1. //
  2. // Grozny

Le Ramzan Kadyrov FC

Président de la République de Tchétchénie depuis 2007, Ramzan Kadyrov a fait du Terek, le club de Grozny, la capitale tchétchène, un instrument de propagande pro Poutine également au service de sa propre mégalomanie. Sa dernière fantaisie ? Renommer le Terek selon le nom de son père, Akhmad. Tout un programme.

Modififié
Ramzan Kadyrov n'est pas à proprement parler un homme discret. Alors quand il veut rendre hommage à son père, Akhmad Kadyrov, un ancien indépendantiste nommé à la tête de la Tchétchénie de 2003 à 2004 après avoir enterré la hache de guerre avec Vladimir Poutine, il fait les choses en grand. « J’ai l’honneur d’annoncer à tous les amateurs de football qu’à partir de maintenant, le club de football de Grozny devient l'Akhmad Grozny » , a-t-il expliqué mercredi 7 juin. Le Terek, c'est le club de Grozny, la capitale tchétchène, dont le budget serait en grande partie financé par Moscou. Moscou et Vladimir Poutine, pour lesquels Kadyrov est prêt à tout, et surtout à écraser les velléités indépendantistes de la région. Sur comme en dehors du terrain.

« Sa liberté en Tchétchénie est totale »


Pourtant, Kadyrov n'a pas besoin du football pour faire parler de lui. Le président d'honneur du club de Grozny est une curiosité polémique à lui tout seul. Son obsession ? Sécuriser à tout prix une région ravagée par deux guerres civiles contre Moscou dans les années 1990. Pour ce faire, il jure une allégeance totale au Kremlin, moyennant finances. « Il reçoit tout l’argent qu’il demande. Sa liberté en Tchétchénie est totale » , analyse Ivan Soukhov, spécialiste de la région. Selon le ministère des Finances russes, 90% du budget de la République tchétchène proviendrait ainsi de Moscou. Un pactole qui bénéficie aussi au Terek, qui affiche un budget de cinquante millions de dollars, une somme tout à fait décente pour un club habitué à jouer le milieu de tableau de la Premier League Russe. En échange de ces financements, Kadyrov applique une politique sécuritaire survitaminée tout en sacralisant et en célébrant Poutine et la ligne du Kremlin. La presse est bâillonnée, tandis que les forces de l'ordre sont accusées par diverses ONG de poursuivre et torturer les homosexuels. Les rares personnes qui ont osé critiquer publiquement Kadyrov, comme la journaliste Anna Politkovskaïa ou l'opposant Boris Nemtsov, assassiné par Zaour Dadaïev, un ancien membre des milices de Kadyrov, ont tendance à avoir un taux de mortalité anormalement élevé. Omniprésent dans les médias, craint par ses adversaires, Kadyrov n'avait plus qu'à investir dans les divertissements populaires comme le football pour séduire les masses.

Petit soldat de Poutine


À cet effet, le grand manitou tchétchène a fait construire un stade ultra moderne de 30 000 places pour son Terek, la Akhmad Arena, nommée (déjà) d'après son paternel, inauguré en 2011. Il ne cesse depuis de démontrer qu'en politique comme en football, les limites de ses capacités à flatter Moscou restent indéfinies. Comme lorsqu'il organise, fin 2014, le rassemblement de 20 000 membres des forces de l'ordre tchétchènes dans le stade de Grozny, où il proclame : « Nous sommes l'infanterie de Vladimir Poutine, il faut que tout le monde le sache. » Ou lorsqu'il fait déployer dans le même stade, le 7 octobre 2015, une gigantesque banderole célébrant l'anniversaire du leader du Kremlin. Ou encore quand il drague Dmitri Tarasov, un joueur du Lokomotiv Moscou, sanctionné par l'UEFA pour avoir paradé avec un T-shirt à la gloire de Vladimir Poutine à la fin d'un match de Ligue Europa contre Fenerbahçe en février 2016 : « Le Terek est prêt à acheter le joueur... Dmitri est un vrai patriote russe, comme le prouve son attitude envers son président et son pays. Il a fait ce que font les vrais hommes ! »

