1. //
  2. // 25ème journée

Le Real conserve son avantage

En s’imposant très difficilement sur la pelouse du Rayo Vallecano (1-0), grâce à un but fou de Cristiano Ronaldo, le Real Madrid garde ses dix points d’avance sur le Barca, qui a fait tomber pour la première fois de l’année l’Atlético Madrid (2-1). Séville crée la surprise à Valence (2-1), et Bilbao concède le nul à Villarreal (2-2) dans un excellent match.

Modififié
0 49
C’était ambiance des grands soirs à Madrid. Un Vicente Calderon chaud bouillant et plein à craquer. Prêt à voir son Atlético prendre la 4ème place de la Liga en se payant la tête du Barca. Deux parades de Valdés dans les dernières minutes ont pourtant éteint les espoirs colchoneros de prendre au moins le point du match nul. Le Calderon reste sur sa fin. Pour la première fois de l’année, l’Atlético Madrid s’est incliné (2-1). Il y a cette impression qu’il y avait la place, qu’un nul n’aurait pas été volé, que ce Barca était même prenable. Mais une première mi-temps ratée, et un coup-franc vicieux de Messi en fin de match auront eu raison des hommes de Simeone. Conscient du danger, Guardiola sort l’artillerie lourde au coup d’envoi, et le trio Messi-Fabregas-Alves permet au Barca de mener logiquement à la mi-temps. En face, pas grand-chose pendant 45 minutes. Simeone a dû montrer de quoi sa voix était capable pendant le repos. Dès le retour des vestiaires, Falcao, à l’affût sur un corner dévié par Busquets, inscrit son 16ème but en 22 matchs. Le Barca est embêté. Les Catalans sont loin de dominer leur sujet comme la semaine dernière face à Valence. Peu d’occasions, peu de combinaisons. Jusqu’à ce coup-franc côté gauche. Courtois place son mur, et Messi fait une Giggs en le jouant rapidement. Lucarne opposée. Les Colchoneros contestent mais le mal est fait. Ils ne reviendront pas. Averti en première mi-temps, Messi sera suspendu pour le match face à Gijon. L’Atlético reste à trois points du la 4ème place.

La possession pour le Rayo, la victoire pour le Real

Le Real Madrid, lui, a encore gagné (1-0). Mais il s’est fait sacrément rentrer dedans. Mourinho et les siens s’attendaient à être dignement reçus, ils n’ont pas été déçus. Dominés dans l’envie, bougés dans l’engagement par le voisin du Rayo Vallecano, les Merengues ont passé une sale après-midi à Vallecas. Mais ils s’en sortent une nouvelle fois avec les trois points, grâce à un nouvel exploit de Cristiano Ronaldo. Un but aussi beau que bizarre. Une frappe… de la talonnade, qui a surpris tout le monde, sauf lui-même, évidemment. Le Real a moins eu la balle que son adversaire, et ça, seul le Barca en avait été capable. Le Portugais a été le seul danger pour la défense du Rayo, Higuain et Kaka n’ayant à peu près rien démontré. Benzema n’a pas trop à s’inquiéter pour sa place de titulaire. Par son absence, le Français a montré tout le mouvement et la justesse technique qu’il apporte au jeu offensif du Real. Armenteros, Michu, Casado et Piti auraient pu offrir au moins un point au Rayo, mais le poteau, Casillas ou leur maladresse les en ont empêchés. Le tournant du match, c’est sûrement le coup de coude de Sergio Ramos dans la tronche de Diego Costa dès la vingtième minute de jeu, mais les arbitres devaient regarder ailleurs.

Ça se bouscule pour l’Europe

La course à l’Europe était déjà très engagée, elle l’est encore plus après cette journée. D’abord parce que le FC Valence, en plus d’avoir relancé Séville, va commencer à regarder dans le rétro, puisque son avance fond au rythme de ses mauvais résultats. Une semaine après la fessée catalane, les hommes d’Unai Emery ont cédé à Mestalla face à un FC Séville qui se refait la cerise (2-1). On attendait un duel entre Soldado et Negredo, tous les deux convoqués par Del Bosque cette semaine, on a surtout eu Jesus Navas (lui aussi sélectionné) et Kanouté. Tino Costa avait pourtant donné l’avantage aux siens, comme d’hab, d’un missile du gauche, mais Jesus Navas a d’abord offert l’égalisation à Medel avant de donner la victoire aux Andalous en seconde période, après un énorme travail de Kanouté. Séville remonte à la 10ème place, à trois points seulement de la Ligue des champions. Osasuna est lui aussi de retour dans la bagarre, grâce à une victoire difficile face à Grenade (2-1). Tout s’est joué en cinq minutes. Deux buts des joueurs en forme de l’équipe de Pampelune, Nekounam (son 5ème) et Lekic (son 4ème en 4 matchs), puis une réduction du score en force de Mikel Rico, aux alentours de la demi-heure de jeu. Grenade méritait mieux, et reste à quatre points de la zone rouge. Osasuna est 7ème ce soir, à un petit point de la 4ème place.

