Le Rayo et le maillot de la discorde

Ovni de Liga, le Rayo Vallecano est loin d'être un club comme les autres. Il l'a encore prouvé en dévoilant son deuxième jeu de maillot, où les couleurs de l'arc-en-ciel du mouvement LGBT sont la vedette. Une instrumentalisation démagogique pour de nombreux supporters rayistas.

Modififié
2k 18
À Madrid, le début du mois de juillet résonne comme une ode au respect. Et à la fête. Chaque année, les prémices de l'été renvoient la capitale espagnole à une fiesta arc-en-ciel. « L'orgullo gay » , communément appelé gay pride, inonde les rues madrilènes pendant cinq jours. Pour la première fois de son histoire, la mairie, récemment remportée par Manuela Carmena et sa coalition d'indignés, s'est même parée du drapeau LGBT. À quelques kilomètres plus au sud, dans le quartier populaire de Vallecas, une autre institution a décidé de miser sur les couleurs arc-en-ciel : le Rayo Vallecano. En présentant ses nouveaux jeux de maillot de la saison 2015-16, le président rayista, Martin Presa, a fait jaser. Tandis que la première tunique renvoie toujours au cousin lointain de River Plate, le maillot extérieur arbore les couleurs du rainbow flag et le troisième un mélange de gris et de rose en l'honneur des victimes du cancer. Un joli coup de com', un pari marketing et un geste remarqué autant que remarquable qui divise le quartier de Vallecas. Retour sur une polémique qui oppose démagogie et valeurs du barrio.

« Chaque couleur représente une cause »


« Nous prenons un chemin et nous souhaitons qu'il soit le bon. Nous sommes un club proche des gens et ce chemin suit le caractère et l'ADN des Rayistas : ils se soulèvent pour les autres et se battent pour un monde plus juste. » Fort d'un discours à la gloire des supporters du Nuevo Estadio de Vallecas, Martin Presa s'emporte dans un discours touchant. Et intéressé. Car en présentant les nouveaux jeux de maillot de son Rayo Vallecano - qu'il a racheté en 2011 pour une bouchée de pain - il s'est offert un coup de com' XXL. Le maillot extérieur, noir coupé par une bande arc-en-ciel, « va lutter contre l'homophobie » : « Chaque couleur représente une cause. Et à chaque maillot vendu, sept euros seront donnés à l'une des sept organisations représentants une cause. » Pêle-mêle, on retrouve la lutte contre le sida, la protection de l'environnement, la guerre contre la violence sexiste ou encore la prévention des abus sur les mineurs. Des causes justes qui, pour la première fois dans l'histoire du ballon rond, se taillent la part du lion sur un maillot. Idem, le troisième maillot, gris et rose, se veut en faveur de la recherche contre le cancer.

À dire vrai, ces valeurs et leur défense sont omniprésentes à Vallecas. Pour le vérifier, un tour du stade du Rayo suffit. Les fresques qui habillent l'enceinte rayista renvoient bien souvent au combat contre le racisme des aficionados locaux. Au premier rang de ces supporters, les Bukaneros. Groupe ultra bien connu en Espagne, il se veut anti-fa et, surtout, a un rôle social très important dans le quartier. Sitôt la présentation des nouveaux maillots de leur Rayo, ils n'ont pas tardé à réagir : « Nous ne pouvons pas tolérer qu'à cause d'une démagogie de la solidarité, ils détruisent notre histoire au nom du Rayismo. » Aujourd'hui encore, après une dizaine de jours, la colère n'est pas retombée. Ce qu'il reproche à Martin Presa, c'est une certaine faculté à se muer en girouette. Actionnaire majoritaire du Rayo depuis 2011, cet entrepreneur s'est mis les supporters de Vallecas à dos sitôt son arrivée. Pour ces derniers, de nombreuses décisions ne passent pas. Au premier rang, on retrouve l'écusson du club : « Nous continuons de nous demander où se trouve notre écusson historique. » Nommé ADRV - Agrupacion Deportiva Rayo Vallecano - le club avait été rebaptisé RVM - Rayo Vallecano de Madrid - par l'ancienne direction. L'actuelle n'a rien changé.