Les sentiers de la gloire


« Un vrai homme » , comme Kadyrov les aime. Lui qui n'oublie jamais de rappeler qu'il a également de la testostérone à revendre, quitte à faire parfois n'importe quoi... En mars 2013, alors qu'un joueur du Terek est expulsé lors de la 21e journée de Premier League, sa voix résonne dans les haut-parleurs du stade pour clamer : « L’arbitre est corrompu, vous êtes un crétin !   » Un sens de la mise en scène qui renforce son aura locale, alors que le Terek, qui a longtemps fait l’ascenseur avec les divisions inférieures, s'est stabilisé dans l'élite depuis que Kadyrov supervise le club. « Je ne sais pas si on peut aller jusqu'à parler de propagande, mais le succès du Terek est un vrai argument publicitaire pour Kadyrov et le régime de Poutine » , estime Manuel Veth, doctorant spécialiste du football russe. « Le club est un moyen pour promouvoir une certaine idée d'une Tchétchénie pacifiée, normalisée, même si la réalité est différente. » La recette, en tout cas, fonctionne : « Kadyrov est très populaire. Le football est un sport très suivi en Tchétchénie, plus encore que dans les autres régions russes. Et aujourd'hui, le club comme la région - du moins si l'on compare avec l'insécurité qui régnait par le passé - sont relativement stables. » Si bien que cette saison, le Terek a terminé cinquième du championnat, son meilleur classement depuis la création de la Russian Premier League. Et est bien parti pour ne pas s'arrêter en si bon chemin grâce à son puissant bienfaiteur, lui-même au zénith de sa carrière politique. Mi-septembre 2016, Kadyrov a été réélu à la tête de la république tchétchène. Avec 98% de voix en sa faveur. Cette fois-ci, l'élève pouvait s'enorgueillir de dépasser le maître. Même Vladimir Poutine, réélu président de la Fédération de Russie en 2012 n'avait pas connu un tel plébiscite populaire...



Par Adrien Candau Propos de Manuel Veth recueillis par AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Je relance ici cette idée d'article :"Mon club porte le nom d'une personnalité".

A base de Carl Zaiss Iena, Newell's Old Boys, Club Bolivar, FBC Melgar, Bayer Leverkusen ou l'ASC Jeanne d'Arc sont éligibles...
GrunWeiss Niveau : DHR
Tu peux rajouter le SC Wismut Karl-Marx-Stadt (aujourd hui Erzgebirge Aue)et le Puskás Akadémia FC
kim jung kill Niveau : National
 //  11:38  //  Supporter du Chili
Note : 1
Colo-Colo
mara donna des frissons Niveau : CFA
Le premier de tous c'est bien Vasco de Gama !
GovouLegend Niveau : CFA
 //  12:46  //  Supporter de Lyon
J'avais ouï dire que le Herta du Herta Berlin était le prénom de la grand-mère du fondateur.

Sinon je relance avec la Jeanne d'Arc de Vichy au Basket.
GovouLegend Niveau : CFA
 //  13:27  //  Supporter de Lyon
Bon une simple recherche google permet de détecter la supercherie de mon information sur le Herta Berlin, désolé...
Hool and the Gang Niveau : District
l'Ajax Amsterdam
6 réponses à ce commentaire.
Medicinal Fried Chicken Niveau : District
pour completer l'article je poste ici le lien d'une émission de France Inter sur Kadyrov et son régime. .https://www.franceinter.fr/emissions/rendez-vous-avec-x/rendez-vous-avec-x-05-janvier-2013
GrunWeiss Niveau : DHR
Ouais j'y repense à chaque fois que je vois un article passer sur Kadyrov.
Vraiment decu que l'emission se soit arretee, j'ai pas retrouve d equivalent
1 réponse à ce commentaire.
Le plus étonnant dans ce régime, c'est ce grand écart entre islamisation à tendance sunnite de la société tchétchène et dévotion sans limite à Poutine qui assimile islam & terrorisme...
Rashtignac Niveau : DHR
"islamisation" de la société tchétchène faudrait développer un peu. C'est une société à majorité musulmane depuis longtemps, ça ne date pas d'hier, et ils ont leur lot d'extrémistes, comme toutes les sociétés.

