Le PSG victime de son succès

100 millions d'euros dépensés, des noms, des stars, des salaires mirobolants, de la communication. Et pourtant, une chiée de critiques. Le PSG version QSI n'écrase pas son championnat. C'est un fait. Pis, le club est toujours aussi contesté sur et en dehors du terrain

51 56
"Le PSG n’a aucune dette envers personne. On a envie de gagner et de bien faire. Parfois, on a l’impression que Paris doit s’excuser d’avoir mis un projet en place". Leonardo n'est pas du genre à se planquer. Dimanche soir, le directeur sportif parisien, s'est présenté face à la presse après la piètre prestation de son équipe face à Bordeaux au Parc des Princes (1-1). Il n'a rien éludé. Rien minimisé. Que ce soit sur le contenu du match dominical – "ce n’était pas bon" – ou sur l'absence de cohésion globale au sein du club – "C’est normal. On a changé le président, le directeur général, le directeur sportif, l’entraîneur et douze joueurs" –. Signe d'un club en crise ? Rien à voir. Le PSG est actuellement deuxième du championnat de France (à la différence de buts) avec 60 points en 29 journées. Si vous n'êtes pas trop mauvais en mathématiques, ça fait plus de deux points par match. Oui, c'est costaud. Très costaud, même. Pourtant, on chie dans le cou de ce PSG-là. On critique son absence de jeu, cette cohésion qui n'existerait pas ou une expression collective proche du néant. Pire, on commence à taper sur la méthode Ancelotti. A demi-mot, on avance que le PSG version Antoine Kombouaré tournait mieux que celui de l'Italien. Carrément...

Alors, c'est quoi le problème ? C'est simple, il s'appelle "Montpellier", tout simplement. On l'oublie, mais l'équipe de René Girard réalise un championnat extraordinaire (les Héraultais comptent déjà 13 points de plus que leur total de l'an dernier). Sans la météorite montpelliéraine, le PSG serait un leader facile. Mine de rien, Lille est relégué à sept points, Lyon à onze et l'OM à vingt. En mai dernier, les ouailles d'Antoine Kombouaré avait bouclé l'exercice à la quatrième place avec... 60 points en 38 journées. CQFD. Finalement, ce que l'on reproche au PSG, c'est cette absence d'ultra-domination. Un leadership qu'on lui aurait – sûrement – balancé au visage en plus. Allez comprendre. C'est très français, en même temps. Lyon a subi énormément de critiques durant son règne. Les riches gênent. C'est comme ça.

Le Parc des Princes, une coquille vide

En huit mois, QSI a tout changé au PSG. Les caisses sont pleines, le marché des transferts est hyperactif, les droits télés sont pharaoniques et le stade est plein à craquer. En nombre, en tout cas. Car si on se penche sur l'ambiance, le constat est criant. Le Parc des Princes n'a plus d'ambiance depuis la validation du Plan Leproux. Le PSG s'est acheté un nouveau public. Plus consommateur, moins supporter. Dans le même match, la plèbe peut acclamer les siens avant de les siffler. Ou inversement. Dimanche, la délégation parisienne est sortie du stade de la Porte d'Auteuil sous la bronca du public alors que le club réalise son exercice comptable le plus abouti depuis 1994. Un comble. Forcément, sans cette ambiance, le Parc ne fait plus peur. Hasard ou pas, le PSG a perdu plus de matches à la maison qu'en déplacement. L'autre souci concerne l'expression collective. Normal, elle n'existe pas. Comment pourrait-elle exister alors que seuls Sakho et Nenê sont rescapés du onze qui avait bouclé l'exercice précédent ?

