En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 25ème journée

Le Real conserve son avantage

En s’imposant très difficilement sur la pelouse du Rayo Vallecano (1-0), grâce à un but fou de Cristiano Ronaldo, le Real Madrid garde ses dix points d’avance sur le Barca, qui a fait tomber pour la première fois de l’année l’Atlético Madrid (2-1). Séville crée la surprise à Valence (2-1), et Bilbao concède le nul à Villarreal (2-2) dans un excellent match.

Modififié
C’était ambiance des grands soirs à Madrid. Un Vicente Calderon chaud bouillant et plein à craquer. Prêt à voir son Atlético prendre la 4ème place de la Liga en se payant la tête du Barca. Deux parades de Valdés dans les dernières minutes ont pourtant éteint les espoirs colchoneros de prendre au moins le point du match nul. Le Calderon reste sur sa fin. Pour la première fois de l’année, l’Atlético Madrid s’est incliné (2-1). Il y a cette impression qu’il y avait la place, qu’un nul n’aurait pas été volé, que ce Barca était même prenable. Mais une première mi-temps ratée, et un coup-franc vicieux de Messi en fin de match auront eu raison des hommes de Simeone. Conscient du danger, Guardiola sort l’artillerie lourde au coup d’envoi, et le trio Messi-Fabregas-Alves permet au Barca de mener logiquement à la mi-temps. En face, pas grand-chose pendant 45 minutes. Simeone a dû montrer de quoi sa voix était capable pendant le repos. Dès le retour des vestiaires, Falcao, à l’affût sur un corner dévié par Busquets, inscrit son 16ème but en 22 matchs. Le Barca est embêté. Les Catalans sont loin de dominer leur sujet comme la semaine dernière face à Valence. Peu d’occasions, peu de combinaisons. Jusqu’à ce coup-franc côté gauche. Courtois place son mur, et Messi fait une Giggs en le jouant rapidement. Lucarne opposée. Les Colchoneros contestent mais le mal est fait. Ils ne reviendront pas. Averti en première mi-temps, Messi sera suspendu pour le match face à Gijon. L’Atlético reste à trois points du la 4ème place.

La possession pour le Rayo, la victoire pour le Real

Le Real Madrid, lui, a encore gagné (1-0). Mais il s’est fait sacrément rentrer dedans. Mourinho et les siens s’attendaient à être dignement reçus, ils n’ont pas été déçus. Dominés dans l’envie, bougés dans l’engagement par le voisin du Rayo Vallecano, les Merengues ont passé une sale après-midi à Vallecas. Mais ils s’en sortent une nouvelle fois avec les trois points, grâce à un nouvel exploit de Cristiano Ronaldo. Un but aussi beau que bizarre. Une frappe… de la talonnade, qui a surpris tout le monde, sauf lui-même, évidemment. Le Real a moins eu la balle que son adversaire, et ça, seul le Barca en avait été capable. Le Portugais a été le seul danger pour la défense du Rayo, Higuain et Kaka n’ayant à peu près rien démontré. Benzema n’a pas trop à s’inquiéter pour sa place de titulaire. Par son absence, le Français a montré tout le mouvement et la justesse technique qu’il apporte au jeu offensif du Real. Armenteros, Michu, Casado et Piti auraient pu offrir au moins un point au Rayo, mais le poteau, Casillas ou leur maladresse les en ont empêchés. Le tournant du match, c’est sûrement le coup de coude de Sergio Ramos dans la tronche de Diego Costa dès la vingtième minute de jeu, mais les arbitres devaient regarder ailleurs.

Ça se bouscule pour l’Europe

La course à l’Europe était déjà très engagée, elle l’est encore plus après cette journée. D’abord parce que le FC Valence, en plus d’avoir relancé Séville, va commencer à regarder dans le rétro, puisque son avance fond au rythme de ses mauvais résultats. Une semaine après la fessée catalane, les hommes d’Unai Emery ont cédé à Mestalla face à un FC Séville qui se refait la cerise (2-1). On attendait un duel entre Soldado et Negredo, tous les deux convoqués par Del Bosque cette semaine, on a surtout eu Jesus Navas (lui aussi sélectionné) et Kanouté. Tino Costa avait pourtant donné l’avantage aux siens, comme d’hab, d’un missile du gauche, mais Jesus Navas a d’abord offert l’égalisation à Medel avant de donner la victoire aux Andalous en seconde période, après un énorme travail de Kanouté. Séville remonte à la 10ème place, à trois points seulement de la Ligue des champions. Osasuna est lui aussi de retour dans la bagarre, grâce à une victoire difficile face à Grenade (2-1). Tout s’est joué en cinq minutes. Deux buts des joueurs en forme de l’équipe de Pampelune, Nekounam (son 5ème) et Lekic (son 4ème en 4 matchs), puis une réduction du score en force de Mikel Rico, aux alentours de la demi-heure de jeu. Grenade méritait mieux, et reste à quatre points de la zone rouge. Osasuna est 7ème ce soir, à un petit point de la 4ème place.


Griezmann décisif

Une 4ème place que l’Athletic Bilbao laisse à Levante, après son nul au Madrigal contre Villarreal (2-2). Les Basques ont une nouvelle fois offert le plus beau match du week-end en Liga, avec du suspense, du rythme et des buts. Mais ils ont une nouvelle fois laissé filer deux points, leur dixième nul de la saison. Villarreal, lui, a confirmé qu’il allait beaucoup mieux depuis un mois, et menait à la mi-temps grâce à un beau coup-franc de capitaine Senna. Et puis Llorente est rentré. Et puis Llorente a marqué, de la tête, son 13ème but de la saison. Dans les cinq minutes qui ont suivi, Nilmar a eu le temps de répondre à Susaeta. Un match nul qui n’arrange personne mathématiquement (Villarreal reste 17ème, Bilbao 5ème), mais qui a dû satisfaire les supporters présents au Madrigal, pas toujours à la fête cette saison. Beaucoup moins de spectacle à Anoeta, mais une revanche et une excellente opération dans la lutte pour le maintien pour la Real Sociedad, qui est venue à bout de Majorque (1-0), qui l’avait éliminé début janvier en Coupe du Roi (6-1 au match retour). Une très bonne nouvelle pour Montanier, à une semaine d’un derby basque qui s’annonce compliqué. C’est Agirretxe, à dix minutes du terme de la rencontre, qui a offert ces trois points précieux à son équipe, avec encore une fois un très bon Griezmann au départ de l’action. Encore un qui chiperait bien la place à Malouda, tiens.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 22 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 9 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7