1. //
  2. // 11e journée
  3. // Real Madrid/Rayo Vallecano (5-1)

Le Real foudroie le Rayo

Face à un Rayo valeureux mais trop limité, le Real Madrid s'est imposé sans forcer son talent et reprend le trône de Liga, seulement quelques heures après l'avoir quitté (5-1). Ce Real continue de faire peur.

Modififié
5 24

R. Madrid - R. Vallecano
(5-1)

G. Bale (8'), S. Ramos (39'), T. Kroos (55'), K. Benzema (58'), C. Ronaldo (82') pour Real Madrid , A. Bueno (44') pour Rayo Vallecano.


On joue la dix-huitième minute de jeu au Santiago-Bernabéu, le Real mène déjà au score et il n'y a pas grand-chose à redire sur la domination du champion d'Europe en titre. Sur une nouvelle action d'école, Karim Benzema décale James Rodríguez pour la machine à marquer CR7, mais sa frappe s'envole dans les tribunes. Frustré, le double Ballon d'or exprime sa rage envers lui-même et exige de sa personne qu'il soit plus précis. À l'image d'un ouvrier de l'ex-URSS cherchant à appliquer à la lettre le stakhanovisme, le Portugais en demande toujours plus à lui-même. Question de perfection, de minutie du détail et, surtout, de chercher à être le meilleur, sans contestation possible dans cette fin d'année civile. Au cours d'une soirée 100% madrilène, le Real a su rester fidèle à ses habitudes, à savoir dérouler et régaler. Et Cristiano aura fini par marquer, encore.

Une copie propre


C'était le 25 octobre 2014. Il y a deux semaines exactement, le Clásico tant attendu révélait les forces en puissance chez les Madrilènes et infligeait au Barça sa première défaite en Liga. Deux semaines plus tard, les stigmates de la confrontation sont encore présents, d'un côté comme de l'autre. Spectateur de la victoire laborieuse de son rival dans l'après-midi, le Real avait le sourire aux lèvres. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il est en pleine confiance depuis la fameuse opposition. Au vrai, cela fait douze rencontres que les Merengues ne font que gagner. Au moment de recevoir dans son antre le Rayo Vallecano, son modeste voisin, la Casa Blanca veut de nouveau satisfaire son exigeant public. Par le résultat, un peu, mais par la manière, surtout. En décidant de faire confiance à Keylor Navas et Gareth Bale d'entrée de jeu, Carlo Ancelotti effectue un léger turn-over, sans toucher à sa triforce Modrić-James-Kroos.

Temporairement éjecté de son fauteuil de leader, le collectif merengue démarre la partie en sachant que le match sera ouvert. Avec un homme comme Paco Jemez en entraîneur du Rayo, le déroulement de la partie ne peut cacher une autre issue. Cristiano Ronaldo, auréolé de son Soulier d'or dans la semaine et ovationné par la foule blanche avant le début de la rencontre, sait comment faire vite et bien. Profitant d'une récupération de James, CR7 décale Kroos en une touche pour un centre instantané vers Bale, qui conclut (8e). Voilà, il aura fallu huit petites minutes au Real pour reprendre les commandes de la Liga. Dans son but, Navas applaudit et se signe pour remercier le Ciel. Mais la réussite madrilène est tout sauf un miracle. C'est une imprimante neuve, prête à l'emploi pour un rendu en papier blanc A4 et sans tache.

Le roi Kroos


Devant les tentatives de Baptistão et Bueno, le Rayo tente, mais se découvre. En contre, CR7 file vers le but, mais se retrouve accroché par Ba en position de dernier défenseur. L'arbitre ne bronche pas, alors qu'un carton rouge était envisageable. Fidèle à sa philosophie, le Rayo joue et provoque, quelles que soient les conséquences sur le long terme. David cherche à titiller Goliath, qui ne tarde pas à agiter ses paluches de géant. James frappe lourdement, Cristian Álvarez repousse. Benzema smashe sa tête, la balle tape la barre et sort. Sergio Ramos dévie du genou un corner de Toni Kroos, c'est dedans (40e). Le Real est facile, presque trop. Sur une relance défensive, James s'emmêle les pinceaux et offre l'opportunité à Alberto Bueno d'entretenir un semblant de suspense (44e).

Depuis son banc, le sosie de Vincent Lagaf croit en l'exploit malgré le gouffre financier qui sépare Vallecas de Florentino Pérez et ACS. Et son équipe aussi : Leo Baptistão croit égaliser, mais le juge de touche décide de refuser le but. Sur l'action suivante, CR7 s'enfonce et met en retrait pour Kroos. Lancé, Toni vient ajouter d'un plat du pied son premier but de la saison à ses deux passes décisives, ponctuant sa prestation XXL (56e). Le Real a pris de l'avance et ne se gêne pas pour enfoncer le clou. Hors-jeu sur le centre-tir de Cristiano, la Benz voit pourtant son but accepté (59e). Sur la touche, Jemez fulmine, son projet de presser encore plus haut que l'armada de Don Carlo s'est définitivement envolé. Pour terminer le travail, CR7 s'offre un nouveau but en fin de match grâce aux gants glissants de Cristian Álvarez (83e). Super Saiyan peut sourire, son écurie est toujours dans une forme royale.

⇒ Résultats et classement de Liga

Les résultats des autres matchs de ce samedi 8 novembre

par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

la montre Niveau : DHR
Le kroos stupeflip
Même avec un réal et un CR7 merdique sa gagne 5 1 derrière ...


groupe stupide qui tape dans lbide !
Bon, la liga est dans la poche, reste à savoir ce que le real arrivera à faire face à un grand club comme le psg, le favori au titre de ldc.
floyd pink Niveau : CFA
saiyan super Kroos
DocteurHappy Niveau : CFA
Svp club de L1 , inspirez vous de l'OM et embauchez moi l'entraîneur du Rayo Vallecano bordel !!!!

