1. //
  2. // Eredivisie
  3. // Présentation
  4. //

Le PSV enfin champion ou encore Cocu ?

À Eindhoven, on trouve le temps long : les Rouge et Blanc n'ont plus été sacrés depuis 2008. Co-favori avec l'Ajax et le Feyenoord, le PSV peut-il « le faire » ? Oui. Mais y a du boulot…

Modififié
3 7
La lose. Les deux dernières saisons, le PSV leader et bien lancé a flanché dans la dernière ligne droite en laissant l'Ajax réaliser une triple couronne humiliante (champion 2011, 2012 et 2013). L'échec de 2012 avait laissé un traumatisme durable qui s'est notamment manifesté la saison passée lors de la défaite cruciale face à l'Ajax au Philips Stadion (2-3). Un revers qui laisse toujours penser que c'est plus le PSV qui a perdu l'Eredivise 2013 plutôt que l'Ajax qui l'a remportée. Et pourtant… Le PSV avait rapatrié l'immense Van Bommel, auteur d'une saison remarquable, et nommé Dick Advocaat comme coach rédempteur. Raté ! Le PSV a fini deuxième. Alors le club d'Eindhoven a procédé à une mini révolution… calquée sur le modèle ajacide !

Retour des anciens

Le point de départ du « changement, c'est maintenant » , c'est le retour de l'immense Phillip Cocu au poste d'entraîneur. Détail : on prononce « Cocu » à la française. On ne dit donc pas « cocou » . Advocaat n'avait signé que pour an, éventuellement renouvelable en cas de titre. Mis en échec, il s'est arrêté net en fin de saison. Phillip Cocu l'a remplacé, effectuant donc un « retour » à la barre. Parce qu'il avait déjà assuré l'intérim en tant que coach à la fin de la saison 2011-2012 : l'entraîneur en place, Fred Rutten, avait été viré en mars, suite à de mauvais résultats. On se souvient que le court intérim de Phillip s'était soldé par de bons matchs malgré une décevante 3e place finale en championnat et une victoire en Coupe de Pays-Bas. Au club, on s'était convaincu que ce grand ancien du PSV allait poursuivre sa mission rédemptrice sur le banc. Mais Phillip hésita puis renonça, arguant qu'il ne se sentait pas encore prêt en tant que technicien « inexpérimenté » (41 ans). Il retourna à la formation, tout en servant d'assistant à Advocaat. L'échec de ce dernier en 2013 a remis Cocu en selle : il a signé pour quatre ans cet été.

Outre Cocu et son assistant Ernest Faber (ex-grand joueur du PSV, quatre fois champion entre 1997 et 2003, puis second de Hiddink, Rutten et Advocaat), on a assisté au retour d'autres grands anciens de la maison. L'ex-gardien Ruud Hesp (Barça 1997-2000) est l'entraîneur des gardiens. Ruud van Nistelrooy, André Ooijer et Bouldjewin Zenden sont ou vont progressivement intégrer le staff technique. Mark van Bommel devrait les imiter prochainement après un congé sabbatique. En fait, comme annoncé la saison passée, le PSV imite le modèle Ajax. Car les succès récents d'Amsterdam doivent beaucoup au retour de ses grands anciens : Frank de Boer (coach), Bergkamp (assistant), Overmars (recrutement), Van der Sar (marketing), Ronald de Boer (formation), etc. Voilà pour le cadre technique. Et comment on joue ? Et avec qui ?

Du bloc football au Hourrah football

L'été 2013 a été riche d'arrivées et de départs. Des départs rendus nécessaires par la valeur maximale atteinte par certains cracks très bankable mais aussi par un phénomène d'usure généralisée matinée de lose. Strootman est allé à la Roma (pour 17 millions d'euros), Lens (9 millions, Dynamo Kiev), Pieters (3,6 millions à Stoke City), Mertens (au Napoli pour 9,7 millions). Le PSV s'est donc constitué un petit trésor de guerre non négligeable en vue d'un mercato loin d'être fini. Eindhoven a laissé partir le gardien Waterman (Karabükspor, Turquie), les défenseurs Derijk (prêté à Utrecht) et Hutchinson (Beşiktaş). Les vieux briscards Engelaar et Bouma en fin de contrat ne devraient pas rester au club… Côté arrivées, joli coup avec la signature pour 8 briques d'Adam Maher, le petit meneur de l'AZ pourtant promis à l'Ajax. Citons encore l'ailier virevoltant Jozefzoon, 22 ans, venu du RKC ou du défenseur Jeffrey Bruma, 21 ans et ex Oranje venu tout droit de Hambourg. L'arrivée en provenance du Sporting Portugal du défenseur colombien Santiago Arias et surtout du milieu Steijn Schaars (29 ans) devraient compenser les départs d'anciens tauliers partis au mercato. Park Ji sung, un autre Rouge et Blanc glorieux (le grand PSV d'Hiddink, puis le MU de Sir Alex) est toujours sur le point d'arriver. C'est imminent…

