Le RB Leipzig, un futur Leicester allemand ?

Le week-end dernier, le club de Leipzig et des boissons énergisantes a validé son ticket pour la Bundesliga. Le 55e club de l'histoire de l'élite du football allemand est-il la future sensation du championnat ?

1k 49
« Impossible. » Quand Bild demande à Ciriaco Sforza ou à Otto Rehhagel si un nouveau miracle façon Kaiserslautern (seul club de l'histoire à avoir pris le Meisterschale en étant promu) peut avoir lieu en Bundesliga, la réponse ne manque pas d'être claire et unanime. Otto Rehhagel, admiratif, « trouve ça formidable [ce titre de Leicester], en particulier aujourd'hui, alors qu'il n'y a plus d'égalité des chances » . Toutefois, pour Armin Veh – qui avait obtenu un titre assez inattendu avec Stuttgart en 2007 –, il y a un club qui peut trouver grâce à ses yeux pour accomplir un tel miracle : le RB Leipzig. Tout nouveau, tout frais en Bundesliga, le club de la firme autrichienne alimente les espoirs et les fantasmes d'un championnat allemand en manque de sensations pures.

In Taurine we trust


En sept ans d'existence, le club de Leipzig créé ex nihilo a passé toutes les étapes sans trop d'encombres, avec en particulier trois montées sur les quatre dernières saisons. Seul le dernier palier a mérité des efforts supplémentaires. L'apprentissage de la 2. Bundesliga et de ses matchs pièges a toutefois été rapide. En deux saisons, Leipzig a montré qu'il était capable d'apprendre et de passer enfin à l'étape supérieur. Pour cela, Red Bull a mis la main au portefeuille sans hésiter (environ seize millions d'euros dépensés en 2015). Parmi les recrutements les plus clinquants de l'été dernier, le plus notable est celui de Davie Selke, qui a coûté huit millions d'euros. L'attaquant espoir commençait à s'imposer en Bundesliga avec le Werder, il a préféré s'installer à l'étage inférieur et revenir avec un taureau sur le maillot. Preuve de la force de persuasion autour du projet Red Bull. Avec Selke, mais aussi une panoplie de jeunes joueurs talentueux comme Yussuf Poulsen ou les transfuges de la filiale de Salzbourg, Bruno et Sabitzer, le RB Leipzig a passé pratiquement toute sa saison dans le trio de tête. Sans surprise. Si le titre ne leur revient pas, la faute à des gros matchs mal gérés – défaites contre Fribourg, Nuremberg et Sankt-Pauli en particulier –, la montée n'a jamais fait aucun doute. Maintenant, l'ambition est annoncée à demi-mots et dans les clauses du contrat du nouvel entraîneur, Hasenhüttl. L'objectif minimum est la Ligue des champions dans les trois ans. Voire le titre ?

Plutôt Hoffenheim ou Leicester ?


Il y a un modèle pour cela, que Red Bull compte bien améliorer. En 2008, le TSG Hoffenheim accède à l'élite et apparaît comme une originalité dans le football allemand composé de vieux clubs, appelés Traditionsverein. Hoffenheim est la créature de Dietmar Hopp. Pendant quelques semaines, le club du petit village de Sinsheim provoque la folie et termine champion d'automne. La fin du championnat est moins bonne. L'équipe termine finalement 7e et stagne depuis dans le ventre mou de la Buli, parfois à la limite de la descente. Mais à l'image d'Hoffenheim, Leipzig profite d'investissements conséquents et donne l'espoir à certains d'un « compte de fées » financier qui pourrait offrir le premier titre de Bundesliga de l'histoire à un club basé à l'Est. Comme à Hoffenheim, Leipzig a une stratégie bien définie : tout sur les jeunes joueurs. Trente-cinq millions ont été investis pour le centre de formation – et désormais, la plupart des jeunes talents à l'Est se tournent vers le RB. C'est pour cela que Jamie Vardy avait été refusé, trop vieux.

Et c'est là que se trouve le secret espoir du RB, son véritable modèle aujourd'hui : la Premier League. Les dirigeants et son directeur sportif, Ralph Rangnick, espèrent bien pouvoir copier Leicester et ravir le titre dès que possible. Pour cela, l'idée est d'investir vite et bien, pour rattraper le retard : niveau budget – au total inconnu –, on est probablement encore loin du Rekordmeister, et même du Borussia Dortmund. Pour autant, une dizaine de recrues est annoncée pour l'été prochain. L'idée est simple : renforcer la colonne vertébrale sans se démembrer complètement de ceux qui connaissent le club. Le président du club, Oliver Mintzlaff, confirme à Bild que tout ne sera pas changé : « Nous avons une équipe qui s'identifie au club et à notre parcours. » Autrement dit, certains présents dès la 4e division vont poursuivre au Red-Bull Stadium. Le capitaine, Dominik Kaiser, et le gardien de but, Coltorti, en particulier. Le son de cloche est le même dans la bouche du portier et des dirigeants : « Notre parcours est encore loin d'être terminé. L'année prochaine, on va le poursuivre. » Et comme le chantaient les supporters ce week-end, ils arrivent en Bundesliga pour « baisser la culotte de cuir aux Bavarois » . Attention tout de même au retour de fessée.

Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

baltazar picsou Niveau : DHR
"Le capitaine, Dominik Kaiser"

bordel, ça s'invente pas
 //  16:20  //  Amateur de Dijon
C'est quand même fou, ce qu'est en train de construire Red Bull. Un club en Allemagne, deux en Autriche, un aux Etats-Unis, un au Brésil, un au Ghana... Si c'est fait intelligemment (et c'est souvent le cas avec eux), ils peuvent à terme créer un système de détection et de formation ultra complet. Il ne leur manque qu'un top club à placer en haut de la pyramide.
HerbyCohen Niveau : CFA2
Pas mal de faire un petit article sur le RB. Je suis mitigé mais je leurs prédit une première saison galère.

Galère car le manque d'expérience va faire défaut et que les équipes luttant pour le maintien comme les Liliens, le HSV, Köln, ect... vont se faire un plaisir de tout donner dans des oppositions Traditionsverein VS Kunsts(Wekrs)elf.

Ensuite parce que, même si le recrutement est bon, la Buli s'est très relevé et que RB n'est pas du genre jeter l'argent par les fenêtres donc attirer des bons joueurs sera dans un premier temps pas si évident que cela.

L'absence d'un coach d'envergure et habitué à la première division (même si Hasenhüttl à fait le taf cette année), même si Rangnick sera précieux en manager, risque aussi de faire défaut.

Je ne sais pas sur qui ils vont se placés en terme de transfert mais l'effectif actuel est trop limité pour espérer mieux qu'un maintient sur la saison prochaine. Comme le dit bien l'article ils se sont chier face aux "gros" de Buli et la montée directe n'a pas été évidente.

Selke c'est 10 buts en 30 Matchs... meilleur buteur de l'équipe, pas ouf pour une tête de gondole. Meilleur passeur c'est Forsberg, avec 6 passes dé, qui fait une bonne saison mais bon ils n'ont pas non plus affolés les compteurs.

Points positifs cela dit: meilleure défense du championnat avec 31 buts contre, drivée par un très bon Compper (décidément il aime les Kunstsvereinen ce con) et 54 inscrits (3ème meilleure attaque). Il y a des bases collectives solides sur lesquels s'appuyer.

Le projet incluant de très très nombreux jeunes, ça c'est brillant. Ils ont les moyens de les garder et peuvent voir sur le long terme. Equipe la plus jeune de la saison écoulée. Il y a beaucoup de talents et des infrastructures de fou.

Difficile de se prononcer alors que le recrutement n'a pas commencé mais à mon avis la saison va être dure pour eux. Mais ce n'est qu'un avis les amis.
Encore une leçon de comment un vrai board ambitieux construit le succès.

Tout est bien étudié, structuré, le club sait ou il va et comment il veut le faire.

Ils voulaient passer de la d5 à la buli, ils y sont, maintenant ils veulent être au top, à voir comment ils vont s'y prendre.
Elcocolonel Niveau : DHR
je sais que leicester c'est super cool et tout, mais on va pas la faire à tout le monde non ? ça va vite être usant les gars.
ça va être interessant à observer, mais franchement je deteste ce type de club, aucune histoire, qui est simplement là pour faire l
ça va être interessant à observer, mais franchement je deteste ce type de club, aucune histoire, qui est simplement là pour faire la promotion de red bull, et avoir la marque dans le nom du club... j'espère qu'il vont bien se gameler en bundesliga
Toon Eastman Niveau : National
Pas vraiment fan du projet Red Bull en général, d'autant plus si ca concerne la bundesliga. Neanmoins je suis curieux de voir comment cette équipe va s'en sortir l'an prochain, surtout qu'ils ne cachent par leur ambitions.

J'espère qu'ils ne vont pas tomber dans les travers des "nouveaux riches" en achetant des joueurs soit disant renommés avec des contrats astronomique. Tant qu'ils continuent avec leurs jeunes, ca peut être sympa même si ca ne vaut clairement pas un club historique.
Red Bull aurait pu s'acheter un club mieux classé au départ plutôt que de partir d'aussi bas.

C'est plutôt louable en ce sens.