« Ce maillot ne respecte pas l'histoire du club »


« Nous ne permettrons pas qu'il banalise des thèmes aussi importants que la lutte contre l'homophobie ou le cancer, pointe du doigt l'un des porte-paroles du groupe ultra. Ce qui nous indigne, c'est qu'il le fasse au nom du Rayismo, alors qu'il ne l'a même pas interrogé pour avoir son avis. Par exemple, nous avons proposé de mettre des drapeaux arc-en-ciel dans le stade, de mettre ces couleurs dans le col du maillot. Car ce maillot ne respecte pas l'histoire du club. » Cette seconde tunique réveille également de vieilles rancœurs entre direction et supporters. Ainsi, à l'annonce du décès de Wilfred Agbonavbare, mythique portier rayista des nineties, les Bukaneros avaient proposé de renommer leur tribune en son honneur. Une proposition qui attend encore une réponse officielle de la part du club. Ce mécontentement est partagé par dix autres peñas du Rayo, qui ont signé un communiqué commun contre l'instrumentalisation de leurs valeurs et la démagogie d'une présidence qu'il juge opportuniste. Reste à savoir quel maillot les coéquipiers de Roberto Trashorras aborderont lors de leur premier match à l'extérieur…

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Redondo minot Niveau : Loisir
J'ai vomi marre de l'homophobie!

Je ne comprends d'ailleurs pas que l'UEFA (ne rêvons pas au niveau mondial quand on voit le retard des civilisation afro-islamiques sur la question, il s'agirait que ces pays grandissent enfin bon) n'impose pas un soutien obligatoire au magnifique mouvement LGBT!

C'est quand même triste que des gens, animés par leur haine nauséabonde ne soient pas foutus de comprendre que nous assistons à un formidable mouvement d'émancipation humaine comme on n'en avait pas vu depuis l'émancipation des personnes de couleur.

J'espère que ces groupes de supporters seront poursuivis par la Justice, et je félicite chaleureusement Robin Delorme pour sa plume disciplinée, vous faites honneur à votre profession monsieur!
Club de gauche virant peu à peu progressiste, glissement classique du social au sociétal, et qui à terme élude la perspective sociale... je comprends les réactions de certains supporters, gardiens du temple.

"Homophobie"? Ben voyons, comme c est commode...
papapav24 Niveau : DHR
Hors contexte LGBT, la conclusion est que ce maillot est quand même sacrément hideux.
@Redondo minot
Tout à fait, j'ajouterais même le fait que l'"homme africain n'est pas assez rentré dans l'histoire" Nicolas S.

Sinon, niveau condescendance, on est au point?
Ils ont réussi a faire un maillot plus PD que le traditionnel maillot extérieur rose de Ligue 1. Bravo.
Red Devil Niveau : CFA2
Super initiative, c'est avec des petits gestes pareils qu'on change peu à peu les mentalités homophobes dans le sport (plus dues à de l'ignorance qu'autre chose à mon avis). Bravo au président du club!
L1Triangle Niveau : DHR
Message posté par Redondo minot
J'ai vomi marre de l'homophobie!


Le problème de nos jours c'est que les gens voient de l'homophobie partout, du racisme partout, des terroristes partout, et même des hipster ( bon la c'est le gros lot car part chez moi si t'es barbu, t'es un hypster converti a l'islam et donc un terroriste.

Vous vous permettez de lire un article de 30 lignes et porter un jugement, pourtant il est bien écrit :

"Ce qui nous indigne, c'est qu'il le fasse au nom du Rayismo, alors qu'il ne l'a même pas interrogé pour avoir son avis. Par exemple, nous avons proposé de mettre des drapeaux arc-en-ciel dans le stade, de mettre ces couleurs dans le col du maillot. Car ce maillot ne respecte pas l'histoire du club."

Ils avaient pas l'air contre mais pas sur la tunique (et encore ils proposaient sur le col), et moi je le comprends, je trouve ces couleurs dégueulasse (désolé si j'aime les trucs sobre.)
Et je pense que ça dérangerait n'importe quel supporter de voir ces couleurs s'envoler au profit de couleur et ce quelque soit la symbolique.

Après je suis tolérant envers énormément de trucs, que ce soit les religions, les préférences sexuelles, et même les goûts culinaire.

