Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options

Le Quizz éclair : testez vos connaissances en foot

Dernier message de la page précédente, posté par Alain Proviste
le 29/10/2018 à 20:34
Ok pour Scifo et Martin Vazquez mais le troisième n'est ni Branco ni Francescoli (qui était encore à Cagliari). Par contre, c'était bien un Sud-Américain, qui fut même, pour la petite histoire, l'auteur des deux buts du Toro à l'aller.
Quant à l'Ajax, ce n'était pas Litmanen qui arrivera au club à l'été 92, quelques semaines après cette finale. Mais là aussi, tu es dans la bonne sphère géographique (on cherche un joueur nordique)...
Réponse de Ubriacone
le 29/10/2018 à 20:49
Branco les avait affronté en demi finale avec le Genoa. Francescoli j'avais un doute sur sa destination après l'OM. C'était peut être bien Aguilera le sud américain du Toro.
Pour l'Ajax, il me semblait que Litmanen n'était arrivé qu'après Bergkamp. Ca devait être un danois.
Réponse de bing23
le 29/10/2018 à 20:53
Casagrande pour le buteur du Torino
Réponse de Travis Bickle357
le 29/10/2018 à 20:55
Message posté par bing23
Casagrande pour le buteur du Torino


Très fort...
Réponse de Ubriacone
le 29/10/2018 à 21:01
Message posté par Ubriacone
C'était peut être bien Aguilera le sud américain du Toro.


Ah non lui aussi était encore au Genoa cette année là.
Réponse de bing23
le 29/10/2018 à 21:03
Très fort peut-être mais j'ai pas l'étranger de l'Ajax héhé
Casagrande je connais surtout pour son rôle dans la démocratie corinthienne (et aussi parce qu'il a eu le nez creux pour être suffisamment bon pour être sélectionné en équipe nationale et ainsi participer au Mondial 86 puis signer à Porto pour y gagner la C1 - bon sans jouer beaucoup). Et après un tour en Italie (Toro mais aussi un autre club je crois, Alain saura dire), retour au pays pour y dézinguer joyeusement les Neymar et compagnie.
Ce message a été modifié 3 fois.
Réponse de Alain Proviste
le 29/10/2018 à 21:24
Yes bien vu, bing (j'étais justement en train de répondre à Ubriacone) : c'est effectivement Walter Casagrande, l'ancien attaquant emblématique des Corinthians du début 80's (l'un des leaders de la démocratie corinthiane avec Socrates, Zé Maria et Wladimir), passé ensuite par le FC Porto, Ascoli et le Torino.
Il est d'ailleurs devenu l'une des idoles des tifosi granata en marquant plusieurs buts décisifs lors de cette saison 91-92 : le doublé en finale aller de C3 donc (malheureusement insuffisant), mais aussi un doublé donnant la victoire au Toro dans le derby turinois (2-0) ou encore l'unique but des Granata au Bernabeu, en demi-finale aller de C3 (victoire 2-1 du Real, qui sera défait 2-0 au retour, au Stadio delle Alpi)...
Ce message a été modifié 4 fois.
Réponse de Alain Proviste
le 29/10/2018 à 21:37
Sacrée équipe d'ailleurs ce Toro 91-92 (finaliste de C3 et 3e de Serie A derrière le Milan et la Juve), avec son "carré magique" Scifo-Lentini-Martin Vazquez-Casagrande et quelques très bons joueurs italiens - internationaux pour la plupart - comme Roberto Mussi (titulaire avec la Nazionale en finale du Mondial 94), Luca Fusi, Giorgio Venturin ou l'emblématique capitaine Roberto Cravero !

Sinon pour le joueur étranger de l'Ajax, il y avait bien un Danois dans l'effectif, Dan Petersen (passé ensuite par l'AS Monaco, Anderlecht et Bastia), mais il n'était pas titulaire lors de cette finale. Je donne un dernier indice, après je donnerai la réponse si personne ne trouve (je reconnais que c'est pas facile) : il s'agissait d'un attaquant suédois, qui avait déjà gagné la C3 auparavant avec son ancien club...
Réponse de Alain Proviste
le 29/10/2018 à 21:42
Message posté par bing23
Casagrande je connais surtout pour son rôle dans la démocratie corinthienne (et aussi parce qu'il a eu le nez creux pour être suffisamment bon pour être sélectionné en équipe nationale et ainsi participer au Mondial 86)


