1. //
  2. // 35ème journée

Le Real au mental

Un Real mi-merdique, mi-héroïque s'accroche encore et toujours à des Blaugranas vainqueurs faciles des officiers du sous-marin jaune. La Liga est loin d'avoir livré son verdict. Résumé.

Modififié
0 0
Malaga 1- Sporting Gijon 1


Un match nul qui n'arrange personne dans la course pour le maintien. Pire équipe des matchs retours, Malaga enchaîne un huitième match sans victoire contre les Asturiens. Après le csc de Baha contre son camp, les Blanquiazules ont su limiter la casse par l'intermédiaire de l'armoire à glace équatorienne Caicedo. Le Sporting, qui n'a plus gagné à Malaga depuis la saison 79/80, fait une meilleure opération comptable que des Andalous aux portes de la zone de relégation.


Buts: 0-1, M. 43: Baha pp. 1-1, M. 78: Caicedo.





FC Séville 3 – Atletico Madrid 1


Après son exploit européen contre Liverpool, l'Atletico s'est accordé une petite pause en championnat contre son futur adversaire en finale de Coupe du Roi : Séville. Les Colchoneros n'ont jamais semblés concernés par le match, et ont même réalisé des erreurs de débutants sur les deux actions ayant conduit aux deux pénaltys. Ça peut se comprendre : si Séville finit quatrième de Liga, les Madrilènes sont assurés de disputer l'Europa League la saison prochaine... A noter que Luis Fabiano s'est blessé et risque du coup de manquer la finale au Camp Nou. Finalement, les gagnants ne sont peut-être pas ceux qu'on pense...


Buts: 1-0, M.05: Luis Fabiano. 1-1, M.08: Tiago. 2-1, M.13: Negredo, sur pénalty. 3-1, M.39: Negredo, sur pénalty.



DeportivoLa Corogne 0 – Real Saragosse 1


Après une belle première partie de championnat, les Galiciens sont en plein doute. Le Depor n'a plus gagné depuis plus de 10 matchs en Liga, ce qui représente la série la plus noire de son histoire... A l'inverse Saragosse avait finit le premier tour de Liga dans une position de reléguable au classement. Grâce aux recrues du mercato hivernal, les Aragonais se sont refait une santé et vont même finir le championnat sans trop d'angoisses.


Buts : 0-1; min.50, Colunga



Tenerife 2 – Racing Santander 1


Victoire vitale des insulaires contre des Cantabres de plus en plus fadasses. Le match a été bien nase, mais au final Tenerife mérite largement sa victoire. Les Verdiblancos devront proposer autre chose s'ils ne veulent pas connaître l'enfer de la deuxième division. En sont-ils seulement capables ? Pas sûr...


Buts : 1-0, min. 45: Román Martínez. 2-0, min. 56: Ayoze, sur penalti. 2-1, min. 71: Xisco



Valladolid 0 – Getafe 0


Le match en lui-même n'a pas été terrible. En réalité, le spectacle avait lieu sur les bancs de touche. Clemente avait prévenu qu'il ne serrerait pas la main de Michel en conférence d'avant-match : « Quand il était commentateur, Michel m'a tué professionnellement. Je n'oublie pas les traîtres qui ont voulu ma peau » . La réponse de l'entraîneur est intervenue après la rencontre : « Je ne vais pas perdre mon temps avec des cons. Je préfère les laisser dans leur coin » . Ambiance...



Xerez 2 – Almeria 1


Victoire épique de Xerez grâce à un but marqué à la 94ème minute... sur hors-jeu. A la fin du match, les vingt acteurs (deux expulsés de chaque côté) se sont gaiement foutu sur la gueule. Une bonne baston qui permet néanmoins aux vainqueurs de croire encore au maintien. Et c'est déjà énorme vu leur saison de merde.


Buts : 1-0, M.27: Ortiz, (CSC). 1-1, M.33: Soriano. 2-1, M.93: Mario Bermejo



Espanyol Barcelone 0 – FC Valence 2


Zigic aime les Pericos. L'asperge serbe avait déjà marqué contre l'Espanyol à Mestalla. Cette fois-ci, l'ancien joueur du Racing a remis le couvert à Cornella-El Prat dans une victoire logique des Che. Les Valencians s'assurent ainsi un retour en Ligue des Champions la saison prochaine. Et visiblement, David Villa ne sera pas de la partie si l'on en croit les rumeurs l'envoyant au FC Barcelone à l'intersaison...


Buts : 0-1: Zigic (m.61); 0-2: Zigic (m.74).



Villarreal 1 – FC Barcelone 4


Après la désillusion Mourinhesque de la semaine, le Barça avait la difficile mission de se déplacer au Madrigal, où tout le monde leur promettait un enfer jaune. Au Final, les Blaugranas n'ont même pas sourcillé. Au contraire, les Catalans ont donné une réponse de champions par l'intermédiaire d'un Messi souriant, d'un Xavi retrouvé, et d'un Bojan très inspiré sur son but. Ça ne vaut pas une finale de Ligue des Champions, mais la victoire permet au moins aux Culés de s'approcher de leur deuxième Liga consécutive...


Buts : 0-1, m.63: Messi. 0-2, m.34: Xavi. 0-3, m.42: Bojan. 1-3, m.68: Llorente. 1-4, m.88: Messi

Real Madrid 3 – Osasuna 2


Le Real a couru après le score pendant tout le match. Le Real a mal défendu. Le Real a mal attaqué. Le Real n'a pas bien joué. Le Real aurait même pu perdre si Masoud n'avait pas fait n'importe quoi seul devant Casillas. Le Real n'impressionne toujours pas.... Et pourtant les Merengues sont encore dans la course grâce à une victoire épique acquise dans les dernières secondes d'une rencontre à suspens. Cette équipe n'est peut-être pas la plus brillante du monde, mais c'est sans doute celle qui a le plus de “cojones”. En battant Osasuna, le Real maintient le rythme de Barcelone et se donne même un peu plus de confiance pour une fin de Liga qui risque d'être accrochée jusqu'au bout. La Maison Blanche a également donné une idée du prix que pouvait coûter un titre de champion. 96 millions d'euros. Le prix du transfert d'un Ronaldo encore une fois providentiel.


Buts : 0-1, m.7: Aranda. 1-1, m.25: Cristiano Ronaldo. 1-2, m.42: Vadocz. 2-2, m.44: Marcelo. 3-2, m.89: Cristiano Ronaldo.

Athletic Bilbao 1 - Majorque 3

F.Llorente (45e+1) pour Bilbao


G.Castro (43e), J.Nunes (49e), A.Aduriz (51e) pour Majorque

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'Inter récupère son bien
0 0