Mais pour les supporters de football il y a des choses qui ne se touchent simplement pas et le maillot et une de ces choses là.
Allez on s'enfile tous, une bonne partouze black blanc beur..ca fera plaisir à la pensée unique
Trilaterale Niveau : Loisir
Putain! Des femmelles dans FIFA 16 et maintenant des maillots pro-fiottes-sodomites et autres détraqués transsexuels ! J'ai envie de vomir, tout ça me donne envie de violer ma femme et de savater une tafiole. On appelle ça un effet pervers.
Nom de Zeus, Marty ! Niveau : District
enfin un maillot pour Olivier Rouyer!
@redondo : je pense que tu n'as rien compris à l'article,les supporters ne sont pas homophobes, au contraire, ils sont juste contre le fait que ce soit une man?uvre opportuniste. Selon eux, le président du Rayo veut juste se faire passer pour un grand seigneur,
Quelle belle raison de ne pas acheter ce maillot. Et qu'on nous parle pas de la commode accusation d'homophobie. Les LGBT sont comme les femen, c'est tout sauf un mouvement progressiste. C'est juste des petits communautaristes a deux balles qui cherchent leur part d'exposition, qui n'existe qu'au travers de leur revendications sexuelles et réclament aucune liberté qu'ils n'ont pas déja chez nous. Ils ont comprit la meilleure façon de leur époque pour gratter subventions et expositions. Je serais un abonné du Rayo ce maillot dégueulasse me ferait rendre ma carte.
Message posté par Wiich
Quelle belle raison de ne pas acheter ce maillot. Et qu'on nous parle pas de la commode accusation d'homophobie. Les LGBT sont comme les femen, c'est tout sauf un mouvement progressiste. C'est juste des petits communautaristes a deux balles qui cherchent leur part d'exposition, qui n'existe qu'au travers de leur revendications sexuelles et réclament aucune liberté qu'ils n'ont pas déja chez nous. Ils ont comprit la meilleure façon de leur époque pour gratter subventions et expositions. Je serais un abonné du Rayo ce maillot dégueulasse me ferait rendre ma carte.


En phase... juste un "detail" : les enjeux souterrains en background de ce genre de lobbies/gadgets..

Derrière les femens par exemple : soros, notoire boutefeu du conflit ukrainien...notamment.

Grand classique de l apres-guerre (ww2), enfin : jouer des minorités pour destructurer les sociétés, ou plus prosaïquement éviter les sujets/problèmes qui fâchent (les vrais!).

Mais tant qu il y aura des gogos...
j'avoue que je me suis fait la remarque sur la démagogie et le coté commercial de ce maillot "solidaire"

après , quelque soit le motif réel pour faire un maillot comme celui là, le fait de mettre en avant certaines causes, et pas seulement l'homophobie, on peut difficilement être contre.

je suis d'accord que, rayo oblige, les supporters historiques ont des raisons de craindre un glissement type barça (maillot vierge, puis unicef, puis qatar)

mais si on s'en tient à celui là, et encore une fois sans etre naif au point de nier une intention commerciale, je trouve le geste pas mal.
Les gays et les trans subissant insultes, harcèlement moral ou les agressions homophobes et transphobes exagèrent ; évidemment. Enfin on ne va pas trop en demander à des mecs hétérocentrés (et encore, je n'utilise pas misogyne et machiste, dans le doute ; parce que, oui, l'homophobie et la transphobie en sont parfois teintés aussi), qui ont du mal à voir qu'elle est la structure sociale dominante. Je vous aide : homme blanc de culture européenne hétérosexuel (la culture nord-américaine étant une culture européenne).

Avant de sortir l'argument du "on glisse du social vers le sociétal", il faut voir qui monte les actions, mènent les projets : il y a des associations style Mouvement du Nid ou le Refuge qui sont à gauche. Est-ce que ce maillot va forcément transformer le Rayo en un club de soc-dem soumis au "libre-marché"? Vu les dernières actions (notamment, l'aide à cette grand-mère pour récolter des fonds, afin qu'elle puisse se loger dignement), j'ai tendance à penser que non.

Il y a largement de la place pour parler des luttes sociales, quelles qu'elles soient. Même de s'unifier et d'être très à gauche.