Très juste, Casagrande faisait partie des 22 Brésiliens au Mondial 86 mais il est resté cantonné au banc des remplaçants, barré par le duo Careca-Müller (à vérifier mais je suis même pas sûr qu'il soit entré en jeu durant la CDM).
Réponse de Ubriacone
le 29/10/2018 à 21:48
Je suis allé voir le suédois. Aucun regret, je l'avais pas.
Le Genoa autre révélation italienne de la compétition un peu comme le Toro avait aussi un gros trio d'étrangers (Skuhravy, Aguilera, Branco), un grand espoir qui finira aussi au Milan (Eranio) et un fidèle capitaine Signorini - qui décédera ensuite d'une saleté de maladie.
Réponse de NSOL
le 29/10/2018 à 22:09
Message posté par Alain Proviste
Très juste, Casagrande faisait partie des 22 Brésiliens au Mondial 86 mais il est resté cantonné au banc des remplaçants, barré par le duo Careca-Müller (à vérifier mais je suis même pas sûr qu'il soit entré en jeu durant la CDM).


Si je ne dis pas de bêtise, il me semble que Socrates était très ami avec Casagrande. D'ailleurs, Socrates était le témoin de mariage de Casagrande. Mais la veille, Socrates avait fait, comme à son habitude, une soirée avec quelques bières et des amis. Il avait un peu trop bu, et le lendemain matin, n'ayant pas les idées très claires, il s'enfile quelques verres, et se souvient un peu tard qu'il y a le mariage de son ami. Il arrive donc au mariage complètement torché et en retard, ce qui occasionnera une petite brouille entre les deux hommes.
Réponse de Alain Proviste
le 29/10/2018 à 22:33
Message posté par Ubriacone
Je suis allé voir le suédois. Aucun regret, je l'avais pas.
Le Genoa autre révélation italienne de la compétition un peu comme le Toro avait aussi un gros trio d'étrangers (Skuhravy, Aguilera, Branco), un grand espoir qui finira aussi au Milan (Eranio) et un fidèle capitaine Signorini - qui décédera ensuite d'une saleté de maladie.


Oui grosse équipe du Genoa aussi, qui avait fait un superbe parcours en C3 avec en point d'orgue l'élimination de Liverpool en quart et cette victoire mémorable à Anfield !
J'aime beaucoup l'Ajax mais je regrette vraiment que cette Coupe UEFA 92 n'ait pas été remportée par le Torino ou le Genoa (qui, mine de rien, n'étaient vraiment pas loin de se retrouver en finale). Car ce sont quand même deux clubs emblématiques du calcio, au passé glorieux, qui auraient largement "mérité" de compter une Coupe d'Europe à leur palmarès au regard de leur riche histoire (un peu comme la Fiorentina deux ans avant mais au moins, la Viola a déjà gagné une Coupe d'Europe) ! Et puis, c'était aussi deux très belles équipes à cette époque...
Réponse de Alain Proviste
le 29/10/2018 à 22:37
Message posté par NSOL
Si je ne dis pas de bêtise, il me semble que Socrates était très ami avec Casagrande. D'ailleurs, Socrates était le témoin de mariage de Casagrande. Mais la veille, Socrates avait fait, comme à son habitude, une soirée avec quelques bières et des amis. Il avait un peu trop bu, et le lendemain matin, n'ayant pas les idées très claires, il s'enfile quelques verres, et se souvient un peu tard qu'il y a le mariage de son ami. Il arrive donc au mariage complètement torché et en retard, ce qui occasionnera une petite brouille entre les deux hommes.


Ahah je savais que les deux hommes étaient proches mais je connaissais pas cette histoire, merci pour l'anecdote ! ;)
Réponse de Alain Proviste
le 29/10/2018 à 22:41
Avec tout ça, je me rends compte que j'ai même pas donné le nom du Suédois de l'Ajax 92 : c'était Stefan Petterson (auteur d'un des deux buts de l'Ajax en finale aller), ancien attaquant de l'IFK Göteborg avec lequel il a gagné la Coupe UEFA 87, marquant également en finale.
Réponse de NSOL
le 29/10/2018 à 22:59
Message posté par Alain Proviste
Ahah je savais que les deux hommes étaient proches mais je connaissais pas cette histoire, merci pour l'anecdote ! ;)


Je crois avoir appris cette anecdote en lisant la biographie de Socrates par Andrew Downie

http://livres-de-foot.fr/2018/06/20/doc … comment-29
Réponse de gil morrissao roland larque
le 30/10/2018 à 00:21
Et mercre j'avais écrit et tout s'est effacé.

