1. // Allemagne – 2. Bundesliga – Saison 2015/16

Le RB Leipzig n'a plus de temps à perdre

La nouvelle saison de D2 allemande a débuté ce week-end avec un grand favori qui n'a pourtant jamais encore connu l'élite : le RB Leipzig, propriété de Red Bull et qui a enchaîné les montées depuis sa récente création. Il ne lui en reste qu'une à valider avant de se mêler aux meilleurs clubs allemands, son objectif avoué.

15 20
Pour celles et ceux qui n'ont encore jamais entendu parler du RB Leipzig, il est encore temps de potasser son histoire. Celle d'un anonyme club d'Allemagne de l'Est, le SSV Markranstädt, qui a été racheté en 2009 par Red Bull. L'idée du géant de la boisson énergétique autrichienne ? Mettre enfin les pieds dans le monde du football et y réussir comme il a déjà réussi dans les sports extrêmes et à moteur. Le Red Bull Salzbourg, c'est bien sympa, mais le championnat est trop mineur pour intéresser le grand public. Les New York Red Bulls, c'est cool aussi, mais il va encore sûrement falloir attendre longtemps avant que la MLS ne devienne incontournable. Alors il devenait nécessaire de s'implanter dans une des grosses nations de football d'Europe, et c'est l'Allemagne que l'empereur Dietrich Mateschitz a décidé de conquérir. En faisant à sa façon, comme il a toujours procédé : par un marketing particulièrement bourrin qui consiste à repeindre entièrement un club aux couleurs de la marque, ce qui différencie Red Bull de concurrents tels que Coca ou Pepsi qui, eux, se contentent de sponsoriser par des petites touches visibles sur le maillot d'équipes ou sur les panneaux en bord de terrain. Dès lors que Red Bull a racheté le SSV Markranstädt, il l'a renommé RB Leipzig. RB officiellement pour RasenballSport – « sport de ballon sur gazon » , un mot valise pour composer avec la loi qui interdit à des marques non allemandes de faire pareil naming – mais personne n'est dupe. Les couleurs et le blason ont aussi été modifiés, de même que le nom de la magnifique enceinte de la ville, rénovée pour le Mondial 2006, anciennement Zentralstadion et désormais renommée Red Bull Arena. Les Autrichiens ont le mérite d'annoncer la couleur et de ne prendre personne par surprise : ce club est leur chose et ils entendent bien le marketer autant qu'ils le peuvent.

Trois promotions en cinq saisons


Dès sa première saison d'exercice, en 2009/2010, le RB Leipzig passe de D5 à D4, un niveau où il reste trois saisons tout de même, avant de monter en D3 en 2013, puis en D2 dès l'année suivante, au printemps 2014. C'est donc un drôle de promu qui a découvert la relevée 2. Bundesliga la saison dernière et il s'en est pas fallu de peu de connaître une nouvelle montée, en élite cette fois, il y a quelques semaines. Après avoir squatté le podium pendant un bon premier tiers de la saison, l'équipe est finalement un peu rentrée dans le rang pour finir la saison à une honorable cinquième position, avec 8 points de retard sur la place de barragiste et 9 points sur la promotion directe en Bundesliga. Partie remise ? On est en droit de le penser. Tous les observateurs considèrent désormais le RB Leipzig comme le favori numéro un à la montée en 2016, devant les deux relégués Fribourg et Paderborn, mais aussi Kaiserslautern, Nuremberg ou Karlsruhe, d'autres gros du championnat qui ont déjà bien connu l'élite. Les raisons de ce statut de favori ? Parce qu'il est le plus riche des clubs. Parce qu'il s'est déjà plutôt pas mal débrouillé l'an dernier à un niveau qu'il découvrait alors. Parce que l'effectif est jeune et prometteur. Et parce que, aussi, l'équipe est soutenue par un public de plus en plus nombreux, même si cette arrivée d'un club fondé de manière aussi factice par une marque ne se fait évidemment pas sans se faire des ennemis dans toute l'Allemagne. C'est peut-être d'ailleurs là que réside le plus grand des défis pour ce nouveau club : réussir à se faire accepter et à se faire respecter.