C'est une chose de remettre en cause les intérêts du président du Rayo Vallecano, c'en est une autre de rembarrer, sans état d'âme ni réflexion, les diverses luttes (encore une fois, il n'est pas question pour moi d'évacuer les questions portant sur le chômage, la précarisation du salariat dans son ensemble, la montée des inégalités économiques, etc.) en vue de l'amélioration des conditions de vie en société d'opprimés.

Pour finir, si vous étiez crédibles avec vous-mêmes et vos idées, vous ne passeriez pas sur le fait que le football professionnel et l'organisation événementielle de celui-ci est un cheval de Troie pour les néo-libéraux, afin de travailler les esprits en utilisant vos "temps de cerveau disponible". Pour dis-je cela? Au hasard : forte précarisation des contrats, culte de la performance, élitisme oligarchique assumé, utilisation des circuits financiers douteux (notamment des paradis fiscaux), corruption, abus de position dominante, etc...

Je préfère un type comme AriGold qui assume son positionnement "politico-philosophique", que les mecs de gauche qui viennent cracher gratuitement sur des opprimés, parce que les luttes de ces derniers sont détournées par des mouvements politiques majoritaires.

PS : pour la précarisation des contrats, je sais que le marché pro du football diffère de marchés plus "classiques", mais je parle de propagande (et donc d'une généralisation des pratiques du milieux du football vers d'autres domaines de la société).
PenoIndirect Niveau : Loisir
Message posté par Redondo minot
J'ai vomi marre de l'homophobie!

Je ne comprends d'ailleurs pas que l'UEFA (ne rêvons pas au niveau mondial quand on voit le retard des civilisation afro-islamiques sur la question, il s'agirait que ces pays grandissent enfin bon) n'impose pas un soutien obligatoire au magnifique mouvement LGBT!

C'est quand même triste que des gens, animés par leur haine nauséabonde ne soient pas foutus de comprendre que nous assistons à un formidable mouvement d'émancipation humaine comme on n'en avait pas vu depuis l'émancipation des personnes de couleur.

J'espère que ces groupes de supporters seront poursuivis par la Justice, et je félicite chaleureusement Robin Delorme pour sa plume disciplinée, vous faites honneur à votre profession monsieur!


T'as joui ? Retire ton doigt maintenant .
Message posté par 10sident
Les gays et les trans subissant insultes, harcèlement moral ou les agressions homophobes et transphobes exagèrent ; évidemment. Enfin on ne va pas trop en demander à des mecs hétérocentrés (et encore, je n'utilise pas misogyne et machiste, dans le doute ; parce que, oui, l'homophobie et la transphobie en sont parfois teintés aussi), qui ont du mal à voir qu'elle est la structure sociale dominante. Je vous aide : homme blanc de culture européenne hétérosexuel (la culture nord-américaine étant une culture européenne).

Avant de sortir l'argument du "on glisse du social vers le sociétal", il faut voir qui monte les actions, mènent les projets : il y a des associations style Mouvement du Nid ou le Refuge qui sont à gauche. Est-ce que ce maillot va forcément transformer le Rayo en un club de soc-dem soumis au "libre-marché"? Vu les dernières actions (notamment, l'aide à cette grand-mère pour récolter des fonds, afin qu'elle puisse se loger dignement), j'ai tendance à penser que non.

Il y a largement de la place pour parler des luttes sociales, quelles qu'elles soient. Même de s'unifier et d'être très à gauche.

C'est une chose de remettre en cause les intérêts du président du Rayo Vallecano, c'en est une autre de rembarrer, sans état d'âme ni réflexion, les diverses luttes (encore une fois, il n'est pas question pour moi d'évacuer les questions portant sur le chômage, la précarisation du salariat dans son ensemble, la montée des inégalités économiques, etc.) en vue de l'amélioration des conditions de vie en société d'opprimés.

Pour finir, si vous étiez crédibles avec vous-mêmes et vos idées, vous ne passeriez pas sur le fait que le football professionnel et l'organisation événementielle de celui-ci est un cheval de Troie pour les néo-libéraux, afin de travailler les esprits en utilisant vos "temps de cerveau disponible". Pour dis-je cela? Au hasard : forte précarisation des contrats, culte de la performance, élitisme oligarchique assumé, utilisation des circuits financiers douteux (notamment des paradis fiscaux), corruption, abus de position dominante, etc...

