1. //
  2. //
  3. // Résumé groupes A à D

Le Real cartonne, le PSV double Man U

Vainqueurs 8 à 0 de Malmö, les joueurs du Real Madrid rejoignent Liverpool dans le Guinness book de la C1. Venu à bout du CSKA au bout du suspense (2-1), le PSV verra lui aussi les huitièmes de finale.

Modififié
3 267

Groupe A

Paris Saint-Germain 2-0 FC Shakhtar Donetsk

Buts : Lucas (57e), Ibrahimović (86e) pour Paris

Real Madrid 8-0 Malmö FF

Buts : Benzema (12e, 24e), Ronaldo (39e, 47e, 49e, 59e), Kovačić (70e) pour le Real

Le Real déjà qualifié a fait le spectacle à Bernabéu. Bien évidemment, Cristiano et ses potes prennent les choses en main d'entrée de jeu et ne mettent pas longtemps à faire craquer la modeste formation suédoise. Après un bon travail côté gauche, Ronaldo centre pour Isco, mais la frappe de l'Espagnol est repoussée dans les pieds de Benzema qui a bien suivi. Un peu plus de dix minutes plus tard, le Français remet ça et double la mise d'une belle tête, encore sur un centre de Ronaldo. Le Real rentre au vestiaire avec trois buts d'avance, tranquille. Au retour des vestiaires, les Madrilènes ne s'arrêtent pas, et CR7 s'offre lui aussi un doublé. Et même un triplé, deux minutes plus tard. Après un centre et un cafouillage, le Portugais hérite du ballon et frappe. Wiland, pas exempt de tout reproche, n'empêche pas le cinquième but. Ni le sixième, dix minutes plus tard, quand Ronaldo reprend bien un centre d'Isco. À vingt minutes de la fin, Kovačić corse l'addition et ça commence à faire lourd pour les Suédois. Quatre minutes plus tard, Benzema y va de son triplé qui écrit l'histoire, puisque c'est la première fois en Ligue des champions que deux joueurs inscrivent trois buts dans le même match. Le calvaire se termine pour Malmö qui est éliminé, et le Real termine premier de sa poule, invaincu.

Classement

1. Real Madrid : 16
2. PSG : 13
3. Shakhtar Donetsk : 3
4. Malmö FF : 3

Groupe B

VfL Wolfsburg 3-2 Manchester United

Buts : Naldo (14e), Vieirinha (29e), Naldo (83e) pour Wolfsburg // Martial (11e), Guilavogui CSC (82e) pour United

PSV Eindhoven 2-1 CSKA Moscou

Buts : De Jong (78e), Propper (85e) pour le PSV // Dzagoev (76e) pour le CSKA

En cas de victoire, le PSV s'assurait une place en huitièmes de finale. Les Hollandais pouvaient profiter de la confrontation entre Man U et Wolfsburg, mais ils sont restés très nerveux. Malgré une légère domination, le PSV n'y arrive pas. Très peu de frappes et donc très peu d'occasions. Il faut un bon coup franc de Tošić pour que le gardien d'Eindhoven fasse sa première parade, à dix minutes de la mi-temps. Score nul et vierge à la pause, mais qui, à ce moment-là, qualifie le PSV pour la suite de la compétition grâce à la contre-performance de Manchester United. Au retour des vestiaires, le PSV n'élève pas son niveau et n'y arrive pas. Le CSKA est tout proche de marquer d'une belle frappe, mais ça passe à côté. Finalement, les Russes vont obtenir un penalty très généreux, et ouvrir le score. Un but qui élimine les locaux de toute compétition européenne, mais qui qualifie et le CSKA en C3 et Manchester United en C1. Mais ça ne dure que quelques secondes, une minute après, De Jong égalise et remet les compteurs à zéro. Le PSV récupère sa deuxième place. Mieux encore, le PSV va prendre l'avantage pendant que United sombre à Wolfsburg. Les Hollandais reviennent de très, très loin dans une soirée complètement folle et se qualifient pour la suite la compétition.