Et le paradoxe est tout relatif : si la société est musulmane, Kadyrov est avant tout un dirigeant. Et Poutine fait de la politique. Ils sont assez cyniques tous les deux pour se mettre d'accord malgré leurs convictions, feintes ou non.
Loulou Nic au Lin Niveau : CFA2
"ils ont leur lot d'extrémistes, comme toutes les sociétés"

Non, la Tchétchénie a un ratio Djihadiste/population très élevé par rapport à la majorité des pays musulmans.

Et oui il y'a une islamisation radicale qui se propage, facilitée par les difficultés que le pays a rencontré.
Par "islamisation", je parlais par la politique développée par Kadyrov. Que soit la société tchétchène soit musulmane est un fait historique et sociologique, que Kadyrov prône un retour à la charia en est une autre.

Au début du XXe siècle, la France était à très forte majorité catholique, y compris dans ses idées politique. pourtant, beaucoup de dirigeants y ont appliquée une politique laïque assez radicale. Il y a donc une différence (et non pas une ressemblance naturelle pleine de bon sens paysan) entre sociologie et histoire d'un pays d'un côté et choix politiques de l'autre.
Et puis le paradoxe devant lequel je m'étonne ce n'est pas tant le cynisme des dirigeants (je suis assez la politique pour m'en être rendu compte dans le cas de la Tchétchénie) que le fait que ça tienne.

Comme le dit Loulou, la Tchétchénie à un ratio djihadiste / population très élevé et portant Poutine soutient un satrape qui impose la charia. Je me demande jusqu'à quand ce cynisme tiendra (pour le coup, je n'ai pas de réponse car mon niveau de connaissances sur le sujet n'est pas assez fin).
Comme le montre l'Instagram de Kadyrov, c'est ptet parce qu'il arrive à concilier plusieurs aspirations de la société moderne malgré leur apparente opposition qu'il tient : retour à piété religieuse & virilisation selon les canons occidentaux des 80-90's.
roue doux roux Niveau : District
+1 d'ailleurs les tchetchenes sont une entité tres presente dans daesh à haut niveau, c'est pas nos guignols qui servent de chair à canon
Oui, les Tchétchènes sont très présents dans les mouvements style EI ou Al Qaeda, historiquement. Mais c'est à mettre en relation avec les guerres de Tchétchénie justement.
La répression mise en place dans la zone, a joué à plein dans cet exil de combattants déjà rompus à l'art de la guerre et qui se sont peu à peu radicalisés. C'est tout de même une conséquence assez directe de la manière dont Poutine a choisi de réglé la "question tchétchène" depuis 1994
Spartakist Niveau : CFA2
Les Saoudiens ont beaucoup œuvré dès la chute de l'URSS pour islamiser la région. Ils ont réveillé les pires archaïsmes de la société tchétchènes en leur envoyant des imams extrémistes comme ils les ont aidés dans leur guérilla contre Moscou en leur envoyant des conseillers militaires.

Et Poutine n'est arrivé au pouvoir qu'en 99.
Disons que si l'occident avait aidé les combattants tchétchène face à la barbarie russe, peut-être qu'ils n'auraient pas répondu aux sirènes du radicalisme.

Faut revoir le contexte, le monde entier fermait les yeux face au génocide qui secouait la région sauf les extrémistes saoudiens.

Si les USA n'avaient pas aidé la Bosnie, on aurait eu le même phénomène de radicalisation.
Hool and the Gang Niveau : District
@R_One26

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec le deuxième paragraphe.

