En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Real Sociedad-Real Madrid (0-2)

Le Real déjà dans la bonne cour

Le Real Madrid, sérieux et appliqué, n'a pas manqué son entrée en lice en Liga sur la pelouse d'Anoeta. Une entame de match parfaite a permis aux joueurs de Zizou de prendre confiance, face à une Real Sociedad accrocheuse mais peu inspirée.

Modififié

Real Sociedad 0-3 Real Madrid

Buts : Bale (1re et 94e), Asensio (40e) pour le Real Madrid

On joue depuis une minute à Anoeta. Servi par une ouverture côté droit, Dani Carvajal exécute un centre somptueux pour trouver, entre les deux défenseurs centraux basques, Gareth Bale. La tête croisée du Gallois ne laisse aucune chance au portier de la Real, Gerónimo Rulli (0-1, 1re). Pas de doute, le Real est déjà dans le ton de sa saison. Privé de nombreux cadres (Navas, Pepe, Modrić, Cristiano Ronaldo et Benzema), ce premier déplacement avait pourtant tout l'air d'un traquenard. Mais impossible pour les Merengues de décevoir, pour la première rentrée en tant qu'entraîneur principal de Zinédine Zidane. Après avoir décroché la Supercoupe d'Europe le 9 août dernier contre le FC Séville (3-2), ses protégés commencent la saison sous les meilleurs auspices et répondent parfaitement à la large victoire du Barça face au Bétis (6-2).

Morata bute sur Rulli, pas Asensio


Après une ouverture du score des plus précoces, le Real tente rapidement d'étouffer la timide réaction basque, par un pressing de tous les instants qui porte ses fruits. La minute d'applaudissements du public en hommage à l'attaquant anglais Dalian Atkinson, passé par la Real aux débuts des années 1990 et décédé suite à une attaque cardiaque le 15 août dernier, stimule les siens, qui ne se montrent dangereux que sur les erreurs de relance madrilènes. Notamment celles d'un Sergio Ramos qu'on a rarement vu aussi emprunté techniquement. Mais l'ancien Madrilène revenu au pays, Illarramendi, ne profite pas de l'offrande pour égaliser.

Grâce à Kiko Casilla, attentif, le Real s'en sort bien et se montre menaçant sur coups de pied arrêtés grâce à la botte d'un Toni Kroos des plus précieux. Dans un premier acte haché et non sans déchet technique, les Merengues parviennent néanmoins à trouver Álvaro Morata, mais celui-ci bute à trois reprises sur un excellent Rulli. À peine rentré des JO, le jeune gardien de l'Albiceleste, prêté par Manchester City, n'est pas au bout de ses peines. C'est finalement le jeune Marco Asensio, sur une longue ouverture de Raphaël Varane dans le dos de la défense de la Real Sociedad, qui double la mise d'un joli piqué peu avant la mi-temps (0-2, 40e).

Gestion, puis Bale


Préféré à Isco et James Rodríguez, l'ailier de vingt ans donne raison à son entraîneur et est récompensé pour son activité. Quant aux Basques, les voilà déjà assommés par ce combo de rapidité et de technicité. Ils essayent bien de mettre la pression dans le début de la deuxième période, mais s'exposent très vite aux contres assassins du Real. Dans ce registre, le Croate Kovačić se promène au milieu de terrain, sans toutefois parvenir à faire marquer un Álvaro Morata bien nerveux pour son retour dans son club formateur. Mais qu'importe, les hommes de ZZ sont déjà dans la gestion et ne sont guère inquiétés. Kroos et Kovačić sont tout prêts d'alourdir la marque sur des frappes à mi-distance, tandis que les joueurs de la Real peinent encore à s'approcher des buts de Kiko Casilla.

Vient l'heure de jeu et celle des changements pour l'ancien numéro 10 des Bleus, bien conscient des échéances qui attendent son équipe, qui abandonnent la possession à des Basques toujours aussi inoffensifs. Malgré quelques escarmouches en fin de rencontre, il en faut plus pour mettre à mal un Raphaël Varane serein et appliqué, bien aidé par Dani Carvajal, impérial sur son flanc droit. Dans le temps additionnel, Gareth Bale se permet même le luxe de s'offrir un premier doublé cette saison, suite à un nouveau long ballon de l'arrière-garde madrilène et à un dribble malicieux face à Rulli (0-3, 94e). Les signaux sont au vert pour les Merengues, avant de recevoir le Celta Vigo au Bernabéu samedi prochain.


  • Résultats et classement de Liga

    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Thomas Moulin
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18