En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée
  3. // Real Madrid/Shakhtar Donetsk (4-0)

Le Real éclate le Shakhtar d'entrée

Face au Shakhtar, le Real n'a pas fait de détails pour son premier match européen de la saison : une solide victoire, 4-0, et une première place du groupe A. De bons débuts, quoi.

Modififié

Real Madrid 4-0 Shakhtar Donetsk

Buts : Benzema (30e), Cristiano Ronaldo (55e, 63e et 81e) pour le Real

La seconde période n'a repris que depuis cinq minutes, lorsque Taras Stepanenko se jette devant Sergio Ramos pour empêcher une contre-attaque madrilène. Si son geste est compréhensible, il est effectué avec beaucoup trop de retard, et son tacle ne trouve que les jambes du défenseur espagnol. La sentence est inévitable : second carton jaune et donc expulsion. Le milieu de terrain se prend la tête à deux mains, il le sait, son geste risque d'être fatal à son équipe, déjà menée 1-0. L'histoire donnera raison à sa tristesse : cinq minutes plus tard, CR7 vient doubler la mise, avant de récidiver. Deux fois. 4-0 au final, le Real ne s'est pas raté pour son entrée. Pour le Shakhtar, qui avait quitté la C1 avec une défaite 7-0 en Bavière, les choses commencent en revanche très mal.

Benzema en renard


Largement favori de son groupe, le Real n'a pas le droit à l'erreur pour sa première, face au Shakhtar Donetsk. Soucieux de bien commencer la compétition, les Madrilènes prennent directement le contrôle des opérations, et les Ukrainiens sentent bien que la soirée risque d'être longue lorsque la frappe d'Isco vient flirter avec la lucarne de Pyatov dès la troisième minute de jeu. La pression madrilène s'intensifie, et Benzema est tout proche d'ouvrir le score, mais sa frappe s'envole dans les travées de Bernabéu, alors que le Français avait pourtant fait le plus dur en éliminant le portier ukrainien (14e). Ce raté n'est que partie remise, puisqu'à la demi-heure de jeu, Rim-K, en bon renard, profite d'un ballon relâché par Pyatov pour inscrire le premier but madrilène de la saison, sur la scène européenne. Loin d'être abattus, les hommes de Lucescu tentent bien de revenir dans la partie en exploitant au maximum les espaces laissés par la défense espagnole, mais sans succès. De son côté, le Real se contente de gérer sa fin de première mi-temps, tranquillement, sans forcer.

Le triplé pour CR7


Ce second acte n'a repris que depuis cinq minutes lorsque Stepanenko, déjà averti, commet donc cette sale faute sur Sergio Ramos : carton rouge. Les affaires ukrainiennes sont donc loin de s'arranger, d'autant que l'arbitre ne les aide pas en sifflant un penalty pour une main de Srna qui avait pourtant touché le ballon… du dos. Mais ça, CR7 s'en cogne et transforme parfaitement la sentence d'une frappe croisée en force. Le vent a définitivement tourné en faveur des locaux qui continuent à pousser et finissent par bénéficier d'un nouveau penalty pour une autre faute de main dans la surface, réelle cette fois, signée Azevedo. Cristiano choisit le même côté et s'offre un doublé. 3-0, le Real prend le large. Et s'en va même un peu plus loin lorsque CR7, encore lui, est à l'affût pour reprendre de la tête un ballon repoussé par Pyatov sur une belle frappe lointaine de Marcelo. Son huitième but en quatre jours, n'importe quoi. 4-0, le Real célèbre de la meilleure des manières son entrée dans la compétition et s'assoit directement dans le fauteuil de leader de ce groupe A. Et visiblement, ils seront difficiles à déloger. Le PSG est prévenu.


Le compte-rendu de la soirée de Ligue des champions

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9
À lire ensuite
Di María, María...