1. //
  2. // 8es
  3. // Barcelone-PSG

Le psy de Luis Enrique

Entre paranoïa, hystérie et règlements de comptes, tout dans les réponses, le ton et l'énervement de l'interview post-raclée reçue au Parc des Princes lors du match aller (4-0) traduisait un sentiment d'épuisement chez le coach catalan il y a trois semaines. Il y a quelques jours après la victoire contre Gijón (6-1), Luis Enrique a, une fois encore, surpris tout son monde en annonçant dès le premier jour du mois de mars qu'il ne serait plus l'entraîneur des Blaugrana à la fin de la saison. Pourtant en matière de communication et de psychologie, Lucho dispose sur le banc du Barça, selon ses propres termes, du « meilleur psychologue du sport » . Son nom : Joaquín Valdés.

Modififié

« Ne vous inquiétez pas, le psychologue est là uniquement pour moi ! Soyez tranquilles ! » Dès la conférence de presse de présentation du nouveau staff barcelonais à son arrivée à l'été 2014, Luis Enrique se montrait ironique et proposait même aux journalistes présents d'offrir la carte de visite de son « psy » à ceux qui en auraient éventuellement besoin. En même temps, au vu de ses prestations en conférences de presse, souvent lunaires, parfois théâtrales, un brin comiques, mais rarement neutres, on a aussi le droit de le prendre au pied de la lettre.

La présence de cet ancien judoka aux larges épaules dans le staff a d'abord fait sourciller pas mal de monde dans le microcosme culé. En général, les clubs font appel à un psychologue, ou à un coach mental, en cas de difficultés, pour conjurer le sort d'une mauvaise série de résultats ou pour éviter une descente. Le club catalan, habitué aux honneurs des titres, semble assez éloigné de ces zones de crise. Pourtant, Joaquín Valdés est un membre à part entière dans le staff des assistants du technicien du FC Barcelona. Au même titre que Juan Carlos Unzué, Robert Moreno et Joan Barbara, les trois adjoints de Luis Enrique, ou que Rafael Pol, le préparateur physique, ou encore José Ramon de la Fuente, l'entraîneur des gardiens. Un psychologue du sport, donc, qui se sent totalement légitime pour exercer son métier au Barça. À savoir : être là au quotidien, aux mises au vert, dans le vestiaire, assister aux entraînements, aux matchs, aux conférences de presse... C'est simple, Joaquín Valdés est partout où Luis Enrique se trouve. Pour observer, être là sans intervenir, comprendre les contextes, s'en imprégner pour ensuite aider le technicien dans son quotidien et dans ses choix de communication, par rapport aux joueurs comme par rapport aux médias. Le psychologue observe comment se structure le groupe des joueurs à la disposition du coach, les sous-groupes, les relations entre les joueurs, sur le terrain et en dehors. L'objectif est d'optimiser la gestion de l'effectif, en mettant en avant le collectif au-dessus de tout. C'est d'ailleurs ce qu'expliquait l'ancien capitaine du Barça lors de sa première conférence de presse en tant qu’entraîneur : « Mon objectif est d'aider les joueurs individuellement pour que nous soyons plus forts sur le terrain, ensemble. Les joueurs ont toujours une perception individuelle du football, mon travail consiste à transformer cette perception en quelque chose de plus global. » Et Joaquín Valdés est donc là pour aider Luis Enrique à mettre en place cette « perception globale » à Barcelone.

Makeateam à Barcelone


Ce psychologue du sport n’a pas découvert le milieu du ballon rond avec le Barça et avait déjà mis un pied dans le monde du football avec une première expérience avec Gijón (2000-2005), le club qui a formé et vu débuter en Liga un certain Luis Enrique. Par la suite, il a collaboré à partir de 2005 avec Andoni Zubizarreta pour Makeateam, un cabinet de conseil, créé par l’ancien gardien du Barça, qui propose aux entreprises une meilleure gestion des ressources humaines à travers le sport. Lorsque Luis Enrique succède à Pep Guardiola sur le banc du Barça B en 2008, la présence du psychologue du sport est actée. Le binôme ne se quittera plus. Après trois saisons avec l'équipe réserve blaugrana, les deux Asturiens ont continué leur collaboration à la Roma (2011-2012), puis au Celta (2013-2014), avant de prendre les rênes du grand Barça avec, coïncidence ou pas, Zubizarreta devenu entre-temps directeur général du club catalan. À Barcelone, comme à Vigo ou à Rome, le travail de Joaquín Valdés par rapport à la communication de Luis Enrique depuis son banc de touche semble assez simple : dans sa communication verbale et non verbale, il faut chercher la meilleure transmission possible des consignes, transmettre une forme de sérénité, quelle que soit la situation. Ne pas subir les événements, mais en être acteur, avec des certitudes que doivent ressentir les joueurs sur le terrain. Lucho se doit d'être un guide et il s’acquitte plutôt bien de sa mission au bord du terrain.