Ps : Je le vois bien à Lille !
C'est peut-être anodin mais, sur le but de Ronaldo, la façon dont Benzema temporise le jeu c est du grand football.

La Benz sur le podium
"Leo Baptistão croit égaliser, mais le juge de touche décide de refuser le but"

Ce serait moins partial d'écrire "LB coit égaliser, mais il est hors-jeu", parce que là, l'article laisse clairement entendre que le but est refus à tort. Hors, Leo Batistao est bel et bien hors jeu (c'est moins net que Benzema, mais c'est incontestable).

Sinon, respect au Real. S'ils gagnent 5-1 en jouant aussi mal, qu'est-ce que ce sera quand ils se sortiront les doigts du cul ?
la montre Niveau : DHR
Bravo au Rayo de toujours essayer de jouer malgré que se soit le plus petit budget de liga avec eibar, certains coach français devrait en prendre de la graine...

Et je valide avec Lille, aucun rapport ...
Message posté par Hils7
Même avec un réal et un CR7 merdique sa gagne 5 1 derrière ...


c'est à la mode en ce moment de dire que CR7 est merdique apparemment , 18 buts en 9 matchs quelle Brel
Ce qui est cool en ce moment c'est que même quand les joueurs ont une baisse de régime ça reste un 5-1, normal...
Pur match de Kroos, ce mec a révolutionné le jeu au milieu madrilène, avec Modric (Ô grand Dieu des exters) c'est juste jouissif. Son but, du plat du pied dans le coin est magnifique.
Ronaldo lâche un match très très moyen mais même comme ça il fini avec 2 passe dé et un but pourri certes mais ça reste un but de plus (18 en liga, wtf...).
Benzema au top, but hors jeu mais il sort un match complet comme d'hab. Sa tête sur la transversale méritait d'être dedans.
Et puis Bale, un but et une patate demi volée sur la transversale que je suis pas prêt d'oublier, cette puissance...

Bref un Real moins bon que d'habitude mais qui écrase quand même un Rayo courageux. Ah et Ramos marque de la cuisse, le soleil brille à Madrid.
Robin Huc Niveau : DHR
Message posté par AM327


c'est à la mode en ce moment de dire que CR7 est merdique apparemment , 18 buts en 9 matchs quelle Brel


Pour le coup il n'a pas tout à fait tort. Il a perdu bcp plus de ballons que d'habitude et pour marquer son but qui est vraiment moche à tout point de vue il a oublié des coéquipiers mieux placés que lui. Après c'est Ronaldo et il a fait ses stats.
Message posté par Robin Huc


Pour le coup il n'a pas tout à fait tort. Il a perdu bcp plus de ballons que d'habitude et pour marquer son but qui est vraiment moche à tout point de vue il a oublié des coéquipiers mieux placés que lui. Après c'est Ronaldo et il a fait ses stats.


1 but 2 passes decisives = match en bois
Message posté par Mc Nulty
C'est peut-être anodin mais, sur le but de Ronaldo, la façon dont Benzema temporise le jeu c est du grand football.

La Benz sur le podium


Gros +1 pour le com, enfin quelqu'un qui l'a vu, il retient sa passe pour Ronaldo qui était HJ à ce moment-là.
Et puis +1 pour le pseudo, je viens justement de me mater un ptit épisode de The Wire, jolie coïncidence^^
aswinning_11 Niveau : Ligue 2
Moi j'attends le Real en CL. C'est bon la Liga on a compris, c'est entre le Real, le barça, l'Atletico.
Un cr7 merdique ?
A l'approche du BO les rageux savent plus quoi inventer pour faire une propagande négative sur Ronaldo ...
Merdique tu dis ?
1 but
2 passes décisives
Et c'est lui qui fait la passe lumineuse a kroos sur le premier but.
Impliqué directement sur 4 des 5buts et y a un Secoué pour te dire que Ronaldo a été merdique.
Vivement le verdict du BO sans déconner.
Si ça pouvait faire taire certains illuminés.
Mdr calme toi garçon ! Tu trouveras pas plus suceur de Ronaldo que moi ... J'aime le réal depuis toujours et j'aime les fesses musclés de cr7 cependant cette semaine entre le match contre Liverpool et celui de ce soir je l'ai trouvé très moyen ! Il a trop forcé son jeu, il m'énerve un peu quand il tente des frappes impossible mais bon pour le ballon d'or aucun soucis, ce sera pour lui les doigts dans le nez, il le mérite a mort pour sa saison et pour le numéro qu'il porte derrière son dos ( RAUL JE T'AIME ) ! Sinon très bon bale la paire kroos modric impec, tout va bien ce soir c astiquage de nouille a donf !!
Il faut aller au-delà des statistiques hein. Les 2-3 derniers matchs de CR sont indignes du joueur légendaire qu'il est. Il marque, fait des passes décisives. Mais qu'est-ce qu'il est laid à voir.

D'ailleurs son sourire après son but en dit long ...
Message posté par 1chig0


Gros +1 pour le com, enfin quelqu'un qui l'a vu, il retient sa passe pour Ronaldo qui était HJ à ce moment-là.
Et puis +1 pour le pseudo, je viens justement de me mater un ptit épisode de The Wire, jolie coïncidence^^


Paix sur toi collègue fan de vraies choses
MindTheGap Niveau : CFA
"le gouffre financier qui sépare Vallecas de Florentino Pérez et ACS"

Le gouffre financier est bien réel, mais Florentino et son ACS ne mettent pas un centime dans le club.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 24