1. // Supercoupe d'Europe
  2. // Real Madrid/FC Séville (2-0)
  3. // Billet

Le Real, champion du monde du mercato

Cette Supercoupe d'Europe n'a pas servi à grand-chose. Si ce n'est peut-être à confirmer qu'il y a bien longtemps que le Real Madrid n'est plus une équipe de football comme les autres. Madrid c'est plus qu'Hollywood, c'est le festival de Cannes.

Modififié
24 50
Le Mondial derrière et le flux de la saison normale s'écoulant à nouveau, on avait oublié qu'un match n'était pas toujours une question de vie ou de mort. Le football prend aussi parfois la forme et les couleurs de ces matchs perdus au milieu des vacances. Plantés entre une journée à la plage, le sable sur la banquette arrière, le soleil qui brûle dans le dos et les déménagements qui n'en finissent plus, cette Supercoupe d'Europe était le plus grand de tous ces trophées minuscules remis par les marketeurs et les marchands de spiritueux. Avez-vous aimé cette Guiness International Champions Cup, cette Emirates Cup, ce Trophée des champions, cette Acqua Lete Cup ? Les vendeurs de textile s'imaginaient sans doute que pour nous attirer devant leurs étals, il nous fallait du laiton, du cuivre et tout un attirail de coupes reluisantes. Comme si un peu du brillant qui restait dans nos yeux un mois après la fin du Mondial se reposerait maintenant sur leurs marques, leurs bagnoles et leurs fanions, ils nous en ont vendu, des stars et des matchs de gala. La Supercoupe d'Europe disputée à Cardiff hier soir appartient à cette cohorte de coupes au nom grotesque qui ne récompensent que le tiroir-caisse. En fait, une Supercoupe d'Europe ou une pré-saison ne servent qu'à décerner le titre imaginaire de champion du monde du mercato, le seul titre que Florentino Pérez gagne tous les ans. Et cet été encore, le Real est champion du monde.

C'est qui le meilleur ?


Tandis que les autres se plient aux études de marché, qu'ils recrutent les meilleurs scouts d'Europe pour dénicher la perle rare dans la banlieue d'une grande métropole d'ici ou d'ailleurs et qu'ils finissent toujours par se tromper sur l'équilibre mental du gamin ou ses prétendues facultés d'adaptation, le Real, lui, fait exactement l'inverse. Recruter un gamin de banlieue, lui faire passer tous ces tests, le former, en faire peut-être une star, est un projet long et risqué. Combien de Xavi, combien de Messi pour combien de Pavón, d'Alfonso, de Guti, d'Helguera ou d'Ivan de la Peña ? En signant « los buenos » , comme dit tonton Florentino, personne ne se trompera jamais. Il n'y a même pas besoin de directeur sportif, il suffit de lire les journaux et de bien s'entendre avec son banquier. José Ángel Sánchez, le directeur général du club (ancien dirigeant de Sega) est, depuis le départ de Jorge Valdano, la tête pensante du club. En bonne éminence grise, il est celui qui connaît le mieux son patron Florentino. « Sur le football, Florentino, disait-il en 2005 dans White Angels de John Carlin, a une vision simple et pleine de bon sens. C'est une vision très éloignée de celle des membres de cette secte qu'il appelle les futboleros, les élus, les gardiens du temple, ceux qui se voient comme les seuls gardiens du jeu et de tous ses secrets les plus cachés. » Pendant un Mondial, Pérez fait comme tout le monde. Il se pose, regarde les matchs et puis se demande : « Qui est le meilleur joueur ? Le meilleur gardien ? Le meilleur buteur ? » Réponse : Toni Kroos, Keylor Navas, James Rodríguez. Et il les achète. Le plus cher possible. Le Real, c'est tout le Mondial dans un seul club.

La formation de l'acteur


La question du jeu est donc une énigme complexe à élucider dans cette équipe. Quand, chez les autres, on s'attarderait sur les transitions défensives, offensives, sur l'animation ou le jeu intérieur, avec ce Real-là, il est difficile de ne pas être émerveillé par la somme de talents individuels ainsi assemblés et d'oublier par instant la beauté des collectifs bien rodés et le principe de rareté. Chaque été, on se dit que ce n'est pas possible, qu'on ne dépassera jamais le seuil de talents ainsi rassemblés, qu'on ne peut pas se moquer aussi impunément des lois de l'économie. On finira bien par se lasser. Mais à chaque fois, on replonge et une nouvelle star nous est présentée, un nouveau blockbuster envahit nos écrans qui fera oublier celui de l'été précédent. Comme Stallone débarquant sur la Croisette sur le toit d'un tank avec sous son bras Harrison Ford, Mel Gibson, Antonio Banderas, Arnold Schwarzeneger, Wesley Snipes, tous à l'affiche de son prochain film, Florentino Pérez débouchonne 2014-2015 avec peut-être l'un des meilleurs effectifs de l'histoire du club. Le générique du Real fait au moins aussi peur que celui d'Expandables : Ronaldo, Bale, James, Di María, Modrić, Kroos, Ramos, Navas, Benzema, Isco... Que des gros bras et tant pis pour le scénariste.