Griezmann décisif

Une 4ème place que l’Athletic Bilbao laisse à Levante, après son nul au Madrigal contre Villarreal (2-2). Les Basques ont une nouvelle fois offert le plus beau match du week-end en Liga, avec du suspense, du rythme et des buts. Mais ils ont une nouvelle fois laissé filer deux points, leur dixième nul de la saison. Villarreal, lui, a confirmé qu’il allait beaucoup mieux depuis un mois, et menait à la mi-temps grâce à un beau coup-franc de capitaine Senna. Et puis Llorente est rentré. Et puis Llorente a marqué, de la tête, son 13ème but de la saison. Dans les cinq minutes qui ont suivi, Nilmar a eu le temps de répondre à Susaeta. Un match nul qui n’arrange personne mathématiquement (Villarreal reste 17ème, Bilbao 5ème), mais qui a dû satisfaire les supporters présents au Madrigal, pas toujours à la fête cette saison. Beaucoup moins de spectacle à Anoeta, mais une revanche et une excellente opération dans la lutte pour le maintien pour la Real Sociedad, qui est venue à bout de Majorque (1-0), qui l’avait éliminé début janvier en Coupe du Roi (6-1 au match retour). Une très bonne nouvelle pour Montanier, à une semaine d’un derby basque qui s’annonce compliqué. C’est Agirretxe, à dix minutes du terme de la rencontre, qui a offert ces trois points précieux à son équipe, avec encore une fois un très bon Griezmann au départ de l’action. Encore un qui chiperait bien la place à Malouda, tiens.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bon, j’énumère (liste non exhaustive) :
Mains de Busquets et Puyol non sifflées dans la surface,
2 occasions de goal annihilées sur des hors jeux inexistants, à l’avantage du Barça évidemment ;)
La non exclusion de Alves, même Guardiola n’en revenait pas à tel point que dans la minute qui suit il le remplace par Cuenca !
Mais le top du top, c’est quand même cette crapule d’arbitre qui discrètement indique à Messi de tirer le coup franc pendant que Courtois place son mur ! Actuellement il doit être entrain de lui donner son uc dans les douches du Barça, pendant qu’il embrasse langoureusement Xavi.
Bravo la LFP ! Merci de tout faire pour essayer de maintenir un minimum de suspense , mais malgré vos efforts, les 1culés auront le droit à leur pasillo… Mes que un club, un puticlub !
Tu veux qu'on énumère les erreurs d'arbitrages à l'avantage du Real depuis le début de l'année ?
Moi j'arrive pas à comprendre comment fabregas termine le match après son tacle assassin par derrière... un truc de fou !
ça sent le type qui a misé 100 biftons sur une victoire des rouge et blanc
Busquets a bien appris ses leçons auprès d'Henry...
Encore une fois, nous ne pouvons qu'halluciner sur le "2 poids 2 mesures" qu'on retrouve si souvent dans la presse ou dans le mode de pensée de beaucoup de gens. Si Cristiano avait planté un coup franc sans attendre que le gardien adverse ait fini de placer son mur, tous ceux qui encensent Messi, cracherait sur le madrilène. Mais là c'est le catalan donc c'est extraordinaire...Messi est un joueur énorme, il aurait pu se passer de ce manque de fair-play...peut-être n'en a t-il pas fait exprès, mais l'arbitre aurait dû refuser le but, tout simplement.
le truc c que l’énumération de mankor vaut pour un seul et même match... et ça c fort!
aswinning_11 Niveau : Ligue 2
Quel fils de ce Sergio Ramos. J'irai bien l'attendre sur le parking, lui.
psg-galatasaray Niveau : District
moi j'attendrai pas le parking, busquets j'ferai tout pour qu'il ai les croisés quand même, je sais pas si il fait exprès ou non mais qu'est-ce qu'il est irritant!!!!!
Eh bien wi. Lenumeration de mankor c pour ce seul match.
On atend donc ke tu fass pareil avec un seul match du real
Et le journaleux ki trouve se but voler super c nimporte koi. Mais bon c messi et tou son fair-play
Coe on l'aime. C bien lui ki a marker de la main ya kelke année kan la liga leur echapai
Et tt le monde l'a encenser. Les mêmes ki fustige suarez pour sa main face au ghana.
Euthanasier VIERI les gars, c'est plus possible là.
The Weasel3034 Niveau : District
@VIERI