Déjà le 7e club le plus dépensier d'Allemagne


Chacun est libre d'avoir son avis sur la légitimité d'une telle formation. En s'en tenant aux faits, il faut bien remarquer que le RB Leipzig impressionne, bien aidé par des ressources sans commune mesure avec la concurrence. Après avoir déjà pas mal recruté l'été dernier, il a encore déboursé environ 16 millions d'euros en cette intersaison pour se payer quelques bons jeunes, dont Davie Selke du Werder, Willi Orbán de Kaiserslautern, Atınç Nukan de Beşiktaş ou Dmitri Skopintsev du Zénith, auxquels s'ajoutent six joueurs du club frère le Red Bull Salzbourg, arrivés gratuitement ou en prêt. C'est évidemment, et de loin, le club le plus dépensier de la D2 allemande, et en Bundesliga, seules les pointures Bayern, Mönchengladbach, le Bayer, Schalke, Dortmund et Hoffenheim ont dépensé plus. Le RB Leipzig possède le plus jeune effectif de son championnat, avec moins de 24 ans de moyenne d'âge, et est désormais entraîné par une pointure : Ralf Rangnick, qui occupait jusqu'au printemps le poste de directeur sportif – poste qu'il occupait aussi à Salzbourg… – et qui a notamment coaché Hanovre, Schalke ou Hoffenheim par le passé.

25 000 spectateurs de moyenne la saison dernière


Dernier élément : dans une ville en pleine hype, le RB Leipzig est parvenu à se constituer une fan base assez rapidement. La saison dernière, il y avait 25 000 spectateurs de moyenne à la Red Bull Arena, ce qui constituait la quatrième affluence du championnat. Il y a même eu des pointes à près de 44 000 spectateurs, la capacité maximale du stade, par exemple lors du 16e de finale de Coupe d'Allemagne perdu avec les honneurs face à Wolfsburg (0-2). Clairement, le pari n'est pas encore complètement gagné pour le géant de la boisson énergétique, qui vise des titres nationaux, voire continentaux à moyen terme, mais il est en bonne voie.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
J'enAiUneDe12cm Niveau : District
Les seuls clubs véritables à Leipzig ==> Lok' et Saschen.
J'espère que ce club ne montera jamais en 1.BuLi. Les mouvements entre les succursales de Leipzig et Salzburg sont vraiment scandaleux... Je crois même qu'ils ont été repris de volée à cause de ça l'année dernière !?

ça serait drôle qu'ils se fassent piquer une place des places de montée par l'Union Berlin, club aux antipodes de ces types et 1 000 fois plus respectable !!
Qu'est-ce qui se passe si le RB Leipzig et le RB Salzburg se rencontrent en coupe d'Europe dans le futur ?
Il y a le trio Watford-Udinese-Grenade qui existe déja
Il y a quand même moins de chance que ça arrive. Alors que Salzburg est tous les ans en EL et que Leipzig a vocation à y être aussi.
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Message posté par J'enAiUneDe12cm
Les seuls clubs véritables à Leipzig ==> Lok' et Saschen.
J'espère que ce club ne montera jamais en 1.BuLi. Les mouvements entre les succursales de Leipzig et Salzburg sont vraiment scandaleux... Je crois même qu'ils ont été repris de volée à cause de ça l'année dernière !?

ça serait drôle qu'ils se fassent piquer une place des places de montée par l'Union Berlin, club aux antipodes de ces types et 1 000 fois plus respectable !!


Sinon, à un plus petit niveau, il y a le Rote Stern Leipzig aussi, dont la politique se rapproche vachement de Sankt Pauli et qui était dernièrement le club de Leipzig qui avait affilié le + de gamins dans la ville.

Je ne sais pas si tu l'avais déjà lu, mais chouette article: http://www.lemonde.fr/football/visuel/2 … 16938.html
J'enAiUneDe12cm Niveau : District
Message posté par valeureux liégeois 74


Sinon, à un plus petit niveau, il y a le Rote Stern Leipzig aussi, dont la politique se rapproche vachement de Sankt Pauli et qui était dernièrement le club de Leipzig qui avait affilié le + de gamins dans la ville.

Je ne sais pas si tu l'avais déjà lu, mais chouette article: http://www.lemonde.fr/football/visuel/2 … 16938.html


Non je ne connaissais pas! Merci!
La partie sur le Lok' est lugubre... Ils ont de ces looks les gars... réminiscence de la RDA, c'te faille spatio-temporelle... terrifiant...
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Message posté par J'enAiUneDe12cm


Non je ne connaissais pas! Merci!
La partie sur le Lok' est lugubre... Ils ont de ces looks les gars... réminiscence de la RDA, c'te faille spatio-temporelle... terrifiant...