De mémoire, ils ont une bonne base de fan sur place, j'ai du mal à les voir au top rapidement, mais je vais les suivre avec intérêt la saison prochaine
Message posté par United B
ça va être interessant à observer, mais franchement je deteste ce type de club, aucune histoire, qui est simplement là pour faire la promotion de red bull, et avoir la marque dans le nom du club... j'espère qu'il vont bien se gameler en bundesliga


Le club ne porte pas le nom d'une marque, il s'est conformé au règlement qui le leur a interdit.

Après pour la promo...je ne pense pas que ce soit le seul club pro à en faire, le simple fait de porter des logos et marques sur le maillot suffit à en faire.

Il ne faut pas négliger l'aspect sportif, l'arrivée d'un nouvel acteur dans le jeu est toujours bénéfique à mon sens, surtout s'il apporte de la fraîcheur, chamboule un peu le rapport de force établi depuis trop longtemps par des clubs qui se sont assis voire endormis sur leurs acquis sans chercher à progresser.

Ensuite pour l'histoire.. je pense que là aussi on en fait parfois trop, il ne faut pas oublier que l'histoire s'écrit au jour le jour, avec les accomplissements.
Ce club a quand même atteint l'élite en un temps record, ce n'est pas rien. S'il parvient à gagner des titres dans les années à venir, çà rajoutera des lignes, petit à petit.
Message posté par LaDauph
Red Bull aurait pu s'acheter un club mieux classé au départ plutôt que de partir d'aussi bas.

C'est plutôt louable en ce sens.

De mémoire, ils ont une bonne base de fan sur place, j'ai du mal à les voir au top rapidement, mais je vais les suivre avec intérêt la saison prochaine


Ils ont cherché à vraiment créer leur club, leur public, et surtout je pense à le faire à moindre coût.

Racheter un club mieux classé aurait coûté énormément plus cher à mon avis, et puis il aurait fallu faire face peut être au refus des fans déjà sur place.

Là ils ont construit leur club sans vraiment devoir rien à personne, et l'ont monté au top, c'est très louable.
HerbyCohen Niveau : CFA2
Message posté par Toon Eastman
Pas vraiment fan du projet Red Bull en général, d'autant plus si ca concerne la bundesliga. Neanmoins je suis curieux de voir comment cette équipe va s'en sortir l'an prochain, surtout qu'ils ne cachent par leur ambitions.

J'espère qu'ils ne vont pas tomber dans les travers des "nouveaux riches" en achetant des joueurs soit disant renommés avec des contrats astronomique. Tant qu'ils continuent avec leurs jeunes, ca peut être sympa même si ca ne vaut clairement pas un club historique.


C'est cela, si jamais il recrute bien, des joueurs d'expérience pas trop chers alors ça peut le faire. 3 ans pour la CL c'est impossible à mon avis... C'est le temps qu'il va leur falloir pour passer de lutte pour le maintien/deuxième partie de tableau à candidat à l'Europe.

Mais rien quand dans les équipes qui descendent cette année ils peuvent faire une petite moisson intéressante genre: Zieler, Schulz, Harnik, Gentner, Sané, voir même Großkreutz. Des mecs abordables qui seront bien content de rester en première div' même en gagnant et jouant moins (peut-être pas Zieler mais bon).
HerbyCohen Niveau : CFA2
Mais rien "que" et non quand*, sorry.
Message posté par Zanka
Le club ne porte pas le nom d'une marque, il s'est conformé au règlement qui le leur a interdit.

Après pour la promo...je ne pense pas que ce soit le seul club pro à en faire, le simple fait de porter des logos et marques sur le maillot suffit à en faire.

Il ne faut pas négliger l'aspect sportif, l'arrivée d'un nouvel acteur dans le jeu est toujours bénéfique à mon sens, surtout s'il apporte de la fraîcheur, chamboule un peu le rapport de force établi depuis trop longtemps par des clubs qui se sont assis voire endormis sur leurs acquis sans chercher à progresser.

Ensuite pour l'histoire.. je pense que là aussi on en fait parfois trop, il ne faut pas oublier que l'histoire s'écrit au jour le jour, avec les accomplissements.
Ce club a quand même atteint l'élite en un temps record, ce n'est pas rien. S'il parvient à gagner des titres dans les années à venir, çà rajoutera des lignes, petit à petit.