Je préfère un type comme AriGold qui assume son positionnement "politico-philosophique", que les mecs de gauche qui viennent cracher gratuitement sur des opprimés, parce que les luttes de ces derniers sont détournées par des mouvements politiques majoritaires.

PS : pour la précarisation des contrats, je sais que le marché pro du football diffère de marchés plus "classiques", mais je parle de propagande (et donc d'une généralisation des pratiques du milieux du football vers d'autres domaines de la société).


Glissement social vers sociétal? Vu, déjà vu et archi-revu dans le canal/médium football! Et les clubs jadis (et pour de bon) impactés ne furent pas des moindres!

J espère qu il ne t aura pas échappé qu il n y a pour ainsi dire plus aucun footballeur pour se dire de gauche, positionnement devenu toujours plus honteux à compter des 60's, disons..alors que c était parfaitement commun, et sincère et assumé avant.

Quant à douter de la cohérence politique de tes interlocuteurs : que je sache, on ne s est jamais rencontrés l ami, faudra voir à trouver mieux.
Message posté par Bota67


Glissement social vers sociétal? Vu, déjà vu et archi-revu dans le canal/médium football! Et les clubs jadis (et pour de bon) impactés ne furent pas des moindres!

J espère qu il ne t aura pas échappé qu il n y a pour ainsi dire plus aucun footballeur pour se dire de gauche, positionnement devenu toujours plus honteux à compter des 60's, disons..alors que c était parfaitement commun, et sincère et assumé avant.

Quant à douter de la cohérence politique de tes interlocuteurs : que je sache, on ne s est jamais rencontrés l ami, faudra voir à trouver mieux.


Au vu de ta réponse, tu me sembles avoir mal lu ce que j'ai écrit. En outre, je ne te visais pas vraiment personnellement sur le point de tes convictions.
Sur le passage glissement social/sociétal, j'ai écrit cela : "C'est une chose de remettre en cause les intérêts du président du Rayo Vallecano, c'en est une autre de rembarrer, sans état d'âme ni réflexion, les diverses luttes (encore une fois, il n'est pas question pour moi d'évacuer les questions portant sur le chômage, la précarisation du salariat dans son ensemble, la montée des inégalités économiques, etc.) en vue de l'amélioration des conditions de vie en société d'opprimés."

Pour le reste, comme je l'ai écrit, je regarde l'action, ce qu'elle peut apporter
et le contexte dans lequel elle s'inscrit. Si c'est une initiative dans le but de mettre la lumière sur les 7 causes défendues par l'arc-en-ciel sur le maillot, en sensibilisant les gens, c'est une idée qui se défend. Le machisme, la misogynie et l'homophobie étant tellement présente dans le sport (de haut niveau ou amateur) que continuer à mettre en lumière les luttes LGBT dans ce microcosme là ne sera pas un mal.
Si c'est pour attaquer les fondements ouvrier et solidaire rattachés au club, c'est une opportunité mal intentionnée du Président et de ses subordonnés les + proches au niveau hiérarchique.

Quant à la question de la communautarisation de la société qui a pour but de faire sauter des valeurs universalistes (notamment au niveau de ce que nous considérons à gauche comme du progrès social), je pense la même chose que toi. Après, je laisse le doute quant à ce maillot, nous verrons ce qu'il en sera dans 1 an. C'est malheureux, dans un sens, parce que les gens ne s'informent pas forcément, donc il faut passer par ce genre de méthode pour toucher la majorité des gens.
Après, je ne mettrais pas sur le même plan certaines des Femen (ce mouvement là n'est pas uniforme, en fait ; il y a bcp de particularités nationales, selon les divers mouvements FEMEN) et les gens courageux du Mouvement du Nid ou ceux du Refuge (je les cite de nouveau parce qu'ils font bcp pour soutenir les victimes de violences sexuelles et d'homophobie, transphobie).

Ce sont des questions qui m'intéressent, étant donné que la gauche est extrêmement divisée et que c'est très compliqué de créer des alliances durables (pour diverses raisons, mais les crachats de certains sur les combats LGBT en font partie).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 18