« La répression mise en place dans la zone, a joué à plein dans cet exil de combattants déjà rompus à l'art de la guerre et qui se sont peu à peu radicalisés » - beaucoup de combattants tchétchènes s’étaient déjà radicalisés entre 1994 et 1999 (date à laquelle Poutine arrive au pouvoir) de par l’arrivée massive de combattants étrangers venus du golfe persique. Ce sont ceux-là mêmes, financés par les seouds et les turcs notamment, qui ont importé une vision wahhabite en Tchétchénie alors que ce territoire était alors historiquement soufi. La population (notamment les jeunes) a été influencée par ces combattants étrangers (et des figures comme Ibn al Khattab et sa proximité avec le leader tchétchène Shamil Bassayev lui aussi radicalisé avec l’arrivé des combattants étrangers) qui remportaient des batailles contre les russes alors que les mouvements indépendantistes tchétchènes (laïcs à la base lorsque le mouvement indépendantistes s’est formé début 1990) n’y arrivaient plus. C’est par la présence et l’aura de ces combattants étrangers auprès de la population locale que l’islamisme radical s’est répandu, non pas par l’exil. C’est d’ailleurs à ce moment qu’on est passé de revendications ethnico-territoriales (un état pour le peuple tchétchène porté par l’idéal de Djokhar Dudaev) à des revendications religio-territoriales (un caliphat en Tchétchénie). C’est d’ailleurs ce glissement qui a affaibli le pouvoir du d’Aslan Maskhadov qu i restait plus sur la ligne Dudaev alors que Bassayev lui (qui jouissait d’une forte aura de par ses actions militaires) soutenait de plus en plus les wahhabites.

« C'est tout de même une conséquence assez directe de la manière dont Poutine a choisi de réglé la "question tchétchène" depuis 1994 » - Poutine arrive au pouvoir en 1999 en tant que Premier Ministre puis Président par interim. De 1994 à 1996 (dates de la première guerre de Tchétchénie) Poutine n’est vraisemblablement pas impliqué dans le processus de décision qui revient aux Généraux du Ministère de la Défense russe ainsi qu’au Président Eltsine jusqu’à la signature des accords de Khassaviourt en 1996. Comme énoncé précédemment, le processus de radicalisation des combattants était déjà bien enclenché. Donc il ne me semble pas que la radicalisation des combattants tchétchènes « soit une conséquence assez directe de la manière dont Poutine a choisi de réglé la "question tchétchène ».


On peut lui reprocher beaucoup de chose à Poutine, notamment sa gestion de la seconde guerre tchétchène (1999 – 2006) et de l’opération anti-terroriste (2006 – 2016) qui a suivi, mais sur la radicalisation des combattants tchétchènes, je ne suis pas d’accord. C’est bien de simplifier parfois, mais à trop simplifier on risque de raconter un récit qui n’est plus conforme à la réalité, donc un récit faux.
Spartakist Niveau : CFA2
Les américains ont soutenu la guérilla tchétchène. Et du propre aveu du directeur de la CIA, le Caucase est une zone d'influence américaine. Il y'a des enjeux énergétiques énormes dans la région. Et vu que tu mentionnes la Bosnie, je me permets de te dire que la Bosnie connait actuellement un regain inquiétant de religiosité et ce pays fournit pas mal de djihadistes à l'EI.

Ensuite, il n'y a pas eu de génocide. Des massacres, oui, des crimes de guerre, oui, mais pas de génocide.

Et pour finir. C'était la guerre. Parler de barbarie russe est une chose mais je peux te parler de la barbarie tchétchène qui tue, qui viole des enfants et des institutrices à Beslan, qui les prive d'eau et qui les force à boire leur urine. Tu sais plein de musulmans vivent tranquillement en Russie mais combien de non-musulmans vivent tranquillement en Tchétchénie ? Question barbarie, tout dépend de quel point de vue on se place. Mais personne n'en détient le monopole.

Alors dans un soucis d'équilibre, restons-en au fait que c'était une guerre horrible. Parce que tu trouveras des crimes dégueulasses des deux côtés.
Ce commentaire a été modifié.
Note : 1
Entre les Bassaiev, Umarov et autres Saidullaiev, les islamistes de l'Émirat du Caucase ont été dirigés par des Tchétchènes en très grande majorité. Et on omet aussi les teïp (clans tribaux tchétchènes) et les toukkoums (rassemblements de teïp) qui ont toujours une importante influence sur la mentalité en Tchétchénie, et qui entre autre, offrent à ce pays une mentalité très spécifique.
Hool and the Gang Niveau : District
@Pig

L'Emirat du Caucase étant une organisation issue des restes du Gouvernement d'Itchkérie (gouvernement non reconnu des indépendantistes tchétchènes) ca semble logique que ce soient des tchétchènes qui l'aient dirigé. Le terme Caucase correspondant plus ici au Caucase russe (Ingouchie, Daghestan et Kabardino Balkiarie) qu'au Caucase en lui même (Arménie, Azerbadjian, Georgie).

