1. //
  2. // 6e journée
  3. // Groupe D
  4. // Madrid/Amsterdam (4-1)

Comme à l’aller, le Real Madrid s’est imposé facilement face à l’Ajax Amsterdam (4-1). Une rencontre dont peu d’enseignements sont à tirer. Si ce n’est que le Real a déjà la tête à samedi. Voire à février.

Modififié
0 10
Real Madrid – Ajax Amsterdam : 4-1
Buts : Ronaldo (13e), Callejón (28e, 88e) et Kaká (49e) pour le Real. Boerrigter (59e) pour l’Ajax.

Tribune à moitié vide, vent glacial, match sans enjeu… Cette dernière rencontre de phase de poules avait tout pour être ennuyeuse. Au final, le Santiago Bernabéu a pu assister à une heure de match plaisante, puis à une dernière demi-heure tristounette. Les éclairs individuels de Modrić, Benzema et Kaká sont facilement venus à bout d’un Ajax Amsterdam joueur, mais bien trop tendre. Pas grave, les deux équipes sont de toute manière déjà qualifiées : l’une pour la League Europa, la seconde pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. La mauvaise nouvelle est donc ailleurs : un club premier de sa poule va devoir se coltiner un Real qui n’a plus que les grandes oreilles à jouer. Le Santiago Bernabéu donne rendez-vous dans quelques semaines pour 90 minutes bien plus trépidantes.

Le Real de Ronaldo

Et comme pour bien insister sur le peu d’intérêt qu’il porte à cette rencontre, Mourinho sort les jeunes pousses et les vieux pots. Casillas, Pepe, Ramos et Xabi Alonso au repos, les minots Adán, Nacho, Varane sont accompagnés de Ricardo Carvalho et du capitaine d’un soir Kaká. Un Brésilien, brassard au biceps, qui entame son jubilé madrilène comme chef d’orchestre. Après quelques minutes d’atermoiement, l’ex de Silvio décale à la perfection Benzema. But ? Bah non, l’assistant tchèque lève son drapeau. Pas grave, Karim a de la suite dans les idées. Après un poteau de Coentrão, KB9 sert en retrait Cristiano Ronaldo qui décoince le tableau d’affichage. L’action, initiée par un caviar de Modrić, est superbe, le Real prend les commandes. Ronaldo commence alors à s'entêter. Dans sa course contre l’impossible – Messi, hein – CR7 foire tous ses coups francs et demande tous les ballons. Dans ce match pour du beurre, difficile de lui donner tort. Modrić, lui, a bien plus à prouver que quelques buts. Critiqué, à raison, par son faible rendement, le lutin des Balkans joue juste, sans chichi. Sur une nouvelle ouverture millimétrée, il envoie Callejón à la conclusion. À la mi-temps, un Ajax trop scolaire est puni par un Real appliqué. Et par les quelques mondes qui les séparent.

La classe de Kaká, la boulette d’Adán

Après un passage par la case vestiaire – et chauffage – Kaká repart sur le même rythme. Pas frigorifié par un vent de gueux, le nanti de Valdebebas tergiverse une demi-seconde, puis décide d'y aller seul. Sa frappe enroulée laisse dans ses starting-blocks Vermeer. Par là même, il rappelle à toute une maison blanche qu’il est l’un des plus gros gâchis de la décennie… Une classe éternelle, donc, dont ne dispose pas encore Adán. Et sûrement jamais. La jeune doublure de San Iker, pas vraiment inquiétée depuis le début de match, y va en effet de sa belle boulette. Sorti à la cueillette, il remet le cuir dans les pieds de Boerrigter qui n’a plus qu’à le pousser au fond des filets. Une cagade synonyme de retour dans le match pour les ouailles de Frank de Boer. Invisibles jusqu’ici, les Lanciers prennent petit à petit la maîtrise de Merengues qui ont déjà en tête leur déplacement à Valladolid ce samedi. Au milieu d’un ennui qui commence à s’installer, le chauffage situé au-dessus de la tribune de presse envoie quelques flammes. Un incident qui réchauffe et occupe, puisque la rencontre perd tout rythme. Les 22 acteurs s’adonnent à un concours d’approximations où ils rivalisent de maladresse. Seul Callejón, servi par le jeune Rodriguez, sort Bernabéu de sa torpeur d’une tête bien ajustée. À la fin de l’entraînement, le Real l’emporte donc avec la mention «  peut mieux faire  » . Et le Santiago Bernabéu demande confirmation en février.