On cherche un joueur 4 coupe du monde dont 3 où il était titulaire à tout les matchs et une coupe d'Europe avec un club de son pays.

Il a remporté cette coupe d'Europe avec le club de ses début pour lequel il est resté le plus longtemps. C'est la seule coupe d'Europe du virtine dans ce club.

Cette coupe a été remporté avec un entraineur qui partira pour un club huppé dans le championnat voisin. Le joueur en question ira le rejoindre puis fera la navette entre les 2 championnats avant de terminer dans son club formateur.
Réponse de Alain Proviste
le 30/10/2018 à 03:10
Juste une petite précision : t'as dû faire une faute de frappe sur cette phrase "C'est la seule coupe d'Europe du virtine dans ce club", mais j'ai pas réussi à deviner ce que tu voulais dire...

Sinon je cherche parmi les joueurs ayant disputé quatre CDM mais si on connait bien les quatre ayant participé à cinq CDM (Carbajal, Matthaüs, Buffon et Marquez), ceux qui en ont joué quatre sont beaucoup plus nombreux, il me semble...
Après, pour avoir été titulaire à tous les matchs sur trois Mondiaux, je verrais bien un gardien ou un défenseur. Je brûle ou je me plante ?
Ce message a été modifié.
Réponse de gil morrissao roland larque
le 30/10/2018 à 09:29
@ Alain tu vois justes dans les postes que tu proposes.

Je voulais écrire c'est la seule coupe d'Europe dans la vitrine de ce club. Mais je viens de voir qu'il ont eu aussi la super coupe d'Europe.
Réponse de Ubriacone
le 30/10/2018 à 10:43
À tout hasard Michel Preud homme
Réponse de bing23
le 30/10/2018 à 15:51
Ce serait pas le bon vieux gardien écossais édenté Jim Leighton qui a dû gagner la C2 avec l'Aberdeen de Sir Alex (qui serait ainsi "l'entraineur qui partira pour un club huppé dans le championnat voisin")?
Réponse de gil morrissao roland larque
le 30/10/2018 à 16:22
Yep Bing à toi la relance.

Club plus hupé pour Manchester U c'est maintenant un euphémisme. Quand il est arrivé à United les clubs anglais étaient privés d'Europe suite à une final à Bruxelles. Que les anglais n'aiment pas bruxelles ça date.

Concernant son sourire sa situation financière s'est amélioré et comme il ne joue plus un arracheur de dent lui en a refait un neuf.

Jim porte des lentilles qu'il a perdu à Cardiff lors d'un match de qualification pour le Mundial 86 . C'est anecdotique vu la tournure dramatique de ce match.
https://www.sofoot.com/la-mort-sur-scen … 61567.html

Comme il a fait le match d'ouverture en 98 au SDF. Il est probable que les plus de 25 ans ont pu le voir jouer à ce moment là en direct.
Réponse de Alain Proviste
le 30/10/2018 à 18:17
Message posté par bing23
Ce serait pas le bon vieux gardien écossais édenté Jim Leighton qui a dû gagner la C2 avec l'Aberdeen de Sir Alex (qui serait ainsi "l'entraineur qui partira pour un club huppé dans le championnat voisin")?