Mais punaise oui si on rajoute les teips et toukkoums c'est une sacré bordel a analyser. Mais c'est grâce aux teips notamment que Kadyrov (le papa Akhmad puis le fiston Ramzan) a su se hisser au pouvoir alors qu'ils combattaient contre les russes au début.

D'ailleurs je suis surpris qu'on ne mentionne pas le fait que le papa Akhmad s'est fait assassiné par un engin explosif dans un stade de foot (l'ancien stade utilisé par le Terek Grozny avant la construction du Akhmad Arena). C'est peut-être une partie de l'explication de la symbolique du naming du stade, puis de l'équipe non?
Wil, je suis pas certain que Poutine assimile islam et terrorisme. Ses proches alliés sont musulmans comme la Syrie et l'Iran. Une grande partie des russes sont de confession musulmane. Je peux peut-être me trompé mais j'ai jamais entendu Poutine faire cet amalgame.
Hool and the Gang Niveau : District
Non c'est un raccourci grotesque. La Russie est un Etat multiconfessionnel qui reconnait l'existence de 4 religions (Christianisme, Islam, Juidaisme et Bouddhisme) au niveau officiel.

JE vous invite à vous renseigner sur l'exemple du Tatarstan par exemple, état autonome russe musulman qui est l'un des plus paisible, des plus innovants et l'une des locomotives économiques du pays. Il n'y a pas d'association islam = terrorisme. Il y a cependant une réelle volonté de lutter contre l'islam politique sauf en tchétchénie ou la situation est bien plus complexe que "Kadyrov est la marionnette de Poutine". Les réseaux criminels de la diaspora tchétchène sont semble-t-il capables de monter des opérations en plein Moscou à la barbe des services de sécurité russes, il y a des dynamiques contradictoires, et des luttes de pouvoir beaucoup plus compliquées...
Hool and the Gang Niveau : District
@Altaïr, désolé, mon commentaire était pour Will
Ciel mon Nardi. Niveau : District
Très juste. Pour compléter, il n’y a pas nécessairement de contradictions Islam et Poutine. La république du Tatarstan située dans le district fédéral voisin (Volga) comprend au sein de sa communauté tatare de nombreux musulmans. Cette région est essentielle au yeux de Poutine, non par pour des raisons cultuelles, mais économiques puisqu’elle dispose de très importantes ressources naturelles (pétrole, gaz, minerais). L’Islam n’est donc pas la question pour un Poutine qui doit s'assurer la reconnaissance auprès de tous de la souveraineté du Kremlin sur « ses » territoires.
Ciel mon Nardi. Niveau : District
Désolé pour le doublon avec le post de Hool and the Gang.
Hool and the Gang Niveau : District
@Ciel mon Nardi

ça fait pas doublon, ça se complète ))
Vous avez raison, c'est un gros raccourci, surtout dans la mesure où la Russie et un des plus gros soutien de l'Iran chiite, de la Syrie alaouïte et est membre observateur de l’organisation de la conférence islamique (OCI).

Un ancien ministre disait que la Russie fait la différence entre ses ennemis « extrémistes » (salafistes et whabites) et ses alliés « fondamentalistes ».

Disons qu'à force de souffler le chaud et le froid par cynisme diplomatique, il perd en finesse dans sa propagande. Là, on est entre nous, on discute calmement, mais allez dire à un citoyen de base que "l'islam est un mal" mais qu'en même temps "le régime de Kadyrov à base de charia n'est pas si mauvais".

Je m'étonnais plus du fait que son discours continuait d'être pleinement supporté par l'opinion que par la complexité historique des réseaux diplomatique légèrement teintée de cynisme.
Hool and the Gang Niveau : District
@Wil

Perso j'ai l'impression que la plupart des russes se foutent de ce qui se passe en Tchétchénie justement parce que c’est en Tchétchénie, donc que ça concerne des tchétchènes...