Bernard Pivot te fustige pour ton niveau d'orthographe...
Mdr les gars vraiment desoler pr l'hortograph. Blackberry sans accent et manque de temps. Voilà ceke ca donne.
Pardon. Honte sur moi et lumiere sur le fond de mon poste
The Weasel3034 Niveau : District
T'es pardonné, c'est beau de reconnaître ses erreurs...
feodalorer Niveau : DHR
C'est fou le nombre d'articles sur ce championnat de peuple inférieur où les joueurs sont dopés comme des chevaux.
Beuuurk!!spectacle horrible, championnat inchoufable
Eladio Parames Niveau : District
Incroyable mais vrai... la LFP qui fait tout pour que le Barça ne soit pas distancié par le Real... qui peut vraiment encore douter que cette equipe est honteusement favorisee par l'arbitrage?!
Main enorme de Busquets dans la surface a 1-1; faute enorme de l'ane Alves qui merite 100x l'explusion, faute enorme de Fabregas qui merite 100x l'explusion, complicite active de l'arbitre pour que Messi marque alors que ni le mur ni le gardien ne sont en position, tout cela etait a mourir de rire... du burlesque, du grotesque surtout, la Liga a atteint le fond!
Mais qui peut encore douter???
Mais le resultat sera le meme avec ces 10 points qui perdureront... l'humiliation supreme pour le Barça chez lui au Camp Nou: l'obligation de faire un pasillo d'anthologie au Real de Mourinho, Ronaldo et... Pepe!!! L'incarnation moderne des pires ennemis de tous les temps du barcelonisme: le bon, la brute et le truand!!!
Paul_101_Moro Niveau : District
@Estadio Parames

N'importe quoi. Tu connais pas les regles.
Quand y a coup franc, l'arbite demande toujours au tireur s'il veut attendre le sifflet, ou s'il prefere bien le tirer direct. Donc non, pas de 'complicite.'
Titi Henry l'a fait plus qu'une fois a Arsenal, Ryan Giggs aussi contre Lille en CL 2007.
Et donc non, personne cracherait sur le Madrilene s'il l'avait fait, parce c'est bien permis mec!
J'ai pas regardé Atletico-Barça, mais entre cet article de Léo Ruiz et les commentaires, un grand nombre de choses ressortent.

Léo Ruiz, déjà, pro Barça puissance 10, ça se sent dans tous ses articles. D'ailleurs, je me demande pourquoi le dernier match de la journée passe en première position. Bref. Surtout, aucune allusion à ces mains dans la surface mais tout de même deux superbes parades de Valdès. C'est toujours ça que l'Atletico n'aura pas.

Ensuite, je lis : "Une frappe… de la talonnade, qui a surpris tout le monde, sauf lui-même, évidemment". Au delà du fait que ce match était nul à chier*, ce que je dénote dans cette tirade de l'auteur, c'est, d'une, un manque de vocabulaire criant? : moi, j'ai certes un talon, mais pas une talonnade ; ou alors t'enlèves le mot "frappe" et tu mets "talonnade" direct. Têt il lui manquait des mots pour remplir la colonne? Et puis, bah, CR pas surpris : c'est vrai qu'il a fait le geste comme ça, juste pour voir ce que ça allait donner, comme ce gars n'a jamais l'intention de marquer... Et puis il n'a pas été surpris, au grand jamais : il a fait une gueule de 3 mètres de long à la Balotelli. Ben ouais! Tsss, j'exagère peut-être, mais M. Ruiz ferait mieux de laisser sa subjectivité à la maison quand il écrit pour la presse.

Enfin, rien de bien nouveau sous le soleil, finalement... Du coup, l'article est si naze que y'a rien à dire sur les matches en eux-même, ou tout a été dit dans les coms. Heureusement qu'il y en a qui suivent. M'en vais lire la presse espagnole : eux au moins on sait pourquoi ils sont partiaux.
Tiens, Miles Morales/Stalin Rivas a (encore) changé de pseudo, maintenant c'est Eladio Parames...

Il manquait plus que le fameux "nain hideux" et tu aurais été aussi reconnaissable qu'une simulation de Busquets...
VIERI pour faire des accents sur ton blackberry, tu appuie longtemps sur le -e- ou le -a- tout en déroulant up/down le trackpad.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 49