1. //
  2. // 8es
  3. // Real Madrid-AS Roma (2-0)

Le Real a pris son temps

Sans être génial ni impressionnant, le Real Madrid s’est imposé face à la Roma (2-0) pour la première de Zinédine Zidane au Bernabéu en Ligue des champions. Madrid peut dire merci à CR7, encore buteur, et aux vendanges tardives de la Roma, incapable d’ouvrir le score.

Modififié
432 103

Real Madrid 2-0 AS Roma

Buts : Cristiano Ronaldo (65e) et J. Rodríguez (68e) pour la Maison-Blanche

Quatre jours après en avoir passé sept à Vigo, la bande à Zinédine Zidane devait valider son billet pour les quarts sans trop de pression, l’essentiel ayant été fait à l’aller (2-0 à Rome). On était donc en mode gestionnaire du côté de Bernabéu. Verdict : petit match, sans rythme, beaucoup de déchets offensifs et un match qui bascule en trois minutes après l’heure de jeu : 2-0. Le Real Madrid verra le top 8 européen, ce qui n’est pas une surprise, mais il faudra faire plus pour terrifier l’Europe. Pour sa première sur le banc de Bernabéu en Ligue des champions, Zinédine Zidane se devait de donner du spectacle à un public réputé très exigeant. Raté. Pourtant, Zizou avait aligné la grosse équipe : Pepe-Ramos en défense, Casemiro-Kroos-Modrić au milieu et une attaque à plus de 80 patates par tête de pipe : James-CR7-Bale. Pas de quoi faire flipper la Roma, qui se présentait dans la capitale espagnole avec cinq joueurs à vocation offensive : Pjanić, Perotti, El Shaarawy, Salah et Džeko. Une attaque bipolaire où Salah allait beaucoup trop vite pour Džeko. Le temps que le Bosnien fasse parvenir ses idées dans ses guiboles, le ballon était déjà reparti ailleurs. Dommage, car ce Real-là n’était pas flamboyant, friable défensivement, maladroit offensivement, où CR7 ne trouvait pas la mire avant l’heure de jeu. Mais au milieu, en revanche, le binôme Kroos-Modrić donnait des envies. La simplicité de l’Allemand, la technique du Croate. De la musique classique à laquelle les Italiens n’ont jamais su s’accorder.

Pas de buts à la pause au Bernabéu, une première depuis 15 ans


Beaucoup de talents, mais pas de buts à la pause, une première à Santiago-Bernabéu en Ligue des champions depuis le 4 avril 2000 contre Manchester United. Soit 88 matchs. Bordel ! La faute, aussi, au génial Salah. L’Égyptien, très bon, a croqué la feuille de match à deux reprises, à chaque fois sur son mauvais pied. Une habitude maison. Par cinq fois, la Roma aurait pu ouvrir le score et faire douter le Real. Trois fois, ça fuit le cadre (Salah deux fois, donc, et Džeko), puis Florenzi et Manolas ont buté sur Navas. À ce niveau, c’est rédhibitoire. Surtout que le pauvre Szczęsny était mis à contribution depuis le début, et quand on connaît le passé du Polonais, on sait que ça se fissure toujours à un moment donné. Et quand le verrou saute à Madrid, c’est souvent à cause de CR7. Sur un débordement de Lucas Vasquez – qui a bu Digne dans l’irrespect le plus total – le Portugais ajuste le portier romain dans la surface. James doublait la mise dans la respiration suivante. Match terminé pour Madrid sans jamais avoir vraiment commencé. Deux mois après son arrivée, on tente toujours de comprendre à quoi joue le Real Madrid. Ou comment, plutôt. Tactiquement, c’est encore plus bordélique que sous Rafael Benítez. Tout le monde fait un peu tout et n’importe quoi, et l’efficacité n’est pas forcément au rendez-vous (plus de 35 tirs). Sauf le public qui aura eu le plus beau geste de la soirée : applaudir l’entrée de l’immense Francesco Totti pour, sans doute, son dernier match de C1. Une enceinte qui verra donc un quart de finale aux allures de bouée de sauvetage. Distancé par le FC Barcelone et l’Atlético de Madrid en Liga, le Real peut sauver sa saison via la Ligue des champions. Comme aimait le dire Marko de Tropoje au téléphone à Liam Neeson dans Taken : « BONNE CHANCE » .

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Mathieu Faure
  • Modifié

    Dans cet article

    ThisIsAnfield Niveau : National
    Note : 1
    Franchement à la place des supporters du Real j'aurais vraiment peur. Que c'est faible défensivement, une autre équipe que la Roma ( qui rate 3 face à face, sans cadrer) les aurait explosé et y aurait eu 0-2 voire plus à la MT. Comme Ruud l'a dit sur le live, le Clasico va être historique vu le score que le Real va prendre si ils jouent comme ça. Et mention spéciale à Salah qui fait de Marcelo sa pute pendant tout le match. Le même Marcelo qui est dans le 11 fifa et qui n'a rien d'un latéral ... Et que dire de Ramos ? Le soi disant "meilleur défenseur du monde", qui à part casser ne sait quasiment rien faire à part prendre le bouillon.
    Note : 3
    C'est sur des matchs comme ça qu'on se rend que compte que malgré ce qui se dit, Léo Messi reste quand même supérieur à Mohamed Salah. Parce que les 2 face à face de l’égyptien, lui, il les met au fond. Sinon coté Madrid il m'a fallu attendre la 30ème minute pour me rendre compte que Benzema ne jouait pas ; un match vraiment transparent de sa part. J'espère qu'il ne fera pas le même genre de perfs à l'Euro.
    weigl,weigl,weigl Niveau : CFA2
    Note : 1
    Rome c'est pas terrible quand même. Ils ont jamais cherché à emballer le match, aucun pressing... Quand on compare au match de Schalke l'année dernière, c'est le jour et la nuit!

    Le Real a gagné en marchant, alors qu'il y avait franchement la place de bien les emmerder!
    Note : 5
    Message posté par read my mind
    Le hasard fait bien les choses tu n'es pas supp de madrid et manifestement vu ton language sexuellement fleuri concernant le pauvre rampos tu les détestes.

    Toujours fascinant la rage que peut inspirer ce club ,bref contente toi avec tes amis haters de t'occuper de ton cul et de tenter la prochaine fois une analyse plutot qu'un pauvre réquisitoire à la maitre collard.

    Sinon pour revenir au match l'essentiel a été assuré malgré quelques frayeurs , l'esssentiel avait été fait à l'aller.


    Et toi pauvre type t'en a pas marre de répondre comme un gamin de 11 ans à quelqu'un qui critique le Real à chaque fois ? Tu pourrais gueuler si ton club était au sommet mais c'est trèèès loin d'être le cas et je ne dois surement pas être le seul à penser que ce que dit ThisIsAnfield est justifié au vue du match de ce soir ou même de ce que propose le club depuis août.

    Arrête de croire que ton club est victime de la théorie du complot et que tous ceux qui le critique le font par pur haine et de manière totalement gratuite.

    Toi c'est pas des lunettes qu'il te faut devant les matchs du Real mais une meute de labrador c'est pas possible.
    Salah, l'Archétype du tout droit
    Danilo, QI Football inexistant

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    432 103