Florentino, camera d'or


Dans ces drôles de films pour Madridistes, on se dit que même si le scénario est écrit sur un zinc entre deux tournées, on ira quand même jeter un coup d'œil. Ce n'est pas pour l'histoire qu'on paiera notre place. Non, si cette année encore on s'approchera, c'est parce que même si, d'un œil, on surveillera l'action sur l'écran devant nous, de l'autre on profitera de la douceur poétique d'une nuit d'été à la belle étoile. « Il faut savoir provoquer de l'excitation et de l'intérêt sur une base permanente, reprenait Sánchez. Au Real Madrid, nous avons réussi à générer cette excitation dans ce sport global qui consiste à prévoir les transferts parce que nous avons réussi à faire entrer dans la tête des gens que si nous nous intéressons à un joueur en particulier, c'est qu'il fait partie des meilleurs du monde. » Le Real est un studio de cinéma où les joueurs sont des acteurs interprétant toujours le même rôle - celui du héros épique triomphant contre l'adversité - dans une infinité de films changeant ainsi l'imaginaire de l'amateur de football en une infatigable machine à s'émerveiller. Pour son premier match, Toni Kroos s'est déjà installé au milieu et a donné la réplique aux autres génies assemblés autour de lui. James parviendra-t-il à élever son niveau à cette altitude ? Combien de buts marquera Bale cette saison ? Comment réagira Cristiano à l'irruption se cette nouvelle égérie ? Le Real est-il imbattable ? Silence sur le plateau. Moteur dans la caméra. Florentino qui crie « Action ! » Le film peut (re)commencer.

Par Thibaud Leplat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

 //  14:46  //  Passionné de la Libye
Note : 8
Trois types de commentaires à venir :

- Et l'équilibre dans tout ça ?

- Quel recrutement de footix.

- Et le Fair play financier dans tout ça ?

A part ça, j'aime le Real et quand je regarde quelques années en arrière, je préfère les voir jouer comme hier que de gagner par des 1-0 pourris et d'être éliminés en huitièmes de finales. Quitte à se prendre des fessées de temps en temps.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Manalas
Trois types de commentaires à venir :

- Et l'équilibre dans tout ça ?

- Quel recrutement de footix.

- Et le Fair play financier dans tout ça ?

A part ça, j'aime le Real et quand je regarde quelques années en arrière, je préfère les voir jouer comme hier que de gagner par des 1-0 pourris et d'être éliminés en huitièmes de finales. Quitte à se prendre des fessées de temps en temps.

D'un autre côté, c'est un vrai recrutement de footix. Le mec prend les meilleurs joueurs du monde les empile, sans même se soucier de l'équilibre collectif de son équipe. C'est à Carlo de se débrouiller avec... Quel peintre ce Pérez.
Et je te parle même pas du pognon. Merci le Roi d'Espagne. Les mecs ont des millions d'euros de dettes et se permettent de claquer des 100M à tour de bras. Mais bon, c'est un bon européen à la tête du club alors à l'UEFA on est pas suspicieux comme avec le Qatar.


C'était bien, hein ?
Tu remarqueras que j'en ai profité pour rajouter une pointe de scepticisme sur base de xénophobie. Ca donne une touche dramatique assez profonde, je trouve.
Toni Kroos ça serait certainement Jason Statham. Parce que.
 //  15:03  //  Passionné de la Libye
Message posté par PhoenixLite

D'un autre côté, c'est un vrai recrutement de footix. Le mec prend les meilleurs joueurs du monde les empile, sans même se soucier de l'équilibre collectif de son équipe. C'est à Carlo de se débrouiller avec... Quel peintre ce Pérez.
Et je te parle même pas du pognon. Merci le Roi d'Espagne. Les mecs ont des millions d'euros de dettes et se permettent de claquer des 100M à tour de bras. Mais bon, c'est un bon européen à la tête du club alors à l'UEFA on est pas suspicieux comme avec le Qatar.