Clairement. Mais c'est souvent le cas avec les clubs d'ex RDA (Chemnitz, Carl Zeiss Iena, Magdeburg, Hansa Rostock, RW Erfurt, Dynamo Berlin, Dynamo Dresde ...). Par contre, je ne sais pas ce qu'il en est de Aue, Hallescher & Cottbus. Est-ce aussi grave?
Je suis fasciné par les affluences, 25 000 de moyenne pour un club de 2ème division c'est monstrueux
Par contre si aucun club d'ex rda ne figure en bundesliga , pour le rb c'est juste une question de temps , il faut avouer qu'en matière d'infrastructure presque tout les clubs d'ex rda en bundesliga 2 et 3 , possède de magnifique stades neufs ou rénovés !
ruudvannistelrooy Niveau : DHR
C'est monstrueux, c'est la 2ème meilleure affluence des 2nds divisions derrière la Championship, et dans le top 20 des meilleurs affluences sportives en championnats nationaux (https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des … _nationaux -> les chiffres étant un peu vieux)
J'enAiUneDe12cm Niveau : District
Message posté par valeureux liégeois 74


Clairement. Mais c'est souvent le cas avec les clubs d'ex RDA (Chemnitz, Carl Zeiss Iena, Magdeburg, Hansa Rostock, RW Erfurt, Dynamo Berlin, Dynamo Dresde ...). Par contre, je ne sais pas ce qu'il en est de Aue, Hallescher & Cottbus. Est-ce aussi grave?


Alors là...
Par contre, les supporters de la plupart des clubs que tu cites sont réputés pour montrer leur tendresse pour les supporters adverses avec un peu trop de véhémence...
Note : 1
Message posté par Braslou
Qu'est-ce qui se passe si le RB Leipzig et le RB Salzburg se rencontrent en coupe d'Europe dans le futur ?


RB devra trancher car interdiction de poser deux clubs du même proprio dans une seule coupe, CF Chelsea et Arnheim. Vu la direction Autriche-Allemagne des prets, il est évident que RB privilégie Salzburg.


Au passage le Red Bull c est quand même bien crado. Même avec de la vodka.
Note : 2
il n'y aura pour l'éternité qu'un seul Leipzig (prononcer Laïpzich) : le Lokomotive !
ManodesMontagnes Niveau : CFA2
Message posté par groin


Vu la direction Autriche-Allemagne des prets, il est évident que RB privilégie Salzburg.




Si, admettons, le RB Leipzig est amené à jouer d'ici quelques années les places en C1, dans un championnat aussi relevé que la Bundesliga, devant des pointures comme Leverkusen, Schalke, Wolfsburg, Dortmund dont l'Europe connait le niveau...

Pas sûr que les privilégiés des dirigeants restent à Salzburg, ni que les prêts ne s'inversent
Note : 2
Message posté par ManodesMontagnes


Si, admettons, le RB Leipzig est amené à jouer d'ici quelques années les places en C1, dans un championnat aussi relevé que la Bundesliga, devant des pointures comme Leverkusen, Schalke, Wolfsburg, Dortmund dont l'Europe connait le niveau...

Pas sûr que les privilégiés des dirigeants restent à Salzburg, ni que les prêts ne s'inversent


Tout a fait, c est exactement ce que je voulais dire mais je ne sais pas pourquoi j ai ecrit l inverse ! ^^ vu que les prets vont d Autriche en Allemagne et que les moyens font exactement le meme voyage, le but est clairement de faire de Leipzig la locomotive (sans jeu de mot) de l empire footballistique RB. Encore plus que le RB club aux States, investissement a treees long terme vu que la Bundes est a mille annees lumiere du champ US. Aussi pas au meme plan car pas de coupe commune US-Bundes.

C est ouf que j ai ecrit Salzburg tt a l heure
valeureux liégeois 74 Niveau : National
@ Manodes & groin: la meilleure des preuves est le cas Massimo Bruno: acheté par RB Leipzig, prêté à Salzburg la saison passée et rapatrié à Leipzig cette saison malgré la montée loupée l'an passée (sans parler de Rangnick sur le banc pour coacher).
Note : 1
Message posté par lindo
il n'y aura pour l'éternité qu'un seul Leipzig (prononcer Laïpzich) : le Lokomotive !


et pareil à Salzbourg avec l'Austria ! qui vient de remonter en 2.Liga autrichienne, d'ailleurs !
Message posté par lindo
il n'y aura pour l'éternité qu'un seul Leipzig (prononcer Laïpzich) : le Lokomotive !


et pareil à Salzbourg avec l'Austria ! qui vient de remonter en 2.Liga autrichienne, d'ailleurs !
Message posté par lindo
il n'y aura pour l'éternité qu'un seul Leipzig (prononcer Laïpzich) : le Lokomotive !


et pareil à Salzbourg avec l'Austria ! qui vient de remonter en 2.Liga autrichienne, d'ailleurs !
ce qui est détestable avec Red Bull c'est cette manie de rebaptiser les clubs qu'ils rachètent, de leur changer leurs couleurs, d'effacer complètement leur palmarès antérieur...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Abreu, fou du Nacional
15 20