1. //
  2. // 8ème retour
  3. // Manchester United/Real Madrid (1-2)

Le Real en quart, United enrage

Difficile a digérer. Totalement dominateurs pendant l'heure disputée à 11 contre 11, les Mancuniens, qui menaient 1 à 0 jusqu'à l'exclusion de Nani, s'inclinent 1 à 2 et quittent la Ligue des Champions. Impuissants face au bloc anglais, les joueurs du Real Madrid peuvent remercier monsieur Cakir, l'arbitre de la rencontre.

Modififié
25 235
Manchester United - Real Madrid : 1-2
Buts : Ramos (csc) pour Manchester United. C. Ronaldo et Modric pour le Real.


Rouge. La couleur de Manchester United, du visage de Sir Alex Ferguson mais surtout du carton de Monsieur Cakir. On arrive doucement mais surement à l'heure de jeu quand l'arbitre turc de la rencontre décide de donner un autre visage à ce qui aurait pu être la plus belle demi-heure de la saison 2012-2013. Les Red Devils mènent 1-0 quand Nani percute violemment Arbeloa qui, à défaut de réussir ses contrôles, gît parfaitement au sol. Exclu, le Portugais regagne les vestiaires, incrédule, mais la tête basse. Encore plein d'espoir, Sir Alex Ferguson harangue la foule d'Old Trafford qui, il y a encore deux minutes, se voyait en quart de finale de la plus belle des compétitions. A raison. Car ce soir, lors du bout de match de 60 minutes disputé à armes égales, Sir Alex Ferguson avait fait l'amour à Mourinho. Bloqués, pressés, sans solution et surtout, menés sans savoir comment répondre, les Espagnols et leur coach ont eu un seul mérite : savoir profiter de leur supériorité numérique. Un bon coaching du Special One et deux buts plus tard, les Merengues sont qualifiés. Les Mancuniens peuvent faire la gueule.

Leçon de foot façon Fergie

Sir Alex et José sont bien trop classes pour que le match commence en conférence de presse. Cependant, celui-ci a débuté avant le coup d'envoi. Relégué sur le banc, Wayne Rooney est absent du onze besogneux et appliqué aligné par le technicien écossais. Réussie, la surprise tactique made in Fergie perturbe les Madrilènes, qui ne bénéficient pas des bons ballons des rampes de lancement Khedira et Alonso, à cause du pressing mis en place par le milieu de terrain anglais. C'est ici que surnage une légende. Vif comme il y a dix ans, ambitieux comme il y a vingt ans mais costaud comme celui qui dispute son 1000e match en carrière, Ryan « la classe » Giggs est au four et au moulin. Impeccable défensivement, le Gallois trouve magnifiquement van Persie de l'extérieur du pied, mais le Batave loupe sa reprise. Bien servi sur corner, Vidic, lui, ne loupe pas sa tête, mais voit sa tentative repoussée par le poteau. A l'affut, Welbeck envoie une reprise, mais la parade des parties intimes de Diego Lopez, numéro 41, façon Loir-et-Cher, est impeccable. Timoré et presque crispé par ses retrouvailles avec Old Trafford, Cristiano Ronaldo est discret. Il bafouille ses premiers gestes et voit Welbeck cavaler un peu partout sur le terrain mais manquer d'efficacité. A défaut de briller dans le dernier geste, l'attaquant mancunien se procure des occasions, mais ni lui, ni van Persie, ne parviennent à tromper Diego Lopez à la demi-heure de jeu. Comme un symbole de l'impuissance madrilène du jour, Cristiano Ronaldo envoie dans les tribunes une frappe lointaine du gauche. C'est la fin de 45 minutes de maîtrise anglaise.

A onze contre dix, c'est plus simple

Tout travail mérite salaire. Alors les Mancuniens sont récompensés. A vouloir relancer trop propre, Varane se fait avoir au pressing par Nani, qui centre en première intention. Homme de grands rendez-vous, Sergio Ramos catapulte le ballon dans ses propres filets. Old Trafford exulte, le Real fait la gueule, plus parce qu'il est impuissant que parce qu'il vient de prendre un but. Car au fond, la donne est la même : il faut marquer. Mais comment ? Grâce à ce centre de Higuain ? Personne n'est la pour le reprendre. Alors on va essayer à 11 contre 10. Conscient des limites des siens mais aussi de l'urgence de la situation, José Mourinho va au tapis et sort Arbeloa pour Modric. Bingo. Quelques minutes suffisent au prodige croate pour s'illustrer. Pan ! Parfois, on oublie à quel point le bruit du poteau est un délice, mais aussi un crève-cœur. Sur cette mine de Luka, le poteau n'est pas carré et le ballon rentrant. Le Real Madrid est lancé. La suite inéluctable. Comme pour se foutre définitivement de la gueule de United, ce qui devait arriver arriva. Servi par Higuain, Cristiano Ronaldo plante, l'air gêné, ce qui n'est pas le cas du banc madrilène. Rooney entre, les occasions mancuniennes sont là, mais le match est plié. Surtout quand Diego Lopez ne cesse de briller. Mais marquer deux buts sans en prendre face à une équipe à qui tout sourit, c'est trop demander à une équipe qui, avant l'intervention de l'arbitre, ne comptait pas prendre de but. Et n'allait pas en prendre. Mais les ancêtres que sont Giggs et Ferguson le savent mieux que quiconque : le football est fait de décisions, de bonnes et de mauvaises. Ce soir, le rouge a triomphé. A tous les sens du terme.

Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ßrestoâ Niveau : DHR
Fuckin' disgrace !
ßrestoâ Niveau : DHR
Désolé pour le double post mais bravo, vous postez maintenant les résumés des matchs avant la fin de ceux-ci.
Amazing !
J'ai passé une mi-temps avec mon rasoir pour avoir le même bouc que Patrice Evra. On dirait un évadé d'Alcatraz.
P#tain, y aurait pire que Enjimini?
nininho
Prochaine édition, Ruiner un match for dummies.
 //  22:47  //  Amoureux de la Suisse
Note : 22
Qui disait que Diego Lopez était qu'une vulgaire doublure de San Iker ?
Nous aurait-on caché que Diego Lopez était un gardien de classe internationale ?
Leçon tactique du Mou, avec le passage en 3-4-3 pour asphyxier le milieu, puis bétonnage avec Pepe quand c'est plié.
En revanche j'ai du mal à comprendre le coaching de SAF. Si y a un mec qui lâche rien c'est quand même Rooney, son entrée a fait énormément de bien, pourquoi le mettre sur le banc). Et puis bon jouer avec 2 pointes a un moment (voire 3 avec Rooney) a 10 et attendre la 87eme pour enfin sortir un défenseur alors qu'il y a 2 buts a planter.

Heureux pour le Réal qui s'en tire quand même tres bien
- Match de porc de Diego Lopez.
- Ramos est un boucher doublé d'une pute*, vraiment sale quoi...
- Modric <3
- Une pensée émue pour Benzema qui croyait rentrer, bah non... Modric nettoie le Poteau de De Gea
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Magnifique prestation de Diego Lopez... Par contre sa tenue...
nononoway Niveau : CFA
Je connais un arbitre turc qui va s'acheter une jolie villa aux Caraïbes ...

Sympa le comportement de Ronaldo du début à la fin.
J'ai souvent comparé LeBron James et Ronaldo, je suis en train de retourner ma veste concernant le portugais comme je l'ai fais pour LBJ. Grande classe sur le second but.

Sinon l'arbitre a tué la rencontre à lui seul, une honte ce rouge. Vraiment. Il le sait pertinemment en faisant ça qu'il annihile une grande partie des chances de MU de passer.
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Magnifique prestation de Diego Lopez... Par contre son maillot...
stephane1115 Niveau : District
Plus jamais un arbitre pareil !!! Honte sur le foot !!! La c'est trop !!
Cela dit, luka modric est un sacre joueur. Ce mec vient de rentabiliser son transfert.
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Déso pour le double post...
encul*é d'enf*oiré d'arbitre! un gros con comment tu peux donner un rouge dans un match pareil alors que la faute est commise sans que le joueur ne voit l'autre venir
Bel article, à 12 contre 10 tout devient plus simple...
Par contre, Giggs, mais quel joueur!
 //  22:50  //  Amoureux de la Suisse
Note : 11
L'arbitrage a été scandaleux ce soir, enfin le Real a joué le coup a fond et tactiquement Mourinho a très bien planifié le truc mais en première mi temps que dire de la perf de ManU ? Ils jouaient si bien c'étais vraiment beau à voir. Entre Giggs le retraité qui court sur le pré comme un jeune de 20 ans tout frais et une défense a tout épreuve.

Le carton rouge de Nani est très sévère et c'est très clairement le tournant du match.

Sinon le match se finit avec 5 minutes de temps additionnel et on joue que 3 minutes ?
 //  22:50  //  Amoureux de la Bolivie
Note : 8
carrément ! c'est écris pendant le match ^^

sinon t'es supporter de manchester t'as la rage ce soir, parce qu'avant l'expulsion de Nani (éxagéré à mon avis), les red devils maitrise totalment le match et on se demande comment le real va faire... et puis tous bascule et encore sur les dernières minutes Diego Lopez nous sort au moins 3 arrêts énormes, Rooney en loupe une pas mal aussi !
Difficile de juger le Real car le rouge a tous changé...
plus jamais cet arbitre en CL
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
25 235