C'était bien, hein ?
Tu remarqueras que j'en ai profité pour rajouter une pointe de scepticisme sur base de xénophobie. Ca donne une touche dramatique assez profonde, je trouve.


Parfait.
Article vraiment bien. Le rapprochement Real Madrid/The Expandables est tout ce qu'il y a de plus sensé. C'est pas fin pour un sou, mais ça marche du tonnerre (niveau marketing en tout cas) parce que tout le monde a envie d'y jeter un coup d'oeil. Et si un maître scénariste comme Ancelotti arrive à en faire une machine de guerre sur le terrain, on atteint la perfection...

Le Real, ce club à part.
Frenchies Niveau : CFA
le seul bémol au fonctionnement "b-a-ba" du Perez,
c'est que de faire son shopping sur le simple critère de la popularité (souvent atteinte par une éclosion talentueuse on s'entend) met parfois les fondamentaux d'un jeu collectif sur le banc de touche ... et à ce petit jeu, quand le barca fait 2 C1 en 3 ans avec "presque" tout l'opposé comme stratégie (entre 2009 et 2011 la seule super mega star Zlatan "échoue" et est donc anecdotique) beh le real lui doit attendre plus d'une dizaine d'année entre ses 2 derniers titres "au sommet" !!!!

elle est LA la limite, le spectacle c'est bien, gagner les titres c'est mieux.
(et c'est pas au club qui se la raconte toujours avec ses 5 titres d'affilés y a 574 ans qu'on va l'apprendre)

les titres se gagnent en étant cohérent, le Perez s'en est toujours plus ou moins foutu de l'être.
il a toujours réagi en joueur lambda de football manager, en effet sans grand repérage ... juste quelques mois à entendre qu'un tel ou un tel perform à mort dans les médias et hop le tour est jouer, on le fait venir "tenter sa chance".

tu fais ça 2/3 x par mercato et t'espère qu'au bout de 3/4 ans, beh la majorité des stars elle est dans ton équipe et plus chez celles que le real va affronter.

C'est bien qu'au moins un club assemble des talents pratiquement sans restriction, chaque amateur de foot en rêve ...

m'enfin en terme de philosophie et pour les vrais puristes ... la gestion de Porto par exemple (meilleur exemple sans doute) et dans une moindre mesure Arsenal, est réellement bien supérieure à celle de Madrid !

Mais qui s'inquiète ? un coups de pouce royal et c'est régler ... au cas où la dette serait équivalente au prix pour recruter LE meilleur joueur du monde (Zizou 550MFrc kikoo).

Après, le Real est une perpétuelle vitrine pour notre sport, c'est pas le cas de beaucoup de clubs ... (prenez lyon et les clubs italiens par exemple = quelle ambition désormais? quel buzz? quel pub à l'échelle européenne?)
Message posté par Manalas
Trois types de commentaires à venir :

- Et l'équilibre dans tout ça ?

- Quel recrutement de footix.

- Et le Fair play financier dans tout ça ?

A part ça, j'aime le Real et quand je regarde quelques années en arrière, je préfère les voir jouer comme hier que de gagner par des 1-0 pourris et d'être éliminés en huitièmes de finales. Quitte à se prendre des fessées de temps en temps.


Je crois que je préférais la saison dernière tout de même.

Faudra plusieurs matches pour se faire une idée mais :

- James sait pas ou se positionner et d'ailleurs c'est compréhensible, ils vont se marcher dessus au milieu
- La défense ca fait peur, les milieux redescendent peu et contre une équipe qui va jouer la contre attaque ca va faire mal
- 2-0 contre un Séville remanié avec 2 buts de CR7, on va pas juger sur un match mais il va falloir trouver plus de solutions devant pour surprendre les grosses équipes

HALLA MADRID
Felipão Coutinho Niveau : District
Y'a que deux personne dans ce monde qui sont capables de me faire orgasmé avec grand "O" devant un article: Hocine Harzoune de Goal et Thibault Leplat de Sofoot. Je suis emerveillé!
Rorschach Niveau : DHR
Je déteste le Real et d'autant plus cette année parce qu'ils me foutent les boules. Mais comparer cette équipe de dingue à une horde de has-been, je ne suis pas d'accord... Expendables ce serait plutôt le nouveau championnat indien.
Perso, j'espère que cette année, le Classico Ball Z ressemblera à ça...

