Le Real facile, Arsenal aussi

Les Milanais qui se rassurent un peu en Russie, le Zénith qui plonge, le triplé de Ronaldo, la très grosse performance de Benzema, Arsenal et Kiev qui assurent à domicile et Málaga qui impressionne en ce début de saison. Le résumé complet de cinq matchs de la soirée.

Modififié
5 37
Zénith Saint-Pétersbourg – Milan AC : 2-3

Fébrile, pas en grande confiance, le Milan AC ramène quand même une victoire précieuse de son déplacement en Russie chez un autre club en crise, le Zénith Saint-Pétersbourg, qui peine à intégrer ses deux recrues stars Hulk et Axel Witsel, titularisés ce soir. Les Italiens pensaient avoir fait le plus dur en début de match, inscrivant rapidement un premier but par Urby Emanuelson d’un coup franc dévié par le mur (13e), puis un second d’un remarquable raid solitaire de Stephan El Shaarawy. 2-0 pour les visiteurs au bout d’un quart de jeu, le match semblait déjà plié, mais le Zénith, d’abord dangereux sur coups de pied arrêtés, est parvenu à revenir au score dans les derniers instants de la première période par Hulk, d’une puissante frappe instantanée pied gauche. Relancé par ce but, les hommes de Spalletti reviennent des vestiaires la bave aux lèvres et égalisent dès la 49e par Shirokov sur un corner de Hulk, très actif. La dynamique de la rencontre semble alors inversée, mais sur un centre fort côté droit de Montolivo, le défenseur du Zénith Tomas Hubocan finit par donner la victoire au Milan d’un but contre son camp, sous la pression de Pazzini entré en jeu à la place d’un Bojan peu en vue. Abbiati, très bon dans ses buts tout au long de la rencontre, sauve le résultat d’un superbe arrêt sur une grosse frappe d’Anyukov dans les dernières minutes.

AjaxReal Madrid : 1-4

La victoire du Real apparaît nettement plus évidente que celle de Milan. Les Madrilènes mettent d’entrée la pression sur l’Ajax, qui parvient à ne pas sombrer d’entrée grâce aux exploits de Vermeer dans les cages. Cristiano Ronaldo, Kaká, puis Marcelo font chauffer les gants du portier néerlandais, mais il faut finalement attendre la 42e minute de jeu pour voir l’ouverture du score. Marcelo récupère, décale Benzema côté gauche, qui fixe et centre devant le but pour Ronaldo. 1-0 à la pause, puis rapidement 2-0, grâce à une merveille de ciseau de Benzema, à l’origine et à la conclusion d’une contre-attaque superbement menée (48e). Un geste de grande, de très grande classe. Moisander, sur corner, profite d’une grosse erreur de marquage du Real pour réduire le score (56e) et l’entrant Hoesen est même tout proche d’égaliser suite à un bon travail de Babel. Passé ce court temps fort hollandais, la fin de rencontre tourne définitivement et logiquement à l’avantage des Espagnols, avec deux nouveaux buts de Ronaldo, très efficace ce soir, qui a su profiter de l’activité d’un Benzema particulièrement en vue. L’ancien Lyonnais a d’ailleurs failli s’offrir un doublé dans les arrêts de jeu, d’une frappe lourde claquée par Vermeer. 4-1 score final, c’est déjà pas mal convaincant.

ArsenalOlympiakos Le Pirée : 3-1

Arsenal s’est offert une solide victoire à domicile face au champion grec en titre. Ouverture du score par Gervinho, d’une frappe de filou à ras de terre à la 42e. Dans les dernières secondes de la première période, néanmoins, l’Olympiakos parvient à revenir au score par Mitroglou, qui coupe de la tête un centre de Greco. Tout est à refaire et c’est Podolski qui s’en charge au retour des vestiaires, l’Allemand profitant de l’incursion dans la surface et de la passe de Gervinho pour tromper le gardien Megyeri d’un tir passant entre ses jambes. En toute fin de partie, Ramsey, d’une grosse accélération et d’un joli coup de patte, aggrave le score en faveur des Gunners. Après la victoire acquise à Montpellier lors de la première journée, ça fait donc trois nouveaux points dans la musette et une qualification qui se profile déjà.

Dynamo KievDinamo Zagreb : 2-0

Dans le duel des Dynamo/Dinamo, Kiev l’a tranquillement emporté, prenant l’avantage dès les premières minutes de jeu. L’ouverture du score est signée Goussev pour les Ukrainiens, sur un centre de Vukojević. La défense croate, en grosse galère, encaisse un nouveau but à la demi-heure de jeu, Pivarić marquant contre son camp suite à un centre vicieux côté gauche d’un certain Taye Taiwo. 2-0 à la pause, 2-0 score final, le Dynamo Kiev se relance dans la compétition après son très mauvais démarrage à Paris il y a deux semaines. Quant au Dinamo Zagreb, il ne devait pas poser de gros problèmes au PSG

Anderlecht – Málaga : 0-3

Ce fut un récital de Málaga ce soir en Belgique, avec des actions de grande classe, trois buts marqués et un Eliseu étincelant, auteur d’un doublé : une belle frappe pied gauche de l’extérieur de la surface pour l’ouverture du score (45e) et un amour de lob à la 64e. Entre-temps, Joaquín y a aussi été de son petit but, sur pénalty, suite à une faute de Kouyaté sur Nacho Monreal. Ce qui fait donc 6 points, 6 buts marqués et 0 encaissé pour les Andalous en deux matchs et une très grosse impression laissée en ce début de compétition. Affaire à suivre…