Bien joué bing, elle était pas simple celle-là !
Après réflexion, ça peut sembler logique mais perso, j'étais pas parti sur ce bon vieux Jim Leighton et sa tête de figurant écossais d'un film de Ken Loach (c'est fou comment il a la gueule de l'emploi)...
Réponse de bing23
le 30/10/2018 à 22:06
J'avoue l'avoir connu en 98 et notamment lors du match d'ouverture de cette CDM face au Brésil. Il avait aussi joué le Mondial 86 où après deux défaites, l'Ecosse fait un nul contre l'Uruguay.
Ecosse-Uruguay 86 : quelle est la spécificité de ce match qui fait qu'il rentre dans l'histoire du foot?
Ce message a été modifié.
Réponse de gil morrissao roland larque
le 30/10/2018 à 23:56
(...)
Les écossais manquent en phase final derrière mon écran. Je me souviens qu'ils avait atterrit dans le pire groupe de qualification pour l'Euro 2008 avec un quart de finaliste, le vainqueur et le finaliste du mundial 2006.
Réponse de NSOL
le 31/10/2018 à 18:54
Message posté par bing23
J'avoue l'avoir connu en 98 et notamment lors du match d'ouverture de cette CDM face au Brésil. Il avait aussi joué le Mondial 86 où après deux défaites, l'Ecosse fait un nul contre l'Uruguay.
Ecosse-Uruguay 86 : quelle est la spécificité de ce match qui fait qu'il rentre dans l'histoire du foot?


C'est pas le carton rouge le plus rapide de l'histoire de la CDM ?
Réponse de bing23
le 31/10/2018 à 22:09
Tout à fait : 56 secondes et l'uruguayen Batista est dehors
2e carton le plus rapide : Carlos Sanchez un uruguayen donc, cet été.
Réponse de Alain Proviste
le 01/11/2018 à 01:20
Un sacré gâchis d'ailleurs cette Celeste 86 !
Pourtant l'Uruguay avait une belle génération dans les 80's (en témoignent ses deux Copa America victorieuses de 83 et 87), avec un vrai potentiel et de très bons joueurs quasiment dans toutes les lignes : des défenseurs (Dario Pereyra, Hugo de Leon, Nelson Gutierrez), des meneurs de jeu (Enzo Francescoli, Ruben Paz - Pablo Bengoechea étant encore un peu jeune), des attaquants (Ruben Sosa, Antonio Alzamendi, Carlos Aguilera)... Pourtant, le très controversé sélectionneur Omar Borras a réussi à laisser à la maison De Leon et Ruben Sosa, à ne pas donner de temps de jeu à Aguilera et, cerise sur le gâteau, à ne presque jamais titulariser Dario Pereyra et Ruben Paz qui cartonnaient pourtant tous les deux dans le championnat brésilien (le premier à São Paulo et le second à l'Inter) ! Si on ajoute à ça des limites tactiques très claires et un manque d'ambition absolu dans le jeu - alors qu'il avait justement les joueurs pour créer du jeu (par exemple en tentant une association entre Francescoli et Ruben Paz qui aurait été sacrément alléchante) -, on comprend pourquoi il est toujours aussi mal vu en Uruguay. La correction infligée en poule par le Danemark et l'élimination sans gloire face à l'Argentine en 8e n'ont toujours pas été digérées plus de 30 ans après...
Réponse de NSOL
le 01/11/2018 à 16:30
Message posté par bing23
Tout à fait : 56 secondes et l'uruguayen Batista est dehors
2e carton le plus rapide : Carlos Sanchez un uruguayen donc, cet été.


Bon, je vais faire une question simple :

Quelles sont les nations non européennes et non sud-américaines à avoir atteint les quarts/demis/finale de la Coupe du Monde ?
Réponse de Fred Astaire
le 01/11/2018 à 17:01
Message posté par NSOL
Bon, je vais faire une question simple :

Quelles sont les nations non européennes et non sud-américaines à avoir atteint les quarts/demis/finale de la Coupe du Monde ?


En demies on devrait avoir les USA en 1930 et la Corée du Sud en 2002.
Réponse de gil morrissao roland larque
le 01/11/2018 à 21:51
Ceux qui se sont arrêtés en Quart :
Corée du Nord 66
Mexique 86
Cameroon90
USA 2002
Ghana 2010

Philippe de Villiers de Saintignon rajouterait la Turquie en 2002 avec une breloque en Bronze et le but le plus rapide do mondial.
Réponse de Antarcticdonkey
le 01/11/2018 à 22:11
Et le Sénégal en 2002!
Réponse de Alain Proviste
le 02/11/2018 à 00:13
Je pense qu'à eux trois, Fred, gil et Antar ont déjà presque tout dit.