Globalement, ce PSG ne ferait donc pas vibrer. L'ensemble peine à se sublimer. De temps en temps, on assiste à des fulgurances individuelles, des exploits, des réactions - notamment grâce au trident Nenê/Pastore/Menez -. Mais dans l'action initiale, il n'y a rien. Les premières mi-temps font souvent office de mises en bouche ultra-laborieuses. On s'interroge même sur l'état physique des troupes. Par moment, on a le sentiment d'assister à une vraie baisse de régime collective. Dans tout ce marasme, on ne sait pas trop où mettre le curseur ancelottien. Ce qui est certain, c'est la rigueur disciplinaire mise en place par l'italien aux entraînements. Paris se façonne. Ça prend du temps. Sauf qu'en France, et à Paris plus qu'ailleurs sans doute, on ne laisse pas le temps de construire. Les médias, les romantiques et les suiveurs parisiens ne veulent plus attendre. Il faut que ça marche. Et tout de suite. On s'attendait à ce que ce nouveau PSG écrase tout sur son passage en pratiquant un jeu chatoyant. Ce n'est pas le cas. Leonardo a beau rappeler que le club "a encore des années devant" lui pour atteindre les objectifs fixés, on réclame déjà des têtes. La sienne, notamment. On en oublie l'essentiel, l'argent peut tout se payer, sauf une chose : l'aléa. Et en football, il faut apprendre à faire avec.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
filoubifrance Niveau : CFA2
rien de nouveau !!!
Ils sont en course pour le titre en jouant mal, ils écraseront le championnat plus tard, et quand ils le feront, les gens se plaindront comme à l'époque de Lyon que le suspense n'existe plus.
Bref, il y aura toujours une raison pour ceux qui détestent le PSG pour le détester encore plus, que ça soit un très riche propriétaire ou un jeu exécrable.
Spike Spiegel Niveau : CFA2
J'étais partit pour m'énerver encore contre l'auteur d'un énième article sur le PSG. Force est de constater, qu'à défaut d'être original dans son sujet, il l'est au moins d'en l'approche. Rien qu'à voir le même article dans le Parisien, qui descend en flèche un peu près tous les joueurs made in QSI, peut être pour garder les amitiés des joueurs du crû. (Nene, Tiéné par exemple).

Entièrement d'accord avec Toof11 donc.

PS : Changez un peu de sujet please, on a des articles tous les 2 jours, quand c'est pas plus. Je veux voir du pays, donner moi du Auxerre ou du Sochaux ;) Faites péter le rêve ! (Lille, Toulouse, Saint Etienne???)
Je pense que bcp de gens critiquent paris car ils savent très bien que le suspense en ligue 1 sera reduit au neant (mine de rien depuis la fin de l'epoque lyonaise elle a été sacrément interessante ce division 1) et ou le seul enjeu du championnat sera de savoir qui finira 2ème.
Pour contre balancer, il faudrait un autre club avec des moyens conséquents sinon ca sentira pas bon pour l'attractivité de notre championat
C'est pas le faite de ne pas aimer le PSG mais son ultra domination médiatique du faite que la France est un pays ou le centralisme règne , le domicile des journalistes sportifs de tout les grands quotidiens !
Je me souviens quand le PSG etait a la lutte pour ne pas descendre en L2 ca piquer les yeux chaque jours alors que hormis Paris et alentours tout le monde s'en fou du PSG en France !
Mais maintenant que le PSG est a nouveau vendeur sur le papier c'est tout a fait normal de le médiatiser tout comme l'OM par le passé et Lyon dernièrement .
Et une 2 ème place pour une première saison qsi n'aurait rien de dramatique !
Pour le glamour du petit club je dirais meme allez Montpelier tout en etant neutre .
Merci pour cet article qui remet bien les choses à plat. Ca fait du bien d'avoir un autre regard que celui si prévisible des autres scribouillards en manque de "crise".

Le PSG a fait pas mal de bonnes choses niveau recrutement: Pastore est un investissement à long terme, il n'a que 22 ans et a déjà été plein de fois décisif cette saison. Et ne parlons pas de Sirigu ou Motta ou Maxwell. Les connaisseurs savent que ça prend du temps, et on tombe sur un MHSC très fort cette saison.
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
Si le MHSC ne faisait pas une bête de saison, ils seraient (un peu) moins critiqués... Mais bon dans ce cas-là, on aurait dit que la L1 c'est de la m.erde car le PSG est nul mais a 7 points d'avance sur ses poursuivants! L'objectif du début de saison était une qualification en LdC et pour l'instant, ils y vont tout droit...

Leonardo a tout dit : on a l'impression que le PSG devrait s'excuser d'avoir autant de moyens dorénavant...