Il y a pas trop d'organisations civiles ne Russie pour informer différemment sur la situation que ce que présentent les chaines de tv, sauf pour celui qui décide de s'y intéresser... donc ça leur en touche une sans faire bouger l'autre. Beaucoup de russes dans les campagnes ont plutôt peur des caucasiens qui sont souvent associés à la criminalité organisée et au terrorisme (c'est pas complètement infondé en ce sens que la diaspora caucasienne est très bien implantée dans le crime organisé en région, et que peu de terroristes en Russie étaient bouriates ou juifs), donc tant qu'il sont l'impression que Kadyrov contrôle les gars qui leurs font peur et que ca ne les impact pas...

PS: pour un forum de footeux du dimanche, punaise j'ai rarement vu autant de personnes calées sur la Tchétchénie... ))
Merci pour vos échanges, c'était très intéressant. :))
22 réponses à ce commentaire.
nononoway Niveau : CFA
 //  10:29  //  Fidèle de la Belgique
Note : 1
Un tout simple merci de continuer à écrire ce genre d'article. Ca génère p-e pas 200 commentaires et x partages mais c'est top.
Coach Taylor Niveau : DHR
Et merci à tous ceux qui contribuent à approfondir le sujet dans les commentaires ! Cela permet aux intéressés (et "non culturés" comme moi à ce sujet) d'apprendre énormément !
1 réponse à ce commentaire.
roue doux roux Niveau : District
https://www.instagram.com/kadyrov_95/ pour suivre jour apres jour ce psycopathe cocainé...


ce regime est un scketch honteux...c'est le moyen age qui rencontre scarface...un melange des genres indigent
3 réponses à ce commentaire.
roue doux roux Niveau : District
https://www.instagram.com/p/BUxZrwiBtRU … kadyrov_95 ça sent quand meme le syndrome du petit sexe...
Pour reprendre une expression désormais célèbre d'un ancien candidat à la présidentielle chez nous, voilà un papier qui fait preuve d'une sacrée pudeur de gazelle pour parler des crimes multiples de ce régime et de la mise en coupe réglée de la Tchétchénie, qui se rapproche plus d'une mafia que d'un gouvernement
roue doux roux Niveau : District
+1 c'est une mafia qui oscille entre islam et capitalisme débridé...à vomir
Hool and the Gang Niveau : District
C'est assez bien résumé!
2 réponses à ce commentaire.
Chatperché Niveau : CFA2
Des fous...

Il faudrai le catapulter dans l' espace en aller simple
Pauvre Tchétchénie, il y a eu tout d'abord le nettoyage ethnique avec l'opération Tchétchévista ordonné par Staline en 1944 puis la guerre avec la Russie de Poutine avec son génocides et ses massacres. Maintenant ils ont un cinglé pote à Poutine comme dirigeant.
Note : 1
Les commentaires sont intéressants dans l'ensemble. Et pour ce qui se passe en Tchétchénie actuellement, on sait presque tous que rien ne sera fait puisqu'en face c'est la Russie. Ce serait la Macédoine ou l'Irlande qui agirait de la sorte, l'ONU et ses amis inutiles auraient déjà agit. D'autant plus que je vois mal la Russie accepter légalement une intervention militaire à l'intérieur de ses frontières.
Je pense qu'à part Kim Jong Un, y a pas plus taré sur cette Terre.
Ciel mon Nardi. Niveau : District
Dans le délire, il y a aussi le Turkmenistan et son "protecteur' (Gurbanguly Berdimuhamedov).
1 réponse à ce commentaire.
Ce qui est bien dans tout ça c'est que vous avez trouvé le temps pour parler d'un fait mineur émanant d'un psychopathe notoire qui change de lubie tous les 10 jours. Par contre, toujours pas d'article sur le Spartak qui vient de gagner son premier titre de champion apres 16 ans de disette ou éventuellement un article sur Carrera, ancien adjoint de Conte à la Juve et avec la Squadra, qui a fait passer le Spartak d'une élimination en barrages de l'EL par l'AEK Larnaca a un titre de champion. Pas d'article non plus sur la grosse performance contre le Chili de la sélection ou encore un article ne serait-ce que sur la liste des 23 qui participeront à la coupe des confédérations. D'ailleurs vous parlez tellement peu de cette compétition qu'on en oublierait même qu'elle commence samedi... Merci Sofoot pour votre impartialité!