Il doit manquer Mexique 1970 (quart) et Costa-Rica 2014 (quart).
Sinon il me semble bien que Cuba a été quart-de-finaliste du Mondial 1938, après avoir sorti la Roumanie en 8e (exploit que j'ai découvert seulement y a un an ou deux) !
Réponse de Fred Astaire
le 02/11/2018 à 01:42
Alors une rapide en passant:

En équipe de France, avant le Guadeloupéen Marius Trésor, il y eut les Martiniquais du Nîmes olympique, l'ailier gauche Paul Chillan et le défenseur Daniel Charles-Alfred, respectivement 1 et 4 sélections en 63 et 64.

Mais le tout premier footballeur des Antilles-Guyane à avoir porté le maillot de l'Équipe de France fut un autre Martiniquais. Il était surnommé le «Négro volant» (sic!).
Non, ce n'est pas Raoul Diagne, d'origine sénégalaise.
Réponse de Alain Proviste
le 02/11/2018 à 02:44
Celle-là, elle est pour moi ! Disons que de par mes origines, je suis plutôt calé sur les joueurs antillais. ;)

Xercès Louis, l'ancien milieu du RC Lens (entre autres mais je connais pas ses autres clubs) ?
Après, pour chipoter un peu, le père de Raoul Diagne était Sénégalais mais lui est né en Guyane (par contre je ne sais pas si sa mère était Guyanaise, faudrait vérifier)...
Réponse de Alain Proviste
le 02/11/2018 à 02:46
Si jamais tu veux en proposer une autre Fred, hésite pas. Sinon je pourrai relancer demain mais ce soir, ça va être compliqué, je bosse demain et va être grand temps d'aller dormir !
Réponse de Fred Astaire
le 02/11/2018 à 10:57
Message posté par Alain Proviste
Celle-là, elle est pour moi ! Disons que de par mes origines, je suis plutôt calé sur les joueurs antillais. ;)

Xercès Louis, l'ancien milieu du RC Lens (entre autres mais je connais pas ses autres clubs) ?
Après, pour chipoter un peu, le père de Raoul Diagne était Sénégalais mais lui est né en Guyane (par contre je ne sais pas si sa mère était Guyanaise, faudrait vérifier)...


Ah Ah, j'avais oublié que ce serait si facile pour toi (je pensais plutôt à ajde59, supporter du Racing, mais qui ne vient jamais ici).
Pour ne pas commettre d'impair, j'ai consulté différentes sources, en particulier celle-ci:
http://brut34.overblog.com/2017/02/xerc … 40/50.html

Extrait:

XERCÈS LOUIS: premier footballeur des Antilles-Guyane à avoir porté le maillot de l'Équipe de France (en 1954). Xercès Louis: Il évoluait au poste de milieu de terrain. Il était surnommé le «Négro volant». Il débute sa carrière professionnelle à Lyon Olympique Universitaire, club où il évoluera de 1941 à 1949 avant de rejoindre le Racing Club de Lens, son club majeur dans sa carrière professionnelle. En 8 ans sous le maillot Sang et Or, il dispute 259 matches et marque 20 buts. Plus tard, il rejoint les Girondins de Bordeaux en 1957 et y restera trois saisons durant lesquelles il ne joue que 22 matches et marque 2 buts. C'est repositionné au poste d'arrière latéral qu'il connaîtra le succès et sera sélectionné en équipe de France."

http://www.sitercl.com/Fichejo/L/louisxer.htm
Ce message a été modifié.
Réponse de Alain Proviste
le 05/11/2018 à 16:31
Avant-centre et redoutable buteur, je suis une légende de l'un des plus grands clubs du pays, où j'ai effectué la majeure partie de ma carrière. Durant mes 13 saisons sous ce maillot (entrecoupées d'un passage de deux ans dans un championnat frontalier et suivies d'une pige de deux ans dans un club rival), j'ai marqué plus de 300 buts et cumulé trophées collectifs et récompenses individuelles : six titres de meilleur buteur, deux fois Soulier d'or européen, cinq titres de champion, trois coupes nationales, une finale de C2... et surtout la consécration lors d'une saison exceptionnelle marquée par un triplé C1/Supercoupe/Coupe Intercontinentale ! Absent de la finale de C1 à cause d'une blessure survenue les jours précédents, j'ai néanmoins inscrit cinq buts durant cette campagne, dont un but crucial en demi-finale. J'ai aussi participé activement au succès en Coupe Intercontinentale en ouvrant le score. Comptant 48 sélections, j'ai disputé un Euro et une Coupe du monde mais sans jamais réussir à reproduire en équipe nationale les mêmes performances qu'en club. Je suis ?
Réponse de Ubriacone
le 05/11/2018 à 16:41
Un joueur de Porto
Gomes?
Réponse de Alain Proviste
le 05/11/2018 à 16:55
Message posté par Ubriacone
Un joueur de Porto
Gomes?