@scfcb

Monaco dans 1 an et demi???
Ne comparons pas le projet de QSI et la domination lyonnaise qui a été patiemment batie brique par brique sur une grosse quinzaine d'années avant de connaître la consécration pendant que les qatariens ont aveuglément inondé le marché français de petro-dollars en voulant tout, tout de suite.

Je ne sais plus qui dans un poste précédent préconisait une arrivée d'investisseurs du même acabit pour rendre un équilibre à la Ligue 1 mais je serais personnellement pour des règles prudentielles financières strictes limitant les possibilités pour un investisseur de dépenser sans compter en méprisant la réalité comptable et financière: grosso modo être autorisé à dépenser 20% de plus que ce que l'on gagne.

Enfin le PSG version QSI serait plus sympathique au grand public si ce médiocre arriviste de Leonardo savait fermer sa bouche surtout lorsqu'il s'agit de critiquer la valeur des techniciens made in Ligue 1 surtout quand on sait que 75ù produise bien plus de jeu avec bien moins de moyens et quand on se remémore son passé tout juste acceptable de technicien.
Excellent article qui remet un peu les choses à leur place. En début de saison l’objectif c’était le podium, souvenons-nous en. Même si oui ça serait rageant de ne pas être champion alors qu’on a été tant de fois en tête du championnat et que tous les autres gros sont à la ramasse.

Après si l’objectif est d’être un grand d’Europe va falloir s’habituer aux excès en tous genres et autres jérémiades journalistiques dès que le PSG sera « tenu en échec à Valenciennes » ou qu’il aura obtenu « une victoire sans éclat face à Brest ». Dans le fond, c’est plutôt bon signe.
Oui enfin viser le podium quand tu bénéficies dès le départ d'un effectif cohérent ayant raté la LDC à la dernière journée, qu'en sus tu es l'équipe qui a le plus dépensé en Europe (avec la Juve et Pool) et que tu évolues dans un championnat où les ressources financières des concurrents sont limitées, c'est un peu du foutage de gueule.
"Sauf qu'en France, et à Paris plus qu'ailleurs sans doute, on ne laisse pas le temps de construire. Les médias, les romantiques et les suiveurs parisiens ne veulent plus attendre. Il faut que ça marche. Et tout de suite"

eh bien y'a pas qu'à Paris que c'est comme ca. c'est comme ca partout dans le monde dans toute grande entrprise qui se respecte

Desormais on critique juste pour critiquer. ca vannait tres fort le PSG quand ca remportait aucun trophée. aujourdu'hui ca critique parcequ'ils sont deuxieme. demin on va leur chier dessus parcequ'ils sont 1er. apres demin on va vouloir les pendre parcequ'ils aurront oté tout suspence dans la L1.
@Arigold : ton message m'a bien fait rire, je me suis demandé si le 1er avril était en avance. "Les techniciens de la L1 produisent du jeu", il n'y a rien à rajouter la phrase est une blague à elle seule. Je n'aime pas Leonardo qui est effectivement un arriviste et il n'a rien gagné comme technicien, c'est vrai, et alors? Il n'empêche qu'il a 100% raison. Les "techniciens" français sont majoritairement des losers n'ayant aucune philosophie de jeu si ce n'est celle de défendre et de jouer le 0-0. Il y a des exceptions mais elles sont très rares (Gourcuff, Deschamps, Garcia).
Quand aux moyens dont tu parles, c'est un foutage de gueule pur et simple, le problème en France ce ne sont pas les moyens, c'est la façon calamiteuse dont ils sont gérés. Des clubs ayant moins voire beaucoup moins de moyens qui gagnent ça existe, rien que Nicosie qui a battu Lyon et Porto qui a fait le triplé la saison dernière, ça ne te dit rien? "Ceux qui réussissent trouvent les moyens, ceux qui échouent trouvent les excuses".
@toof11: ben toi aussi tu me fais bien marrer. T'as probablement pas vu beaucoup de matchs de Ligue 1 cette saison, mais je peux te dire que oui, ca envoie du jeu dans certains clubs. Que tu oublies de citer Montpellier dans les équipes qui ont une philosophie de jeu en dit long sur ta connaissance de notre championnat (et citer Deschamps dans les entraineurs qui "ne défendent pas" tout autant). Sochaux samedi dernier contre Lyon c'était beau à voir, et sur la saison Rennes, Montpellier, Sainté parfois, font de belles choses (en plus de Lille et Montpellier donc). Mais t'es probablement plus un adepte de téléfoot...
@Toof