http://anotherwhiskyformisterbukowski.c … marvel.jpg

Bien qu'on soit tous d'accord, le Dr Manhattan détruirait tout ce petit monde!
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Frenchies
le seul bémol au fonctionnement "b-a-ba" du Perez,
c'est que de faire son shopping sur le simple critère de la popularité (souvent atteinte par une éclosion talentueuse on s'entend) met parfois les fondamentaux d'un jeu collectif sur le banc de touche ... et à ce petit jeu, quand le barca fait 2 C1 en 3 ans avec "presque" tout l'opposé comme stratégie (entre 2009 et 2011 la seule super mega star Zlatan "échoue" et est donc anecdotique) beh le real lui doit attendre plus d'une dizaine d'année entre ses 2 derniers titres "au sommet" !!!!

elle est LA la limite, le spectacle c'est bien, gagner les titres c'est mieux.
(et c'est pas au club qui se la raconte toujours avec ses 5 titres d'affilés y a 574 ans qu'on va l'apprendre)

les titres se gagnent en étant cohérent, le Perez s'en est toujours plus ou moins foutu de l'être.
il a toujours réagi en joueur lambda de football manager, en effet sans grand repérage ... juste quelques mois à entendre qu'un tel ou un tel perform à mort dans les médias et hop le tour est jouer, on le fait venir "tenter sa chance".

tu fais ça 2/3 x par mercato et t'espère qu'au bout de 3/4 ans, beh la majorité des stars elle est dans ton équipe et plus chez celles que le real va affronter.

C'est bien qu'au moins un club assemble des talents pratiquement sans restriction, chaque amateur de foot en rêve ...

m'enfin en terme de philosophie et pour les vrais puristes ... la gestion de Porto par exemple (meilleur exemple sans doute) et dans une moindre mesure Arsenal, est réellement bien supérieure à celle de Madrid !

Mais qui s'inquiète ? un coups de pouce royal et c'est régler ... au cas où la dette serait équivalente au prix pour recruter LE meilleur joueur du monde (Zizou 550MFrc kikoo).

Après, le Real est une perpétuelle vitrine pour notre sport, c'est pas le cas de beaucoup de clubs ... (prenez lyon et les clubs italiens par exemple = quelle ambition désormais? quel buzz? quel pub à l'échelle européenne?)

Tu parles en début de post du fait que gagner des titres c'est l'objectif ultime d'un club.
Et derrière tu montres comme exemple de meilleure gestion que celle de Pérez Porto et Arsenal.
Soit 2 équipes au palmarès complètement bidon depuis 10 ans (non, champion du Portugal c'est bien, mais c'est pas non plus un grand titre européen, surtout quand on voit la tête des concurrents depuis 3/4 ans).
cerveau-gauche Niveau : Loisir
Pour repondre au premier commentaire, pour le Fair Play financier, ils ont pas trop à s'inquiéter, vu ce que le merchandising leur rapporte chaque année…
le redempteur Niveau : Loisir
Moi le simple fait d'avoir recruté kroos je trouve ça génial .

J'oublierai jamais que c'est grâce à lui quand j'étais étudiant que j'ai eu un appart.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Le G


Je crois que je préférais la saison dernière tout de même.

Faudra plusieurs matches pour se faire une idée mais :

- James sait pas ou se positionner et d'ailleurs c'est compréhensible, ils vont se marcher dessus au milieu
- La défense ca fait peur, les milieux redescendent peu et contre une équipe qui va jouer la contre attaque ca va faire mal
- 2-0 contre un Séville remanié avec 2 buts de CR7, on va pas juger sur un match mais il va falloir trouver plus de solutions devant pour surprendre les grosses équipes

HALLA MADRID

C'est "Hala Madrid" la phrase.
Comme ça, au passage. En plus en majuscules c'est bien visible là. C'est con, hein ? :)
Message posté par PhoenixLite

D'un autre côté, c'est un vrai recrutement de footix. Le mec prend les meilleurs joueurs du monde les empile, sans même se soucier de l'équilibre collectif de son équipe. C'est à Carlo de se débrouiller avec... Quel peintre ce Pérez.
Et je te parle même pas du pognon. Merci le Roi d'Espagne. Les mecs ont des millions d'euros de dettes et se permettent de claquer des 100M à tour de bras. Mais bon, c'est un bon européen à la tête du club alors à l'UEFA on est pas suspicieux comme avec le Qatar.


C'était bien, hein ?
Tu remarqueras que j'en ai profité pour rajouter une pointe de scepticisme sur base de xénophobie. Ca donne une touche dramatique assez profonde, je trouve.