Classement

1. Wolfsburg : 12
2. PSV Eindhoven : 10
3. Manchester United : 8
4. CSKA Moscou : 4

Groupe C

Galatasaray SK 1-1 FK Astana

Buts : Inan (64e) pour Galatasaray // Twumasi (62e) pour Astana

Match pour la troisième place entre des Turcs largués, et des Kazakhs surprenants qui ont pris des points à la maison. Astana n'est pas venu pour regarder et profite du moindre espace laissé par Sneijder et ses coéquipiers. Mais ça ne suffit pas pour faire la différence. De son côté, Galatasaray multiplie les corners, mais sans danger. Les deux équipes ont frappé le poteau, mais ça n'empêche pas tout le monde de rentrer au vestiaire sur un score nul et vierge. Après la pause, Galatasaray intensifie son jeu et se crée quelques occasions. Malheureusement pour les Turcs, ça ne rentre pas et ils vont payer ce manque de réalisme. Sur un bon centre de Shomko côté gauche, Twumasi reprend bien et croise sa volée pour ouvrir le score. Dans la foulée, après le but des Kazakhs, Inan égalise et remet les compteurs à zéro. Le match est enfin lancé. Puis non. Les Turcs reprennent le contrôle, mais gèrent bien le score pour décrocher la Ligue Europa. Un niveau de jeu faible et un manque d'ambition cruel, Galatasaray ne méritait pas mieux.

SL Benfica 1-2 Atlético Madrid

Buts : Mitroglou (75e) pour Benfica // Saul (33e), Vietto (55e) pour l'Atlético

Classement

1. Atlético Madrid : 13
2. SL Benfica : 10
3. Galatasaray SK : 5
4. FK Astana : 4

Groupe D

Manchester City 4-2 Borussia Mönchengladbach

Buts : Silva (16e), Sterling (80e, 81e), Bony (85e) pour Manchester City // Korb (19e), Raffael (42e) pour Mönchengladbach

Gladbach n'avait besoin que d'un match nul pour assurer sa troisième place. Face à des Anglais déjà en huitièmes, Gladbach n'a pas déjoué. Mais après quelques minutes moyennes, City se reprend bien. Après une belle action collective, Sterling talonne pour Silva qui se présente face au gardien adverse. Légèrement excentré, le petit Espagnol met une mine premier poteau et ouvre le score pour les Sky Blues. Dans la foulée, City se relâche quelques secondes et les Allemands ne font pas dans la demi-mesure. Stindl, côté gauche, profite des espaces laissés par la défense anglaise pour se faufiler dans la surface et servir Korn au deuxième qui fusille Joe Hart. Derrière, Manchester réagit bien, mais Gladbach maîtrise. Et le calme des visiteurs va payer. Raffael profite d'un ballon chanceux et donne l'avantage à Gladbach, à quelques minutes de la pause. Au retour des vestiaires, City a le ballon et les occasions, mais Sommer ne compte pas céder et sort un magnifique arrêt sur une reprise de Sterling. Mais ce n'est que partie remise. Après une belle action côté droit, l'ancien de Liverpool reprend un centre de Silva et remet les compteurs à zéro. Une minute plus tard, Sterling remet ça et donne l'avantage à City, avant que Bony ne vienne achever les Allemands à quelques minutes de la fin. City s'est fait peur, mais termine premier grâce au faux pas de la Juve.

FC Séville 1-0 Juventus Turin

But : Llorente (65e) pour Séville

Séville pouvait dire adieu à l'Europe en cas de mauvais résultat, et de victoire de Gladbach à City. Tandis que de son côté, la Juve pouvait assurer la première place. En début de match, la première occasion est italienne. Sur un centre de Marchisio, Morata se retrouve seul dans la surface, mais manque complètement sa tête. La Juve prend le contrôle, et à deux reprises, Dybala est tout près d'ouvrir le score, mais Rico veille. Séville riposte par Llorente. Sur coup franc, le grand attaquant claque une belle tête, mais Buffon sort un arrêt magnifique. Un premier acte bien sympathique. Après la pause, on repart sur le même rythme. Aux vingt-cinq mètres, Paul Pogba envoie une énorme frappe, mais Rico est encore là et dévie en corner. Les deux équipes jouent les coups à fond et Séville riposte. Après un coup franc raté, la balle revient dans les pieds de Banega qui frappe et oblige Buffon à se coucher en deux temps. Mais la Juve va craquer. Sur un corner, Llorente s'élève encore plus haut que tout le monde et bat Buffon pour ouvrir la marque face à son ancien club. Dybala frappera la barre, mais rien n'y fait, Séville s'impose et récupère la troisième place pour défendre son titre en Ligue Europa.

Classement

1. Manchester City : 12
2. Juventus Turin : 11
3. FC Séville : 6
4. Borussia Mönchengladbach : 5

Par Benjamin Asseraf
Modifié

Dans cet article

Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Je me demande commment la Juve s'est démerdée pour terminer deuxième derrière une équipe telle que City. C'est absurde.

Putin, la faute professionnelle.