Le Real doit 18 millions d'euros à la mairie de Madrid

Modififié
5 4
Le Real n'est franchement pas un club de clodos, alors quand il reçoit des subventions étatiques, forcément, ça fait désordre.

La mairie de Madrid a annoncé aujourd'hui vouloir récupérer les 18,4 millions d’euros qu'elle avait versé au Real de manière illégale en 2011. Selon une enquête menée par la Commission européenne, le club et la mairie de Madrid, alors dirigée par le Parti populaire, s’étaient mis d'accord sur un versement illégal autour de la vente d'un terrain municipal. Le Real avait versé 595 000 euros en 1998 pour acquérir le terrain. Mais l'opération n'avait pas pu aboutir et la ville avait versé 22,7 millions d’euros de compensation en 2011. Un chiffre bien trop élevé selon la Commission, pour qui la mairie n'aurait dû verser que 4,3 millions d’euros. « La municipalité de Madrid emploiera les moyens nécessaires pour exécuter la décision de la Commission européenne et récupérer l'aide de 18,4 millions d'euros concédée au Real Madrid » , écrit la mairie dans un communiqué.

Cette décision de la mairie de Madrid fait suite à un jugement de la Commission européenne rendu en juillet dernier, qui statuait que le Real Madrid, le Barça, l'Athletic Bilbao, Osasuna, Valence, l'Hercules Alicante et Elche allaient devoir rembourser les aides publiques illégales qu'ils avaient perçues ces dernières années.

« Le fait d'utiliser l'argent des contribuables pour financer des clubs de football professionnels peut générer une concurrence déloyale » , avait souligné la commissaire européenne Margrethe Vestager.

Imparable. AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ca leur va un orteil du pied gauche de James en compensation?
Les clubs français reçoivent des subventions publiques, non?

Je vous met un article en castillan sur cette situation daté du 04/07.

http://www.diariodenavarra.es/noticias/ … _1027.html
La mairie de Madrid a échangé au Real de Madrid des terrains sur la Castellana proche du Santiago Bernabeù d’une valeur de 22 millions d’Euros pour des terrains inhabités à Las Tablas que le club lui-même, dans son rapport économique de la saison 2010-2011, évaluait à 488.000Euros.
Le succès de l’opération réside dans le fait que F.P ait convaincu Alberto Ruiz Gallardón pour qu’il donne la même valeur (22 Ms d’euros) à des terrains inhabités de las Tablas et à d’autres situé en plein Paseo de la Castellana explique le journal 'El Confidencial'.
Le journal en question, nous rappelle qu’avec cette opération, Gallardón solde la dette de 20 Ms d’Euros qu’il maintenait ouverte avec le Real depuis 1998, quand la mairie de Madrid céda des terrains pour construire les 4 tours au niveau de l’ancienne Ciudad Deportiva de l’équipe madrilène.
Lors de cet accord, le consortium madrilène devait céder au Real de Madrid des terrains…ces 70.000m² à usage sportif du quartier de Las Tablas.
Mais bien que le Real Madrid fût le propriétaire formel, la mairie n’a jamais exécuté la livraison des terrains.
13 ans après, F.Perez récupère l’accord qui n’avait jamais été bouclé et la mairie stipule qu’elle n’a pas pu les livrer parce que sur le plan d’urbanisation de 1997 était établi que ces terrains devaient être d’usage publique.
Pour liquider sa dette avec le RM pour l’opération des 4 tours, le consortium peut uniquement compenser F.Perez en lui cédant d’autres terrains.
En plus du fait que la mairie de Madrid ait multiplié par 50 la valeur des terrains de Las Tablas, + 4551%, F.Perez réussit à changer la dénomination des terrains annexes au Bernabeù en terrains à usage privés quand en 1991 ils furent classés comme terrains à usage sportif.
David Ortega, de UPyD, assure lors de ses déclarations reprises par le Journal El Confidencial que :"nous ne comprenons même pas pourquoi l’usage des ses terrains fut donné au Real en 1998 alors qu’il ne pouvait déjà plus les utiliser” se référant au plan d’ordonnance urbanistique de 1997 qui établissait que les terrains de Las Tablas devaient devaient être d’utilité publique.
Ce qui choque la commissaire européenne c'est que donner 18M€ soit environ 3% du budget du club puisse faire de la concurrence déloyale?!
Moi ce qui me choque c'est de voir comment son utiliser les impôts des contribuables mais bon... A croire qu'on voit tous midi à sa porte.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 4