Yep bien joué, c'est Fernando Gomes, l'avant-centre emblématique du FC Porto des années 70-80.
Après relecture, je crois que j'ai encore donné un peu trop de détails (mon éternel défaut)...
Réponse de Ubriacone
le 05/11/2018 à 17:01
Le combo finale de C2 + victoire en C1 m a bien aiguillé.
Si tu veux relancer vas-y. Moi ce sera pas avant demain.
Ce message a été modifié 2 fois.
Réponse de Alain Proviste
le 05/11/2018 à 19:41
Ok une petite relance alors :

Meneur de jeu gaucher, je suis révélé très jeune dans le club de ma ville natale avec lequel j'enchaîne les places d'honneur. Lorsque je quitte le club après sept saisons, je suis considéré comme l'un des meilleurs milieux de mon pays mais aussi du monde. A 25 ans à peine, je viens en effet de disputer ma deuxième Coupe du monde, deux ans après un Euro victorieux au cours duquel j'ai crevé l'écran (j'ai ainsi été élu meilleur espoir européen en fin d'année). Malheureusement, mon arrivée chez un cador continental, dans un autre grand championnat européen, ne sera pas couronnée de succès : j'évolue deux saisons dans ce club, puis une saison dans un club plus modeste, mais je ne parviens pas à m'adapter à ce nouveau championnat. Ayant même perdu ma place en sélection (mon compteur restera bloqué à 42 capes), je rejoins un championnat moins coté, dans un pays frontalier du mien. Dans ce quatrième et dernier club de ma carrière, je retrouve une seconde jeunesse, avec notamment un doublé coupe-championnat et une demi-finale de C3, avant de prendre ma retraite dans la foulée d'un dernier titre de champion. Je suis ?
Réponse de Carpet crawler
le 05/11/2018 à 19:54
Hansi Muller!
Ce message a été modifié.
Réponse de Alain Proviste
le 05/11/2018 à 20:52
Yes bien joué, Ruud : Hansi Müller ! Superbe joueur, avec une patte gauche magique et un toucher de balle exquis, meneur de jeu du VFB Stuttgart de la fin 70's/début 80's et révélation de l'Euro 80. Il avait sûrement le talent et le potentiel pour devenir l'un des plus grands 10 de l'histoire du foot allemand, malheureusement sa deuxième partie de carrière n'aura pas été à la hauteur de la première. Son départ à l'Inter en 82 l'a un peu flingué, c'était sans doute pas l'équipe la plus adaptée à son style de jeu : quitte à partir en Italie, je l'aurais plus vu à la Fio (je sais pas s'ils auraient été compatibles mais rien que d'imaginer une doublette avec Antognoni au milieu, ça fout la trique), voire à la Roma... Il s'est refait un peu ensuite en Autriche mais le wagon était déjà passé et il n'a plus jamais été sélectionné à partir de 83.
Si jamais t'es chaud pour relancer, fais toi plaisir ! ;)
Réponse de Alain Proviste
le 06/11/2018 à 13:20
Bon je relance encore, histoire de laisser le topic actif. Si t'arrives entre-temps Ruud, on mettra la mienne au frais... ;)

