir sont impressionnants de vivacité et d’habileté devant. Reus-Götze-Lewandowski, ça combine bien, ça joue juste et ça fait mouche. En force, Reus s’offre l’ouverture du score sur une belle déviation de la tête du Polonais. En touché, Götze double la mise juste avant la mi-temps, à moins que ce soit Arbeloa qui glisse le ballon par-dessus Casillas. Entre-temps, Pepe avait remis les équipes à égalité d’un coup de tête rageur. Insuffisant. Les hommes de Mourinho jouent plus haut, mais sont trop imprécis devant et trop friables derrière.

Le Real sauvé par son Allemand

Mourinho tente de changer la donne et lance… Essien et Callejón. À la place de Modrić et d’Higuaín, qui se tenait l’arrière de la cuisse en première mi-temps. Au Real, quand un joueur se blesse, son concurrent l’imite dans les jours qui suivent. Pratique. Le Bernabéu n’a pas l’air emballé par les entrants, et pourtant l’ancien de l’Espanyol n’a besoin que de deux minutes pour égaliser. Refusé. La crête était peut-être hors-jeu, et encore. L’intensité a monté d’un cran. Le Real pousse. Mais Özil perd trois ballons sur quatre et Ronaldo fait trop rarement les bons choix. Callejón est intéressant dans ses déplacements, moins dans le dernier geste. Le Borussia a laissé passer l’orage du premier quart d’heure et commence à s’autoriser quelques sorties dans le camp espagnol. Timides, hein. Pas besoin de prendre de risques fous. Les locaux galèrent pour créer le danger sur le but d’un Weidenfeller qui devait s’attendre à une soirée plus difficile. Coup de la dernière chance pour le Mou, qui remplace Arbeloa par Kaká. Dur pour le latéral espagnol, peu à l’aise à gauche et dépassé sur les deux buts. Sur son premier ballon, le Brésilien crée enfin un décalage, mais Widenfeller sort une parade à la Thierry Omeyer devant Cristiano Ronaldo. Dans la continuité, Kaká s’effondre, mais l’intervention d’Hummels est correcte. Tous les joueurs du Borussia squattent devant leur surface. Ou devant leur ligne de but s’il le faut, comme sur ce sauvetage de Grosskreutz. À force de reculer, Dortmund finira par craquer. Un coup franc d’Özil à la dernière minute, pas très bien jugé par Weidenfeller, offre un point au Real. L’honneur est sauf.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Mothafucka Niveau : CFA
Note : 3
Le match était à Madrid mais à part ça...
On le voit une nouvelle fois, face à une équipe discipliné tactiquement, des joueurs mature sur le terrain et technique - en gros, une grande équipe Européenne -, le Real Madrid se fait bouffé. J'avais dis la même chose au match aller, je dis la même chose ce soir, ce Real Madrid ne fait pas parti du gratin Européen, face au Barça (en ligue des champions j'entends) ils prennent l'eau, face au Bayern Munich l'an dernier, c'est pareil.

Au cas où : J'suis pas un "rageux" ou quoi que ce soit, j'aimerais seulement qu'on reconnaisse à sa juste valeur ce qu'est le Real Madrid de Mourinho. C'est à dire une équipe qui n'a rien prouvé au niveau Européen et qui pourtant, est reconnu comme soit-disant la meilleure équipe du monde avec le Barça .
Les gars le Real a eu chaud à Madrid...c'est pourtant pas compliqué, les supporters étaient en blanc, pas en jaune..
Y a jamais coup franc et Weidenfeller regarde le ballon rentrer!
En plus, deux penos evidents pour Dortmund mais les consignes de platoche sont ce qu'elles sont
Scandaleux commentaires de Beinsport, quels collabos!
Je comprends pas pourquoi Dortmund recule autant a chaque fois qu'il marque alors qu'ils sont superieurs individuellement au Real
J'avais dit ce matin sur l'équipe que le Borrussia allait les bouffer maus j'ai été censuré
Vous voyez lá, les analyses de Alexandre Ruiz? Quel hijo de puta! Genre Dortmund, c'est de la merde!
Genre, la defaite du Real depend que du Real
Note : 3
Le titre fait peut-être référence au fait qu'on a entendu que les fans allemands de toute la rencontre.
@Near : Rassures moi, tu as vu le match ?
Le Real a ultra dominé la seconde période. Les Allemands n'ont pas vu le jour.
Sans une décision très suspecte du juge de ligne et un gros raté de CR, le Borussia serait rentré à la maison bredouille.
Mothafucka Niveau : CFA
Note : 5
@Niko Bellic
Et si l'arbitre avait eu les couilles de siffler l'énorme faute de Xabi Alonso sur Götze dans la surface, y'avait peut-être 3-1 et on n'en parlait plus..
Near je te retourne le commentaire assez déplaisant que tu m'avais adressé lors du premier match : J'y peux rien si tu regardes pas les matchs, mec.