Par Robin Delorme, à Bernabéu
Modifié

El Mehdito Niveau : DHR
Note : 1
Mon Dieu mon Dieu.

Quel kiffe ce Kaka'.

Dire qu'il squatte le banc au Real alors qu'il serait titulaire dans n'importe quel autre club.

Ce gars est le plus classe, modeste et talentueux des brésiliens( voire de tout les joueurs) en activité.

"La gloire est passagère, la classe éternelle."
Un gros +1 El Mehdito

Kaka' restera à jamais le joueur qui m'a fait le plus rêvé ces derniers 5-6 dernières années. Joueur très complet et si classe. Loin des stats irréelles de CR et Messi, et tant mieux.
Hatem Peinard-Frais Niveau : DHR
Note : 1
Tellement ennuyeux le match que Robin Delorme s'est assoupi et a oublié que Pepe était bien présent et, malgré ce fourbe d'Antonio, a fini capitaine.

Ah et c'est Morata l'auteur de l'assist pour Callejon, pas Cyrano de Rodriguez.
En tout cas, Modric était chaud de l'ouverture chirurgicale ce soir !
Note : 1
Malgré les gifles contre Dortmund ou le Real, l'Ajax a tenté de jouer, avec ses armes -il est vrai assez limitées. On peut rendre hommage à cette courageuse équipe qui jouera l'Europa League, contrairement aux milliardaires bien gavés de City qui n'ont absolument RIEN fait de la compétition. L'état d'esprit, l'envie, le coach...tout leur a fait défaut aux Citizens et c'est avec un plaisir non dissimulé (malgré Agüero, joueur que j'adore !) que je les vois finir derniers. Cheikh Mansour va t il permettre à Mancini de passer l'hiver ???

Petit mot sur Kaka qui est quand même le dernier Ballon d'or humain de l'Histoire (quoi qu'il était tellement au-dessus cette année là, la double confrontation contre Man U en C1 est l'apogée de son œuvre) car après c'est les cyborgs Ronaldo et Messi qui ont débarqué. Les amateurs de foot ont, le temps d'une soirée, revu quelques éclairs du Kaka rossonero qui les avait tant fait rêver, qui traversait le terrain en marchant à la vitesse de la lumière, gagnait tous ses duels, évitait tous les tacles et mettait des lucarnes à 30m. Le tout en toute décontraction et avec ce sourire angélique.
Je me souviens avoir dit que s'il faisait un film Captain Tsubasa, Kaka aurait le rôle principal...
@SidLFC, t'as tout dit mec. Kaka est vraiment le seul dernier ballon d'or humain... Après, on a un cyborg, puis un extraterrestre. Sérieux, faut qu'ils fassent une 2è ballon d'or pour les humains, çar là, c foutu pour la race.

Sinon, plus sérieusement, comment un joueur comme Kaka peut finir remplaçant au Réal, sur ce coup, Mourinho, il fait dans la déco.nne absolue.
Note : 2
@SIDLFC
je comprend ce que tu veux dire, mais je ne peux plus trouver quelconque argument en faveur de KK.
ce n'est pas un professionnel dans le sens qu'il ne s'est jamais mis en avant avec le RM. Quand tu entends encore aujourd'hui qu'il dit: je suis surpris de ne pas jouer pas la Copa mais je respecte les décisions de l'entraineur. Je suis bien ici et j'ai un contrat jusqu'en 2015....
qu'il aille jouer son football magnifique ailleurs, au RM il a eu le temps qu'il voulait pour démontrer son 'professionalisme'
Quant a Roby Baggio, dire que Mou l'a gâché, c'est être peu au courant de ce qui s'est passé. Il était la avant Mou, et avec Pellegrini c’était pas fameux. Ensuite blessé puis opération, puis retour 6mois après, alors que l’équipe est en place, c'est difficile pour Mou de le faire jouer. Par la suite, Ozil et Di Maria ont largement fait étalage de leur talent, et il n'y avait plus de place pour KK.
Puis on rajoute Modric: si c'est pas un signal clair... Pour un ballon d'Or, je trouve que son manque d'ambition est juste anormal. Ça doit être son coté 'humain' :-)
0 10