Attaquant sud-américain polyvalent, je navigue durant l'essentiel de ma carrière entre mon pays natal et un grand pays frontalier, évoluant pour deux clubs majeurs de chacun des deux championnats. Je suis sacré champion avec les quatre équipes mais c'est surtout avec l'un de ces deux grands clubs étrangers que je vis mes plus belles années. Je participe ainsi activement à l'historique triplé championnat/Copa Libertadores/Coupe Intercontinentale, inscrivant notamment le but qui donne à mon club sa première Coupe Intercontinentale. Une saison exceptionnelle qui me vaudra d'être élu footballeur sud-américain de l'année. J'ai aussi effectué deux piges au Mexique et en Europe, dans un club modeste qui atteindra le meilleur classement de son histoire lors de mon passage. Sélectionné à 31 reprises en équipe nationale, je dispute deux Coupes du monde et trois Copa America, dont deux victorieuses. Si je vis le première sacre du banc de touche, je suis titulaire lors du second auquel je contribue grandement en marquant le but décisif en demi-finale. Je suis ?
Réponse de gil morrissao roland larque
le 06/11/2018 à 14:48
Ca sent uruguayen a plein nez.
Au pif Alzamendi.
Réponse de Alain Proviste
le 06/11/2018 à 16:29
Message posté par gil morrissao roland larque
Ca sent uruguayen a plein nez.
Au pif Alzamendi.


Si señor, Antonio Alzamendi !
Bien joué, j'ai donné pas mal de détails mais elle n'était pas si simple, je trouve.
Vainqueur avec l'Uruguay des Copa America 83 et 87 (où il marque le seul but de la demie contre l'Argentine), finaliste de la Copa 89 face au Brésil, champion d'Uruguay avec Nacional et Peñarol et champion d'Argentine avec Independiente et River... Mais c'est surtout avec River qu'il va marquer les esprits en remportant la Libertadores et la Coupe Intercontinentale 86, donnant la victoire aux Millonarios face au Steaua Bucarest. Il sera d'ailleurs élu footballeur sud-américain de l'année en 86.
Sinon le club européen dont je parlais, c'est Logroñes, qui a terminé 7e de Liga en 89-90, meilleur classement de l'histoire du club.
Réponse de gil morrissao roland larque
le 07/11/2018 à 09:47
Je savais qu'il avait joué dans un club Espagnol que je connais pas et comme tu avais parlé récemment de l Urugay dans les années 80 et de leur doublé en Copa je sentais bien que je pouvais tiré sur un attaquant urugayen.

Je relance avec un gardien qui a commencé sa carrière dans un premier club où il était barré par un international Français.
Il part en D2 pour prendre du temps de jeux. Il remonte en Division 1 au bout d'une saison. Plus tard ce club second club recrute un gardien qui deviendra un international lui aussi. Il part dans un troisième club dans lequel dans lequel il reste titulaire le plus longtemps dans sa carrière. Mais à la fin il est remplacé par un international encore une fois. Il part terminer sa carrière dans un club où à évolué Xavier Gravelaine.
Réponse de Alain Proviste
le 07/11/2018 à 11:59
Claude Barrabé ?
Ce message a été modifié.
Réponse de Ubriacone
le 07/11/2018 à 12:51
Bats au PSG, Lama à Brest, Martini à Montpellier. Fin à Caen.
Je crois que t'as encore plié le game Alain.

Meilleur espoir à son poste après le titre européen U21, il part à Montpellier qui mise tout sur cette brillante génération de bleuets avec Blanc, Guérin, Reuzeau et surtout le duo Paille / Cantona pour la première fois réuni en club et qui fait saliver la France entière.
Mais l'expérience sera un fiasco. Paille élu joueur français de l'année précédente avec Sochaux se plante complètement et Cantona... fait du Canto (il gagne malgré tout la coupe contrairement à son acolyte déjà ejecté).
Barrabé arrive juste après le départ du duo mais connaitra la plus belle page européenne du club contre Man Utd... et paradoxalement le match qui le grille pour le niveau international.
Réponse de Alain Proviste
le 07/11/2018 à 13:03
Oui je pense que ça se tient pour Barrabé.
C'est marrant que tu évoques ce quart de C2 entre Montpellier et Man U d'ailleurs car c'est le premier match qui me vient à l'esprit en parlant de Barrabé (un peu injuste au regard de sa carrière mais son "Arconada" m'a forcément marqué).
Et je plussoie sur ce Montpellier de la fin 80's/début 90's, qui avait une équipe hyper prometteuse et sexy sur le papier mais qui n'aura pas tenu toutes ses promesses (malgré la victoire en Coupe de France et le joli parcours en C2)... Dommage car je reste persuadé, 28 ans après, qu'ils avaient les moyens de sortir les Mancuniens en quart, surtout après leur très belle prestation du match aller à Old Trafford.

Connectez vous pour participer à cette discussion

Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 84 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 15
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 08:58 Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 125