Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options

Le Real facile, Arsenal aussi

Les Milanais qui se rassurent un peu en Russie, le Zénith qui plonge, le triplé de Ronaldo, la très grosse performance de Benzema, Arsenal et Kiev qui assurent à domicile et Málaga qui impressionne en ce début de saison. Le résumé complet de cinq matchs de la soirée.

Modififié
Zénith Saint-Pétersbourg – Milan AC : 2-3

Fébrile, pas en grande confiance, le Milan AC ramène quand même une victoire précieuse de son déplacement en Russie chez un autre club en crise, le Zénith Saint-Pétersbourg, qui peine à intégrer ses deux recrues stars Hulk et Axel Witsel, titularisés ce soir. Les Italiens pensaient avoir fait le plus dur en début de match, inscrivant rapidement un premier but par Urby Emanuelson d’un coup franc dévié par le mur (13e), puis un second d’un remarquable raid solitaire de Stephan El Shaarawy. 2-0 pour les visiteurs au bout d’un quart de jeu, le match semblait déjà plié, mais le Zénith, d’abord dangereux sur coups de pied arrêtés, est parvenu à revenir au score dans les derniers instants de la première période par Hulk, d’une puissante frappe instantanée pied gauche. Relancé par ce but, les hommes de Spalletti reviennent des vestiaires la bave aux lèvres et égalisent dès la 49e par Shirokov sur un corner de Hulk, très actif. La dynamique de la rencontre semble alors inversée, mais sur un centre fort côté droit de Montolivo, le défenseur du Zénith Tomas Hubocan finit par donner la victoire au Milan d’un but contre son camp, sous la pression de Pazzini entré en jeu à la place d’un Bojan peu en vue. Abbiati, très bon dans ses buts tout au long de la rencontre, sauve le résultat d’un superbe arrêt sur une grosse frappe d’Anyukov dans les dernières minutes.

Ajax – Real Madrid : 1-4

La victoire du Real apparaît nettement plus évidente que celle de Milan. Les Madrilènes mettent d’entrée la pression sur l’Ajax, qui parvient à ne pas sombrer d’entrée grâce aux exploits de Vermeer dans les cages. Cristiano Ronaldo, Kaká, puis Marcelo font chauffer les gants du portier néerlandais, mais il faut finalement attendre la 42e minute de jeu pour voir l’ouverture du score. Marcelo récupère, décale Benzema côté gauche, qui fixe et centre devant le but pour Ronaldo. 1-0 à la pause, puis rapidement 2-0, grâce à une merveille de ciseau de Benzema, à l’origine et à la conclusion d’une contre-attaque superbement menée (48e). Un geste de grande, de très grande classe. Moisander, sur corner, profite d’une grosse erreur de marquage du Real pour réduire le score (56e) et l’entrant Hoesen est même tout proche d’égaliser suite à un bon travail de Babel. Passé ce court temps fort hollandais, la fin de rencontre tourne définitivement et logiquement à l’avantage des Espagnols, avec deux nouveaux buts de Ronaldo, très efficace ce soir, qui a su profiter de l’activité d’un Benzema particulièrement en vue. L’ancien Lyonnais a d’ailleurs failli s’offrir un doublé dans les arrêts de jeu, d’une frappe lourde claquée par Vermeer. 4-1 score final, c’est déjà pas mal convaincant.

Arsenal – Olympiakos Le Pirée : 3-1

Arsenal s’est offert une solide victoire à domicile face au champion grec en titre. Ouverture du score par Gervinho, d’une frappe de filou à ras de terre à la 42e. Dans les dernières secondes de la première période, néanmoins, l’Olympiakos parvient à revenir au score par Mitroglou, qui coupe de la tête un centre de Greco. Tout est à refaire et c’est Podolski qui s’en charge au retour des vestiaires, l’Allemand profitant de l’incursion dans la surface et de la passe de Gervinho pour tromper le gardien Megyeri d’un tir passant entre ses jambes. En toute fin de partie, Ramsey, d’une grosse accélération et d’un joli coup de patte, aggrave le score en faveur des Gunners. Après la victoire acquise à Montpellier lors de la première journée, ça fait donc trois nouveaux points dans la musette et une qualification qui se profile déjà.

Dynamo Kiev – Dinamo Zagreb : 2-0


Dans le duel des Dynamo/Dinamo, Kiev l’a tranquillement emporté, prenant l’avantage dès les premières minutes de jeu. L’ouverture du score est signée Goussev pour les Ukrainiens, sur un centre de Vukojević. La défense croate, en grosse galère, encaisse un nouveau but à la demi-heure de jeu, Pivarić marquant contre son camp suite à un centre vicieux côté gauche d’un certain Taye Taiwo. 2-0 à la pause, 2-0 score final, le Dynamo Kiev se relance dans la compétition après son très mauvais démarrage à Paris il y a deux semaines. Quant au Dinamo Zagreb, il ne devait pas poser de gros problèmes au PSG…

Anderlecht – Málaga : 0-3

Ce fut un récital de Málaga ce soir en Belgique, avec des actions de grande classe, trois buts marqués et un Eliseu étincelant, auteur d’un doublé : une belle frappe pied gauche de l’extérieur de la surface pour l’ouverture du score (45e) et un amour de lob à la 64e. Entre-temps, Joaquín y a aussi été de son petit but, sur pénalty, suite à une faute de Kouyaté sur Nacho Monreal. Ce qui fait donc 6 points, 6 buts marqués et 0 encaissé pour les Andalous en deux matchs et une très grosse impression laissée en ce début de compétition. Affaire à suivre…


Par Régis Delanöe
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 24
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
samedi 18 août Leeds enchaîne 19