Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Real Madrid-Grenade (5-0)

Le Real fait sauter Grenade

Dans un match à sens unique et sans suspense, le Real Madrid menant 4-0 à la mi-temps, les Madrilènes ont littéralement giflé les joueurs de Grenade, 5-0, confortant ainsi leur place de leaders et rejoignant par la même occasion le FC Barcelone sur la scène historique en s’adjugeant une 39e rencontre sans défaite. Impressionnant.

Modififié

Real Madrid 5-0 Grenade

Buts : Isco (12e et 31e), Benzema (20e), Cristiano Ronaldo (27e), Casemiro (58e) pour le Real

D’un vif mouvement de la main dans le vide, Zinédine Zidane gestualise son mécontentement. La raison ? De son banc, il vient de voir ses joueurs rater une grosse occasion. Pas déterminante, non, mais visiblement immanquable selon lui. Pourtant, l’homme a de quoi avoir la banane, puisque le tableau d’affichage indique que ses hommes mènent de quatre buts. Voilà donc ce qu’on appelle le perfectionnisme, sans doute. Celui-là même qui lui a permis de remporter trois trophées en un an. De battre le record d’invincibilité du club. Et de mener la danse en Liga depuis le début de saison. Bref, le perfectionnisme des champions.

Un Real pressé d’en finir


Entre le leader incontesté de cette Liga et le timide avant-dernier du classement, la rencontre s’annonçait forcément déséquilibrée. En tout cas, sereins, les Madrilènes avaient l’air de l’être, en prenant une bonne dizaine de minutes pour célébrer le quatrième Ballon d’or de Cristiano Ronaldo devant d’autres légendes du club, elles aussi récompensées du prestigieux titre individuel en leur temps, à savoir Figo, Ronaldo, Owen, Kopa, sans oublier l’actuel coach, Zinédine Zidane. Pour autant, le Real est loin de prendre cette rencontre à la légère, comme en témoigne l’ouverture du score précoce d’Isco (12e) sur un bon service de Benzema. Un but qui est d’ailleurs loin de satisfaire l’appétit débordant des Madrilènes, puisque le Français vient doubler la mise huit minutes plus tard avant de voir CR7 porter le score à 3-0 sur un merveilleux service de Marcelo (27e). Une véritable leçon de football à laquelle Isco ajoute un petit complément juste après la demi-heure de jeu. 4-0, les Madrilènes peuvent regagner les vestiaires le sourire aux lèvres.

Un Real en pleine digestion


Quand on mène 4-0 à la pause, difficile de revenir sur la pelouse avec une faim de loup et une hargne à toute épreuve. D’autant que le retour de vacances est encore frais, alors mieux vaut s’économiser et lever le pied dans une rencontre que l’on a déjà fait sienne. Nul doute que les Madrilènes ont pensé à cela au moment de fouler à nouveau la pelouse du Bernabéu. Car si la possession et les occasions sont encore à leur avantage, presque exclusivement, on sent que les hommes de Zidane y vont plus tranquille dans ce second acte. Sans se fouler, quoi. Ce qui n’empêche toutefois pas Casemiro de venir ajouter un cinquième but, histoire de participer à la fête.

La fin de match ressemble à une opposition de fin d’entraînement, sans enjeu, sans envie débordante, mais dans la bonne humeur et avec la satisfaction du travail bien fait. Un travail plus que bien fait même, puisqu’en attendant le match du FC Barcelone, demain, le Real a repris six points d’avance sur son rival catalan en tête du classement. Une victoire qui permet également à Zidane et ses troupes de rejoindre le Barça dans la catégorie des records en enchaînant un 39e match sans défaite. Un Real invincible.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Gaspard Manet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
    À lire ensuite
    CAN : la fiche du Zimbabwe