La 2nde mi temps était blanche.J'aimerai bien, si l'on se qualifie pour les huitièmes, croiser la route de ton club de cœur, Manchester United et, croisons les doigts, les battre pour t'entendre dire : ça compte pas Man Utd c'est pas le gratin européen.

Tout comme toi je suis pas un rageux mais soyons honnêtes: le Real c'est pas le gratin, c'est carrément la pomme de terre.
Bilic,
Et les deux penos pour le Borussia en seconde periode?
Et franchement, on a pas du tout le grand Dortmund, le Dortmund de la seconde partie de saison de l'an passé aurait laminé le Real.
S'ils atteignent le niveau de l'an oassé, je les mets favoris avec le Bayern
Oui j'ai vu le match.
C'est ce que tu appelles "dominé" ? Combien d'occasions nets a eu le Real ? Contre Manchester City oui, le Real Madrid a dominé et a fumé la team de Mancini, beaucoup d'occasions nets et ils étaient supérieurs dans tous les domaines.

La ce soir, Dortmund a mieux attaqué que le Real et a mieux défendu, ça saute aux yeux. Le seul reproche qu'on peut faire aux joueurs de Klopp, c'est qu'ils ont reculés alors qu'ils auraient pu continuer à rivaliser dans le jeu. Mais à part sa, ils étaient supérieur je trouve.
declaubianco Niveau : CFA2
J'ai pas vu le match,mais qu'est-ce qu'elle est séduisante cette équipe de Dortmund.C'est vraiment un vivier de talents (les reus,gotze,gundogan...).
Avec le fair play financier,on va voir (enfin) l'émergence de véritables équipes de foot, construites sur des "petits" du club,ou des joueurs bien piochés.
À l'avenir,on va sérieusement entendre parlé du borussia.
Hmiz: Parce pour toi, MU c'est le gratin Européen actuellement, sérieusement ? Moi même je l'avoue, "on" est pas parmi les meilleurs actuellement, si on tombe contre le Barça, on en prend 3 et ciao retour à Old Trafford.

Dis-moi ce que le Real Madrid a fait en Europe depuis que Mourinho est la pour me contredire plutôt, j'attends.
Quand tu vois ce que ces footix du Real ont investi pour acheter des breles comme Kaka, Benz, xabi Alonso, Arbeloa....etc et cenqu'a investi dortmund sur des joueurs magnifiques comme Lewandowski, Kagawa à l'epoque et Gundogan
J'ai pas tout vu, j'suis enrhumé et ce RM me passionne pas cette année. Z'y arrivent pas, z'ont perdu un truc et ça m'fait iéch.

Par contre... Je rêve où... San Iker a définitivement une immunité à toute épreuve. Le reste, pour débattre avec ceux qu'il y a au dessus...
Near,
La defense du BARÇA prendrait 5 face à rooney et Robin
Par contre, je ne sais pas combien celle de Man U encaisserait
Le RM, depuis que le Mou est à leur tête, c'est deux demi-finalesde CL si mes petits souvenirs de footix sont bons. Avant, c'était des 1/8 de finales, sortis par Lyon, entre autres.

Ou des 32e de coupe du Roi, sortis par Alcorcon.

Ou... Ou bien encore... Ah, mais c'est pas à moi qu'on posait des questions de mauvaise foi!?!

Je demande pardon. Accordé?
Footix fém Niveau : Loisir
Ce Dortmund <3 Quelle discipline et quelle défense! C vrmt dommage car on sait tous k tt ces talents que l'on y voit n'y seront probablement pa l'année prochaine et préfèreront aller voir du coté de Chelsea, FCB ou même RMA qu'ils ont fait souffrir :) Sinn s'ils arrivent à retenir leurs jeunes talents et à changer d tactique (on s replie en défense quand on a l'avantage) je pense que l'année prochaine ils vont constituer une équipe monstrueuse!
@Near :
Il faut quand même être d'une sacré mauvaise foi pour dire que le Real Madrid ne fait pas partie du gratin Européen (et donc Mondial). Le Real à 100%, peu, très peu d'équipes au monde peuvent rivaliser.

C'est la seule (ou l'une des seules) équipe au monde à pouvoir RÉELLEMENT rivaliser contre le Barça.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Montpellier se saborde
3 49