Ravi de te mettre de bonne humeur de bon matin mon lapin.
Je me propose même de t'offrir un abonnement à Foot + pour que tu te rendes compte que les Valencienne de Montanier et Sanchez, les Sochaux de Gillot (qui reconstruit intelligement les girondins), le Montpellier de Girard, le St Etienne de Galtier, le Dijon de Carteron, le Troyes de Furlan, le Bastia d'Hantz, toutes ces équipes se reposent sur un schema de jeu audacieux tourné vers l'avant.
Les moyens ne font pas tout mais force est de constater que quand tu es logiquement tenu de ne pas vivre à la grecque à crédit comme 99.99% des clubs espagnols, que tu n'as pas de droits TV faramineux comme en PL ou en Bundesliga et que tu n'es pas supporté par de grands industriels comme les Berlu, Moratti, Agnelli, De Laurentis en Italie, tu travailles avec des moyens réduits et tu dois en tenir compte quand tu juges les équipes françaises.

Tu cites Porto qui est une vraie exception et une franche réussite même si je serais curieux de savoir ce que serait devenu Porto sans l'affaire du sifflet doré et Jorge Mendes.
Je compte Montpellier 2 fois. Pour l'ensemble de son oeuvre.
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
@toof11

Je suis supporter du PSG mais tu es indéfendable pour le coup!
Déjà mettre Deschamps dans les exceptions décrédibilise totalement ton propos! Depuis quand Deschamps est un entraîneur qui fait du jeu (surtout avec les 2 défenses centrales l'une devant l'autre Diawara-N'Koulou et Diarra-M'Bia)??

Sinon regarde Valenciennes-Lille si tu peux (le match aller au stade du Hainaut), tu verras que Valenciennes a joué sur ce match 5 fois mieux que le PSG depuis un mois, tu peux regarder les matches de Dijon (le PSG-Dijon au Parc notamment) et même les matches de Caen de l'an dernier qui étaient pas mal avec un quatuor El Arabi-Hamouma-Mollo-Bulot que ne renieraient pas beaucoup d'équipes du top 10 actuel...
arigold très bonne analyse econnomique des championnats européen :).
Le parcours de Montpellier est effectivement impressionnant et masque un peu les très bons résultats du PSG. Je crois aussi que beaucoup s'attendait à une qualité de jeu exceptionnelle, alors qu'on n'a droit pour l'instant qu'à une équipe solide. Mais je crois aussi qu'il ne faut pas se tromper sur une chose: même avec de l'argent, on ne construit pas un club en 1 an (enfin, en 8 mois pour l'instant). Le PSG n'est qu'au début de son projet avec les Qataris, et ne commencera à mon avis à donner sa pleine mesure que l'an prochain. C'est là que l'ultra-domination du PSG commencera réellement.

Je crois que c'est inéluctable. Et d'autant plus d'ailleurs que les Qataris et Leonardo me paraissent faire les bons choix, ou en tout cas faire très peu d'erreurs (même si Pastore reste un peu une énigme pour l'instant)

Bref, Paris va écraser la L1 dès l'an prochain, et vous trouverez toujours des gens (les mêmes que ceux qui critiquent le PSG aujourd'hui pour sa prétendue médiocrité) pour dire que c'est ridicule, qu'ils tuent le championnat, etc.

Bon, ceci n'est que l'avis d'un supporter marseillais...
@Olivier

Je ne suis pas d'accord pour affirmer que Paris est une équipe "solide" (30 mètres entre chaque ligne, nombre incroyables de buts concédés sur CPA, pas de quatuor défensif qui se dégage et mise en danger dès la perte du ballon à chaque match), je la qualifierais plus de "talentueuse".
@Arigold:

Peut-être, mais le PSG a aussi l'une des meilleures défenses de L1 malgré tout ! Pour moi, c'est relativement solide, et effectivement il y a une dose de talent devant qui permet de rattraper des situations mal engagées. Mais ça reste trop individualiste pour l'instant...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
51 56