En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // J32
  3. // PSV Eindhoven-Ajax (1-0)

Le PSV écœure l'Ajax

Modififié

PSV Eindhoven 1-0 Ajax Amsterdam

But : Locadia (25e)

Un écran de fumée, c'est ce que fut ce Topper, 132e du nom. En tribunes d'abord où les supporters ont craqué des fumigènes noirs à la 50e minute, laissant une fumée épaisse et opaque s'échapper, mettant en péril le déroulement du match.

Sur le terrain, ensuite. Malgré la prestation héroïque de jeudi dernier face à Schalke 04, Peter Bosz avait choisi de reconduire quasiment le même onze (seul Dolberg remplaçait Kluivert, repoussant Traoré sur l'aile droite) pour ce match crucial d'Eredivisie entre le PSV et l'Ajax. En cas de victoire, Eindhoven (3e) pouvait continuer d'espérer rattraper Amsterdam (2e) au classement pour une seconde place qualificative pour le tour préliminaire de Ligue des champions.

L'Ajax, lui, devait gagner pour continuer à souffler dans le nuque d'un Feyenoord toujours premier. Dans un match plombé par l'enjeu et la fatigue, le salut est venu de Jürgen Locadia à la 25e minute : celui qui remplaçait Luuk de Jong à la pointe de l'attaque du PSV a nettoyé la lucarne d'Onana d'un coup franc tendu, rectiligne, limpide. Le premier but à domicile de l'ailier néerlandais depuis... le 26 septembre dernier.


Et puis ? Plus grand-chose : des frayeurs des gardiens, le pied de velours de Ziyech, une vilaine embrouille entre Locadia et Kluivert sanctionnée d'un 102 (un double jaune, ouais) et un double sauvetage d'Onana sur la toute dernière action du match. Bref, le PSV a tenu bon, l'Ajax a manqué de fraîcheur et d'inventivité, la tête et les jambes probablement restées à Gelsenkirchen. 1-0, le championnat est quasiment joué, Feyenoord compte quatre points d'avance sur l'Ajax à deux journées de la fin. Peter Bosz et ses hommes auraient dû voir la morale de cette histoire venir : aujourd'hui au Philips Stadion, pas de fumée sans feu. MR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:01 Tony Chapron est en arrêt maladie 39 Hier à 13:27 Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 21 Hier à 12:18 Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 17 février Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 samedi 17 février La panenka ratée de Diego Castro en Australie 20