Phillip Cocu a donc la délicate mission d'amalgamer tout ce petit monde selon un style qu'il souhaite offensif et spectaculaire. Au vu des deux premiers matchs officiels, ça s'annonce très prometteur. Une première victoire convaincante en préliminaires aller de C1 contre Zulte Waregem (2-0, avec match retour ce soir en Belgique) et un succès à l'ADO samedi (3-2) ont globalement impressionné dans leur expression offensive. Avec Maher et Schaars à la baguette vers les petites bombes Bakkali (18 ans), Depay (20 ans) et Locadia (20 ans), ça attaque de partout. Problème : le milieu n'est pas stabilisé et la défense recomposée (Willems, le très bon Rekik de 18 ans prêté par Man City, Bruma et Arias) flotte dangereusement. La faute d'abord à la jeunesse de l'équipe : c'est un choix volontaire de Phillip Cocu qui mise désormais sur le sang neuf en ayant notamment aligné face à Waregem l'équipe la plus jeune de l'histoire du club. Contre l'ADO, Cocu a laissé sur la touche les « anciens » comme Toivonen (entré tardivement), Matavz ou le gardien Tyton (délaissé au profit du jeune Zoet, 22 ans, en provenance du RKC). Deuxième écueil : c'est bien beau de prôner un football champagne, mais sans équilibre et sans colonne vertébrale forte, son PSV va couler à pic face à des adversaires qui exploiteront les failles béantes d'une occupation aléatoire du terrain. L'ADO aurait pu égaliser à 3-3, samedi soir, quand le PSV s'est liquéfié tactiquement…

Ballottage défavorable… pour l'instant !

Le PSV 2013-14 pourrait être le super FC Nantes 1995 ou l'Ajax champion d'Europe de la même année. Sauf que les jeunes Canaris avaient des tauliers comme N'Doram et le Dizet et que les p'tits Ajacides étaient chapeautés par les deux darons Blind et Rijkaard. Heureusement, Steijn Schaars tient la baraque en milieu défensif. Mais ce ne sera pas suffisant sur toute la saison. On est loin du bloc hyper homogène drivé au milieu par la paire Strootman-Van Bommel. On dirait que Phillip Cocu veut miser sur du hourrah football très juvénile qui finira toujours par « marquer un but de plus que l'adversaire » (cf. Johan Cruyff et sa Dream Team). C'est jouable, mais pas en bafouant les fondamentaux défensifs.

Voilà. PSV champion 2014 ? On y verra déjà plus clair début septembre quand le mercato sera fini (le PSV a de l'argent pour acheter), quand le championnat sera bien lancé et quand on saura si ce PSV jouera bien la C1 ou sera reversé en C3. Enfin trois paramètres importants pour finir. On attend d'ici quelques semaines le retour de l'excellent ailier droit Narsingh, blessé puis re-blessé depuis un an. Et puis il y a les Oranje ! Pas mal de joueurs du PSV joueront leur place parmi les 23 susceptibles d'aller au Brésil 2014 (Maher, Willems, Wijnaldum, Narsingh, voire Schaars…) Louis van Gaal était dans les tribunes de l'ADO samedi soir : voilà les gars du PSV prévenus. Enfin, il y a Phillip Cocu. Il devra améliorer sa comm' minimale de taiseux. Reste l'immense joueur qu'il a été. S'il réussit à transmettre un peu de son génie tactique, lui l'ancien polyvalent magnifique aux 101 sélections, il pourrait rejoindre l'élite très fermée des grands techniciens néerlandais…

Par Chérif Ghemmour

PS : La coupe 2022 n'aura pas lieu au Qatar.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Zakaria Bakkali. Pour l'avoir vu jouer pas mal de fois, c'est un vrai crack. Reste à voir si le mental tient, mais il est très très très fort.
Par contre il a pas 18 ans, il a eu 17 ans cette année!
Enorme potentiel dans cette équipe.
Cocu a aligné pour la LDC, deux joueurs de plus de 22 ans, juste incroyable!
S'il arrive à conserver cette équipe trois ans, ça peut faire un Dortmund!
Depay, quel joueur!
J ene sais pas ce qu'il va devenir? un Cristiano Ronaldo ou un Denilson?
S'il a un grand coach qui le canalise, il finira ballon d'or!
Message posté par Bobchat
Zakaria Bakkali. Pour l'avoir vu jouer pas mal de fois, c'est un vrai crack. Reste à voir si le mental tient, mais il est très très très fort.
Par contre il a pas 18 ans, il a eu 17 ans cette année!


Ouais,il est juste hallucinant ce joueur!
Niveau ailiers, y a pas beaucoup d'équipes dans le monde qui peuvent se targuer d'avoir 4 ailierts de ce niveau:
Josefzoon,Narsingh, Depay et Bakkali!
Maitre Karin Niveau : District
Mertens à ce prix là c'est une super affaire pour Naples et c'est même assez incompréhensible quand on voit que Strootman est vendu 17 millions.
Contre Zulte au match aller Depay a été très bon dans le jeu mais il a quand même méchamment vendanger (et c'est pas le seul) malgré son but. Le score aurait pu être bien plus lourd.
Bakkali gros potentiel !
ce sera un joueur a suivre au cours de la prochaine saison pour voir son évolution même si il est encore très jeune.
Il a un crochet court ravageur qui pourrait faire mal au défense d'eredivisie que l'on connait comme pas toujours très stable et qui prennent souvent beaucoup de buts
Message posté par Maitre Karin
Mertens à ce prix là c'est une super affaire pour Naples et c'est même assez incompréhensible quand on voit que Strootman est vendu 17 millions.
Contre Zulte au match aller Depay a été très bon dans le jeu mais il a quand même méchamment vendanger (et c'est pas le seul) malgré son but. Le score aurait pu être bien plus lourd.


Il a encore trop de gestes parasites mais énorme dans les dribbles et quelle frappe de balle, il a ce mec!
IL a que 19 ans mais ça sent le futur monument!
Depay a été excellent. Vu le match de Wijnaldum, je pense qu'il peut (enfin) confirmer son talent et devenir un cadre du PSV. Par contre, Zoet et Arias paraissent un peu légers pour que le PSV soit solide.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 7