En ce qui concerne les tchétchènes, ils ont un mode de vie et de société basé sur le clan (taïp), raison pour laquelle une autre organisation de société ou les modèles politiques existants dans le monde occidental ou asiatique n'arrivent pas à exister dans la durée ni à s'implanter au sein de leur nation. Il y a aussi une particularité, à savoir que les ancêtres fondateurs des taïps doivent être nécessairement d'origine tchétchène sinon il s'agit un Soli Taïpa (clan impur). Si je dis tout ça c'est parce que pour les tchétchènes, il est nécessaire qu'ils soient gouvernés par un tchétchène d'où le fait qu'après beaucoup d'essais infructueux à mettre des généraux russes à la tête du pays, ils se sont décidés à mettre un tchétchène en la personne d'abord d'Akhmad Kadyrov puis de Ramzan. Même si il ne représente pas la personne la plus adéquate pour ce poste, il n'en reste pas moins qu'il est beaucoup plus accepté de la population que ne pourrait l'être un russe.

Au niveau religieux les tchétchènes sont musulmans depuis longtemps mais la pratique de religions païennes était fréquente jusqu'au 19e siècle. La composante nationale est donc plus ancrée que l'Islam dans le conception de ce qu'est le peuple tchétchène pour les tchétchènes eux-mêmes. Rappelons aussi que du temps de l'URSS la pratique de la religion est assez restrictive et c'est surtout lors de l'éclatement de l'URSS que la composante religieuse a pris un sens réel pour les tchétchènes. La religion a aussi été associée à l'appartenance nationale contre la Russie au moment des velléités d'indépendance et des guerres civiles. Pour donner un exemple qui illustre bien ce propos on peut prendre celui de la motivation des combattants tchétchènes. En effet, seuls 20 à 30% des combattants djihadistes avaient réellement le souhait d'établir un émirat dans le caucase Nord et une république islamique. Le reste des combattants étaient quant à eux des hommes et des adolescents envoyés par leurs familles pour se venger et laver l'honneur de la famille lorsqu'un de leurs membres avait été tué par les forces russes. Ensuite ces combattants éphémères revenaient dans leur famille. A l'instar des albanais et des kosovars, les lois claniques et principalement la vandetta ont une grande importance. De l'aveu même de la journaliste Politkovskaïa, farouche opposante à Poutine, la plupart des tchétchènes n'étaient pas contre le fait d'appartenir à la Russie mais souhaitaient être gouvernés localement du moins par un tchétchène.

Aujourd'hui Kadyrov en profite et a établit une dictature islamique dans la région mais elle est beaucoup plus stable qu'avant. Au final tout le monde semble y trouver son compte, sauf les opposants, les gays et les femmes...
Hool and the Gang Niveau : District
Si tu attends des articles sur le Spartak, le Zenit, le CSKA ou autres, faut changer de site. Ici il n'y en aura pas. Manque de spécialistes ou de volonté? Je ne sais pas, mais le constat est (malheureusement) la...

Pour ceux que le football russe intéresse sinon (en anglais):
http://futbolgrad.com
Et pour les intéressés de football "de l'est" (en vrai : Europe centrale, du Sud-Est, de l'Est et au-delà voire un peu du Nord) : https://footballski.fr/
Ce site est génial, découvert grâce aux cahiers du football ;)
3 réponses à ce commentaire.
il y a 7 heures Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 5 il y a 7 heures Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 il y a 8 heures Le FC Sochi prend une année sabbatique 15
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 17:48 Le bilan de la saison est en kiosque ! Hier à 17:23 Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 119 Hier à 16:47 Un petit bijou en MLS 4
Hier à 13:36 Trejo de retour au Rayo 19 Hier à 13:23 Oscar suspendu huit matchs 27 Hier à 11:38 Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 Hier à 10:40 Zlatan vers Los Angeles ? 38 Hier à 10:28 Parme va passer sous pavillon chinois 35 Hier à 09:11 La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2