Faire la promo d'une entreprise je peux le comprendre, c'est du sponsoring. Mais la le club est presque une émanation de l'entreprise, puisqu'il est crée par elle, avec un nom fortement inspiré par elle (rb c'est pas innocent hein), avec des couleurs similaires, un logo fortement inspiré, etc. Le club n'a pas d'identité propre, c'est le club de redbull, alors que, par exemple, quand le barça fait la promo de qatar airways, ce n'est pas le club du qatar, les entités sont différentes. Et c'est pareil avec lyon, lens, etc c'est à dire la grande majorité des clubs. Le fait également que les clubs de red bull fonctionnent comme des filiales de multinationale (tu ne signes pas aux rb leipzig ou red bull salzburg, mais chez red bull) pousse encore plus loin la marchandisation des joueurs qui sont totalement subordonnés à cette marque. Bon mon explication est confuse, mais j'espère que tu saisiras quand meme ce que je veux dire
Toon Eastman Niveau : National
Message posté par HerbyCohen
C'est cela, si jamais il recrute bien, des joueurs d'expérience pas trop chers alors ça peut le faire. 3 ans pour la CL c'est impossible à mon avis... C'est le temps qu'il va leur falloir pour passer de lutte pour le maintien/deuxième partie de tableau à candidat à l'Europe.

Mais rien quand dans les équipes qui descendent cette année ils peuvent faire une petite moisson intéressante genre: Zieler, Schulz, Harnik, Gentner, Sané, voir même Großkreutz. Des mecs abordables qui seront bien content de rester en première div' même en gagnant et jouant moins (peut-être pas Zieler mais bon).


Ah oui clairement la C1 c'est pas envisageable avant un moment. Les places sont chères pour l'europe et puis ils vont surtout devoir se faire au niveau de la Buli. Si ils parviennent déja à sortir une saison similaire à ce que fait Darmstadt, ils pourront être très content.
Même si c'est Red Bull, c'est quand même sympa de voir un club d'Allemagne de l'Est ambitieux depuis la chute du mur.

HS: la compétition de breakdance Red Bull BC One est spectaculaire à voir chaque fin d'année, même si certains juges marchent au copinage.
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
 //  17:43  //  Hooligan du Panama
Niveau FPF ca se passe comment pour eux? Parceque du coup ils sont sponsorises et detenus par la meme marque, donc on peut estimer qu'en cas de coup dur pour RB ils seraient un peu dans la merde.
Mais que sont devenus les clubs d'Allemagne de l'est? Les vrais clubs? Avec de beaux palmarès. Comme le Dynamo Dresde, le Lokomotiv Leipzig (justement!), le Cart Zeiss Iena ou Magdebourg?
Rahletace Niveau : DHR
Message posté par United B
Faire la promo d'une entreprise je peux le comprendre, c'est du sponsoring. Mais la le club est presque une émanation de l'entreprise, puisqu'il est crée par elle, avec un nom fortement inspiré par elle (rb c'est pas innocent hein), avec des couleurs similaires, un logo fortement inspiré, etc. Le club n'a pas d'identité propre, c'est le club de redbull, alors que, par exemple, quand le barça fait la promo de qatar airways, ce n'est pas le club du qatar, les entités sont différentes. Et c'est pareil avec lyon, lens, etc c'est à dire la grande majorité des clubs. Le fait également que les clubs de red bull fonctionnent comme des filiales de multinationale (tu ne signes pas aux rb leipzig ou red bull salzburg, mais chez red bull) pousse encore plus loin la marchandisation des joueurs qui sont totalement subordonnés à cette marque. Bon mon explication est confuse, mais j'espère que tu saisiras quand meme ce que je veux dire


Pour moi l'argument du "club émanation directe d'une entreprise" est contestable puisque historiquement, c'est comme cela que de nombreux clubs de foot historiques se sont créés. En France, Sochaux me vient en tête. Montpellier aussi je crois me souvenir que le club actuel est issu de la fusion d'une équipe locale et de celle de l'entreprise de Nicollin. Guingamps s'est construit grâce à l'entreprise de son président. Dans les petites divisions, il engageait les joueurs dans l'entreprise.

Le problème vient plutôt de l'idée de créer un club à des fins marketing. ça perd un peu de son "charme".
Message posté par United B
Faire la promo d'une entreprise je peux le comprendre, c'est du sponsoring. Mais la le club est presque une émanation de l'entreprise, puisqu'il est crée par elle, avec un nom fortement inspiré par elle (rb c'est pas innocent hein), avec des couleurs similaires, un logo fortement inspiré, etc. Le club n'a pas d'identité propre, c'est le club de redbull, alors que, par exemple, quand le barça fait la promo de qatar airways, ce n'est pas le club du qatar, les entités sont différentes. Et c'est pareil avec lyon, lens, etc c'est à dire la grande majorité des clubs. Le fait également que les clubs de red bull fonctionnent comme des filiales de multinationale (tu ne signes pas aux rb leipzig ou red bull salzburg, mais chez red bull) pousse encore plus loin la marchandisation des joueurs qui sont totalement subordonnés à cette marque. Bon mon explication est confuse, mais j'espère que tu saisiras quand meme ce que je veux dire


Bah y a bien un Bayer Leverkusen qui se promène en Bundesliga, y a bien de la place pour un RB Leipzig, non ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 49