Par Régis Delanöe
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'ai pas vu le match, mais selon les médias anglais, il y a rien eu de facile pour Arsenal...
C'est vrai très gros match de Benz avec un chef d'oeuvre pour but. Mais à vous lire cr7 a fait un match de m****. Son premier but est un but de raccroc mais ses 2 autres buts sont des merveilles (frappe enroulé en dehors de la surface et un amour de piqué à la messi) et dans le jeu il a été énorme. C'est fou le traitement médiatique de ce joueur et de ses perf' phénoménales.
Larsen Wenger Niveau : CFA2
Facile, non. Mais l'Olympiakos n'a pas non plus posé trop de problèmes.
Ils égalisent au moment où arsenal était prêt à mettre le deuxième, juste avant la mi-temps. En seconde période, Arsenal a déroulé, l'Olympiakos a joué en contre et aurait pu surprendre Arsenal mais globalement ça a été un match maîtrisé face à une équipe assez faible sur ce match il faut le dire...
Comme d'habitude chez SoFoot, quand Messi fait 2 passes décisives, il y a un article tout entier lui consacrant. Quand CR7 met un triplé , 3 pauvres lignes.
Travis Bickle Niveau : Ligue 1
La vraie surprise c'est tout de même Malaga.
Un cheik mauvais payeur qui veut retirer ses billes, des joueurs majeurs vendus à la va vite, une interdiction de recruter heureusement levée depuis, la venue à l'arrache d'outsiders en tout début de saison plus une pépite couvée donnent un début de saison tonitruant.
De là à penser que l'ingénieur est un en fait un magicien...
Cr7 te claque un triplé, avec deux supers but et un très bon match et rien du tout. Moche
Ah, les yeux des amoureux ne voient que l'objet de leur amour... Oui, CR7 marque un joli dernier but, bravo ! Mais, on se calme, vous semblez oublier qu'il n'y a pas grand-chose en face, qu'il y a bien longtemps que l'Ajax a été récurré du côté d'Amsterdam. Je crois qu'ils ont deux occasions et ils marquent une fois... Allez, au lit, les petits !
Ah ok Ringold j'ai compris: quand cr7 claque un triplé face aux champions hollandais à l'allianz arena, l'adversaire est faible mais quand Messi sort 2 passes dé face à la 2ème meilleure équipe du portugal, c'est un exploit? Tu travailles à Téléfoot?
Ringold aka CJP.

" Regardez bien ce joueur Lionel Messi ! " Casses toi vieux gars
L'ouverture du score d'Eliseu est sublime! <3
Ce serait pas le 1er triplé de Cristiano avec 3 buts dans le jeu? (avec le Real)
malgré son triplé dans le jeu le real serait encore bien plus fort s'il n'y avait pas cr7. le mec ralentit le jeu mais surtout il appelle tout les ballons donc comme il est athlétiquement le meilleur joueur du monde il fait la différence. mais par rapport au nombre de ballons qu'on lui donne ce n'est pas assez. il pénalise le real, qui sans lui aurait gagné la ligue des champions l'année dernière.
et kiev zagreb , ça n'interesse personne donc ? peuchère...
Bonsoir,

Superbe soirée de LDC, à part pour paris...

Sinon où son les détracteurs de Benzema ? Franchement de dirait rien, mattez juste le résumé... les images parlent d'eux même...
@Ringold, Ringold, Ringold...

" Mais, on se calme, vous semblez oublier qu'il n'y a pas grand-chose en face"
Non, seulement l'Ajax 31 fois champion des pays-bas, 4 fois vainqueur de la ligue des champions, vainqueur de la coupe des coupes, ou encore de la coupe de l'uefa.
Un club qui a forme ou vu passer des joueurs comme Marco Van Basten, Clarence Seedorf, Frank Rijkard et autre Edgar Davids.

Alors passe ton chemin toi et tes airs de donneur de lecon.
@juda : Et qui a vu aussi entre autres, Ibrahimovic...
Ce bon vieil Ibra qui a marque le plus beau but de l'histoire du club...
moucletche Niveau : DHR
n’empêche, voir Benz réaliser une grosse partie avec une liquette verte sur le dos, ça pique un peu les yeux du Gone
Note : 1
Côté Milan, Abbiati a été énorme du début à la fin du match. Les 3 points lui reviennent. (Un peu à El Shaarawy aussi, qui éclate cette année.)

Fébrile, pas en grande confiance, d'accord mais ce sont de telles victoires qu'il faut pour faire grandir cette équipe. Il faut passer par la case "on galère mais on gagne à l'arrache".
Quel match d'Abbiati ! 7/8 grosses parades avec notamment le coup franc surpuissant de Hulk et celle de la reprise sur le corner à la fin ! Les 3 points pour lui c'est sur. Dommage pour Milan qui a réalisé un bon début de partie avant de trop gérer cet avantage.
Montolivo a été inquiétant ce soir faut qu'il se réveille.

À voir le but de El Shaarawy pour ceux qui l'ont pas vu!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 37