Face aux caméras en revanche, c'est une autre paire de manches. Être coach du Barça est un poste à part, sous le feu de très nombreux projecteurs, et donc forcément des critiques. Le natif de Gijón est un homme qui ne sait pas faire semblant. Quand les questions ne lui conviennent pas, il préfère ne pas y répondre ou simplement demander au journaliste son nom et passer à la question suivante. Ce jeu avec les médias semble l'amuser. Joaquín Valdés assiste à ce cirque médiatique en conférence de presse et observe son ami s'adonner à cet exercice imposé plus de 120 fois par an. Face aux critiques et aux questions acerbes, souvent nombreuses, Lucho paraît serein, parfois distant, souvent ironique, à l'occasion cassant et régulièrement drôle. Il donne parfois l'impression de jouer un rôle, écrit peut-être à l'avance, qui traduit sans doute sa façon de gérer la pression, mais aussi sa personnalité et sa sympathie communicative. En tout cas, les interventions de Lucho au micro sont rarement sans saveur, et Joaquín Valdés n'est sans doute pas étranger à cette forme de communication.

« Besoin de se reposer »


Si les critiques extérieures au club ont été récurrentes cette saison et vont sans doute se multiplier d'ici au mois de juin, sur le timing de son annonce de départ comme sur le bilan de Luis Enrique à la tête du Barça, le travail du psychologue et la gestion du groupe n'ont pas toujours été bien vécus en interne. La première secousse s'était fait sentir lors de la première saison, en janvier 2015, lorsque le taiseux Lionel Messi avait pris à partie Joaquín Valdés dans le couloir du stade d'Anoeta après une défaite face à la Real Sociedad (1-0). Ce soir-là, l'astre argentin débute sur le banc avec Neymar à la suite de leur retour de vacances tardif, mais autorisé par le staff. Leo ne comprend pas la décision de son entraîneur et ne cache pas son mécontentement lors de son entrée en jeu en deuxième période. Le plus important au cours de cette soirée n'est sans doute pas la défaite barcelonaise, mais le vif échange qui a suivi le match. Sur le chemin du vestiaire, l'Argentin interroge directement, et de façon plutôt véhémente, le psychologue sur son rôle auprès de Luis Enrique. Ce dernier intervient, et même si l'échange a lieu loin des caméras, l'affaire s'ébruite... Luis Enrique a froissé l'idole absolue du Barça. La crise couve. Mais le psychologue désamorce rapidement le malaise et évite que cet épisode n'ait plus de conséquences que ce qu'il pourrait traduire. Six mois après son arrivée, le coach se doit de revoir, déjà, sa gestion et sa communication avec le groupe, notamment avec ses cadres, afin d’éviter un tremblement de terre qui aurait pu lui coûter cher. Andoni Zubizarreta sert alors de fusible à la suite de cet épisode de crise inhabituel dans la maison culé.

Il y a trois semaines, Sergio Busquets, aussi économe de ses mots que des kilomètres sur le terrain, analysait la cinglante défaite face au PSG en ces termes : « Ils ont été meilleurs que nous. Ils ont proposé un chemin tactique meilleur que le nôtre. On ne s'y attendait pas... » Les médias espagnols ont repris cette étonnante sortie avec délice, alors que Luis Enrique n'avait jamais été autant remis en cause en Catalogne depuis son arrivée. Son bilan sur le banc blaugrana est pourtant très proche de celui de Pep Guardiola, en matière de résultats comme de titres obtenus. Sauf que la pluie des critiques médiatiques a redoublé depuis l'étape parisienne et ne semble pas près de s'affaiblir après son dernier contre-pied qu'est l'annonce de son départ. Le contrat du coach asturien s’achevait en juin et Lucho a préféré prendre les devants en annonçant son « besoin de se reposer » à la fin de cette saison. Finalement, la boutade inaugurale de Luis Enrique lors de sa première conférence de presse barcelonaise n'a peut-être jamais été autant d'actualité.


  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Barça-PSG

    Par Benjamin Laguerre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Bolek03
    Hmm... <iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x5aahzj_tymczasem-w-lodzi_auto?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>
    Ceci dit, le gars doit être solide pour que Luis Enrique puisse assumer en public de porter des lunettes de soleil pareilles... Le dernier mec qui avait osé c'était Barthez en 1999.
    on dirait un cycliste putain...
    1 réponse à ce commentaire.
    il y a 1 heure Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 4
    Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16
    jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1
    Article suivant
    Le Real n'a peur de rien