Chaque passe, chaque tacle réussi, chaque duel gagné, chaque but marqué par ses adversaires contre le réal sera une victoire du "football passion" face à l'indécence et la vulgarité. Allez Paris, la France entière est derrière toi.
 //  15:31  //  Passionné de la Libye
Note : 8
Message posté par PhoenixLite

C'est "Hala Madrid" la phrase.
Comme ça, au passage. En plus en majuscules c'est bien visible là. C'est con, hein ? :)


Je vois souvent des "Allah Madrid" passer.
en gros le recrutement de perez se résume ainsi :

l'achat d'un gardien au profil similaire a celui qui a le plus réussit au club (casillas) avec des qualités similaires : reflexes , agilité , placement a défauts de dominé le domaine aérien .

avec kroos c'est l'achat du seul joueur a même de remplacer le meilleur milieu défensif de ces dernières années au real (x.alonso)car il se fait vieux .

le recrutement du joueur facteur X , peut etre ce qu'il manque au real fasse au défense trop regroupé , un joueur comme james peut représenté ce facteur x que isco n'a pour l'instant pas réussit a approché .

on est loin du recrutement footix , c'est plus cohérent que le recrutement du barça , du psg ou encore de city ...
Article Bidon.

Le réal est dans une spirale favorable.
Tenant du titre de la Ligue des champions, Club séculaire, et qui plus est générant un chiffre d'affaires énorme lui permettant d'acheter des joueurs.

Achats, qui, paradoxalement, ne font qu'accroitre sa notoriété et génère donc de la thune.

Le passif n'est manifestement pas pris en compte dans le FPF.

Faire jouer ensemble de tels joueurs est un exploit.

Demander à ce nul de Laurent Blanc

Message posté par ozymandias



Chaque passe, chaque tacle réussi, chaque duel gagné, chaque but marqué par ses adversaires contre le réal sera une victoire du "football passion" face à l'indécence et la vulgarité. Allez Paris, la France entière est derrière toi.


LOL
Message posté par Frenchies
le seul bémol au fonctionnement "b-a-ba" du Perez,
c'est que de faire son shopping sur le simple critère de la popularité (souvent atteinte par une éclosion talentueuse on s'entend) met parfois les fondamentaux d'un jeu collectif sur le banc de touche ... et à ce petit jeu, quand le barca fait 2 C1 en 3 ans avec "presque" tout l'opposé comme stratégie (entre 2009 et 2011 la seule super mega star Zlatan "échoue" et est donc anecdotique) beh le real lui doit attendre plus d'une dizaine d'année entre ses 2 derniers titres "au sommet" !!!!

elle est LA la limite, le spectacle c'est bien, gagner les titres c'est mieux.
(et c'est pas au club qui se la raconte toujours avec ses 5 titres d'affilés y a 574 ans qu'on va l'apprendre)

les titres se gagnent en étant cohérent, le Perez s'en est toujours plus ou moins foutu de l'être.
il a toujours réagi en joueur lambda de football manager, en effet sans grand repérage ... juste quelques mois à entendre qu'un tel ou un tel perform à mort dans les médias et hop le tour est jouer, on le fait venir "tenter sa chance".

tu fais ça 2/3 x par mercato et t'espère qu'au bout de 3/4 ans, beh la majorité des stars elle est dans ton équipe et plus chez celles que le real va affronter.

C'est bien qu'au moins un club assemble des talents pratiquement sans restriction, chaque amateur de foot en rêve ...

m'enfin en terme de philosophie et pour les vrais puristes ... la gestion de Porto par exemple (meilleur exemple sans doute) et dans une moindre mesure Arsenal, est réellement bien supérieure à celle de Madrid !

Mais qui s'inquiète ? un coups de pouce royal et c'est régler ... au cas où la dette serait équivalente au prix pour recruter LE meilleur joueur du monde (Zizou 550MFrc kikoo).

Après, le Real est une perpétuelle vitrine pour notre sport, c'est pas le cas de beaucoup de clubs ... (prenez lyon et les clubs italiens par exemple = quelle ambition désormais? quel buzz? quel pub à l'échelle européenne?)


Heu non la limite du Réal serait que les détenteurs de la dette disent maintenant on arrête les conneries.

Dans ce cas, obliger de liquider ton capital joueur.

Et puis, n'oublions pas quand même que les galactiques ont gagné la ligue des champions c. le Bayer leverkusen.
Message posté par cerveau-gauche
Pour repondre au premier commentaire, pour le Fair Play financier, ils ont pas trop à s'inquiéter, vu ce que le merchandising leur rapporte chaque année…


Tout à fait le CA est kolossal, donc du coup effectivement dans les faits le FPF favorise les Clubs les plus développés économiquement.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
24 50