1. //
  2. // 17e journée

Le Real évite le piège

Séville fait n'importe quoi, Villarreal patine et l'Atletico pour une fois réalise un joli carton face à Valladolid. Bienvenue dans un championnat en roue libre. Résumé de la 17ème journée de Liga.

Modififié
0 0
Tenerife 0 – FC Barcelone 5


Messi a séduit par son triplé (à voir absolument : son lob génial !), Iniesta a régalé par sa classe (énorme slalom sur le troisième but blaugrana) et Pedro, le natif de l'île, a tenu sa promesse en ne célébrant pas son but. 3-0 à la mi-temps un climat clément, et une belle démonstration...Enfin presque. Car avant d'ouvrir la marque les catalans se sont fait quelques frayeurs défensivement. Non, tout n'est pas encore rose coté Barça.


Buts: 0-1, Messi. 0-2, Puyol. 0-3, Messi. 0-4, Messi. 0-5, Pedro

Deportivo La Corogne 1 – Osasuna 0


Comme d'habitude, le Depor n'a pas réalisé un match exceptionnel. Comme d'hab', les galiciens ne méritaient pas forcément la victoire contre Osasuna. Mais comme d'hab', les Blanquiazules ont marqué un petit but solitaire avant de fermer la boite comme une vulgaire équipe de Ligue 1. C'est moche et chiant, mais le Depor est désormais quatrième du classement.


Buts : 1-0, Juan Rodríguez

Espanyol Barcelone 2 – Real Saragosse 1


Match de déprimés entre deux équipes concernées par la relégation. L'Espanyol moins mauvais, et surtout plus motivé que les aragonais, s'est contenté de profiter des autoroutes défensives laissées par Pavon et Ayala pour engranger trois points qui valent de l'or. Saragosse, qui ne gagne plus à l'extérieur depuis 24 matchs, possède désormais la pire défense de la Liga. La relégation leur tend les bras.


Buts: 1-0, Verdú. 1-1, Moisés Hurtado (pp). 2-1, Marqués

Sporting Gijon 1 – Getafe 0


Après avoir démarré le match tambours battants, les Rojiblancos ont pu prendre l'avantage par l'intermédiaire de Castro avant de souffrir le martyr en deuxième période. Pendant 45 minutes les banlieusards ont foutu le feu au Molinon, mais la très belle performance de la défense Sportinguista et notamment de leur gardien Juan Pablo a permis à Gijon d'enterriner quasi-définitivement le maintien.


But : 1-0, Diego Castro

Malaga 1 – Athletic Bilbao 1


En battant Bilbao, Malaga pouvait sortir de la zone de rélégation, mais les andalous se sont faits surprendre en fin de match par des basques pourtant sans inspiration et qui n'avaient plus engranger le moindre point dans la Rosaleda depuis 5 ans. Résultat, Malaga enchaine son septième nul sur ses huit derniers matchs de championnat. Va falloir enclencher la deuxième...


Buts:1-0, Weligton. 1-1, Llorente

Xerez 1 – FC Valence 3


La meilleure équipe de la Liga à l'extérieur affrontait la pire équipe de la Liga à domicile, Xerez. Comme prévu, les andalous se sont faits enfumer sans pouvoir réagir face à des Ches qui continuent leur course en avant en championnat.


Buts: 0-1, Mata. 1-1, Carlos Calvo. 1-2, Silva. 1-3, Marchena

Real Madrid 2 – Real Majorque 0


Trois choses à retenir d'un match interminable, ennuyeux au possible, et dans lequel Benzema a une fois de plus commencer sur le banc: la neige. Le retour de la petite pucelle Guti après 75 jours d'absence et les trois points. Le reste n'a aucun intérêt.


Buts: 1-0, Higuain. 2-0, Granero



FC Séville 1 – Racing Santander 2


Quatre matchs consécutifs sans gagner au Sanchez Pizjuan. Voilà le maigre bilan des andalous en Liga. Contre le Racing Santander, Séville avait pourtant débuté le match le couteau entre les dents en se lançant rapidement à l'attaque des buts de Santander. Sans succès. Santander a laissé passer l'orage pour mieux prendre le contrôle de la partie par l'intermédiaire du dernier joyau du football espagnol : Canales. Auteur d'un match digne d'un ballon d'or, le jeune gaucher ‘Verdiblanco' (déjà suivi par les plus grands) a bousillé la défense Rojiblanca à lui tout seul. A noter que le franco-tunisien des Cantabres, Mehdi Lahcen a du être transporté à l'hôpital après s'être évanoui sur le terrain. L'émotion sans doute.


Buts : 0-1, Sergio Canales. 0-2, Sergio Canales. 1-2, Romaric

Villarreal 1 – UD Almeria 1


Après cinq victoires consécutives au Madrigal, Villarreal s'est fait refroidir par la météo et par des andalous vraiment inspirés depuis que l'excentrique Juanma Lillo a remplacé Hugo Sanchez sur le banc de touche. Le sous-marin jaune a bien joué, et aurait du l'emporter si l'arbitre n'avait pas sifflé un pénalty généreux pour les andalous. A noter la bonne performance de Modeste M'Bami avec Almeria. Finalement il était pas si cramé que ça...


Buts : 1-0, Nilmar. 1-1, Corona

Real Valladolid -0 – Atletico Madrid 4


Balayé en Coupe du Roi par le Recreativo Huelva (3-0), l'Atletico Madrid a définitivement atteint l'Everest du ridicule. Après le match contre le club doyen, Quique Flores s'est emporté en déclarant qu'il n'avait jamais été autant déçu par des joueurs « dans toute sa carrière » . Le président Cerezo a également sombré dans la déprime en signalant qu'il était devenu « rouge de honte » à la vue du spectacle catastrophique offert par les Colchoneros. Bref, comme d'habitude c'est le bordel à l'Atletico. Signe que ce club ne fait rien comme les autres, les madrilènes ont encore fait parler d'eux dans la semaine en signant le portugais Tiago et en le libérant dans la foulée pour qu'il aille disputer un dernier match avec son futur ex-club, la Juve. Qui pourrait accepter ce genre de faveurs mis à part les Rojiblancos ? Personne. Le déplacement à Valladolid s'annonçait donc périlleux dans cette atmosphère cataclysmique. D'autant que le meilleur joueur du club, Kun Aguero, était sur le banc pour des raisons inexplicables. Incapable de gagner au stade de Zorilla depuis 14 ans ( !), l'Atletico a crée la surprise en s'imposant assez facilement sur les Blanquivioletas. Géniaux par moment, les Colchoneros se sont amusés avec un Reyes en pleine résurrection. Putain de schyzos....


Buts : 0-1, Jurado. 0-2, Forlán. 0-3, Reyes. 0-4, Aguero

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Togo quitte la CAN...
0 0